AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
Fables tome 7 sur 25
EAN : 9782809406740
100 pages
Panini France (18/03/2009)
4.08/5   73 notes
Résumé :
Après avoir repoussé la première incursion de l'Adversaire dans leur communauté, les habitants de Fableville fourbissent leurs armes, conscients que la guerre est imminente. Mais l'un d'eux fait cavalier seul et s'aventure dans les anciens Royaumes, au cœur même du territoire ennemi, où il découvre enfin la véritable identité de l'Adversaire. Fables : les Royaumes regroupe les épisodes 36 à 41 de la légendaire saga Vertigo.
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Ewylyn
  13 février 2015
Poursuivant notre périple avec la série Fables, voici les tomes 7, 8 et 9. Comme toujours, la qualité est très haute, dessins, scénarios, écriture, intrigue et sous intrigues tout est soigné pour nous faire passer de bons moments de lecture.
L'univers est identique depuis le début. le contenu est mature, violent et humain, la manière dont Bill Willingham s'empare des contes et les revisite est sincèrement plus sombre que des réécritures joyeuses. Néanmoins, il n'oublie pas d'instaurer des moments de paix, d'humour ou de calme, des épisodes contant les aventures d'un personnage peuvent être présents avant l'intrigue. Il sait maîtriser son univers, il n'y a rien à redire là-dessus, chaque élément possède sa place, la construction est complexe, mais quelle joie de voir tout cet univers vivre sous nos yeux. On reste pris dans les mailles du filet, on suit les Fables, leurs pérégrinations, nous avons même le droit à un bonus sur les créatures de l'adversaire, comment elles vivent ou perçoivent le monde extérieur et les humains. En somme, c'est un univers très complet et qui s'agrandit de tome en tome sur nous propose le créateur de Fables, depuis le début je suis fascinée par ce travail gigantesque.
Le scénario et les illustrations sont une nouvelle fois un atout important dans les trois tomes vus dans cette chronique. En effet, le texte est de très grande qualité, soigné, concis et fluide. Les répliques de nos protagonistes permettent de se mettre dans leur tête, de comprendre un peu mieux leur personnalité et on les cerne vraiment bien grâce à ce procédé. Je veux dire que leur tic de langage, leur personnalité se voient aisément grâce aux mots qu'ils emploient. Bien évidemment, leur évolution est également présente, j'étais très loin de m'imaginer la maturité de Blue Boy ou Rose Rouge gagnant en sagesse. Donc le scénario est un travail de fourmi, il faut faire évoluer les personnages sans trahir leur essence naturelle, il faut laisser leur chance à des petits nouveaux comme Mowgli ou Sinbad, les faire aimer du public en introduisant le passé et les faire grandir avec le futur. Tout en restant cohérent, autant dire que le pari est risqué, mais il est réussi avec brio. du moins, personnellement, je suis bluffée.
Quant aux illustrations, je n'ai rien à redire dessus. Elles correspondent au comics, avec ces différents dessinateurs qui apportent leur touche personnelle à nos héros favoris. le style est lisse, réaliste, soigné dans ses détails, les décors sont beaux, les Royaumes sont splendides, j'ai un faible pour ceux situés au-dessus des nuages, l'orientalisme est présent et nous fait rêver. Les couleurs sont splendides, elles agrémentent joliment l'ensemble sans agresser le lectorat. Ces comics sont véritablement de beaux objets.
