AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.67 /5 (sur 772 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Nantes , le 17/04/1940
Mort(e) à : PARIS , le 11/02/2020
Biographie :

Claire Bretécher est une dessinatrice et une scénariste de bandes dessinées.

Elle débute dans la bande dessinée avec une collaboration avec René Goscinny en 1963. Sa carrière prend son envol quand elle travaille pour Tintin de 1965 à 1966.

En 1969, elle collabore au journal Pilote avec son personnage “Cellulite”. Dans cette série, elle y stigmatise les excès du féminisme tout en défendant la cause des femmes.

De 1969 à 1971, elle s’impose ensuite au journal Spirou par des satires de ses contemporaines (“Salades de saisons”).

En 1972, elle crée avec Marcel Gotlib et Mandryka l'Écho des savanes. Collaborant aussi au mensuel écologique Le Sauvage à partir de 1973, elle entre au Nouvel Observateur la même année avec sa série Les Frustrés (15 octobre 1973), intégrée dans la rubrique sociétale “Notre Epoque”.

Elle obtient le Prix du scénariste français au festival d'Angoulême en 1996 et l'Alph-Art humour au festival d'Angoulême pour "Agrippine et l'ancêtre" en 1999.

Ces dernières années, elle s'est surtout consacrée à la peinture.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
La dessinatrice Claire Bretécher est morte, ce 11 février 2020, à l'âge de 79 ans, a annoncé dans un communiqué Dargaud, son éditeur historique, en rendant hommage à cette « observatrice détachée (vraiment très détachée) de son époque, [qui en croquait] les travers avec une immense autodérision ». Elle avait commencé dans la presse pour enfants, avant d'officier dans les pages du magazine Pilote à partir de 1969. Trois ans plus tard, elle fait sécession avec Gotlib et Mandryka pour fonder L'Écho des savanes. À partir de 1973, elle crée Les Frustrés pour Le Nouvel Observateur, « chronique hilarante des mots et moeurs de quadras gaucho-caviar cloués sur leur canapé par une immense fatigue existentielle » (comme l'écrivait Télérama en 2001). Puis en 1988, elle donnera le jour à Agrippine, ado de 16 ans pas très à l'aise dans sa peau et à la langue si inventive (« ça nuit grave », « mythonner », dont Claire Bretécher revendiquait la maternité, seront repris dans le langage courant). Elle n'avait plus publié de nouvelle BD depuis Agrippine déconfite, en 2009. La vidéo présentée ci-dessus avait réalisée en 2015 à l'occasion d'une exposition qui lui été consacrée à la bibliothèque du Centre Pompidou, et que nous avions visitée en compagnie de la dessinatrice de “Charlie HebdoCatherine Meurisse.
+ Lire la suite
Podcasts (6) Voir tous

Citations et extraits (132) Voir plus Ajouter une citation
cascasimir   23 février 2020
Morceaux choisis de Claire Bretécher
"- Putain, on vient à peine de rentrer de voyages de noces, on n'a même pas déballé les cadeaux et toi, tu te fais le livreur de pizzas sur le palier.

Râle une femme ( la mère ou la compagne?)



- T'étais d'accord qu'avec un homme, ça compte pour du beurre. "

Rétorque une fille qui remonte son pantalon,un sein dehors, avec sa boîte de pizza, à la main.





Bretécher( qui était féministe, à ses débuts :-) Dessin de presse 2010.
Commenter  J’apprécie          231
colimasson   11 février 2014
Agrippine, Tome 8 : Agrippine déconfite de Claire Bretécher
- Quel antidépresseur manges-tu ces jours-ci ?

- De la Rigoloft. Une vraie daube. Zéro. Nul. Caca.

- Mais enfin, demande à ton psychiatre d’en changer.

- Impossible, les effets indésirables me font trop de bien.

