AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.89 /5 (sur 14 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Dijon , le 7/02/1709
Mort(e) à : Paris , le 7/05/1777
Biographie :

Charles de Brosses, comte de Tournay, baron de Montfalcon, seigneur de Pregny, de Chambezy, de Vezins et de Prevessin, dit « le président de Brosses », est un magistrat, historien, linguiste et écrivain français né à Dijon le 7 février 1709 et mort à Paris le 7 mai 1777.
Fils d’un conseiller au parlement de Bourgogne et petit-fils du jurisconsulte Charles Fevret, il fit ses humanités chez les jésuites de sa ville natale où il eut notamment pour condisciple Buffon, qui devait rester sa vie durant son ami le plus cher. Il étudia ensuite le droit et fut nommé, à vingt-et-un ans, conseiller à la grand’chambre du Parlement de Bourgogne.

En 1739-1740, il effectue un long périple en Italie, en compagnie de Jean-Baptiste de La Curne de Sainte-Palaye (1697-1781), du frère jumeau de celui-ci, Edmond de Lacurne (1697-1779), de Bénigne Le Gouz de Gerland, grand bailli dijonnais (1695-1774), Germain-Anne Loppin de Montmort, marquis de La Boulaye (1708-1767), et de Abraham-Guy de Migieu, marquis de Savigny (1718-1749), tous érudits et passionnés. À son retour, il épouse le 23 novembre 1742 Françoise Castel de Saint-Pierre, petite-nièce de l’abbé de Saint-Pierre, l’auteur de la Paix perpétuelle, fille du marquis de Crèvecœur, écuyer de la duchesse d’Orléans, parent du maréchal de Villars. Celle-ci meurt le 23 décembre 1761. Il épouse en secondes noces Marie-Jeanne Le Gouz de Saint-Seine (1747-1778) en septembre 1766. Il devient président à mortier au Parlement de Bourgogne, puis Premier président en 1775. Il rédigea l’Histoire des navigations aux terres Australes, compilation de tous les voyages alors connus dans les mers du Sud, précédée d’un plaidoyer en faveur d’une campagne de voyages d’exploration dans ces eaux afin d’y découvrir et exploiter le continent Austral qui, pour des raisons mécaniques, ne pouvait manquer de s’y trouver.De son voyage en Italie, il ramena l’ouvrage qui a le plus contribué à établir sa réputation, les Lettres écrites d’Italie.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Charles de Brosses   (7)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Livre de bord N°78 .
Livre de bord sur Liberty TVUne émission présentée par Nicky & Brice DepasseChroniqueur : Bernard DelcordEntretien : Corinne HoexDestinations : le rattachement de Didier van Cauwelaert (Albin Michel), Les dessous de la littérature : pastiches cochons de Christine Brusson (Editions des équateurs), le Dictionnaire des mots du sexe d'Agnès Pierron (Balland), Dix recettes pour recevoir un pompier sans son extincteur et Dix recettes pour recevoir une hôtesse de l'air de Sophie et Marie-Pierre Morel (Marabout), A quoi ça sert un livre ? de Chloé Legay (Alice jeunesse), Thomas le magicien de Sébastien Perez (Seuil jeunesse), Barabara de Pierre Ryckmans (Luc Pire/Espace Nord), Nouvelles belges à l'usage de tous (Luc Pire/Espace Nord), Décidément, je t'assassine de Corinne Hoex (Impressions nouvelles), La maison des morts étranges et autres aventures d?Albert Campion de Margery Allingham (Omnibus), En Verve : Talleyrand et Che Guevara (Horay), La dernière heure du dernier jour de Jordi Soler (10:18), Paradis sur mesure de Bernard Werber (Livre de poche), Melnitz de Charles Lewinsky (Livre de poche), Arthurs, va te coucher ! de Barroux (Seuil jeunesse), La jeune mariée de Singer, Je vous aime avec excès, folie, transport et désespoir de Madame de Lespinasse et Lettres familières d'Italie du Chevalier De Brosses (André Versaille éditeur) et Les châteaux de la Loire par Alain Vigneron et Irène Frain (Ouest France).

+ Lire la suite

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
CeCedille   23 mai 2017
Lettres familières d'Italie de Charles de Brosses
Quand on a de la peine, on enrage d'être venu ; quand on a un moment de plaisir, on ne songe plus à la peine et ainsi alternativement. Mais, me direz-vous, duquel a-t-on le plus, du plaisir ou de la peine ? Ma foi, cela serait bien égal, si ce n'est que la peine finie s'efface absolument de la mémoire, au lieu que le plaisir dont on a joui occupe toujours agréablement.
Commenter  J’apprécie          00
Danieljean   27 février 2016
Lettres familières d'Italie de Charles de Brosses
Le 7 juin 1739. Me voici arrivé à ma première station en pays étranger, mon cher Blancey ; et, selon la règle de nos convention, il est temps que je fasse avec vous le Tavernier. (…) Routes, situations, villes, églises, tableaux, petites aventures, détails inutiles, gîtes, repas, faits nullement intéressants, vous aurez tout.
Commenter  J’apprécie          00
Danieljean   27 février 2016
Lettres familières d'Italie de Charles de Brosses
Pardieu : les italiens font une grande dépense en superlatifs. Cela ne leur coûte guère.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Thérèse Raquin

Où est née Thérèse Raquin?

en Algérie
Au Maroc
En Tunisie
en Libye

24 questions
851 lecteurs ont répondu
Thème : Émile ZolaCréer un quiz sur cet auteur