AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.05 /5 (sur 11122 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Boston, Massachusetts , le 04/08/1965
Biographie :

Dennis Lehane est un écrivain américain d'origine irlandaise, auteur de romans policiers.

Après des études à Boston (ville récurrente de ses romans noirs), il part à l'Université internationale de Floride pour étudier l'écriture créative. Tout en écrivant son premier livre, "Un dernier verre avant la guerre" (A Drink Before the War, 1994), il vit de métiers divers (livreur, libraire, chauffeur). Ancien éducateur travaillant pour la défense de l'enfance maltraitée, ce thème reste très présent dans ses œuvres.

Il a publié une cinquantaine d'ouvrages dont les bestsellers "Gone, Baby, Gone" (1998) ou encore "Ténèbres, prenez-moi la main" (Darkness, Take My Hand, 1996). "Mystic River" (2001) a remporté un Massachusetts Book Award ainsi que le Prix Mystère de la Critique 2003 (roman étranger). Son adaptation cinématographique, réalisée par Clint Eastwood en 2003, a remporté le César du meilleur film étranger ainsi que deux Oscars.
Après Clint Eastwood, c'est un autre acteur, Ben Affleck, qui se lance pour sa première réalisation dans l'adaptation de "Gone, Baby, Gone". A sa sortie (2007), le film est un joli succès critique.

"Shutter Island" (2003) a inspiré le film de même titre, réalisé par Martin Scorsese, avec Leonardo DiCaprio, en 2009. Le roman a fait l'objet d'une adaptation en bande dessinée par Christian De Metter, parue en 2008 aux éditions Casterman.

"Coronado," sa première pièce, fut présentée pour la première fois à New York en 2005 puis publiée sous la forme d'un recueil d'histoires courtes.

"Un pays à l'aube" (The Given Day, 2008) ouvre une nouvelle tendance dans l'œuvre de Dennis Lehane. Roman historique, il traite essentiellement du Boston de l'immédiat après-première guerre mondiale, et notamment du mouvement des policiers de la ville pour faire respecter leurs droits.

En 2013 un de ses romans, "Ils vivent la nuit" (Live by night, 2012), a obtenu le très prestigieux prix Edgar-Allan-Poe. Sorti en salles en 2016 et de nouveau adapté par Ben Affleck, "Live by Night" est la sixième adaptation d'un roman de Dennis Lehane.

Il vit avec sa famille à Los Angeles.

site de l'auteur : http://dennislehane.com/
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (90) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Découvrez le troisième épisode des Conversation dans le noir, le tout nouveau podcast des éditions du Masque. Une conversation téléphonique entre éditrice et auteure, à écouter sur l'ensemble de nos réseaux sociaux. Dans ce dernier épisode de la trilogie, Gabrielle Massat nous parle - depuis sa maison en pierres perdue au milieu des bois - de son rapport à l'écriture et à la littérature noire, ainsi que des raisons qui l'ont poussée à choisir un héros aveugle. C'est déjà la fin des épisodes liés au confinement, nous tenions vraiment à tous vous remercier pour le merveilleux accueil réservé à cette première "saison" du podcast et pour vos encouragements ! Nous revenons bientôt avec une nouvelle formule, STAY TUNED Nous vous souhaitons une bonne écoute ! Extrait lu : https://www.liseuse-hachette.fr/file/139455?fullscreen=1#epubcfi(/6/12[pre2]!/4/2/2[pre-001]/4/22/1:0) Oeuvres citées : Conversations de Francis BaconLe camp des morts - Craig JohnsonTolkienMystic river - Dennis LehaneJames Ellroy CRÉDITS : Conversation dans le noir est un podcast des éditions du Masque. Réalisation : Paul Sanfourche. Générique : Longing - Joachim Karud.
+ Lire la suite
Podcasts (1)


Citations et extraits (1138) Voir plus Ajouter une citation
Nastasia-B   14 février 2013
Mystic River de Dennis Lehane
La vie, c'est pas des lendemains qui chantent, des couchers de soleil magiques et des conneries comme ça. C'est un boulot. L'homme ou la femme que vous aimez est rarement à la hauteur de sentiments aussi forts, et au fond, peut-être que personne ne mérite de supporter un tel fardeau non plus. On vous laisse tomber. Vous êtes déçu, vous êtes trahi, vous passez un nombre incroyable de journées nulles. Vous perdez plus souvent que vous ne gagnez. Vous haïssez l'autre autant que vous l'aimez.
Commenter  J’apprécie          911
Dennis Lehane
Nastasia-B   13 février 2013
Dennis Lehane
On devine parfois la vérité au plus profond de son âme, et nulle part ailleurs. On la devine parfois confusément, au-delà de toute logique, et on a en général raison quand elle est de celles qu'on ne veut pas affronter, qu'on n'est pas sûr de pouvoir affronter.
Commenter  J’apprécie          870
verobleue   17 octobre 2011
Shutter Island de Dennis Lehane
- Si vous n'êtes pas fou mais que l'on vous a présenté comme tel au reste du monde, toutes vos protestations ne servent qu'à conforter les autres dans leur opinion. Vous me suivez?

- Plus ou moins.

- Imaginez un syllogisme qui prendrait comme point de départ le principe suivant :"Les fous nient leur folie. " D'accord?

