AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.81 /5 (sur 555 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 11 avril 1922
Mort(e) à : Paris , le 7 juin 1991
Biographie :

Romancier et journaliste, Antoine Blondin est connu également sous le pseudonyme Tenorio et reste associé au mouvement des Hussards.
Fils de la poétesse Germaine Blondin et d’un père correcteur d’imprimerie, il est un brillant sujet à l'école, collectionnant les prix et les récompenses. Après des études aux lycées Louis-le-Grand à Paris et Corneille à Rouen, il obtient à la Sorbonne une licence en lettres.
Sous l'Occupation, il est envoyé en Allemagne dans le cadre du STO, qui lui inspire « L'Europe buissonnière » (1949). Avec ce premier roman, il capte l'attention d'auteurs comme Marcel Aymé et Roger Nimier qui lui accordent aussitôt leur amitié. Le livre obtient le Prix des Deux-Magots.D'autres romans suivent (Les Enfants du bon Dieu, L'Humeur vagabonde), qui confirment son talent de plume et la singularité d'un style se situant entre Stendhal et Jules Renard.
Journaliste engagé à droite, il collabore à de nombreux journaux et notamment à la presse monarchiste : Aspects de la France, La Nation française et Rivarol.
Il est aussi lié au groupe des Hussards et participe à l'aventure de La Table ronde.
Il est également journaliste sportif, auteur de nombreux articles parus notamment dans L'Équipe. Il suivra pour ce journal vingt-sept éditions du Tour de France et sept Jeux olympiques.
Il a évoqué avec des accents céliniens la passion de l'alcool dans « Un singe en hiver » (1959), qu' Henri Verneuil adaptera pour le cinéma trois ans plus tard dans le film du même nom.

+ Voir plus
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Antoine_Blondin
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Interview d'Antoine Blondin
Podcasts (5) Voir tous

Citations et extraits (264) Voir plus Ajouter une citation
Antoine Blondin
moravia   22 juin 2013
Antoine Blondin
Quand on meurt de faim, il se trouve toujours un ami pour vous offrir à boire.





Commenter  J’apprécie          7112
Alice_   05 février 2012
Un singe en hiver de Antoine Blondin
- Le seul obstacle entre nous, disait-elle, c’est la boisson.

- Je boirai l’obstacle, répondais-je.

Commenter  J’apprécie          641
Antoine Blondin
chrysalide   23 septembre 2015
Antoine Blondin
Aux signes extérieurs de richesse, je préfère certains signes de richesse intérieure.



Commenter  J’apprécie          601
Antoine Blondin
Mosieur_Jadis   20 février 2017
Antoine Blondin
La télévision fait disparaître beaucoup de choses. Les cafés existent de moins en moins. Quand on va dans un café, ce n'est pas vraiment pour boire. C'est pour aller à la rencontre de ses semblables. On ne lit plus tellement non plus. On regarde la télévision. C'est chacun pour soi et la solitude pour tous.



Antoine Blondin, Entretien avec Emmanuel Legeard, Paris Normandie, 1988
Commenter  J’apprécie          463
kantreadenn   21 janvier 2010
Un singe en hiver de Antoine Blondin
je vis au seuil de moi-même, à l'intérieur il fait sombre
Commenter  J’apprécie          461
tamara29   20 janvier 2013
Un singe en hiver de Antoine Blondin
Sait-on jamais ce que c’est. Ce va-et-vient aux abîmes est un trajet solitaire. Ceux qui remontent de ces gouffres se sont cherchés sans se rejoindre. Seule, la cruauté du jour rassemble leur troupeau errant. Ils renaissent douloureusement et se retournent : la nuit a effacé la trace de leur pas. Les ivresses, si contagieuses, sont incommunicables.
Commenter  J’apprécie          350
Antoine Blondin
carre   25 mars 2013
Antoine Blondin
« Les bouteilles à la mer ne ramènent pas souvent les réponses. »

Commenter  J’apprécie          360
Renod   29 avril 2018
L'humeur vagabonde de Antoine Blondin
Un homme avec des fleurs, le plus empoté, c'est l'homme.
Commenter  J’apprécie          334
Antoine Blondin
lecassin   06 février 2017
Antoine Blondin
Je n'ai jamais osé être de gauche quand j'étais jeune, de peur de devenir de droite en vieillissant.
Commenter  J’apprécie          320
Laetirature   01 juin 2011
L'Humeur vagabonde - Un singe en hiver de Antoine Blondin
Un jour nous abattrons les cloisons de notre prison ; nous parlerons à des gens qui nous répondront ; le malentendu se dissipera entre les vivants ; les morts n'auront plus de secrets pour nous. Un jour nous prendrons des trains qui partent.
Commenter  J’apprécie          290
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

quyz ou quiz ?

Qu'est-ce qu'on s'ennuie à l'hôpital quand on doit subir une

dyalise
dialyse
dialise

11 questions
35 lecteurs ont répondu
Thèmes : vocabulaire , mots , lettre , langue française , humourCréer un quiz sur cet auteur
.. ..