AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.34 /5 (sur 88 notes)

Nationalité : France
Biographie :

"My Only Exception" (2016) est le premier roman de Delinda Dane.

page Facebook : https://www.facebook.com/delindadaneauteure/
Twitter : https://twitter.com/delindadanebook

Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
ludi33   02 juillet 2020
Just a dream de Delinda Dane
– Emily, un jour, quand tu seras plus grande et que tu deviendras une belle jeune fille, tu parcourras le monde, tu feras des dizaines de rencontres toutes plus enrichissantes les unes que les autres. Crois-moi, ça va être extraordinaire !
Commenter  J’apprécie          10
KellyAddictionLivresque   28 juin 2020
Just a dream de Delinda Dane
Et puis un jour, elle est partie. C'était mon unique exception... Alors j'ai marché, tenant son parapluie ouvert au -dessus de moi, murmurant les paroles de sa chanson préférée. Et je suis arrivée ici.
Commenter  J’apprécie          00
Kimysmile   23 juin 2020
Just a dream de Delinda Dane
Ma grand-mère disait toujours qu'il ne faut se protéger de rien. Qu'il faut tout ressentir. Parce que c'est comme ça que l'on grandit et que l'on vit. Si nous en fermons bis sentiments dans une boîte, ils ne pourront jamais s'épanouir. Ils finiront par se ternir. Alors que si on les exposé au soleil et à la pluie, ils porteront sur eux la trace de la vie. Elle appelait ça la magie de vivre.
Commenter  J’apprécie          40
viedefun   20 octobre 2016
Tempting Love, tome 1 : My only exception de Delinda Dane
-Par pitié, pas de cours d’autodéfense. Tu sais ce que j’en pense ! Ce n’est pas mon truc.

-Non, ma belle. Les cours, ça vient en deuxième. La priorité, c’est : l’épilation de ton maillot. Tu t’imagines un peu ? Si c’était ton sauveur qui avait dû te déshabiller...

-Haha ! Très drôle. Sur ces paroles pleines de sagesse, je file me coucher… Je suis exténuée.

-Attends. Fitzgerald ? Une dernière chose…

-Je t’écoute.

-Assortis tes sous-vêtements. Combien de fois dois-je te le répéter ? C’est une règle d’or ! J’éclate de rire… Abby est vraiment unique en son genre, mais je l’adore.

-Pour quoi faire ? Personne ne les voit jamais…

-Tu me désespères…

-Et toi, tu mériterais une bonne fessée ! Elle pouffe de rire avant de me lancer :

-Ma vieille, il faut que tu arrêtes avec tes lectures cochonnes… Ça pervertit ton cerveau innocent.
Commenter  J’apprécie          20
KellyAddictionLivresque   15 août 2017
Deep Secrets Saison 2 de Delinda Dane
Je note les petits regards qu'elle lance à droite et à gauche. Elle espère que quelqu'un vienne la délivrer du grand méchant Mad. Dommage qu'il n'y ai plus aucun élève dans les parages. Personne ne viendra lui donner un coup de main, tout simplement parce que la plupart ont déjà quitté le lycée et les autres sont en cours.

Donc il ne reste plus qu'elle... et moi.

Son regard flippé m'indique qu'elle en est arrivée à la même conclusion : elle est toute à moi!



- Qu'est-ce que tu veux? demande t'elle d'une voix paniquée.



Je plisse les yeux dans sa direction et la détaille volontairement de haut en bas. Elle porte une hideuse chemise de bûcheron à carreaux rouge et noire ouverte sur un débardeur blanc. Mon regard s'attarde sur ses seins délicieusement rebondis.



- Tu veux dire... à part toi?



Elle me dévisage, horrifiée, et ramène les pans de sa chemise pour planquer sa poitrine dont les tétons pointent déjà. Au moment où elle tourne la tête sur le côté, je capte illico qu'elle cherche à s'échapper.

Même pas en rêve, bébé!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
viedefun   20 octobre 2016
Tempting Love, tome 1 : My only exception de Delinda Dane
À peine ai-je le temps de reprendre ma place que je vois mes parents se raidir. Je comprends immédiatement la raison lorsque Wes s’installe près de moi. Les manches de sa chemise sont relevées jusqu’aux coudes, sa cravate desserrée et le bouton supérieur ouvert laissent apparaître ses tatouages. Mon père ne rate rien, son regard passe de la base de son cou jusque ses avant-bras. Je devine instantanément le genre de pensées qui lui traverse l’esprit. Oh Wes ! Si ce n’est pas de la provoc' je ne sais pas ce que c’est ? Fier de son petit effet, Wes arbore un sourire satisfait au coin des lèvres.

-Trop mortel tes tatouages, mec ! s’exclame Miles.

-Il les a dessinés lui-même, rajouté-je, n’est-ce pas fantastique ? Wes a un don pour le dessin.

-C’est fantastique en effet, rétorque mon père acidement avant de lui demander sur un ton qui ne trompe personne, quel autre talent possède-t-il ?