Commenter  J’apprécie          232
colimasson   14 février 2013
Agrippine, tome 1 : Agrippine de Claire Bretécher
En 94 je me fais poser des seins. En 97 je me fais liposucer les cuisses. En 98 je me fais rajouter du menton. Là je peux commencer à vivre donc je m’occupe de ma carrière. Entre 2 et 6 j’ai 3 enfants. En 7 je me fais retendre le ventre. Entre 8 et 18 je gère mes réussites professionnelles, émotionnelles et familiales. En 19 lifting complet de la tête aux pieds. C’est après que je ne sais pas quoi faire.
Commenter  J’apprécie          210
colimasson   13 février 2014
Agrippine, Tome 8 : Agrippine déconfite de Claire Bretécher
- « Elle a avalé son extrait de naissance, elle a plié son parapluie, elle a pris perpète ».

- Vulgaire.

- « Elle s’est évaporée dans la musique des sphères, elle est devenue feue, elle est entrée dans le sein d’Allah ».

- Ça se la pète. Yaka dire « elle est partie » comme tout le monde.

- Allons-y. C’est dérisoire mais ça fait clean. C’est couture.

Commenter  J’apprécie          200
Claire Bretécher
tamara29   13 février 2020
Claire Bretécher
"Je n'ai pas l'impression d'observer. Je suis très myope et très distraite, alors ça doit être d'une manière ou d'une autre, mais je ne sais pas laquelle."



(en réponse à la remarque sur son talent d'observatrice de mœurs, de chroniqueuse des rapports et des bouleversements sociaux qui agitent la France de l'après-1968)
Commenter  J’apprécie          190
domisylzen   06 février 2016
Les angoisses de Cellulite de Claire Bretécher
Pâle est le soleil d'hiver mais la sève n'en bout pas moins dans les canalisations intimes des vraies jeunes filles …
Commenter  J’apprécie          180
gill   27 février 2013
Les Naufragés de Claire Bretécher
Machin ! je vous ai déjà interdit mille fois de fumer votre pipe dans la soute aux munitions !

Ha !? Heu ! Oui, mon commandant !

Éteignez cette pipe ou je vous flanque par-dessus bord !...

Voilà...voilà, mon commandant....

Toc Toc Toc

BAOM.......

Commenter  J’apprécie          150
Claire Bretécher
Juin   14 février 2020
Claire Bretécher
Oh cesse de geindre. Y a quand même plus tragique que tes problèmes dans le monde.

( Agrippine) Par exemple quoi ?

Commenter  J’apprécie          150
colimasson   02 mars 2013
Agrippine, tome 2 : Agrippine prend vapeur de Claire Bretécher
- Pourquoi le monde est-il gluant, putride et obscène ?

- Comment ?

- Non rien. Pour moi c’est top ras tout me prend vapeur j’en n’ai plus remous de rien.

- Comment ?

- Non rien. J’arrive pas à organiser le joint-venture avec moi-même.

- Qu’est-ce que tu dis ?

- Rien.

- Si tu ne dis rien alors tais-toi.

Commenter  J’apprécie          140
bilodoh   29 avril 2014
Les Gnangnan de Claire Bretécher
- J'ai bonne mine, moi, là-dedans!

évidemment, elle préfère rester à côté, elle!

je voudrais l'y voir dans un bac à sable, mémé, moi!

Au fond, la seule chose valable dans un bac à sable...

... c'est le sable! :-)

Commenter  J’apprécie          130
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Claire Bretécher 1940-2020

Cette héroïne est une lycéenne en pleine crise d'adolescence, avec toutes les caractéristiques des jeunes de son âge : les questions existentielles sur le sens de la vie, la curiosité vis-à-vis de la sexualité, la curiosité au sujet des garçons, les bavardages interminables avec les copines, les rumeurs, les querelles avec les parents, etc. Elle n'a aucun projet précis pour l'avenir et ne s'intéresse pas à grand-chose. Elle regrette que ses parents n'aient pas divorcé quand ils en avaient l'occasion car ça lui aurait donné deux fois plus de cadeaux à Noël et aux anniversaires.

Aggripine
Rosa
Candida
Cellulite

10 questions
136 lecteurs ont répondu
Thème : Claire BretécherCréer un quiz sur cet auteur
.. ..