AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.75 /5 (sur 8 notes)

Nationalité : Italie
Né(e) à : Novare, au Piémont , le 25/03/1948
Biographie :

Alberto Toscano est un journaliste et écrivain italien, résidant en France depuis 1986 et collaborant à plusieurs média italiens et français.

Il a été chercheur à l'Institulo per gli Studi di Politica internazionale de Milan (ISPI, équivalent italien de l'IFRI), et rédacteur à l'hebdomadaire de l'ISPI Relazioni Internazionali de 1975 à 1982. On lui doit plusieurs livres sur l'Inde (1982), la Chine (1982) et le Tiers Monde (1976).

Chef du service de politique internationale de l'hebdomadaire Rinascita (1982-1984), puis grand reporter au quotidien l'Unita, Alberto Toscano s'installe à Paris en 1986 comme correspondant du quotidien économique milanais Italia Oggi, puis du quotidien l'Indipendente jusqu'à 1994, puis de l'hebdomadaire Panorama, centre gauche, le plus gros tirage de la presse magazine italienne.

Chroniqueur régulier sur TV5 depuis 1998, Alberto Toscano a participé depuis 2001 à un grand nombre d'émissions sur France Culture et France Inter, et collabore régulièrement à l'émission « On refait le monde » sur RTL. Il a reçu le prix Asti du journalisme en 2000 pour son activité de correspondant de presse en France.

Président de l'Association de la presse étrangère (1996-1997), Alberto Toscano préside depuis 2001 le Club de la presse européenne de Paris. Il et membre (depuis 2008) du Conseil d’administration de la Section française de l’Union de la presse francophone (UPF).

+ Voir plus
Source : www.bibliomonde.com
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
A l'occasion du salon "Rendez-vous de l'histoire" à Blois, rencontre avec Alberto Toscano autour de son ouvrage "Ti amo Francia : de Léonard de Vinci à Pierre Cardin, ces Italiens qui ont fait la France" aux éditions Armand Colin. Rentrée sciences humaines 2019. Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2353936/alberto-toscano-ti-amo-francia-de-leonard-de-vinci-a-pierre-cardin-ces-italiens-qui-ont-fait-la-france Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
Citations et extraits (54) Voir plus Ajouter une citation
Nastie92   19 novembre 2018
Un vélo contre la barbarie nazie de Alberto Toscano
Voilà les enfants juifs des monastères d'Assise, de Settignano, de Lucques et de bien d'autres localités italiennes qui se mettent à apprendre par cœur, en italien et en latin, l'Ave Maria et le Pater Noster. Mieux on connaît les prières, plus on en connaît et plus on a des chances de se présenter un jour comme des « Aryens ». Comme cela a déjà été dit − mais ça vaut peut-être la peine de la rappeler −, le critère raciste des nazi-fascistes n'est pas religieux, mais « biologique » ; ils persécutent donc un « non-Aryen » même s'il s'est converti au christianisme. Pour eux, c'est la même chose : il est « biologiquement » juif et le reste même s'il croit en Jésus − qui d'ailleurs aurait dû lui aussi finir à Auschwitz selon les critères racistes de Hitler et de Mussolini : il était Juif et circoncis, nous dit l'Évangile. Une bonne connaissance des prières n'est pas une garantie absolue d'éviter la déportation. Mais elle peut certainement contribuer à l'éviter. Surtout si en plus on a de faux papiers avec un nom plus italien que la pizza Margherita.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Nastie92   21 août 2018
Un vélo contre la barbarie nazie de Alberto Toscano
Les informations écrites sur les nouveaux papiers d'identité des Juifs doivent être fausses, vraisemblables, et surtout impossibles à vérifier. Les documents doivent avoir été théoriquement délivrés par l'administration publique d'une ville de l'Italie méridionale déjà libérée par les Anglo-Américains. Ainsi nazis et collabos ne pourront pas contrôler les données par un simple appel téléphonique. Les noms sur les nouveaux papiers ne doivent provoquer aucun soupçon. Le nom identifiable comme juif est italianisé en gardant une certaine assonance avec l'original, pour limiter le risque de confusion de la part de l'intéressé. Cette précaution est nécessaire surtout s'il s'agit d'un enfant, qui risque plus facilement de se tromper. Giorgio Goldenberg − l'enfant hébergé, selon les périodes, dans le monastère de Settignano et, à la fin de l'occupation allemande à Florence, dans la cave de Gino Bartali où se trouvaient déjà sa sœur et ses parents − reçoit un faux document sous le nom Giorgio Goldini. On peut imaginer combien de fois les adultes lui ont répété qu'il s'appelait désormais Goldini. De la même façon le nom Fankenthal est susceptible de se métamorphoser en Franchi. La famille Baruch s'appelle désormais Bartoli. Viterbi, nom de famille qui fait imaginer une connotation juive, devient Vitelli. Idem pour Finzi, qui devient Figuccia, pour Luzzatto, transformé en Luciani, et pour Majonica changé en Majorana. Quant à la famille Franckfurter, elle est désormais la famille Franchini.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Nastie92   12 juillet 2018
Un vélo contre la barbarie nazie de Alberto Toscano
Comme le dit Marek Halter, tout le monde doit savoir qu'« en des temps dominés par des lâches et des tueurs, il y eut des individus pour nous permettre de ne pas désespérer de l'humanité, des hommes et des femmes qui n'ont pas hésité à risquer la mort pour sauver des vies ».

Commenter  J’apprécie          170
Nastie92   13 août 2018
Un vélo contre la barbarie nazie de Alberto Toscano
Pendant la première phase de l'invasion allemande se déroule l'épisode le plus atroce de la persécution antisémite en Italie : la rafle dans le quartier juif de Rome. Sur les lieux où les Juifs habitent depuis presque deux mille ans, et que les latins appelaient "place judéenne". Aujourd'hui, c'est l'endroit, entre le Portico d'Ottavia et la Synagogue, où on peut goûter la gastronomie typique des Juifs romains, à commencer par les célèbres "artichauts à la judéenne". Le "samedi noir" 16 octobre 1943, cette rafle est l'œuvre d'une unité de la Gestapo en collaboration avec des SS arrivés spécialement d'Allemagne, qui emmènent dans leurs camions 1 259 personnes. Suite à un contrôle sommaire des différentes situations, on compte 1 023 Juifs romains arrêtés ce jour-là et déportés à Auschwitz, plus un enfant né peu après l'arrestation de sa mère... On ne comptera que 16 survivants. Aucun des 200 enfants arrêtés et déportés au cours de cette rafle n'aura la vie sauve.

Commenter  J’apprécie          150
Nastie92   05 janvier 2019
Un vélo contre la barbarie nazie de Alberto Toscano
Comme pour les couples De Gasperi−Togliatti et Don Camillo−Peppone, Gino et Fausto donnent parfois des démonstrations inattendues de solidarité réciproque. Une photo restera dans l'histoire italienne. Une photo prouvant que les rivaux peuvent parfois s'entendre. Une image autant emblématique que cryptique. On y voit Gino et Fausto se passer une gourde pendant une étape alpine du Tour de France 1952. On n'a pas envie de savoir qui des deux la passe à l'autre − en réalité, dans le cas de cette photo, c'est Gino qui la passe à Fausto, mais dans d'autres occasions ça a été l'inverse. Dans le cas d'une vraie nécessité, chacun des deux amis-ennemis pouvait aider l'autre ; quitte à profiter, dix minutes plus tard, de sa crevaison pour le larguer sur le Galibier, l'Izoard ou le col Pordoï. Rivalité : oui. Solidarité : parfois.
Commenter  J’apprécie          120
Blandine54   06 août 2018
Un vélo contre la barbarie nazie de Alberto Toscano
Gino Bartali : "Le bien doit être accompli dans la discrétion. Si on le divulgue, il perd de sa valeur car c'est comme si on voulait tirer bénéfice de la souffrance d'autrui. Il y a des médailles qu'on accroche à son âme et qui compteront dans le royaume des Cieux, pas sur cette terre."
Commenter  J’apprécie          110
Fandol   02 juillet 2018
Un vélo contre la barbarie nazie de Alberto Toscano
"Bartali a été le symbole vivant du travail humain. (Dino Buzzati)
Commenter  J’apprécie          70
alicejo   18 avril 2012
Critique amoureuse des Français de Alberto Toscano
[...] ce concentré de lieux communs, de stéréotypes et d'idées reçues qu'est le JT de 13 heures sur TF1.
Commenter  J’apprécie          60
Fandol   02 juillet 2018
Un vélo contre la barbarie nazie de Alberto Toscano
Si le vélo a tellement passionné les Italiens, c'est parce qu'il est le fils de leurs campagnes et le père de plein d'envies et de possibilités.
Commenter  J’apprécie          30
Fandol   02 juillet 2018
Un vélo contre la barbarie nazie de Alberto Toscano
Je (Gino Bartali) veux qu’on se souvienne de moi pour mes performances sportives et pas comme un héros de guerre. Les héros, ce sont les autres, ceux qui ont souffert dans leur chair, dans leur âme, dans leur famille.
Commenter  J’apprécie          20
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Patates douces, patates hydratées ou patates déshydratées ?

Un agriculteur possède un tas de 100 kg de pommes de terre. Elles sont composées de 99 % d’eau et d’1% de matière sèche. Il laisse son tas de pommes de terre sous le soleil. Quand il revient le lendemain, il constate qu’il y a eu déshydratation et l’eau ne représente plus que 98 % de son tas de pommes de terre. Quelle est la nouvelle masse totale du tas de pomme de terre ?

98,98
50
99
45
98
Impossible de le savoir avec précision
Tout dépend du temps de la déshydratation

1 questions
24 lecteurs ont répondu
Thèmes : patate , cuisineCréer un quiz sur cet auteur
.. ..