- Oui.

- Ok, deuxième partie : "Or Bob nie sa folie." Troisième partie, celle du "donc" : "Donc, Bob est fou."

(...)

Si on vous juge dément, alors tous les actes qui devraient prouver le contraire sont interprétés comme ceux d'un dément. Vos saines protestations constituent un déni. Vos craintes légitimes deviennent de la paranoïa. Votre instinct de survie est qualifié de mécanisme de défense. C'est sans issue. L'équivalent d'une condamnation à mort en quelque sorte.
Commenter  J’apprécie          750
Dennis Lehane
Bookycooky   15 janvier 2017
Dennis Lehane
Durant le tournage de Mystic River, j'ai présenté Clint Eastwood à mes parents. Ma mère avait la main tremblante. Mon père, très relax, a discuté le bout de gras avec le réalisateur. Tous les deux se sont vraiment bien entendus. Après la conversation, mon père s'est tourné vers moi pour me demander comment s'appelait ce mec bien élevé à la gueule burinée.
Commenter  J’apprécie          685
marina53   11 septembre 2012
Ténèbres, prenez-moi la main de Dennis Lehane
On ne peut pas sauver les gens, en particulier ceux qui ne demandent pas à être sauvés. Chacun va sa vie en multipliant les embardées, les accrochages, les accidents, et la plupart du temps, les affronte seul.
Commenter  J’apprécie          641
Lorraine47   27 décembre 2012
Moonlight Mile de Dennis Lehane
Nous avions derrière nous à peu près cinq mille ans de civilisation, vingt siècles au moins s'étaient écoulés depuis la création de la bibliothèque d'Alexandrie et une bonne centaine d'années depuis l'invention de l'avion, nous disposions aujourd'hui d'ordinateurs de poche permettant d'accéder à toutes les richesses intellectuelles du globe-, mais, à en juger par la conversation des filles réunies dans cette pièce, la seule avancée notable que nous avions faite depuis l'invention du feu, c'était la transformation de "quoi" et de "trop" en mots fourre-tout servant aussi bien de verbe que de nom ou d'article, voire de phrase entière au besoin.
Commenter  J’apprécie          561
Gwen21   03 avril 2013
Shutter Island de Dennis Lehane
Qui aurait pu expliquer la confiance ? Parfois, elle était là ; parfois, elle ne l'était pas.
Commenter  J’apprécie          530
Nastasia-B   04 avril 2014
Shutter Island de Dennis Lehane
- Il y a tout juste cinquante ans, parfois moins longtemps dans certains cas, la pratique en vogue voulait que le genre de patients dont nous nous occupons ici soient au mieux mis aux fers et abandonnés dans leur crasse et leurs excréments. Ils étaient systématiquement battus, comme si cela suffisait à éliminer leur psychose. On les diabolisait. On les torturait. On les écartelait sur la roue, pour ainsi dire. Oui. On leur enfonçait des clous dans le cerveau. Il arrivait même parfois qu'on les noie.

- Et aujourd'hui ?

- Aujourd'hui, on les soigne. Moralement. Nous essayons de panser leurs blessures, de les guérir. En cas d'échec, nous leur apportons au moins un peu de paix.

- Et leurs victimes ?

Cawley haussa les sourcils, attendant manifestement la suite.

- Ce sont tous des criminels violents, n'est-ce pas ? insista Teddy, [...] ils ont fait du mal aux autres. Ils ont même commis des meurtres je suppose.

- Oh oui. C'est arrivé souvent.

- Alors, pourquoi voudriez-vous leur offrir un sentiment de paix après ce qu'ils ont infligé à leurs victimes ?

- Parce que c'est mon métier, marshal. Je n'ai plus la possibilité d'aider leurs victimes, malheureusement. Toute tâche a ses limites, vous le savez. En l'occurrence, ce sont les miennes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          500
NathalC   17 janvier 2018
Mystic River de Dennis Lehane
Et souvent, le plus insoutenable, ce n'était pas les victimes - elles étaient mortes, après tout, et au-delà de toute souffrance. Le plus insoutenable, c'était ceux qui les aimaient, qui leur survivaient et devenaient souvent des morts-vivants - des êtres brisés, en état de choc, le coeur déchiré, titubant à travers les vestiges de leur existence dans un corps vidé de tout sauf de son sang et de ses organes, imperméables à la douleur, qui n'avaient rien appris sinon que le pire survenait bel et bien, parfois.
Commenter  J’apprécie          501
Nastasia-B   01 mars 2013
Mystic River de Dennis Lehane
Quand était-il devenu cet homme qui disait " Oui, monsieur, non, monsieur " à des foutus flics alors que sa fille aînée avait disparu ? À quel moment le changement s'était-il produit ? Quand s'était-il avancé vers le comptoir pour brader ses couilles contre le sentiment d'être — quoi, au juste ? — un bon citoyen ?
Commenter  J’apprécie          480

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Complétez ces titres des romans de Dennis Lehane

"Un dernier verre avant ...

la fermeture'
de s'endormir'
la guerre'
le prochain'

8 questions
176 lecteurs ont répondu
Thème : Dennis LehaneCréer un quiz sur cet auteur

.. ..