Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2020068087
Éditeur : Editions du Seuil (1984)


Note moyenne : 3.58/5 (sur 12 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
À l’hôpital Memorial d’Ottawa, Max Sieber, un garçon de dix ans, est atteint d’un mal mystérieux. Dès l’instant où il est isolé, la plupart des dossiers médicaux s’effacent des mémoires de l’ordinateur, une sorte de lèpre s’attaque aux... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (1)

> Ajouter une critique

  • Par Annaelle, le 08 avril 2011

    Annaelle
    Le pitch de départ me donnait vraiment envie de découvrir ce livre, mais au final, j'ai un peu l'impression de mettre faite avoir, je croyais lire un thriller fantastique captivant, mais au final, je me suis bien ennuyer… (En fait, je ne suis pas sûre que je l'aurais fini si ce n'avait pas été une lecture commune…)
    C'est bourré d'incohérences, c'est mou, confus, on a même parfois l'impression qu'il manque des passages tellement on ne comprend pas d'où il nous sort un truc. le personnage parle d'un coup d'une chose qu'il est censé avoir découverte plus tôt dans déroulement du livre, sauf que nous, on ne l'a pas vu, on ne comprend plus rien, ça n'a pas de sens, par exemple
    [spoiler]Il dit à Olivetti qu'un complot était monté contre lui en Jamaïque et lui donne des détails sur la maladie de Max et son évolution, alors qu'on ne sait pas du tout quand et comment il a appris tout ça.[/spoiler]
    A moins que ce ne soit moi qui ai un peu décroché sans m'en rendre compte et que j'ai raté des choses ?
    Les personnages sont totalement dénués d'intérêt, on ne sait rien sur eux, à tel point que parfois on ne sait plus qui est qui.
    C'est malheureusement aussi le cas pour le « héros », dont je n'ai toujours pas vraiment compris en quoi consistait son boulot, ni qui il est et encore moins ce qu'il vient faire dans cette histoire, pourquoi tout le monde s'adresse à lui, se confie à lui ? Je n'ai même découvert son nom qu'à la moitié du livre (et son prénom encore plus tard…). A peu prêt au même moment où je me suis demandé pourquoi il se promène avec un paquet de cigarette (prêt à en distribuer aux fumeurs qui n'en ont pas) alors qu'il ne fume jamais ni avant, ni après dans le livre.
    Il est complètement passif, pourtant l'histoire se déroule autour le lui et est malgré tout totalement axée sur lui, tout le monde s'adresse à lui, sans avoir aucune raison de le faire (si ce n'est de faire avancer le récit).
    Il est tellement vide qu'on ne s'attache pas du tout à lui et qu'on n'est même pas vraiment touché par l'horreur de ce qu'il vit.
    Je pense que l'histoire aurait gagné en cohérence (et peut-être en intérêt…), si on l'avait découverte de plusieurs point de vu, ça aurait eu plus de sens d'apprendre certaines choses du point de vu d'un autre personnage au lieu qu'ils ne viennent toujours le raconter au personnage principal (sans aucune raison). Enfin, à condition que ces personnage ai été un peu étoffé…
    Il y a aussi, surtout dans la première partie, une succession de passages totalement inintéressants (par exemple ceux sur l'administration du ministère), qui n'ont aucun intérêt pour l'histoire et sont juste ennuyeux…
    La fin est interminable d'explications compliquées dont finalement on se tape totalement vu qu'on ne nous a jamais vraiment fait ressentir le besoin de savoir ce qu'il se passait.
    Ce n'est pas mal écrit, il y même quelques phrases que j'ai beaucoup aimé ou qui m'ont fait sourire, mais l'histoire est tellement embrouillée, dénuée de suspense, et les personnages sont tellement vide qu'on n'arrive vraiment pas à s'y intéresser, c'est dommage, il y avait de bonnes idées…

    Lien : http://l-imaginarium.forumactif.net/t127-lenfant-du-cinquieme-nord-p..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

> voir toutes (1)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Verdorie, le 15 décembre 2013

    La plupart des gens pensent que les choses qui leur arrivent sont fortuites. Ils ne voient pas les complicités entre les événements auxquels ils sont mêlés, les rencontres qu'ils font, leurs rêves...

    Commenter     J’apprécie          0 27         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :

0,88 € (occasion)

   

Faire découvrir L'enfant du cinquième nord par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz

    La Curée d'Emile Zola

    Paru en 1872, La Curée, deuxième roman de la série des Rougon-Macquart d'Emile Zola se déroule en 1851. Il dépeint les milieux enrichis et spéculateurs à Paris peu après le coup d'Etat de Louis-Napoléon Bonaparte. Ceci est:

    •   parfaitement exact
    •   faux
    •   partiellement exact: le roman se passe en 1869, peu avant la guerre
    •   La Curée est bien d'Emile Zola mais est un roman indépendant qui ne fait pas partie du cycle des Rougon-Macquart

    25 questions - 107 lecteurs ont répondu
    Thème : littérature française , rougon-macquart , xixème-xxème siècles

    Créer un quiz sur ce livre.