AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.02 /5 (sur 123 notes)

Nationalité : Autriche
Né(e) à : Bregenz , le 22/07/1968
Biographie :

Arno Geiger est un écrivain autrichien.

Il a grandi à Wolfurt, dans le Vorarlberg. Il a étudié la germanistique, l’histoire de l’Antiquité et la littérature comparée à Innsbruck et Vienne. En 1993, il a rédigé un mémoire diplômant dont le titre est "la façon de traiter ce qui est étranger dans les textes allemands narrant des voyages de longue distance à fin du Moyen Age".

"Tout va bien", son quatrième roman, a reçu le Deutsche Buchpreis en Allemagne et s'est vendu à plus de deux cent mille exemplaires.

Ajouter des informations
Bibliographie de Arno Geiger   (5)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Payot - Marque Page - Arno Geiger - Tout sur Sally


Citations et extraits (89) Voir plus Ajouter une citation
Ladybirdy   29 octobre 2018
Le vieux roi en son exil de Arno Geiger
On dit souvent que les malades déments sont comme des petits enfants -rares sont les textes sur le sujet qui vous épargnent cette métaphore ; c’est fâcheux. Car il est impossible qu’un adulte retombe en enfance, quand c’est la nature même de l’enfant de se développer sans cesse. Les enfants acquièrent des facultés, les personnes atteintes de démence en perdent. Le commerce des enfants vous enseigne à mieux voir les progrès, celui des malades déments les pertes. La vérité, c’est que l’âge ne vous restitue rien, c’est une glissade, et l’un des plus gros soucis que la vieillesse puisse vous causer, c’est qu’elle dure bien trop longtemps.

Commenter  J’apprécie          320
Ladybirdy   30 octobre 2018
Le vieux roi en son exil de Arno Geiger
La maladie ne rongeait pas seulement le cerveau de mon père, mais l’image que je m’étais faite de lui étant enfant. Toute mon enfance j’avais été fier d’être son fils. Maintenant je le tenais de plus en plus pour un esprit faible.

Jacques Derrida devait avoir raison de le dire : On ne cesse d’implorer pardon quand on écrit.
Commenter  J’apprécie          310
domisylzen   01 octobre 2016
Le vieux roi en son exil de Arno Geiger
Parfois on apprend davantage en un instant qu'en une année entière d'école.

Commenter  J’apprécie          310
domisylzen   19 septembre 2016
Le vieux roi en son exil de Arno Geiger
La vérité, c'est que l'âge ne vous restitue rien, c'est une glissade, et l'un des plus gros soucis que la veillesse puisse vous causer, c'est qu'elle dure bien trop longtemps.

Commenter  J’apprécie          240
domisylzen   06 septembre 2016
Le vieux roi en son exil de Arno Geiger
Parce que nous croyons, étant enfants, que nos parents sont forts et qu'ils affronteront les épreuves de la vie avec fermeté, nous leur pardonnons beaucoup moins facilement qu'à d'autres ces faiblesses qui apparaissent peu à peu.

Commenter  J’apprécie          233
Arno Geiger
fanfanouche24   18 juillet 2017
Arno Geiger
Et il est faux de prétendre que les adultes sont moins curieux qu'eux [les enfants ] et s'imaginent tout savoir. Ces adultes-là existent, bien entendu (...)

Je suis d'avis qu'on apprend certes à mieux connaître le monde chaque jour, mais que notre étonnement ne faiblit pas pour autant. C'est tout le contraire. Et nos doutes grandissent eux aussi. Moins je suis sûr de moi, plus je me sens mûr. ( "Portrait à l'hippopotame", Gallimard, 2017, p. 58)
Commenter  J’apprécie          220
Ladybirdy   29 octobre 2018
Le vieux roi en son exil de Arno Geiger
Voici à peu près comment je me représente la démence en cette phase moyenne où mon père se trouve en ce moment : c’est comme si l’on vous arrachait au sommeil, on ne sait pas où l’on est, les choses tournent autour de vous, les pays, les êtres, les années. On s’efforce de s’orienter mais l’on n’y parvient pas. Les choses continuent de tourner, morts, vivants, souvenirs, hallucinations semblables à des songes, lambeaux de phrases qui ne vous disent rien–et cet état ne cesse plus du reste de la journée.
Commenter  J’apprécie          150
michfred   12 juillet 2021
Le grand royaume des ombres de Arno Geiger
Aujourd’hui, alors que je m’apprêtais à rentrer à la caserne, un soldat est venu à moi. Il avait fait le voyage de Mondsee pour me remettre toutes les lettres que j’ai envoyées à Nanni. Il s’est montré très pessimiste. Quand je lui ai raconté que papa m’avait conseillé de toujours emporter dans mon paquetage mes effets civils, et de me défaire au plus vite de mon uniforme si ça devait virer à l’aigre, il a pris fait et cause pour papa. Mais s’ils savaient où ils peuvent se les carrer, leurs conseils… 
Commenter  J’apprécie          130
domisylzen   29 septembre 2016
Le vieux roi en son exil de Arno Geiger
Je t'en prie, quand je serai mort, dis-le moi.

Commenter  J’apprécie          120
fanfanouche24   18 juillet 2017
Autoportrait à l'hippopotame de Arno Geiger
L'indolence de la bête et le silence qui régnait dans la maison commençaient-ils à agir sur moi ? je ne repensais plus à Judith que de loin en loin, en tout cas. Et toujours avec une résignation croissante; de ce point de vue aussi, les longues journées de travail avaient du bon. (p. 51)
Commenter  J’apprécie          90

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Héros littéraires 2️⃣

"C'est le plus grand des voleurs, oui, mais c'est une gentleman. Il s'empare de vos valeurs sans vous menacer d'une arme...". Quel est le nom de ce personnage de Maurice Leblanc, qui vole, c'est incontestable, mais avec chic et élégance ?

Simon Templar (Le Saint)
Rouletabille
Arsène Lupin
Robin des Bois

10 questions
130 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littératureCréer un quiz sur cet auteur

.. ..