AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.58 /5 (sur 229 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 31/10/1925
Mort(e) à : Garches , le 28/09/1962
Biographie :

Roger Nimier est un romancier, journaliste et scénariste français.

Il est le fils de l'ingénieur Paul Nimier (1890-1939), l'inventeur de la télécommande de l'éclairage public, mise au point après sa mort, et de l'horloge parlante de l'Observatoire.

Après son baccalauréat, il commence des études à la Sorbonne à la rentrée 1942, tout en étant employé par la maison de philatélie Miro, dirigée par son oncle.

Il s'engage en 1945 au 2e régiment de hussards, il se bat dans la poche de Royan où il est blessé. Démobilisé au printemps 1945, il écrit son premier roman "L'Étrangère" (publication posthume, 1968), qui se situe pendant l’été de cette même année, un récit quelque peu autobiographique : le héros se prénomme d’ailleurs Roger, et son style doit beaucoup à Giraudoux et Cocteau ; mais il allait vite s’inventer un style bien à lui dès son deuxième roman, "Les Épées" (1948) un écrit d’une extrême violence où on voit un adolescent passer de la Résistance à la Milice, mais qui en fait ne croit qu’aux "chemins solitaires".

Avec ses deux romans suivants. qui parurent en 1950, "Perfide" et surtout "Le hussard bleu", Nimier s’imposa comme la figure littéraire la plus marquante de sa génération. D'ailleurs, Bernard Frank l'a sacré chef de file des Hussards en décembre 1952, dans un article célèbre paru dans Les Temps modernes.

Alors qu’il était partout fêté, il écrivit deux nouveaux romans d’un romantisme désabusé : "Les Enfants tristes" (1951) et "Histoire d’un amour" (1953) et abandonnant provisoirement le roman, il allait se consacrer au journalisme, au cinéma et à l’édition.

Côté cinéma Ascenseur pour l’échafaud (1957) dont il écrivit le scénario et les dialogues pour Louis Malle fut le premier des films qu’on catalogua "nouvelle vague". Il adapta lui-même pour l’écran Histoire d’un amour qui devint Les Grandes personnes et que réalisa Jean Valère (1960) en collaboration avec Roland Laudenbach, il s’inspira librement de Flaubert pour permettre à Alexandre Astruc de tourner L’Éducation sentimentale (1962).

Un mois avant de mourir dans un accident de voiture au volant de son Aston Martin, Roger Nimier achève son "D’Artagnan amoureux", en exergue duquel il inscrit cette phrase de Madame de Sévigné : "Cette belle jeunesse où nous avons souvent pensé crever de rire ensemble".

Sa fille, Marie Nimier, elle aussi écrivain, parle de sa relation avec son père, mort quand elle avait cinq ans, dans son livre, "La Reine du silence" (prix Médicis 2004).
+ Voir plus
Source : rabac.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Roger Nimier   (24)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Reportage sur l?atelier gruppetto. Dans le cadre du banquet d?été 2019 intitulé « Transformer, transfigurer » qui s?est déroulé à Lagrasse du 2 au 9 août 2019 L?écrivain Emmanuel Ruben prix Roger Nimier pour son livre «  sur la route du Danube » Rivages 2019, accompagne un groupe de cyclistes amateurs sur les routes des corbières.

Podcasts (5) Voir tous


Citations et extraits (101) Voir plus Ajouter une citation
Roger Nimier
Piatka   19 novembre 2014
Roger Nimier
Ouvrez l'oreille, chaque mot possède un coeur qui bouge.
Commenter  J’apprécie          482
Roger Nimier
Piatka   10 décembre 2018
Roger Nimier
La littérature est une substance maligne qui se glisse partout, sans prévenir, et s’en va comme elle veut.



Journées de lecture, 1965
Commenter  J’apprécie          441
Fabinou7   17 novembre 2020
Les épées de Roger Nimier
« Comme il est doux de se rouler dans son plus grand défaut, d’avoir honte et surtout de ne pas prendre de bonne résolution. »
Commenter  J’apprécie          410
Roger Nimier
DocIdoine   28 mars 2019
Roger Nimier
Un ami, c'est quelqu'un à qui vous pouvez demander de vous aider à transporter un cadavre aux alentours de minuit, et qui le fait sans vous poser de questions.
Commenter  J’apprécie          300
ibon   26 janvier 2013
Le hussard bleu de Roger Nimier
Évidemment, c'est la guerre. Mais la guerre, ça devient la barbe quand tout est mort, éteint, embaumé. Il faudrait lui trouver des limites. Par exemple le foutebôle, on y joue dans des endroits spéciaux. Il devrait y avoir des terrains de guerre pour ceux qui aiment bien mourir en plein air.

(Florence)
Commenter  J’apprécie          220
torpedo   19 juillet 2019
Les épées de Roger Nimier
On voit bien que vous n'avez aucune expérience de la justice. On ne juge qu'un personnage de papier et le sort de ce personnage dépend de l'arrangement de certains mots. La timidité d'un conditionnel peut le sauver quand un impératif le tue. Je ne vais pas me mettre en peine pour mon avenir quand cet avenir dépend de la grammaire.
Commenter  J’apprécie          210
ibon   22 janvier 2013
Le hussard bleu de Roger Nimier
Voilà vingt ans que vous prépariez dans vos congrès le rapprochement de la jeunesse du monde. Maintenant vous êtes satisfaits. Nous avons opéré ce rapprochement nous-mêmes, un beau matin, sur les champs de batailles.
Commenter  J’apprécie          210
moravia   22 juillet 2016
Les épées de Roger Nimier
- Voilà un point sur lequel nous nous entendrons. Nous débordons de lucidité. Mais l'énergie nous manque un peu.

- Non. Pas l'énergie : l'espérance, les bonnes grosses joues de l'espérance.
Commenter  J’apprécie          201
Meduzantic   05 avril 2012
Le hussard bleu de Roger Nimier
Miracle invraisemblable (...) et dont certains êtres seulement sont pleinement capables, mais qui fleurit parfois (...) dans une attitude, dans un sourire, dans une boucle de cheveux, alors le monde s'éclaire et retrouve son unité perdue (...) et ce n'est pas sans doute une des moindres propriétés de l'amour que de nous rendre semblables aux océans, nous diluant dans l'infini de chaque heure, nous étalant à la surface des choses (...) nous laissant face à face avec notre unique pensée qui donne à tous nos gestes l'allure des grands fonds.
Commenter  J’apprécie          160
aleatoire   07 mai 2011
Le hussard bleu de Roger Nimier
Paris, voici ton fleuve et les larmes que tu versas, voilà ton visage au front penché. Paris, voici tes rues et la plaque d'identité au bras de chacune. Les hautes maisons subissent l'amertume du soir. Mes pas sonnent sur le boulevard. Désormais, je connais mon rôle sur la terre, mais je ne sais qui je suis. Voyageur, pose des yeux tristes sur les choses, elles te le rendront au centuple. Le visage barré du ciel te menace et te guide à la fois. Vivre, il me faudra vivre encore, quelque temps parmi ceux-là. Tout ce qui est humain m'est étranger.
Commenter  J’apprécie          150

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2373 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur cet auteur