Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique
Ajouter une citation

Citations de Cosey (37)

Classer par Datecroissant     Les plus appréciéescroissant


  • Par marina53, le 26/11/2013

    Orchidea de Cosey

    Toutes nos passions reflètent les étoiles.
    Victor Hugo

    Commenter     J’apprécie          0 24         Page de la citation


  • Par milado, le 27/09/2013

    Jonathan, tome 5 : L'espace bleu entre les nuages de Cosey

    - Tu crois que j'apprendrai aussi à lire des histoires comme celle-ci ?
    ...
    - Des histoires comme celle-ci et des moins drôles...Est-ce que je t'ai déjà dit que dans mon pays, les enfants de ton âge inventent tous les prétextes pour ne pas aller à l'école ! Et toi... toi, tu ...
    - Mais Jonathan, plus tard je pourrai lire et écrire, comme toi ! J'en ai très envie ! Permets-moi d'essayer !

    Commenter     J’apprécie          1 11         Page de la citation


  • Par milado, le 01/10/2013

    Jonathan, tome 8 : Le privilège du serpent de Cosey

    - ...les études, tu sais ce que j'en pense... Un stock d'informations prédigérées que l'on mémorise docilement. Des connaissances achetées d'occasion ! Moi, c'est tout de la "première main". Du vécu. Je ne suis pas une éponge !!!

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation


  • Par petch, le 07/01/2013

    Saigon, Hanoi de Cosey

    - Je parie que tu n'es jamais d'accord avec l'opinion générale.
    - ça doit être quelque chose comme ça.
    - Je comprends. Quand les gens sont du même avis que moi, j'ai toujours l'impression de m'être trompée.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par Patsy_Stone, le 28/08/2009

    Jonathan, tome 1 : Souviens-toi Jonathan de Cosey

    A l'époque où je fréquentais Jonathan, nous avions tous les deux 19 ans, et s’il est vrai qu’il n’avait rien d’un héros de BD, je ne ressemblais guère à l’idée qu’on se fait d’un dessinateur. Nous partagions un goût immodéré pour la pratique du ski et de la moto de trial, la lecture des Védas – livres sacrés de l’Inde – C.G. Jung et Woody Allen, ainsi qu’une quantité industrielle de BD. Un bon nombre de nos week-ends se passaient dans les Alpes suisses à chevaucher nos 250 cm3 avec une traduction de la Bhagavad-Gîta dans la poche, et j’avoue que j’en garde un souvenir très nostalgique. Son comportement était pour le moins bizarre. Je l’ai vu plusieurs fois hésiter d’emprunter telle ou telle avenue car il craignait de manquer la Grande Rencontre en se trompant de chemin. Après quoi il m’expliquait que tout ce qu’on cherche chez les autres et dans la vie extérieure se trouve en nous. Nous savions tous les deux que sa théorie s’adressait à lui, uniquement à lui, mais unis par une mystérieuse complicité, nous nous gardions bien de le préciser. (...) Un autre jour, il refusait de sortir si on ne pouvait lui assurer que Arthur Rimbaud, Nicholas Flamel, son âme sœur ou Léonard de Vinci seraient présents. A 20 ans, il projetait de faire l’ascension du Kilimandjaro à moto. Puis soudainement, après avoir lu un journal, il nous annonçait qu’il se dirigeait sur l’Himalaya. Deux ans plus tard, nous recevions des nouvelles d’une clinique psychiatrique népalaise où on le soignait pour amnésie partielle. On l’avait retrouvé à moitié mort de faim à la frontière du Tibet et du Népal. Trois mois après la première lettre de la clinique, le docteur nous annonçait que Jonathan s’était enfui. Depuis, aucune nouvelle. Rien. Mais je sais où est Jonathan. Je sais ce qu’il fait. Il est reparti pour l’Himalaya, et c’est là que commence le récit. On peut dès lors douter avec raison de la réalité de cette histoire, mais… Sachez que je n’ai jamais quitté Jonathan. Jamais…

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation


  • Par Pachy, le 03/01/2012

    Jonathan, Tome 15 : Atsuko de Cosey

    A la lumière qu'on allume,
    les ombres des poupées.
    Une ombre pour chacune.
    Shiki

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par pgremaud, le 06/04/2013

    Zélie Nord-Sud de Cosey

    Tu l'as vu, petite noix de karité : la progression du désert ne s'arrête pas facilement... ni sur le sol africain, ni dans le coeur des hommes.
    Regarde, Zélie, écoute, hume, goûte et touche ton pays pour qu'il vive longtemps.
    Sur la terre africaine et dans le coeur des hommes, tu le vois, il existe quelques oasis.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation


  • Par Pachy, le 03/01/2012

    Jonathan, Tome 15 : Atsuko de Cosey

    Sur son cœur...
    une croix d'argent...
    Dans le mien...
    son sourire.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation


  • Par pgremaud, le 22/09/2013

    Jonathan, tome 16 : Celle qui fut de Cosey

    - Je ne sais pas pourquoi, mais avec toi, on a l'impression de se promener dans un rêve...
    - Possible... Mais j'ignore comment se réveiller.
    - Peut-être que tu vis dans un vers du Mahabharata... ?
    - Parfois. Et certains jours dans une chanson de Dylan. Peut-être qu'on se réveille lorsqu’on a assez dormi ?