Les personnages, je pourrais en parler pendant des heures, il y en a tellement et tous apportent sa pierre dans le scénario. Il est difficile de se concentrer sur un seul. Les nouveaux sont intéressants et bien ancrés dans l'histoire, je pense notamment à Mowgli dont l'arrivée m'a surprise. Je ne m'attendais pas à voir un personnage aussi sympathique et captivant à suivre. Blue Boy est très surprenant également, quelle belle évolution du personnage, courageux de s'en prendre ainsi à l'adversaire, mais ses prises de risques payent. Je suis contente du retour de Bigby, il m'avait tellement manqué, mais ses enfants sont trop adorables et je suis heureuse de le voir enfin retrouver Blanche. Cette dernière est véritablement forte et sensible, une femme très attachante en somme. J'aime de plus en plus sa soeur, qui a certainement l'évolution la plus forte dans la série, ce n'est plus une capricieuse en manque d'argent, mais une femme dynamique et drôle qui a su trouver sa place dans la communauté. La Belle et la Bête sont toujours aussi sympathiques, j'aime le rôle qu'ils ont à jouer dans la saga, tout comme Cendrillon ou le roi Cole, c'est un vrai ravissement de voir les changements et ne pas s'en servir sur un tome. Même les personnages secondaires ont une place de choix dans le scénario, et ça, c'est vraiment bien !
Les Royaumes : un septième tome absolument inoubliable. L'intrigue nous mène au coeur des royaumes de nos héros et l'on suit Blue Boy dans sa quête de vengeance. J'étais comme toujours incroyablement surprise par la nature des rebondissements, je ne m'y attendais pas réellement.
J'ai apprécié de suivre les pérégrinations de ce jeune homme, Blue Boy est sincèrement attachant, j'adore son plan parce qu'il nous permet d'en apprendre davantage sur le monde des Fables. Ce fut très instructif comme tome, on se retrouve au coeur des problèmes et à la source même des ennuis des Fables.
On sait également qui est enfin l'adversaire et le moins que je puisse dire, c'est que les révélations sont surprenantes et très fascinantes, je suis restée captivée par le récit de l'adversaire. Ce dernier voit son identité révélée, et quelle belle surprise, j'avoue y avoir pensé, mais ça me paraissait tellement fou que j'ai abandonné cette théorie. C'est une belle claque d'avoir la vérité sur cette affaire d'adversaire et de voir de nouveaux protagonistes entrer en scène. Des personnages inattendus d'ailleurs, quelle belle surprise. En somme, c'est un excellent tome, il entre de suite parmi mes préférés, il a tous les ingrédients nécessaires pour être une agréable lecture, mais les révélations extraordinaires le rendent encore plus épique.
Lien : http://la-citadelle-des-livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
belette2911
  30 septembre 2016
Deux histoires s'entremêlent dans ce tome 7 : celle de Jack, parti pour Hollywood et l'incursion de Boy Blue dans les territoires possédés par l'Adversaire.
S'il y a bien une chose que j'apprécie aussi dans cette série, en plus des scénarios maitrisés et des personnages bien travaillés, c'est qu'ils ne restent pas figés !
Lorsque je voyais Boy Blue, je le voyais en pleutre, en couard, juste bon à jouer de la trompette… Il m'avait déjà étonné dans "Le dernier bastion", mais ici, il m'a troué le cul !
Son incursion dans les territoires conquis par l'Adversaire est tout simplement époustouflante, héroïque et au final, c'est lui qui découvre l'identité de l'Adversaire.
Un grand pas en avant, donc, dans ce septième tome : nous avons l'identité de celui qui fit la guerre aux Fables, nous savons comment tout à commencé, qui sont ses complices et nous savons aussi qui est l'Empereur.
L'autre personnage mis à l'honneur dans ce tome, c'est Jack, qui a quitté Fableville pour monter à Hollywood et accéder à plus de puissance.
Si certains de mes favoris sont un petit peu mis en retrait (Blanche, Rose Rouge, Bigby) c'est pour mieux faire avancer les autres personnages qui restaient dans l'ombre jusqu'à présent.
Franchement, l'auteur a du mérite d'arriver à nous présenter tout un panel de personnages, de les faire évoluer en bien ou en mal, de nous les présenter sous un jour et puis de nous étonner en nous les montrant sous un autre éclairage, tout en préservant leur essence même, à savoir leur comportement propre, leurs tics, leurs manies…
(4,5/5)

