AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.67 /5 (sur 63 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Rezé , le 04/07/1899
Mort(e) à : Paris , le 18/09/1959
Biographie :

Benjamin Péret (4 juillet 1899, Rezé - 18 septembre 1959, Paris) fut un écrivain et poète surréaliste.

Sa mère fait engager cet adolescent rebelle comme infirmier au cours de la Der des Ders. Il se révèle être un potache doué d'un humour carabin.

En 1920, dadaïste adepte de la provocation, il participe au procès contre Barrès, propagandiste de la terre, des morts, de la patrie. Péret joue le rôle du «soldat inconnu», revêtu d'une capote de soldat français mais parlant allemand.

En 1922, il rencontre Robert Desnos et les surréalistes avec lesquels il se lance dans l'écriture automatique, dont la syntaxe saugrenue de la phrase bouscule les conventions du langage, et notamment les proverbes.

Il la leur restitue par le calembour, la contrepèterie, le renversement de l'ordre usuel des mots dans la phrase. Par exemple: « Je me demande un peu : qui trompe-t-on ici ? Ah ! je me trompe un peu : qui DEMANDE-t-on ici ? ».En 1928, il écrit Les Rouilles encagées. Ce livre, saisi en cours de fabrication à l’imprimerie, ne sera pas disponible pendant cinquante ans.

Péret est un des poètes surréalistes les plus singuliers : virtuosité de l'écriture automatique, luxuriance baroque des images (relancées infiniment par un emploi unique de la proposition relative), humour burlesque désacralisateur, audace transgressive. La poésie de Benjamin Péret s'inscrit dans le surréalisme du plus haut vol, sous le signe ascendant de l'abondance, de la liberté.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Benjamin Péret   (28)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Benjamin PÉRET – Ultime hommage (France Culture, 1999) L’émission « Histoire d’utopies », par Mathieu Bénézet, diffusée le 21 août 1999 sur France Culture. Invités : Alain Jouffroy, Paul Louis Rossi, Gérard Legrand, Agnès Marceteau Jean-Michel Goutier, Claude Courtot, Gabriel Parnet, Vincent Rousseau, Paul Facchetti, Bernard Ascal, Guy Prevan, Annik Tschaen-Peret et Flora Acker. Avec les voix de : André Breton, Sarane Alexandrian, Pierre Brasseur Pierre Naville, Jacques Dacquemine, Philippe Moreau, Benjamin Péret. Textes lus par Arnaud Bédouet, Anne Kriès, Philippe Laudenbach.

Podcasts (1)


Citations et extraits (156) Voir plus Ajouter une citation
Piatka   07 avril 2017
Le déshonneur des poètes ; suivi de, La parole est à Péret de Benjamin Péret
L'origine de la poésie se perd dans l'insondable abîme des âges car l'homme naît poète, les enfants en témoignent.
Commenter  J’apprécie          311
Piatka   08 avril 2017
Le déshonneur des poètes ; suivi de, La parole est à Péret de Benjamin Péret
Le merveilleux, je le répète, est partout, de tous les temps, de tous les instants. C’est, ce devrait être la vie même, à condition cependant de ne pas rendre cette vie délibérément sordide comme s’y ingénie cette société avec son école, sa religion, ses tribunaux, ses guerres, ses occupations et libérations, ses camps de concentration et son horrible misère matérielle et intellectuelle.
Commenter  J’apprécie          203
JeffreyLeePierre   07 novembre 2021
Je ne mange pas de ce pain-là de Benjamin Péret
Vie de l'assassin Foch



Un jour d'une mare de purin une bulle monta

et creva

A l'odeur le père reconnut

Ce sera un fameux assassin

Morveux crasseux le cloporte grandit

et commença à parler de Revanche

Revanche de quoi Du fumier paternel

ou de la vache qui fit le fumier

A six ans il pétait dans un clairon

A huit ans deux crottes galonnaient ses manches

Un jour d'une mare de purin une bulle monta

A dix ans il commandait aux poux de sa tête

et les démangeaisons faisaient dire à ses parents

Il a du génie

A quinze ans un âne le violait

et ça faisait un beau couple

Il en naquit une paire de bottes avec des éperons

dans laquelle il disparut comme une chaussette sale

...
Commenter  J’apprécie          182
Benjamin Péret
ErnestLONDON   15 décembre 2019
Benjamin Péret
Imaginons l’histoire de la Commune de Paris basée uniquement sur les conseils de guerre et dans sa version versaillaise !
Commenter  J’apprécie          150
Benjamin Péret
coco4649   22 septembre 2014
Benjamin Péret
La cendre est la maladie du cigare.
Commenter  J’apprécie          150
moravia   23 janvier 2016
Le déshonneur des poètes ; suivi de, La parole est à Péret de Benjamin Péret
Tant que les fantômes malveillants de la religion et de la patrie heurteront l'aire sociale et intellectuelle sous quelque déguisement qu'ils empruntent, aucune liberté ne sera concevable : leur expulsion préalable est une des conditions capitales de l'avènement de la liberté.
Commenter  J’apprécie          110
Benjamin Péret
charlottelit   16 décembre 2018
Benjamin Péret
parmi les débris dorés de l"usine à gaz

tu trouveras une tablette de chocolat

qui fuira à ton approche.



Si tu cours aussi vite qu"un tube d'aspirine,

tu iras loin derrière le chocolat
Commenter  J’apprécie          110
ErnestLONDON   15 décembre 2019
La Commune des Palmares de Benjamin Péret
La société marronne des Palmares représente un épisode de la lutte des hommes pour leur liberté. Cette tentative n’était pas viable dans les conditions qui virent sa création, pas plus que ne l’était le phalanstère de Fourier, qu’elle semble d’ailleurs préfigurer à ses meilleurs moments. Quoi qu’il en soit : l’existence des Palmares a insufflé aux Noirs du Brésil une grande espérance.
Commenter  J’apprécie          100
de   05 février 2012
Le déshonneur des poètes ; suivi de, La parole est à Péret de Benjamin Péret
Si l'on recherche la signification originelle de la poésie, aujourd'hui dissimulée sous les mille oripeaux de la société, on constate qu'elle est le véritable souffle de l'homme, la source de toute connaissanceet cette connaissance elle-même sous son aspect le plus immaculé.
Commenter  J’apprécie          80
Medelie   11 janvier 2013
Le grand jeu de Benjamin Péret
Je suis le cheveu de plomb

qui tombe d’astre en astre

et deviendra la comète

qui te détruira dans un an et un jour



Maintenant il n’y a ni jour ni année

il y a une plante impeccable

dont tu voudrais être l’égal



Pour être l’égal des plantes

il faut être grand dans la vie

et solide dans la mort

Or je suis seul immobile et muet comme un astre

les pieds baignant dans les nuages

qui comme autant de bouches

me condamnent à rester parmi les être immobiles

désespoir des plantes



Pourtant un jour les liquides révoltés

jailliront vers les nuages

armes meurtrières

maniées par des femmes bleues

comme les yeux des filles du nord



Et ce jour-là sera dans un an et un jour



Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

35 kg d'espoir

Qui est le narrateur?

Anna Gavalda
Le grand père
la mère
le garçon, Grégoire

17 questions
487 lecteurs ont répondu
Thème : 35 kilos d'espoir de Anna GavaldaCréer un quiz sur cet auteur