AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2700234057
Éditeur : Rageot Editeur (21/10/2009)

Note moyenne : 4/5 (sur 32 notes)
Résumé :

- Tu entendras peut-être d'étranges légendes à mon sujet, Azilis. On raconte que je suis né de l'union d'une vierge et d'un démon. Que je parlais dès ma naissance. Que j'ai plus de cent ans. Ne détrompe jamais ceux qui racontent ces bêtises car, sans le savoir, ils augmentent mon pouvoir. En te livrant la vérité, je m'affaiblis. Le comprends-tu ? Alors jure-moi de garder ces révélations secrètes...

Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Syl
07 avril 2013
Fin août 477, en Armorique
Ninian, un moine d'un monastère du Mont Tumba, subit les vexations, les brimades et les privations de l'abbé Mewen son supérieur. Frère jumeau de la jeune Azilis (voir le premier tome de la trilogie), il ne trouve plus la paix et le goût de la prière. Depuis deux ans, sa vie est ponctuée de silence, de recueillement et de labeur mais tout est remis en question depuis l'arrivée de Chanao. Ce jeune moine a une emprise mystique sur Mewen.
"Il s'enorgueillissait d'une expérience dans un ermitage d'Armorique où les règles étaient plus sévères et le mode de vie plus strict. On y vivait de baies, de glands et de champignons, on y priait les bras en croix pendant des heures, debout dans l'eau glacée d'une rivière, pour mieux se pénétrer des souffrances de notre Seigneur Jésus-Christ, on se flagellait à la moindre pensée coupable, au moindre manquement à cette vie d'ascétisme et de pénitence."
Dissimulateur, jaloux, pervers et ambitieux, il guette les gestes et les faiblesses de Ninian. L'erreur survient un soir. Alors que le jeûne forcé affaiblit les frères du monastère, un tout jeune moine, Priscus, est surpris et accusé de vol de nourriture dans la réserve. La sentence sera le fouet et l'incarcération dans une cellule. Pour Ninian, le jugement est disproportionné et injuste. Manifestant son indignation, il se dispute avec l'abbé, et de paroles en gestes, devient responsable d'un accident qui entraine la mort du doyen.
La fuite est inévitable.
Ninian, le doux, l'émotif, le sage, s'échappe avec Priscus, tourmenté par toute cette violence et dépossédé de toute pensée chrétienne. Dépouillé, presque nu, il devra faire face au monde extérieur. Seule Azilis demeure dans son esprit.
Mars 478, à Ynis Witrin
Au-delà de l'océan, on pourrait dire dans un autre monde, Azilis porte désormais le prénom de Niniane. Magicienne dans l'art de soigner, elle se dévoue aux malades et continue de préparer ses potions. Assistée d'une jeune fille, Enid, elle gère sa maison avec générosité et intelligence. Un an a passé depuis son départ de la Gaule, une année qui l'a vue devenir femme et amoureuse. L'amante est douce, prévenante et très éprise, elle redevient Azilis dans l'intimité, seulement pour lui, l'homme qu'elle aime.
Dans ce paisible lieu, arrivent un jour Arturus, Caius et Myrddin. L'accueil est chaleureux car l'amitié qui les unit tous, est sincère et affectueuse. Lors d'une partie de chasse, le dux bellorum tombe et se foule la cheville. Il devra rester oisif une vingtaine de jours, à son grand dam. Mais la guerre se poursuit dans d'autres contrées et des places stratégiques sont à défendre, à reconquérir. le groupe éclate, se divise ; certains partent en guerriers, d'autres restent.
Niniane est alors confrontée au barde Myrddin. C'est un être ensorcelant. Avec ses yeux vairons, il capture votre entité, absorbe l'essence de la vie et fait frissonner Niniane. Pour lui, elle est "un signe des Dieux", son double, sa moitié, son égale et peut-être, un jour, sa maîtresse.
"Veux-tu que je t'enseigne mon savoir ? Je ne te mentirai pas, Niniane. Ce n'est pas une voie facile et sans danger. Il faudra m'accorder ta confiance. Pleine et entière. Il faudra être prête à affronter la peur, la douleur. Mais je sais que tu es capable de me suivre, voire de me devancer."
Durant l'absence de l'être aimé, Niniane se sent solitaire et désoeuvrée. Elle accepte les sollicitations de Myrddin en tant qu'élève. Tout un univers imperceptible, des connaissances divinatoires et secrètes s'offrent à elle. L'ultime étape de l'initiation, chevaucher le vent.
Parfois, des chemins nous sont proposés ; celui du devoir, celui de l'amour, celui du pouvoir. Azilis s'y perdra peut-être.