-C’est aussi un grand sportif, tu sais ? Il passe beaucoup de temps à s’entraîner. Nous sommes dans la même salle d’ailleurs.

-Salle de sport, tatouages, tous ces hobbies doivent coûter énormément d’argent ? Wes hausse les épaules.

-L’argent n’est pas un problème. Et la salle est à moi...

Ça a le don d’en boucher un coin à tout le monde autour de la table, y compris moi ! J’essaie de cacher tant bien que mal ma stupéfaction pour ne pas éveiller les soupçons. Après tout, je suis censée savoir ce genre de chose concernant l’homme que je vois, non ? Quant à mon père, il est abasourdi et le plus choqué d’entre nous. Je propose de débarrasser la table, Wes se joint à moi pour m’aider. Dans la cuisine, nous déchargeons nos bras dans l’évier. Je commence à rincer les assiettes que je tends à Wes qui lui les empile dans le lave-vaisselle.

-La salle est à toi alors ? Il acquiesce, le regard soucieux.

-Tu sais, mon père aboie plus qu’il ne mord. Il n’est pas vraiment si...

-Condescendant ?

-J’allais dire méchant. Tu sais, tu ne l’as pas ménagé non plus. Il ferme la porte du lave-vaisselle et tourne son attention vers moi.

-On peut y aller bébé ?

-Encore un petit effort, tu veux bien ? Il ne reste que le dessert…

-Bien, soupire-t-il. Pour quelqu’un qui n’a pas l’habitude des repas en famille, je trouve que Wes s’en tire bien et le plus important : il garde son sang-froid malgré les attaques verbales incessantes de mon père sans compter sur ses regards insistants… Vite que ça se termine…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
viedefun   20 octobre 2016
Tempting Love, tome 1 : My only exception de Delinda Dane
-Tu dois avoir envie de prendre une douche avant que je te ramène ? Pardon ? Me ramener ? J’avais espéré… Je pensais que… Je lui réponds, perplexe.

-Ce dont j’ai envie ? C’est qu’on parle.

-Ouais, de quoi ? Il ne parle pas sérieusement, si ? Il prend un air dédaigneux, mais je ne me démonte pas et enchaîne.

-D’hier. De ce qui s’est passé à la soirée. De ton comportement...

-Il n’y a rien à dire ! rétorque-t-il les dents serrées.

-Wes. Tu me dois des explications ! Il contracte sa mâchoire plusieurs fois et gronde d’une voix sourde.

-Je ne te dois rien ! Je me lève sous le choc de son affirmation, mais je n’ai pas l’intention de lâcher l’affaire.

-Excuse-moi, mais tu débarques à une soirée où JE t’ai invité. Tu démolis un gars et tu files sans rien dire alors je crois que tu me dois bien ça !

-Qu’est-ce que tu veux que je te dise ! Cet enculé le méritait, point !

-Mais il n’y a pas que ça, Wes ! Tu déboules et tu disparais sans plus d’explications... je dis quoi moi à Abby par exemple, hein ?

-Alors, quoi ? Tu prends sa défense maintenant ? Tu aimais ce qu’il te faisait, c’est ça ? Mais qu’est-ce qu’il raconte ?

-Peut-être que je vous ai dérangés ? Peut-être que tu avais envie de lui ! Il me fixe de ses prunelles assombries par la colère, s’avance vers moi à mesure que je recule. Son corps engloutit tout l’espace autour de moi, je ne peux m’empêcher de me dérober face à son regard dur et intimidant jusqu’à buter contre quelque chose de dur dans mon dos, un mur. Il penche la tête légèrement sur le côté, ses yeux lancent des éclairs alors que mon fichu instinct de contradiction parle pour moi quand je lui réplique sans le quitter des yeux.

-Peut-être.

-Putain ! Je sursaute quand son poing s’abat sur le mur derrière moi près de ma tête. Merde, il a vraiment dû se faire mal... Qu’est-ce qui m’a pris de le mettre en colère, mais lui ? Sa réaction est démesurée ! Pourtant je m’en veux immédiatement.

-Wes ?

-Prends ta douche, ensuite je te ramène chez toi ! me lance-t-il glacial. Ces dernières minutes jettent un froid entre nous, comme si on avait répandu un torrent d’eau glacée sur la pièce. OK, il a beau être à tomber et j’avoue que son côté bad boy ajoute à son charme, mais cela ne peut pas tout justifier !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MahaultMots   09 mars 2020
Homecoming de Delinda Dane
Je sais que je ne trouverai satisfaction que lorsque chacun de ceux qui me sont confiés trouvera sa place dans ce monde. Ce qui est encore loin d'être le cas, pour preuve, la montagne de documents qui s'amoncellent sous mes yeux.

Des centaines d'histoires de maltraitance, d'abandon, et depuis peu, des enfants adoptés qui sont retournés par les familles adoptantes. C'est horrible, et pourtant, ça existe vraiment.

Désormais, les familles ont le droit de rendre un gamin s'il ne leur "convient" plus. Je repense immédiatement au coup de fil de la veille, celui des Hoover. Un cas que je prends personnellement comme un échec. Parce que j'ai insisté auprès de Janice, plaidé la cause des Hoover.