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
TelKines
  14 février 2018
Un tome que j'apprécie énormément.
Mais pas pour son premier chapitre. Il s'agit des aventures de Jack (au haricot magique) en dehors de Fableville. Déjà, je n'aime pas particulièrement ce personnage. Cette histoire n'aide pas à l'apprécier plus. Il a volé dans les coffre de la ville et s'installe à Hollywood pour devenir producteur de films. L'histoire est peu inspirée et elle est surtout desservie par un dessin très vilain, insipide, plat, etc. C'est à oublier, si ce n'est ce qui arrive à Jack à la fin de cette histoire (un petit bannissement de Fableville). Chose qui sera peut-être utile à savoir (ou non) pour la suite des événements.
Non, tout l'intérêt de ce tome réside dans les chapitres suivants consacrés à la folle entreprise de Blue Boy. Il décide seul de partir pour les mondes des Fables pour se venger de l'Adversaire et retrouver Chaperon Rouge. Il part bien équipé avec une cape magique (très très utile), de l'épée vorpale (extrêmement tranchante) et des morceaux de Pinocchio pour l'amener à Geppetto afin de le réparer. Blue Boy n'est pas le mec gringalet, peu téméraire, comme il donnait l'impression d'être. C'est en effet un combattant aguerri et tacticien et revanchard. Il n'a pas de pitié même s'il préférait juste pouvoir poser des question sans trop tuer.
Et… toute cette histoire va être merveilleuse ! Un super récit accompagné par un dessin qui surpasse tous les autres tomes. L'intrigue principale avance au pas de charge, les mystères tombent, les vilains sortent de l'ombre. Avec un grand méchant surprenant (quoi qu'en y repensant, pas tant que ça vu quelques indices, et je vous laisse découvrir qui il est) et j'adore le rôle donné à Lumi, la reine des neiges, une superbe vilaine !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Davpunk
  01 août 2015
Les Royaumes... le tome de la grande révélation. Enfin, on va en savoir plus. Ce que l'on n'attendait plus, on va nous le dévoiler. Et ceci dans un excellent tome...
La premiére partie se concentre sur l'histoire de Jack, qui a fuit Fableville pour tenter sa chance à Hollywood. Profitant de sa toute nouvelle richesse, il décide de produire une trilogie sur son histoire. En s'entourant des plus grands, il produit ainsi une trilogie épique et au succés mondial. Mais peut-il faire ça sans que Fableville s'en aperçoive ? C'est ce qu'on verra.
La seconde partie, plus longue, voit Boy Blue retourner sur les territoires des Fables pour tenter d'affronter et vaincre l'Empereur, qui serait donc l'Adversaire, l'occasion de nous révéler enfin qui il est vraiment. Je pensais que le mystére demeurerait mais ils choisissent ici de le révéler et, bien que ce ne soit pas une immense surprise, ça apporte d'emblée un intérêt aux tomes à venir et à celui-ci, forcément. Rythmé, respectant le choix de mettre de côté la période précédente de la saga (exit Blanche Neige et Bigby par exemple), il s'agit ici d'un excellent livre et peut être même du meilleur depuis les deux premiers !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Yvan_T
  14 novembre 2020
Ce septième tome reprend les épisodes #36 à #41 de la saga US et s'avère riche en révélations.
Ce tome se déroule d'ailleurs dans ce monde souvent évoqué au cours de la saga, mais dont les secrets demeuraient jusqu'à présent cachés: le Royaume de l'Adversaire. C'est en suivant les pas de Blue Boy, parti délivrer le véritable Chaperon Rouge, que le lecteur va découvrir les fabuleux royaumes de l'Adversaire. Au fil des rencontres et péripéties, il découvrira même l'identité de celui qui tire les ficelles de ce monde et assistera au duel entre Blue Boy et l'Empereur. L'auteur profitera également d'un interlude, pour revenir sur la situation à Fableville et ne manquera pas de nous réserver des révélations finales surprenantes.
Si le scénario imaginé par Bill Willingham est excellent et permet de donner plus d'épaisseur au personnage de Blue Boy, les dessins de Marc Buckingham et Lan Medina sont à nouveau très bons.
Bref, après un sixième tome légèrement moins bon, ce septième tome est à nouveau excellent !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
EwylynEwylyn   23 juillet 2014
J'ai du mal à croire que tu étais un valeureux guerrier avant notre rencontre à Fableville. Et tous les exploits que tu as accomplis pour arriver jusqu'ici... La vache, mec ! Tu es un méga-super-héros !
Commenter  J’apprécie          50
TelKinesTelKines   13 février 2018
[Deux fantassins gobelins]
- ... Donc, je quitte la caserne pour descendre au village humain passer la nuit avec ma nouvelle maîtresse.
- Tu me surprends, Ogren. Un catin humaine ? Comment supportes-tu de la toucher ? Elles sont si roses, si lisses. C'est tout juste si elles ont un grain de beauté, une pustule ou un bouton.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Bill Willingham (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bill Willingham
Les comics format poche débarquent en librairie ! Toutes les infos : https://www.urban-comics.com/urban-comics-nomad-nouvelle-collection-poche-durban-comics/ Batman La cour des hiboux – Première partie de S. Snyder & G. Capullo – 5,90 € Batman La cour des hiboux – Deuxième partie de S. Snyder & G. Capullo – 5,90 € Flashpoint de G. Johns et A. Kubert – 5,90 € Killing Joke & L'homme qui rit de B. Bolland, A. Moore, E. Brubaker & D. Mahnke – 5,90 € Batman White Knight de S. Murphy – 5,90 € – 224 pages Transmetropolitan Tome 1 de W. Ellis & D. Robertson – 7,90 € Transmetropolitan Tome 2 de W. Ellis & D. Robertson – 7,90 € Watchmen de A. Moore & D. Gibbons  – 9,90 € – 416 pages Fables Tome 1 de M. Buckingham, L. Medina & B. Willingham – 9,90 € Fables Tome 2 de M. Buckingham & B. Willingham – 9,90 €
Music : © rockstar trailer 109945
+ Lire la suite
autres livres classés : fablesVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus





Quiz Voir plus

Comics : Les héros de Marvel

Elle peut se dématérialiser, et ainsi traverser les objets solides, les murs, les plafonds ... Il s'agit bien sûr de ...

Kate Winslet
Kitty Pryde
Hello Kitty
Katy Perry

10 questions
220 lecteurs ont répondu
Thèmes : comics , super-hérosCréer un quiz sur ce livre