Ce second tome n'est pas décevant. J'aime cette histoire et les personnages. Dans l'âme de nos héros, il n'y a aucune veulerie, même dans le plus sombre des caractères. Ils sont à la fois forts et fragiles, faibles et puissants. Ce volet de la trilogie renvoie chacun à l'aventure, sur les mers, des champs de bataille, au carrefour de l'irréel. L'initiation d'Azilis par le mystérieux Myrddin détruit la genèse d'une belle histoire d'amour. Il y a une incompréhension, des doutes, des silences, des douleurs du passé, la jalousie, la noblesse et la bêtise du sacrifice, l'humilité, tout un ensemble de sentiments qui tourmente les protagonistes. J'ai aussi une petite pensée pour Caius, dont l'émouvante confidence à Kian, m'a émue. Dès le point final de ce billet, je rejoins le troisième volume d'Azilis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sangar26
16 avril 2016
J'étais impatiente de lire la suite et je ne suis pas déçu.
L'histoire prend un nouveau tournant pour les protagonistes et on apprend à mieux connaitre les capacités de ninian et son frère jumeau dont on ne connaissait pas grand chose jusqu'à présent.
Le point fort de cette série c'est les personnages auxquels on s'attache et s'identifie facilement.
Pour autant un personnage demeure mystérieux quand à ses intentions envers azilis.
On est plongé dans l'univers des enchanteurs à travers l'apprentissage d'azilis envers myrdhin j'espère que me trompe pas mais son nom est juste trop dur à retenir.
Kian et Azilis subissent tous deux des épreuves éprouvantes et voit leurs relations confronter à des problèmes et une vie qui n'est pas compatible à leurs amours.
Sinon je ne sais pas ce qui fait qu'on est plongé aussi bien dans cet univers mais je pense que c'est le style de l'auteure qui permet vraiment de s'imaginer exactement chaque personnage et scène du livre.
C'est un livre court mais captivant pour un livre dont au départ je n'attendais rien et s'avère une véritable bonne surprise.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
laurianecharles
26 novembre 2014
Un livre agréable à lire. On sent que l'auteure est très documentée et connaît son sujet, et l'intrigue est sympathique, mais pas transcendente. J'ai passé un bon moment en le lisant et je mettrais la note de 3,5/5 :)
Commenter  J’apprécie          30
bladelor
10 octobre 2010
Aussitôt reçu aussitôt lu, je n'ai pas pu m'empêcher de me jeter sur ce deuxième tome pour connaître la suite de l'histoire de la belle Azilis.
Je viens de refermer le livre et mon esprit vagabonde encore aux côtés de Kian, Myrddin, Niniane et tous les autres... Pendant deux jours j'ai ressenti les peines et les espoirs qui les habitent, parfois aussi la colère. J'ai été agacée plus d'une fois, j'ai connu la frustration de voir des personnages suivre des chemins qui ne me plaisent pas, j'ai eu envie de plonger dans les mots de papier pour leur crier de cesser de torturer mon pauvre palpitant. Bref, vous l'aurez compris, je suis complètement et irrémédiablement sous l'emprise de l'écriture de Valérie Guinot et, croyez-moi c'est une drogue douce mais puissante ! [...]
Lien : http://oceanicus-in-folio.fr..
Commenter  J’apprécie          30
Theoma
14 décembre 2011
Vous le savez, je suis profondément lassée des triangulations amoureuses, qui foisonnent tout particulièrement dans la littérature pour ados. Véronique Guinot transcende le genre en démontrant que l'amour ne se partage pas, il se multiplie.
Les personnages s'affirment et gagnent en maturité. de nouvelles quêtes les attendent et elles ne permettront pas aux lecteurs de trouver la paix avant le dénouement final.
Lien : http://www.audouchoc.com/art..
Commenter  J’apprécie          40
Citations & extraits (3) Ajouter une citation
SylSyl15 mars 2014
"Il s’enorgueillissait d’une expérience dans un ermitage d’Armorique où les règles étaient plus sévères et le mode de vie plus strict. On y vivait de baies, de glands et de champignons, on y priait les bras en croix pendant des heures, debout dans l’eau glacée d’une rivière, pour mieux se pénétrer des souffrances de notre Seigneur Jésus-Christ, on se flagellait à la moindre pensée coupable, au moindre manquement à cette vie d’ascétisme et de pénitence."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AzilisAzilis29 avril 2015
Ninian dévalait la pente en relevant les pans de sa robe de bure. Des ronces balafraient ses bras et ses joues, des pierres blessaient ses pieds nus dans les sandales. Était-ce la pluie qui trempait son visage, étaient-ce des larmes?
Commenter  J’apprécie          20
SylSyl15 mars 2014
"Veux-tu que je t’enseigne mon savoir ? Je ne te mentirai pas, Niniane. Ce n’est pas une voie facile et sans danger. Il faudra m’accorder ta confiance. Pleine et entière. Il faudra être prête à affronter la peur, la douleur. Mais je sais que tu es capable de me suivre, voire de me devancer."
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : légendes arthuriennesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
877 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre