AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.48 /5 (sur 23 notes)

Nationalité : Allemagne
Né(e) à : Essen (Allemagne) , le 18/07/1949
Biographie :

Axel Honneth, né en 1949, est un philosophe et sociologue allemand. Il est depuis 2001 directeur de l'Institut de Recherche Sociale connu pour héberger l'École de Francfort à Francfort-sur-le-Main en Allemagne.

Originaire de Essen, il a étudié la philosophie, la sociologie et la germanistique à Bonn et à Bochum. Il a poursuivi sa carrière académique notamment à l'Université Libre de Berlin et à l'Institut Max Planck de Munich (comme boursier sous la direction de Jürgen Habermas), avant de rejoindre l'Université Goethe de Francfort, où il enseigne actuellement la philosophie sociale.

Dans le champ de la philosophie sociale et pratique, le nom d'Axel Honneth est aujourd’hui associé au projet de relancer la théorie critique amorcée par l’École de Francfort au moyen d’une théorie de la reconnaissance réciproque, dont il a formulé le programme dans La lutte pour la reconnaissance (1992 pour l’édition originale allemande, 2000 pour la traduction française).
+ Voir plus
Source : Wikipedia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Interview de Axel Honneth en espagnol 6/6

Podcasts (3) Voir tous


Citations et extraits (43) Voir plus Ajouter une citation
Axel Honneth
Iansougourmer   12 août 2013
Axel Honneth
Une partie des conflits sociaux se comprend mieux en faisant intervenir des attentes morales, c'est à dire en les expliquant par des sentiments d'honneur bafoué, de mépris ou de déni de reconnaissance.
Commenter  J’apprécie          160
Ravi   23 janvier 2016
La société du mépris : Vers une nouvelle Théorie critique de Axel Honneth
(Préface de O. Voirol)

Habermas... dans la Théorie de l'agir communicationnel, montre que l'incursion de régulation systémique dans le domaine de la communication constitue une pathologie déterminante de notre temps. La "colonisation du monde vécu" par le "système" (du pouvoir et de l'économie) menace la sphère du social, dont le souci est l'entente au moyen de la communication. (p.15)
Commenter  J’apprécie          80
colimasson   17 mars 2013
La lutte pour la reconnaissance de Axel Honneth
Les émotions négatives qui accompagnent l'expérience du mépris pourraient [...] constituer la motivation affective dans laquelle s'enracine la lutte pour la reconnaissance.
Commenter  J’apprécie          80
Enroute   07 mai 2020
Le droit de la liberté: Esquisse d'une éthicité démocratique de Axel Honneth
Le droit, pourrait-on dire, doit générer une forme de liberté individuelle dont il ne peut lui-même ni produire ni maintenir les conditions d'existence ; il vit d'un rapport purement négatif, à l'origine d'interruptions, à un contexte de pratique éthique qui pour sa part, s'appuie sur l'interaction sociale de sujets ne coopérant pas ensemble sur le mode juridique.
Commenter  J’apprécie          50
Axel Honneth
Unhomosapiens   02 avril 2017
Axel Honneth
Dans un monde marchandisé où la performance est devenue une valeur absolue, nous risquons de perdre notre estime de nous-mêmes. L'aliénation nous transforme en chose inutile. Afin de la surmonter, il faut lutter pour obtenir la connaissance de notre être.
Commenter  J’apprécie          50
Enroute   26 mars 2019
La lutte pour la reconnaissance de Axel Honneth
l'expérience du mépris s'accompagne toujours de sentiments susceptibles de révéler à l'individu que certaines formes de reconnaissance sociale lui sont refusées.
Commenter  J’apprécie          50
SZRAMOWO   21 septembre 2017
L'idée du socialisme de Axel Honneth
Les sociétés dans lesquelles nous vivons sont marquées par une contradiction étonnante et difficile à expliquer. D’une part, le malaise dû à la situation socio-économique, aux conditions de vie et de travail, s’est considérablement accru dans les dernières décennies. On peut sans doute dire que jamais, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, autant de gens ne se sont accordés pour dénoncer les conséquences sociales et politiques générées par la mondialisation effrénée de l’économie capitaliste de marché. Mais d’autre part, cette indignation massive semble dépourvue de toute orientation normative, de toute sensibilité historique pour le but auquel tendrait la critique formulée, de sorte que celle-ci reste étrangement muette et repliée sur elle-même. C’est comme si ce malaise envahissant était incapable de dépasser l’état de choses existant, et d’imaginer un état social au-delà du capitalisme. Cette dissociation de l’indignation d’avec tout objectif d’avenir, de la protestation d’avec toute vision d’un monde meilleur, est en effet quelque chose de nouveau dans l’histoire des sociétés modernes. Depuis la Révolution française, les grands mouvements d’insurrection contre l’ordre capitaliste avaient toujours été inspirés par des utopies qui dépeignaient la société du futur et montraient comment celle-ci devrait être organisée – il n’est que de penser au luddisme, aux coopératives de Robert Owen, au mouvement des Conseils ou aux idéaux communistes d’une société sans classes. Le flux de ces courants de la pensée utopique, aurait dit Ernst Bloch, semble aujourd’hui tari : on sait assez précisément ce dont on ne veut pas et ce qui est inacceptable dans les conditions sociales présentes, mais on n’a plus la moindre idée de ce à quoi devrait aboutir une transformation ciblée de l’état de choses existant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Enroute   30 décembre 2016
La réification : Petit traité de Théorie pratique de Axel Honneth
Se représenter comme une personne qui considère toujours ses propres désirs comme fixes, comme quelque chose qu'il convient de découvrir et d'observer, cela n'advient que lorsqu'on veut se conformer à un type social - c'est que le détectivisme suggère involontairement, mais avec justesse. Le même genre d'analyses s'applique au constructivisme. Son modèle de description peut également être considéré comme l'esquisse d'un type social - celui des personnes qui vivent dans la représentation illusoire selon laquelle les sensations et les désirs qui leur sont attribués par autrui en fonction de considérations utilitaires pourraient être leurs propres sensations et leurs propres désirs [...] dans le premier cas, le sujet se rapporte à ses états mentaux comme à un donné fixe et figé ; dans le second [...] il les regarde comme quelque chose dot il peut disposer selon ce que le contexte réclame.
Commenter  J’apprécie          20
Enroute   01 mai 2017
La lutte pour la reconnaissance de Axel Honneth
C'est ce double mouvement - d'émancipation croissante des sujets individuels et de renforcement de leurs liens communautaires que devait déclencher et stimuler la lutte pour la reconnaissance, en suscitant chez les individus un sentiment rationnel pour leur solidarité intersubjective en même temps qu'elle les rendait progressivement attentifs à leurs exigences subjectives.
Commenter  J’apprécie          20
Enroute   23 avril 2020
La lutte pour la reconnaissance de Axel Honneth
L'esprit doit en effet être constitué de telle manière qu'il ne se réalise pleinement qu'en se sachant reconnu par d'autres ; or cette reconnaissance, l'individu ne peut s'en assurer que dans l'élément du conflit, en faisant l'expérience de la réaction pratique par laquelle l'autre répond à un défi délibéré, voire à une pure provocation.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Avez-vous bien lu

Historiquement, quel était le clivage structurant de la société française?

gauche / droite
catholique / laïc
bourgeoisie / classe populaire
natifs / immigrés

15 questions
1 lecteurs ont répondu
Thèmes : sociologie politique , france , sociologie , élites , immigrationCréer un quiz sur cet auteur

.. ..