AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.06 /5 (sur 242 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris 13e , le 18/06/1975
Biographie :

Enseignante en droit privé, fille de Bernard Kouchner.

Camille Kouchner, née le 18 juin 1975 dans le 13e arrondissement de Paris, est une universitaire française, maîtresse de conférences en droit privé.

Camille Kouchner est la fille du médecin et homme politique Bernard Kouchner et de l’écrivaine et politologue Évelyne Pisier. Elle a été partiellement élevée par le second mari de cette dernière, le politologue Olivier Duhamel. Elle est la nièce du mathématicien Gilles Pisier et de l’actrice et romancière Marie-France Pisier. Elle a une sœur et quatre frères dont un frère jumeau.

Elle a deux enfants, et un beau-fils, avec le scénariste et réalisateur Thomas Bidegain avec qui elle a vécu presque 20 ans.
Louis Dreyfus est en 2021 son compagnon.

Études
Camille Kouchner fait ses études secondaires au lycée Henri-IV, puis au lycée Fénelon à Paris.
Elle poursuit des études supérieures à l'université Panthéon-Assas et obtient à l'université Paris-Nanterre un DEA de droit syndical et social (1998), puis un DEA de théorie et philosophie du droit (1999).
En 2004, elle soutient une thèse de doctorat de droit privé (« De l’opposabilité en droit privé », université Paris X-Nanterre sous la direction d’Antoine Lyon-Caen, et est admise, mention « très honorable » avec les félicitations du jury.

Carrière universitaire
Maîtresse de conférences en droit privé, Camille Kouchner est spécialisée en droit social.
En 2005, elle est nommée à la faculté de droit d’Amiens où elle est membre du Centre de droit privé et de sciences criminelles (CEPRISCA).
Depuis 2009, elle enseigne le droit des relations individuelles de travail et le droit des relations collectives de travail à la faculté de droit de l’université de Paris (anciennement université Paris V – Paris Descartes).

Avocate
Parallèlement à ses fonctions d’enseignante, Camille Kouchner devient avocate au barreau de Paris en avril 2011. Elle crée le cabinet Atticus Avocats en octobre 2013 et y participe en tant qu’associée.
Elle se fait omettre du barreau en 2017.

Vie publique
Lors de l’élection présidentielle de mai 2012, elle rejoint le groupe de 362 intellectuels, « citoyens, étudiants, acteurs de l'éducation, des universités, de la recherche, de la médecine, des arts et de la culture » qui appellent à voter en faveur de François Hollande « pour les savoirs et la culture ».

Le 7 janvier 2021, elle publie un livre, La Familia grande, où elle accuse son beau-père Olivier Duhamel de viol et d'
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Tout a été dit et écrit sur "La familia grande" de Camille Kouchner (@editionsduseuil). Presque. L'inceste en question arrive à la toute fin du récit. Avant ces pages si dérangeantes, ce livre décrit ce que l'auteure considère comme un paradis perdu. Pourtant, dès le début, le vers était dans le fruit...


Citations et extraits (112) Voir plus Ajouter une citation
BenedicteN   26 janvier 2021
La familia grande de Camille Kouchner
Rien ne m'amarre. Je suis loin de moi, d'eux, comme droguée. Je ne m'attache à rien. Je suis dans mes pensées en permanence mais ma tête est vide. (...)

La tristesse s'est jointe à la stupéfaction première. S'est est ajoutée la colère. Tristesse pour ma mère, colère contre moi. Immense culpabilité d'exister.
Commenter  J’apprécie          180
BenedicteN   27 janvier 2021
La familia grande de Camille Kouchner
Je suis interdite de passé. Quel chagrin d'être privée des souvenirs de son enfance et des gens qu'on aimait.
Commenter  J’apprécie          150
michfred   25 janvier 2021
La familia grande de Camille Kouchner
Mais au fond, maman, depuis la mort de Marie-France, je chemine et je sais : même si j’avais parlé, tu ne serais pas partie, Évelyne. Certains diront que tu fais partie de cette « génération »-là. Moi, je crois surtout que tu fais partie de ces « gens »-là.
Commenter  J’apprécie          150
Annette55   20 janvier 2021
La familia grande de Camille Kouchner
«  La culpabilité est comme un serpent.

On s’attend à ce qu’elle se déploie en réaction à certains stimuli mais on ne sait pas toujours quand elle viendra vous paralyser.

La culpabilité s’est immiscée en moi comme un poison et a bientôt envahi tout l’espace de mon cerveau et de mon cœur .

Ma culpabilité a plusieurs âges .

Elle fête tous mes anniversaires en même temps que moi .

Ma culpabilité est une jumelle.

Une nouvelle gémellité » ....
Commenter  J’apprécie          190
BenedicteN   23 janvier 2021
La familia grande de Camille Kouchner
Pour elle, l'éducation n'est pas la transmission (...) L'éducation c'est permettre les questions, faire advenir la critique, ouvrir aux choix. Pour ça, donner confiance, rien de plus.
Commenter  J’apprécie          162
iris29   08 janvier 2021
La familia grande de Camille Kouchner
" Frères et soeurs muselés par des parents inconséquents. Oncle, tante, cousins, enfants et petit-enfants. Tes petits-enfants qui ont eu à subir sans comprendre la violence de ton effacement. Regarde-moi, maman. C'est pour toutes ces victimes que j'écris, celles, si nombreuses, que l'on évoque jamais parce qu'on ne sait pas les regarder."
Commenter  J’apprécie          270
michfred   25 janvier 2021
La familia grande de Camille Kouchner
Et la contrainte, alors ? Comme une putain de contrainte morale ! Comme le fait qu’on t’ait tellement aimé, tu vois ? Comme le fait qu’on ait eu tellement confiance en toi et qu’on aurait pu te défendre jusqu’à la mort s’il l’avait fallu ! Comme le fait qu’on n’a même pas pu t’envoyer en taule tellement on avait peur pour toi. Comme le fait que c’était toi. Pas un autre. Toi. Toi qui as agressé mon frère pendant des mois, tu le vois, le problème ? Quasiment devant moi, en t’en foutant complètement, faisant de moi la complice de tes dérangements. Tu les vois, les angoisses qui nous hantent depuis ?
Commenter  J’apprécie          30
lettres_et_caracteres   27 janvier 2021
La familia grande de Camille Kouchner
Je n’ai pas protégé mon frère, mais moi aussi j’ai été agressée. Je ne l’ai compris qu’il y a peu : notre beau-père a aussi fait de moi sa victime. Mon beau-père a fait de moi sa prisonnière. Je suis aussi l’une de ses victimes. Victime de la perversité. Pervertie, mais pas perverse, maman.



Où étiez-vous ? Que faisiez-vous quand sous vos yeux nous sombrions ? Vous que j’aimais tant… qu’avez-vous fait depuis que vous savez ?
Commenter  J’apprécie          10
BenedicteN   26 janvier 2021
La familia grande de Camille Kouchner
Les années qui ont suivi ont été des années de coupable adoration. (...)

Pendant toutes ces années, et longtemps après, j'ai protégé mon beau-père.

Pas parce que mon frère me le demandait mais parce que je l'aimais comme un père et que dans l'explosion de notre famille, face à la dérive de ma mère, il était tout ce qu'il me restait.
Commenter  J’apprécie          20
BenedicteN   27 janvier 2021
La familia grande de Camille Kouchner
L'imbécilité, l'injustice, la maladie, l'enfance blessée lui retournent l'estomac. Il n'y a pas de calcul là-dedans, juste une insurrection.

Mon père m'a transmis son regard sur le monde. J'aurais préféré que ce soit au travers de sa tendresse plutôt que de sa colère, mais qu'importe.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

100 ou 1000 ?

Solitude pour Gabriel Garcia Marquez.

Cent ans
Mille ans

12 questions
46 lecteurs ont répondu
Thèmes : nombre , chiffresCréer un quiz sur cet auteur