AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.74/5 (sur 1101 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Londres , le 21/12/1938
Biographie :

John Harvey est un écrivain et scénariste britannique, spécialisé dans le roman policier.

Après avoir été enseignant de théâtre et de lettres dans un établissement du secondaire de 1963 à 1974, il démissionne et commence à écrire dès 1975.

Il obtient un master de l’Université de Nottingham en 1979 et y devient enseignant à temps partiel jusqu'en 1986. Après cette date, il se consacre entièrement à l'écriture, bien qu'il fonde et dirige, de 1977 à 1999, la petite maison d'édition Slow Dancer Press, spécialisée dans la poésie.

Boulimique de l’écriture, il publie à partir des années 1980, plus de 90 romans, des recueils de poésie, des romans pour la jeunesse et bon nombre d'adaptations pour la radio ou la télévision.

Après avoir commencé sa carrière d’écrivain en publiant dans des pulps (des policiers et beaucoup de westerns), il écrit en 1989 un roman mettant en scène un policier d’origine polonaise du commissariat de Nottingham du nom de Charles Resnick. C’est le début de la célébrité.

John Harvey a aussi écrit une autre série policière de trois romans consacrée à Frank Elder, inspecteur principal en retraite après 30 ans de service au commissariat de Nottingham.

Également scénariste, il a rédigé plusieurs scénarios de téléfilms et deux séries télévisées, dont "Hard Case" (1987-1988).

Pendant sa carrière d'écrivain, pour écouler son abondante production, il utilise divers pseudonymes : John McLaglen, William S. Brady, J.-D. Sandon, L.-J. Coburn, J.-B. Dancer, W.-M. James, Thom Ryder, Jon Hart, Jon Barton, James Mann, Terry Lennox, John B. Harvey, Thom Ryder, John Barton.

Il reçoit le Diamond Dagger Award en 2007 pour l'ensemble de son œuvre.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de John Harvey   (32)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
John Harvey raconte ses débuts dans le roman noir.

Citations et extraits (186) Voir plus Ajouter une citation
On parle... on dit des choses, et plus tard, on les regrette. On donnerait tout pour les effacer, mais bien sûr, ce n'est pas possible. On doit vivre avec, et les autres aussi.
Commenter  J’apprécie          310
Lui qui était resté vingt ans et plus sans ouvrir un bouquin, cela le fascinait, cette façon dont une histoire pouvait vous arracher à vous-même, vous attirer dans son univers.
Commenter  J’apprécie          300
Ici, sur la côte, disait-on, le temps changeait plus vite qu'une prostituée ne se débarrassait de ses dessous.
Commenter  J’apprécie          271
Sans doute cela arrivait-il souvent, après un événement aussi traumatisant que la perte d'un enfant. Rester ensemble, c'était continuer à entretenir le souvenir.
Commenter  J’apprécie          210
Les hommes font des promesses. Tout le temps. Et puis ils passent le reste de leur vie à les regretter.
Commenter  J’apprécie          200
Jamais il ne cesserait d'être surpris par l'immensité de l'amour qu'il avait pour sa fille ; jamais.
Commenter  J’apprécie          182
Je vis depuis trop longtemps dans cette satanée ville, pensa Resnick, et plus ça va, plus il y a de fantômes qui viennent frapper à ma porte.
Commenter  J’apprécie          160
Mon Dieu, pensa Lynn, gardez-moi de ces gens qui savent ce qui est bon pour moi mieux que je ne le sais moi-même. Tous ces militants de Greenpeace, des droits civiques, des mouvements féministes.
Commenter  J’apprécie          153
Ça a commencé au pub un peu plus tôt. Deux de nos gars se sont accrochés avec d’autres clients. Les prises de bec habituelles. Si bien qu’à l’heure du changement d’équipe, il y avait foule devant la mine, un piquet comme on en n’avait pas vu depuis longtemps. Enfin, je ne vous apprends rien. La police s’excite, appelle des renforts. Au début, ça criait, ça s’injuriait, mais rien de méchant, jusqu’à ce que quelqu’un lance une pierre qui érafle la tête d’un flic. C’est ce qui a mis le feu aux poudres. Il faut quand même que je vous dise une chose, Charlie, le type qui a jeté cette première pierre, c’était un policier. J’en suis sûr, je l’ai déjà vu. Au premier rang, en uniforme. Sauf qu’aujourd’hui, il était en civil parmi les nôtres, à les chauffer, les exciter, et il a fini par lancer cette satanée pierre. Il aurait pu défigurer un de ses collègues.
- Un policier, vous êtes sûr ?
- Sûr et certain.
Commenter  J’apprécie          130
Une des constantes de son job était de côtoyer plus fréquemment les démunis que ceux pour qui le système était censé fonctionner, au point que, parfois, les laissés-pour-compte lui semblaient constituer la norme. Il oubliait alors les privilégiés et se retrouvait surpris de leur nombre.
Commenter  J’apprécie          140

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de John Harvey (813)Voir plus

Quiz Voir plus

Des titres contraires

Courtes joies

Henri Gougaud
Jean Teulé
Marc Dugain
Laurent Gaudé

20 questions
65 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}