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation


  • Par pgremaud, le 08/04/2013

    Zeke raconte des histoires de Cosey

    Quand commençons-nous à exister ? Notre vie a-t-elle VRAIMENT un début ou une fin ? Ou n'est-elle qu'une succession de métamorphoses ? La question est simple : QUE SOMMES-NOUS ? "To be or not to be", aurait dit notre vieille Esmé !

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation


  • Par PetiteNoisette, le 01/06/2011

    Le Bouddha d'Azur, Intégrale de Cosey

    Si, comme l'affirment les textes les plus anciens, chaque être humain est un bouddha qui s'ignore, alors... la personne à laquelle nous nous identifions ne serait-elle pas une pensée... une image à l'intérieur du bouddha que, primordialement, nous sommes ?

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation


  • Par pgremaud, le 11/04/2014

    Jonathan, Intégrale 5 (tome 13 et 14) de Cosey

    Je pense qu'il y a deux chemins pour rechercher le bonheur :
    Un : Tout faire pour obtenir ce que l'on désire.
    Deux : Aimer ce qui est là.

    Bien entendu, comme tout le monde, je ne parviens pas à abandonner le premier chemin, malgré ses fiascos répétés.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation


  • Par pgremaud, le 10/04/2014

    Jonathan, Intégrale 5 (tome 13 et 14) de Cosey

    Une pensée... une seule pensée m'a aidée à supporter ces mois de "rééducation", à ne pas perdre la raison... malgré des heures et des heures de théories, d'endoctrinement et de mensonges. A tout moment du jour et de la nuit ... (...) Une pensée... une seule pensée... "Anyone who had a dream could look at me..."

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation


  • Par antoineperroud, le 22/01/2014

    Jonathan, Tome 14 : Elle (ou Dix mille Lucioles) de Cosey

    Déambuler parmi les pèlerins, goûter à son miel, j'y passe des heures. La veille de mon départ, un vieux moine m'a suggéré d'y revenir en pensée tous les jours. Fermer les yeux et voir Shwedagn. Où que je me trouve.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation


  • Par pgremaud, le 21/09/2013

    Jonathan, tome 16 : Celle qui fut de Cosey

    - Seul celui qui est né mourra.
    - Précisément ! Princesse ou mendiante, tu es né comme nous tous. Donc tu mourras.
    - En es-tu certain ? Es-tu certain toi même d'être né un jour ? Est-ce que tu t'en souviens ou bien te contentes-tu de croire ce que tes parents t'ont raconté ?

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation


  • Par pgremaud, le 21/09/2013

    Jonathan, tome 16 : Celle qui fut de Cosey

    Un ronfleur accompagne le "tik-a-tak" du wagon : "rrrrr-rrr, tik-a-tak,tik-a-tak, tik-a-tak,rrrrr-rrr, tik-a-tak,tik-a-tak, tik-a-tak, rrrrr-rr"...

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation


  • Par pgremaud, le 15/09/2013

    Jonathan, Intégrale 5 (tome 13 et 14) de Cosey

    Les infos que notre cerveau capte à travers nos 5 sens circulent à 300 km/heure. C'est la vitesse de conduction des fibres sensorielles, celle des impulsions électriques propagées dans notre corps.(...)
    300 kilomètres à l'heure, ça semble rapide, pourtant... J'ai fait le calcul : si on estime qu'une dizaine de centimètres sépare nos yeux du cerveau, cela représente 0,0012 secondes. 12 dix-millièmes de seconde. C'est peu, mais ça veut dire que tout ce que nous percevons n'est que du passé. Tout ce que nous croyons vivre au présent est déjà passé. 0,0100 ou 0,0150 pour une sensation tactile de la main. Peut-être est-ce là-bas qu'Elle se loge ? Là-bas dans l'instant présent ?

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation


  • Par pgremaud, le 19/04/2013

    Une maison de Frank L. Wright de Cosey

    Lorsque quelqu'un écoute vraiment, il y a quelque chose qui se passe... Le silence... le silence se déploie... Alors la musique se met à vivre.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation


  • Par pgremaud, le 18/04/2013

    Une maison de Frank L. Wright de Cosey

    D'Astérix tout frais, à Zig et Puce, de Tif et Tondu à RIc Hochet, toute la BD - et j'en oublie ! - s'offrait à la lumière de nos lampes et bougies. A moins que, profitant du week-end, o,n s'installe dès le matin sur l'un des balcons de notre vaisseau fantôme.
    On ne parlait pas. Les plongeurs ne parlent pas. C'était le critère : les albums qui nous faisaient plonger. On battait des records d'apnée, comme Picsou dans ses tas de pièces d'or.

    On était parfois en désaccord, bien sûr, mais quelles que fussent nos divergences - Luc Bradefer, Bibi Fricotin ou Pat Apouf - on se retrouvait immanquablement autour du noyau dur, substratum d'un immense bonheur partagé.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation


  • Par pgremaud, le 11/04/2013

    A La Recherche de Peter Pan, tome 1 de Cosey

    Parti à la recherche de Peter Pan, je me trouvais dans le ravissement étonné de ramener la fée Clochette dans mes bagages (Melvin Z. Woodworth)

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation





Faire découvrir Cosey par :

  • Mail
  • Blog

Listes avec des livres de cet auteur

> voir plus

Quiz