AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Guillaume Fournier (Traducteur)
ISBN : 2253119679
Éditeur : Le Livre de Poche (2007)

Note moyenne : 3.84/5 (sur 79 notes)
Résumé :
Jack est apprenti au château Harwell. Orphelin exploité et maltraité, il mène une triste existence. Mais il découvre qu'il possède des pouvoirs magiques interdits et il est contraint de fuir. Son chemin croise celui de Melliandra, fille rebelle du plus riche seigneur du royaume. Traqués, perdus, les deux adolescents sont le jouet des machinations du redoutable Baralis, le chancelier du roi. Ce dernier, après avoir empoisonné son souverain, maintient le royaume dans ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Critiques, Analyses & Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Philemont
Philemont22 janvier 2013
  • Livres 3.00/5
Au château d'Harvell, dans les Quatre Royaumes, Jack, apprenti boulanger, est soudainement terrifié par son incontrôlable pouvoir de magicien ; dans le même temps Melliandra, fille d'un seigneur influent, se rebelle contre son mariage arrangé avec le sinistre Prince Kylock ; tous deux fuient le château d'Harvell au même moment, poursuivis par un sorcier qui a oeuvré pendant des décennies pour contrôler la Couronne. Un peu plus loin à l'Est des Terres Connues, un chevalier est en quête d'un jeune garçon cité dans la Prophétie de Marod…
Comme suggéré dans le quatrième de couverture, L'Enfant de la Prophétie, premier tome d'une trilogie intitulée le Livre des Mots, est dans la lignée des oeuvres bien connues de Tad Williams et de Raymond E. Feist. J'irais plus loin encore en affirmant qu'il s'en inspire ouvertement en mettant en scène un jeune garçon quelque peu naïf qui va prendre conscience peu à peu de l'étendue de ses pouvoirs. de ce point de vue, il est donc inutile de rechercher dans cet ouvrage une quelconque originalité.
Ce qui distingue toutefois ce roman de ses illustres modèles c'est le fait que l'auteur soit une femme et qu'elle adopte un point de vue pour le moins féministe dans sa prose. C'est par exemple la rébellion contre l'autorité paternelle de la part de Melliandra, l'inévitable idylle qui nait peu à peu entre cette même Melliandra et Jack, ou encore les échanges réguliers entre les deux gardes du chateau sur les femmes et les choses de l'amour et du sexe.
Quoi qu'il en soit, la trame générale du roman est sans surprise de la première à la dernière page. Néanmoins, l'écriture de Julie V. Jones est agréable, axée ouvertement sur la psychologie des personnages, et exploite parfaitement les personnages secondaires. On se surprendra d'ailleurs à suivre avec plus d'attention les faits et gestes de ces derniers plutôt que ceux des deux jeunes héros. Notons aussi qu'en 1995 Julie V. Jones signait là son premier roman, ce qui laissait présager une suite prometteuse. Il paraît d'ailleurs qu'elle connaît un succès important aux Etats-Unis…
Signalons pour conclure qu'avec L'Enfant de la Prophétie, Calmann-Lévy démarre une nouvelle collection dédiée à la Fantasy. Celle-ci s'avère prometteuse puisque Calmann-Lévy affiche ouvertement sa politique éditoriale : "Une politique qualitiative en matière de traduction et d'illustration… l'envie de faire découvrir des auteurs et des mythologies d'origines très diverses. Une prise en considération des attentes de nos lecteurs :
- parution des différents tomes d'un même cycle dans un intervalle maximal de six mois
- publication du cycle dans le respect du découpage voulu par l'auteur."
Cette première parution respecte chaque point de cette volonté. Je rajouterai que l'édition est d'excellente facture : le format et le papier sont très agréables à manipuler, et les coquilles réduites par rapport à ce que l'on a l'habitude de subir dans nos genres de prédilection.
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          10
fairy-man
fairy-man28 décembre 2012
  • Livres 5.00/5
Après avoir fait la découverte fortuite de ses pouvoirs, le jeune Jack s'enfuit du château Harvell avec Melli une jeune fille qui ne souhaitait pas participer au plan de son père qui consistait à la mariée au prince des quatre royaumes. Ils sont pourchasser par les hommes de Baralis, le chancelier du roi, un homme cruelle et dangereux.
De son coté Taol, chevalier de Valdis, recherche l'enfant de la prophétie dont parle le livre des mots. Une longue quête l'attend avant d'obtenir son troisième cercle de chevalier (lequel seras obtenue après avoir réussis sa quête).
J'ai acheté ce livre par simple curiosité dans un magasin d'occasion. Quand j'ai vue le thème, la grosseur et le prix (3€20) je n'ai pas hésiter. Il s'avère que j'ai mis un temps fou pour le terminer, c'est qu'il est assez conséquent ; mais est vraiment apprécié cette nouvel lecture qui sort des registres fantastique comme Harry Potter ou les chevalier d'émeraude... C'est le même genre mais en plus mature. J.V Jones, l'auteur est vraiment incroyable dans sa façon de raconter l'histoire, on suis les péripéties de nombreux personnages tous vivants et intéressant.
-Bon points : Les personnages, l'histoire (bien qu'un peut classique). Ainsi que la maturité du récits et la progression lente de l'histoire mais tellement captivante. Les complots, les prophéties, les imprévues des personnages, les relations amoureuse et sexuelles utiliser. Tout y est et bien m'y en scène. Ajouter à cela un peut de magie et vous serez combler.
-Mauvais points : Des chapitres un peut long, difficiles je trouve dans venir à bout. Bien que le livre soit bon il est long et fatiguant dans le sens ou l'on ne peut tenir longtemps l'a distance.