Et j'ai merdé.
Commenter  J’apprécie          10
viedefun   20 octobre 2016
Tempting Love, tome 1 : My only exception de Delinda Dane
-Qu’est-ce que tu as foutu ?

-Pardon ? Wes m’invective. Je crois rêver. C’est impossible autrement car je ne comprends pas pour quelle foutue raison il me hurle dessus !

-Tu m’écoutes ? Pourquoi t’as fait ça ? Ils méritaient qu’on leur pète la gueule à ces branleurs ! C’est l’incompréhension totale !

-Sérieusement, Wes ?

-Plus que sérieux !

-OK. Et après ? Tu aurais gagné quoi à part te faire très mal ? Ils étaient trois, je te le rappelle ! Il me rétorque, un sourire sardonique sur les lèvres.

-Tu ne sais pas de quoi tu parles ! Tu ne me connais pas ! Ils n’avaient aucune chance contre moi. Je reste là, scotchée par l’hostilité que je perçois dans sa posture menaçante. Sa peau irradie de rage et sa voix chargée de colère l’est tout autant. Il est réellement furieux contre moi. Mes yeux sont happés par ses prunelles tempétueuses, impossible de m’y soustraire. Si son but est de m’intimider, et bien ça marche ! Cependant, je me rappelle aussitôt qu’il aurait pu courir vers de graves ennuis sans ma manœuvre.

-Tu devrais plutôt me remercier, monsieur le rabat-joie ! C’est quoi ton problème ? Tu ne sais pas dire merci ?

- Mon problème ? Il penche la tête légèrement sur le côté, plisse les yeux et réplique, acerbe :

-Là, tout de suite, mon problème, c’est toi ! Je recule d’un pas, sidérée face à la dureté de ses mots, mais je me reprends rapidement.

-Tu vas faire quoi ? Jouer des poings avec moi aussi ?

-Pour qui tu te prends ? Tu crois m’avoir cerné, c’est ça ? Petite prétentieuse ! Tu ne me connais pas, OK ? Tu ne sais RIEN de moi ! RIEN !

-Tu sais quoi, tu as raison. Je m’en vais ! Ça te va ? Alors, amuse-toi bien, toi et ton ingratitude aigüe ! Quel abruti ! Non, mais, quel connard ! Argghhh... Et puis, où suis-je d’abord ? Je regarde autour de moi, je ne reconnais rien. J’emprunte une direction au hasard qui m’éloigne de lui .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LiliMatoline   11 mars 2020
Homecoming de Delinda Dane
Chapitre 2:

Dylan

« … — Laissez-moi vous aider.

L’homme tend son bras dans ma direction, mais je ne suis pas dupe. Je profite qu’il veuille faire amende honorable pour faufiler discrètement ma 

main dans mon sac, mes doigts se refermant sur mon spray au poivre. Aussitôt debout, j’arrose ce fumier en plein dans les orbites.

— Ahhh la sa-lope !

— Crève en enfer, connard de violeur !

Ma voix est un grondement sourd qui jaillit du plus profond de mes entrailles. Fière de moi et de mon effet de surprise, je me retourne, prête à me sauver.

— Mais vous êtes une grande malade, ma parole ! Je ne suis pas un violeur, bordel de merde ! Je voulais simplement vous aider, ça m’apprendra à me mêler de mon cul ! Putain !

Après avoir mis de la distance entre nous, je rétorque pleine de hargne :

— C’est justement ce que dirait un violeur !

— Allez vous faire foutre ! éructe-t-il, les mains plaquées sur son visage.

— Vous même !

Waouh, quelle répartie, Dylan ! Y’a pas à dire, tu casses la baraque !raille ma conscience.

— Je ne suis pas un violeur, je vis et travaille ici.

Perplexe, au lieu de prendre mes jambes à mon cou, sa réplique instille le doute en moi. Résultat : je culpabilise.

Et s’il disait la vérité ? Impossible ! C’est un piège !

Pourquoi me rendre mon sac dans ce cas ?

Hein ?

— Comment ça, ici ? Dans le square, vous voulez dire ? je tente en regardant autour de moi avant d’observer sa tenue.

Je réalise mon erreur, oh mon Dieu ! Je porte les mains à ma bouche. Bien joué, Dylan ! Tu viens d’asperger un SDF de bombe au poivre.

— Vous êtes un sans-abri ? demandé-je, confuse.

Il émet un sifflement rageur.

— Ce n’est pas un square et je ne suis pas un sans-abri !

Je fronce les sourcils sans comprendre.

— Je m’appelle Jaxon Blake et vous êtes sur ma propriété.

...»
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Triangles amoureux: on recherche le troisième point.

Carmen, Don José, ...

Almaviva
Catherine
Christian
Escamillo
Forcheville
Lancelot
Mathilde de La Mole
Santos Iturria

16 questions
69 lecteurs ont répondu
Thèmes : triangle amoureux , littérature , théâtre , opéra , cinemaCréer un quiz sur cet auteur