Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2246798825
Éditeur : Grasset (2012)


Note moyenne : 3.69/5 (sur 88 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Il est l'un des esprits les plus brillants de sa génération. En quelques années, Cédric Villani est devenu l’un des héros de l’histoire des mathématiques. Unanimement salué comme un génie par ses pairs, coqueluche des médias demandé dans le monde entier, « le Marsu », c... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (31)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par brigittelascombe, le 14 décembre 2012

    brigittelascombe
    "Les étoiles poussent dans mon cerveau.Quel est le théorème que je voudrais démontrer au juste?"
    Théorème vivant, récit autobiographique de Cédric Villani, mathématicien agrégé de 35 ans, normalien surdoué, polytechnicien,chercheur en laboratoire dont la démonstration d'un nouveau théorème a été récompensée par la médaille de Fields en 2010, porte fort bien son nom.
    En effet, à travers mots, le lecteur comprend que les mathématiques, chiffres,équations,théorèmes....forment pour lui un monde vivant avec lequel il converse au quotidien (ex: l'équation est "brave", les calculs "monstrueux", "il n'a qu'a bien se tenir le Problème"..), ce qui par ailleurs dévoile le décalage entre son monde et le notre.Un monde fraternel que celui de ces frères mathématiciens de haut niveau (de nationalité différente mais au même langage) qui se croisent sur la scène de congrès ou colloques internationaux mais un monde élitiste aussi dont les enfants, formatés dés le plus jeune âge, baignent dans un bouillonnement intellectuel soumis aux performances. Un monde qui n'hésite pas à aller "faire un tour à Murrays à New-York" pour acheter un bout de fromage!!
    Théorème vivant m'a fortement intéressée car il m'a semblé que Cédric Villani était un théorème à lui tout seul, une inconnue qu'il résout lui même en déchiffrant ses propres facettes.
    Son récit alterne les mails concis échangés avec son collaborateur, des raisonnements purement mathématiques (incompréhensibles pour les non experts en la matière dont je fais partie) pour démontrer ce fameux théorème,son quotidien surmené entre déplacements incessants et vie familiale (il invente des histoires pour ses "poutchous" "Korako le petit corbeau japonais", a une épouse enseignante chercheuse qui parait bien arrangeante vu le peu de temps imparti aux siens),le passé de grands mathématiciens admirés et ...des extraits de poèmes (ex:The Tiger de William Blake) ou de chansons (ex:La Tour de Babel de Guy Béart). Quelques portraits (de ses collègues) dessinés en noir et blanc complètent tout ça. Musique, le mot revient en vrille,indispensable et lié aux moments forts de sa vie.
    Théorème vivant brosse la forte personnalité d'un génie, soit, mais dépeint aussi un homme inquiet de déchoir (ex:"il faut compléter cette preuve ou je suis déshonoré!!") même s'il le dit avec humour, il le dit, et se booste pour se dépasser (ex:"les jeunes sont redoutables tu es en train de te faire dépasser"); un homme au "visage tourmenté de tics", un homme ambitieux qui alterne exaltation et dépression,un perfectionniste solitaire sûr de lui qui converse très souvent avec son tableau noir.
    Lucide,toutefois, après moult récompenses, preuves de sa valeur,il se conseille lui même: "Attention,Cédric au délire mégalomane" et son sourire en couverture, son costume de dandy et son inséparable broche-araignée nous rendent ce fou de maths et de musique fort sympathique, surtout lorsqu'il lâche, pudique, qu'adolescent victime d'un pneumothorax,il dormait à l'hôpital avec un nounours.
    Théorème vivant aide à comprendre comment se démontrent les théorèmes: en faisant des liens entre différents secteurs à priori éloignés (comme le marin et la rose de Huard), comment se démonte et se remonte un génie mais une question me tarabuste après lecture:
    Fera-t-on un jour un lien entre différents mondes pour que notre terre ne soit qu'une?
    Je doute! Mais sans doute les élites sont-elles indispensables pour faire avancer le monde.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 19         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par litolff, le 16 février 2014

    litolff
    Etonnant : c'est la première fois que je lis un livre dont je peux allègrement survoler des dizaines de pages sans que cela nuise à la bonne compréhension de l'ensemble, et pour cause : il s'agit d'énigmatiques formules mathématiques, de divins théorèmes, d'équations ébouriffantes auxquels je ne comprends ... rien, niente, nada, nichts, mais... c'est beau ! le plus stupéfiant étant que tous ces signes cabalistiques aient la moindre signification pour quelqu'un…
    L'idée de départ étant de mettre le lecteur dans la peau d'un chercheur en mathématiques, Cédric Villani écrit son quotidien assaisonné de tâtonnements et d'illuminations hermétiques pour le profane, son émerveillement pour l'amortissement de Landau, ben oui quoi, sa fascination pour l'équation de Boltzmann… mais aussi, et c'est sans doute ce qui le rend le plus attachant, les histoires qu'il raconte le soir à ses enfants et qui n'ont rien à voir avec la moindre équation.
    Après avoir lu « La déesse des petites victoires » et les délires de Kurt Gödel, il est rassurant de constater que l'overdose de mathématiques ne mène pas forcément à la folie pure…
    Un Objet Littéraire Non Identifié donc, déconcertant, original et sympa : ça donnerait presque envie de se passionner pour la pureté du raisonnement mathématique !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 19         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Heureuse, le 23 septembre 2012

    Heureuse
    Ce que vous ne trouverez pas dans ce livre:
    - Une histoire ... Non. Franchement, l'histoire pourrait être condensée sur trois lignes. Il ne se passe rien du tout
    - Des descriptions qui vous font vibrer ... C'est quand même un peu froid tout ça.
    - Un beau texte ... C'est pas très bien écrit. Enfin ... peut-être les parties en anglais.
    Alors pourquoi le lire?
    Parce que Cédric Villani.
    Même s'il écrit comme un pied et n'a pas grand chose à raconter, il possède ce petit supplément d'âme qui fait les génies, ceux qui nous donnent envie de nous lever le matin, qui nous font dire, que, non, l'espèce humaine n'est pas toute pourrie.
    Parce qu'il a la naïveté de croire qu'on comprend ce qu'il raconte. Je ne suis pas une bûche en maths, je comprends les symboles et deux ou trois trucs mais là, ça m'a semblé un peu complexe.
    Parce que, pour une fois, on sort de la vulgarisation et des maths d'il y a 200 ans (c'est tout ce qu'on peut comprendre, nous) pour découvrir les maths actuelles, des maths vivantes et vibrantes.
    Parce qu'on découvre cet univers avec les yeux d'un homme sans cesse émerveillé. On sent sa passion, son respect pour ses confrères. ça fait chaud au coeur, ça donne la pêche, même si on ne maîtrise pas trop l'importance de l'amortissement de Landau
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          2 17         Page de la critique

  • Par keisha, le 27 novembre 2012

    keisha
    Avertissement liminaire: Ce bouquin contient de vrais gros morceaux de mathématiques à l'intérieur. Vous êtes prévenus des conséquences éventuelles! (lire ici )
    Qui est Cédric Villani (à part un intello, comme disent les gamins d'aujourd'hui)? Quand même une grosse tête, qui se shoote aux mathématiques de très haut niveau et a obtenu en 2010 la médaille Fields, l'équivalent du Nobel pour les maths, ceci pour "his proofs of nonlinear Landau dumping and convergence to equilibrium for the Boltzman equation".
    Costume trois pièces, lavallière, chaîne de montre et araignée broche, voilà pour le look. Mais ce passionné veut et sait aussi partager.
    photo prise sur l'excellent article de blog75
    Et le livre, alors? D'abord ce n'est pas de la vulgarisation, vous n'en sortirez pas en ayant tout compris sur l'amortissement Landau, l'équation de Boltzmann et autres amusements qui furent le quotidien de notre homme durant de longs mois. Mais vous aurez une petite idée de la façon dont avance une recherche en mathématiques ("Comment ça, tout n'a pas été démontré?" Vous exclamez-vous. "Les mathématiques ne sont pas un truc poussiéreux?")
    Cedric Villani raconte la genèse d'une recherche, les longs mois de tâtonnements, de fourvoiements, d'éclairs de génie pour se tirer d'affaire, ses échanges avec son collaborateur Clément Mouhot (et les mails!), ses discussions avec des collègues qui éclairent le terrain, jusqu'à la publication d'un article bien dodu dans une prestigieuse revue mathématique.
    Nous suivons aussi (un peu) la vie de famille de l'auteur, particulièrement à Princeton, eh oui comme Gödel (cf La déesse des petites victoires) mais en moins tourmenté heureusement.
    Ce qui m'a frappée est le fait que le chercheur n'est pas isolé, - bossant des années puis offrant au monde "la" démonstration attendue depuis des décennie voire des siècles (même si certains fonctionnent ainsi)- mais qu'au contraire ce sont des mois et des mois de contacts nombreux, de présentation à la critique des travaux quasiment "en l'état", de remise de l'ouvrage sur le métier, avant, enfin, d'aboutir.
    En plus d'une narration "normale", Cédric Villani a choisi d'insérer dans son livre des mails avec son collaborateur, des passages 100% maths (l'imprimeur a dû s'amuser) d'une beauté indéniable à mes yeux, mais que je n'ai même pas cherché à comprendre, des poèmes, des chansons, des portraits de mathématiciens, et quelques rappels classiques (vous pouvez toujours vous amuser avec le Problème de Syracuse, à la portée de tous, et encore non prouvé - j'dis ça, j'dis rien).
    Finalement, il faut se laisser prendre par la main quand la forêt matheuse devient touffue et s'amuser du côté surréaliste de certains dialogues
    "Alors attends, déjà, comment tu fais avec le bête transport libre?
    - Boh, avec la solution explicite, ça doit le faire, attends, on va essayer de retrouver.
    (...)
    - On décompose la solution selon les répliques du tore... on change de variables dans chaque morceau... il y a un jacobien qui sort, tu utilises la régularité Lipschitz... et finalement tu trouves une convergence en un sur t. C'est lent mais ça sonne bien.
    - Quoi, alors, t'as pas de régularisation... la convergence est obtenue moyenne... moyenne...
    - Mais alors il faudrait voir si ça peut pas aider pour le dumping Landau!
    Je suis bluffé. Trois secondes de silence. Vague sentiment de quelque chose d'important."

    Lien : http://enlisantenvoyageant.blogspot.fr/2012/11/theoreme-vivant.html
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 12         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par orbe, le 09 avril 2014

    orbe
    Le célèbre mathématicien retrace sous forme de récit témoignage entrecoupé de mails et de formules, quelques unes des étapes de la découverte and "his proofs of nonlinear Landau damping and convergence to equilibrium for the Boltzmann equation.
    Plus que les calculs eux-mêmes, il décrit une trajectoire et une démarche, celle du chercheur. Loin d'être seul dans sa tour d'ivoire, c'est le travail en équipe avec notamment Clément Mouhot, mais aussi les rencontres fortuites lors des colloques et invitations scientifiques qui semblent propices aux découvertes et avancées.
    Le chercheur évoque aussi la passion mathématique qui dévore les vies ou encore les périodes de sommeil et les quelques mises à distance par du repos ou bien des regards détachés de la discipline d'origine qui vont être créateurs.
    Un très beau livre sur la recherche comme mode de vie qui fait résonance avec le développement des Moocs aujourd'hui, autre forme de rencontres qui s'affranchissent des distances et des origines.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 15         Page de la critique


Critiques presse (2)


  • Telerama , le 12 septembre 2012
    Peu de lecteurs comprendront les pages d'équations, mais c'est un détail. […] Pas la peine de connaître le latin pour vibrer en écoutant la messe en ut de Mozart. Et vibrant, le Théorème de Villani l'est assurément.
    Lire la critique sur le site : Telerama
  • LaLibreBelgique , le 28 août 2012
    […] Ces nombreux passages inaccessibles ont une poésie de l’inconnu, cette beauté qu’on retrouve chez Rimbaud ou Mallarmé ou en voyageant dans des pays aux langues étrangères pleines de mélodies secrètes.
    Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique

> voir toutes (40)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Bibalice, le 12 septembre 2012

    Noir ! J'ai besoin d'obscurité, de rester seul dans le noir. La chambre des enfants, volets fermés, très bien. La régularisation. Le schéma de Newton. Les constantes exponentielles. Tout virevolte dans ma tête.
    Juste après avoir ramené les enfants à la maison, je suis allé me réfugier dans ma chambre, pour continuer à remuer mes pensées. Demain c'est mon exposé à Rutgers, et la preuve ne tient toujours pas debout. J'ai besoin de marcher en solitaire pour réfléchir. Il y urgence !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 11         Page de la citation

  • Par pictura, le 28 novembre 2012

    - Ça va ? Faut quand même pas te rendre malade ! Relax, détends toi.
    - Mouaif.
    - On dirait que tu es vraiment obnubilé.
    - Écoute, là, j'ai une mission. Ça s'appelle l'amortissement Landau non linéaire.
    - Tu devais pas travailler sur l'équation de Boltzmann, c'était ça ton grand projet, tu crois pas que tu es en train de perdre de vue l'essentiel ?
    - M'en fiche. Maintenant c'est l'amortissement Landau.
    Mais l'amortissement Landau continue à jouer à la froide beauté inaccessible. Je suis incapable de l'aborder.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          2 8         Page de la citation

  • Par pictura, le 02 mars 2013

    Tout mathématicien digne de ce nom a ressenti, même si ce n'est que quelquefois, l'état d'exaltation lucide dans lequel une pensée succède à une autre comme par miracle... Contrairement au plaisir sexuel, ce sentiment peut durer pendant plusieurs heures, voire plusieurs jours. [André Weil]

    Commenter     J’apprécie          0 14         Page de la citation

  • Par BloiseOrageux, le 12 septembre 2012

    L'homme qui me fixe est bien plus qu'un homme, c'est une légende vivante, et ce jour-là je n'ai pas le courage d'aller lui parler.
    La prochaine fois, j'oserai l'approcher et je lui raconterai comment j'ai fait un exposé sur le paradoxe de Scheffer-Shnirelman, par une preuve inspirée de son théorème de plongement non lisse. Je lui parlerai de mon projet de faire un exposé sur lui à la Bibliothèque nationale de France. Je lui dirai peut-être même qu'il est mon héros. Est-ce qu'il trouvera ça ridicule ?
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          1 7         Page de la citation

  • Par Walken, le 14 décembre 2012

    - Alors explique, pourquoi tu m'as fait venir, c'est quoi ton projet ? Tu n'as pas trop donné de détails dans ton mail......
    - Je me remets à mon vieux démon, évidemment c'est très ambitieux, c'est la régularité pour Boltzmann inhomogène.
    - Régularité conditionnelle ? Tu veux dire, modulo des bornes de régularité minimales ?
    - Non, inconditionnelle.
    - Carrément ! Pas dans un cadre perturbatif ? Tu crois qu'on est prêts ?
    - Oui, je m'y suis remis, j'ai à peu près bien avancé, j'ai des idées, mais là je suis bloqué. J'ai décomposé la difficulté avec plusieurs modèles réduits, mais même le plus simple m'échappe. Je croyais l'avoir avec un argument de principe de maximum, et là tout s'est écroulé. J'ai besoin d'en parler.
    - Vas y, je t'écoute.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          1 4         Page de la citation

> voir toutes (4)

Videos de Cédric Villani

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Cédric Villani

La grande librairie 08/11/2012 sur France 5, François Busnel reçoit Cédric Villani, pour son livre «Théorème vivant»








Sur Amazon
à partir de :
18,00 € (neuf)
16,99 € (occasion)

   

Faire découvrir Théorème vivant par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (162)

> voir plus

Quiz

    Le temps des physiciens

    Le temps est-il apparu en même temps que l'univers ou l'a t-il précédé ? Est-il dans le monde ou le contient-il ? S'écoule-t-il en sens unique ? Serait-ce la mort qui nous obligerait à penser le temps ? Quelles sont les convergences et les différences entre le temps physique et le temps sensible, existentiel ? Étienne Klein puise, en contrepoint de la physique, dans la philosophie, la psychologie, la littérature, ma poésie... et le sport.

    •   Au-delà de l'espace et du temps
    •   Les tactiques de Chronos
    •   Une brève histoire du temps
    •   Le temps et sa flèche
    •   Peut-on voyager dans le temps ?
    •   Le facteur temps ne sonne jamais deux fois
    •   L'antimatière : La matière qui remonte le temps
    •   Trous noirs et distorsions du temps
    •   Et si le temps n'existait pas?
    •   Commencement du temps et fin de la physique ?

    10 questions - 30 lecteurs ont répondu
    Thème : temps qui passe , temps , physique , physique quantique , espace-temps , Espace et temps

    Créer un quiz sur ce livre.