Donc : Un très très bon livre, je lirais la suite avec entrain mais pas avant un moment en raison de la grosseur des livres. de plus le premier je l'ai acheté à prix d'or, les autres me reviendrons plus cher. Enfin si comme moi vous avez l'occasion de vous l'appropriez pour pas cher, ou même si vous chercher une bonne et longue lecture de fantaisie. Je vous recommande le livre des mots !
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          10
homelaet
homelaet28 juin 2009
  • Livres 5.00/5
Voici un livre dont je n'avais jamais entendu parler. C'est en visitant le salon du livre 2009 que je l'ai vu sur le stand du livre de Poche. En regardant l'arrière du livre je me suis dit que c'était enore et toujours la même histoire où un jeune enfant et le héros se cherchent sans se trouver.
Mais en le lisant j'ai été vite surprise par ce petit chef d'oeuvre. Ce livre est pour le moment l'un des meilleurs (pas le meilleur parce que rien ne sera aussi bon que Bartimeus) mais j'ai hate de lire la suite.
Ce livre est composé de manière originale. Moi qui aime lire chapitre par chapitre j'ai vu qu'il faisait pour certains plus de 90 pages. Je me suis alors dit que cela allait être de gros pavés mais il n'en est rien. A l'intérieur des chapitres vous avez des micros-chapitres qui eux ne font que quelques pages.
Le héros de ce livre est touchant et émouvant : jeune orphelin vous ne savez pas d'om il vient et vous vivez avec lui cette quête d'identité.
Le chevalier court après un enfant avec une prophétie en poche qui ne veut rien dire pour lui mais qui commence à avoir du sens pour nous au fil des pages.
La jeune demoiselle, Melliandra, qui fuit sa famille et surtout son père est attendrissante et l'on traverse avec elle ses épreuves.
Pour résumer je dirais que c'est un livre très bien écrit et dont l'histoire est passionnante et avec une issue insoupçonnée.
Lien : http://homelaet.canalblog.com/archives/2009/06/0..
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          40
Patience82
Patience8204 octobre 2015
  • Livres 5.00/5
Cette série est une superbe découverte, et qui est totalement due au hasard car pioché sur les rayons de la médiathèque juste pour voir. On y trouve la même ambiance que dans L'Assassin Royal de Robin Hobb et tous les ingrédients d'une bonne série de fantasy : un jeune héros qui découvre sa magie, une jeune fille en détresse, un méchant sorcier, des guerres et des complots à la cour du roi. Alors, vu comme ça, c'est vrai que ça fait cliché et d'ailleurs ça l'est. Mais c'est vraiment très bien écrit, et les personnages sont très attachants. L'histoire est racontée par succession d'épisodes en passant d'un personnages à l'autre.
La petite originalité rigolote de cette série, ce sont les "entracte" sous forme de conversations grivoises entre deux gardes du château. Ces personnages n'ont aucun rôle dans l'avancement de l'histoire mais ils commentent avec beaucoup de fraicheur les intrigues des personnages royaux. C'est l'image du peuple qui vit sa vie normalement en attendant que les dirigeants prennent des décisions inutiles. On dirait deux spectateurs se partageant du pop-corn au cinéma.
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          00
flowskipike
flowskipike13 mars 2013
  • Livres 5.00/5
S'il ne fallait choisir qu'un mot pour dépeindre ce chef d'oeuvre je proposerais "cru". Mais heureusement cette critique ne se limitera pas à cela. Ce livre m'a prise au tripes et m'a emmené dans un monde dont je n'aurais jamais imaginé ni la profondeur ni la noirceur et pourtant j'étais dégouté et déroutée un peu plus à chaque page. Mais rien n'a eu raison de ma volonté il fallait que je termine ce livre ! Une envie profonde de savoir QUI était ce jeune boulanger, et le besoin de connaitre le dénouement final. Tenue en haleine par l'auteur et son excellente plume je n'ai pas hésité une seconde à commencer le tome suivant !
Commenter    J’apprécie          20
Citations & extraits (1) Ajouter une citation
MondayeMondaye28 février 2016
« C’est fait, maître. »
Lusc eut à peine le temps d’apercevoir le scintillement du long couteau, et encore moins celui d’en comprendre la signification.
Baralis l’incisa d’un coup énergique mais élégant, l’ouvrant de la gorge au bas-ventre. Il tomba à la renverse avec un bruit sourd. Baralis frissonna et toucha son visage à l’endroit où il sentait quelque chose d’humide et de poisseux : le sang de Lusc. Une impulsion lui fit lécher son doigt, pour goûter. Cuivré, salé et encore tiède – comme une vieille connaissance.
Se détournant du corps sans vie, Baralis s’aperçut que ses robes étaient souillées de sang. Les éclaboussures, au lieu de s’étendre au hasard, avaient dessiné un arc écarlate sur le tissu gris. Un croissant de lune. Il sourit. C’était un heureux présage, le symbole des nouveaux départs, des naissances, des opportunités – tout ce qu’il lui fallait cette nuit-là.
Dans l’immédiat, pourtant, il restait quelques détails à régler. D’abord se changer ; il n’allait pas se présenter à sa promise dans des habits ensanglantés. Venait ensuite la question du cadavre. Lusc avait été un serviteur fidèle, hélas affligé d’un léger défaut – une langue par trop encline aux indiscrétions. Baralis ne pouvait laisser un homme porté sur la bouteille et les confidences d'ivrogne compromettre ses plans.
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          00
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
574 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre