AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.24 /5 (sur 39 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Lodz, Pologne , le 07/01/1929
Biographie :

Élie Buzyn, né à Łódź (Pologne) le 7 janvier 1929, est un chirurgien orthopédique français, d'origine polonaise, survivant et témoin de la Shoah.

Le 11 avril 1940, l'armée nazie occupe Łódź et parque la population juive de la ville dans un quartier qui devient le premier ghetto, le ghetto de Łódź1,2,3,4,5,6. Élie Buzyn travaille comme ouvrier dans le tissage, puis dans la sellerie. Il parvient à survivre avec ses parents, jusqu'à la liquidation du ghetto en août 1944, l'arrestation et la déportation de sa population vers le camp d'Auschwitz.
Dès janvier 1945, devant l'avancée de l'armée soviétique, les autorités nazies transfèrent les prisonniers vers le camp de Buchenwald, durant les « Marches de la mort ».
Il vit d'abord sept ans en Palestine mandataire devenu État d'Israël, puis après un bref séjour en France, passe deux ans à Oran. En 1956, il s'installe définitivement en France et fait ses études de médecine, puis devient chirurgien. Il témoigne de son souhait d'oublier, qui le conduit à se faire ôter son matricule de déporté. C'est après un silence de 50 ans qu'il décide de témoigner de son vécu de survivant du ghetto et de camp.
Elie Buzyn est l'époux de Etty Buzyn, psychologue, psychanalyste, et écrivaine. Il est le père de Agnès Buzyn, présidente du collège de la Haute Autorité de santé puis ministre de la santé sous le gouvernement d'Edouard Philippe.
+ Voir plus
Source : Wikipedia
Ajouter des informations
Bibliographie de Elie Buzyn   (3)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

L'enseignement de la Shoah est particulier. Longtemps, les témoins de la déportation sont passés dans les classes afin d'incarner l'horreur des camps. A mesure qu'ils nous quittent se pose la question de la transmission de cette histoire ? Lieux de mémoire ou hologrammes ? Quel modèle éducatif ? Pour en parler, Emmanuel Laurentin reçoit l'historien au mémorial de la Shoah, Olivier Lalieu, Elie Buzyn, survivant d'Auschwitz et témoin de la Shoah et Anne Angles, Professeure d'Histoire-Géo au Lycée Victor Duruy. Le Temps du débat d'Emmanuel Laurentin – émission du 23 janvier 2020 À retrouver ici : https://www.franceculture.fr/emissions/temps-du-debat Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/¤££¤21Olivier Lalieu11¤££¤6khzewww2g/?sub_confirmation=1 Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture

+ Lire la suite

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
Annette55   16 août 2019
J'avais 15 ans : Vivre, survivre, revivre de Elie Buzyn
«  Le seul but de chacun est de s’empêcher de mourir . »

Robert Antelme .
Commenter  J’apprécie          140
Jackelyne   16 novembre 2020
J'avais 15 ans : Vivre, survivre, revivre de Elie Buzyn
Au matin du 11 avril 1945, nous avons vu les SS détaler comme des rats. Certains ont même été faits prisonniers par les déportés qui avaient pris le contrôle du camp avant l'arrivée des Américains, dans l'après midi.



Au beau milieu du camp trônait un camion rempli de prisonniers allemands. Les militaires américains se sont approchés de nous et ont tendu un fusil- mitrailleur à l'un des mes copains en disant "Si tu veux, tu peux tirer dedans". Mon camarade a rejeté la proposition. Cela a été son premier acte de liberté: refuser de s'identifier aux rôles de victimes ou de bourreaux définis et assignés par les SS. S'interdire de répondre aux forces destructives par la destruction, résister à la tentation de s'identifier aux SS.
Commenter  J’apprécie          60
liliantypret   23 juin 2020
J'avais 15 ans : Vivre, survivre, revivre de Elie Buzyn
Les nazis ont débarqués dans tous les appartements occupés par les juifs et nous ont rassemblés dans la cour d'un immeuble voisin . Sans manteau dans le froid . Le SS qui mené l'action , fit un petit discours de trente seconde , expliquant en substance que nous devions obtempérer sous peine de mort. A titre d'exemple, il pris au hasard dans la foule trois jeune gens, dont mon frère, Avram, âgé de 22 ans, et les a froidement fait abattre sous nos yeux .
Commenter  J’apprécie          50
Pepparshoes   28 avril 2019
Ce que je voudrais transmettre de Elie Buzyn
Il faut toujours laisser sa place à ce doute positif que l'on appelle l'espoir.
Commenter  J’apprécie          60
Pepparshoes   28 avril 2019
Ce que je voudrais transmettre de Elie Buzyn
Dans une vie, il ne faut jamais se reposer sur ses acquis et toujours continuer à s'enrichir, à apprendre, et finalement laisser en permanence subsister le doute sur soi-même, sur ses propres compétences.
Commenter  J’apprécie          50
Christlbouquine   05 juin 2020
J'avais 15 ans : Vivre, survivre, revivre de Elie Buzyn
Toute mon énergie, toute ma volonté étaient dirigées vers l’avenir. Même en Israël, il était infiniment dangereux pour nous de nous replonger dans les scènes d’horreur que nous avions vécues. Une chape de plomb s’était abattue sur nous, les rescapés, à tel point que nous ne voulions pas en parler aux nôtres, ni même entre nous. Nous sentions que notre vie familiale et professionnelle serait impossible si, d’une façon ou d’une autre, nous nous engagions dans ce récit. Et le regard interrogatif, dubitatif, interloqué et apitoyé des autres, leur refus d’entendre une vérité insoutenable. Ces gens qui avaient vécu normalement ne pouvaient intégrer cette horrible réalité dont nous étions les victimes et les témoins. Même dans la famille. L’horreur absolue par laquelle nous étions passés leur paraissait tellement inimaginable, impossible.
Commenter  J’apprécie          30
laurent35   14 juillet 2020
Ce que je voudrais transmettre de Elie Buzyn
il faut que les enfants puissent s'extraire de cette influence parentale et s'interroger sur leurs propres aspirations, qu'ils aiguisent et exercent leur liberté de choix. A nous, parents, de les respecter
Commenter  J’apprécie          40
muriel123   26 avril 2020
J'avais 15 ans : Vivre, survivre, revivre de Elie Buzyn
Etty Buzyn (son épouse) écrit dans la partie témoignage : L'écriture de ce livre a été pour lui (Elie Buzyn) une façon de faire de son témoignage oral un récit, une trace - parmi tant d'autres - qui perdurera après la disparition des derniers témoins. Mais aussi, plus de soixante-dix ans après Auschwitz, un nouveau parcours sur le fil, comme un funambule, au-dessus de ce gouffre toujours béant dans lequel il retient encore de tomber.
Commenter  J’apprécie          20
Pepparshoes   28 avril 2019
Ce que je voudrais transmettre de Elie Buzyn
Se positionner dans l'existence, c'est faire des choix, se donner des priorités et surtout les assumer.
Commenter  J’apprécie          30
muriel123   18 mai 2020
Ce que je voudrais transmettre de Elie Buzyn
S'il arrive à À Élie de pleurer parfois, ce n'est pas qu'il se laisse déborder par le souvenir de l'horreur, c'est qu'il repense aux moments chargés d'amour et de force dont les siens lui ont fait don. Barbara Astruc des éditions Alisio
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Adaptations avec Gainsbourg

Il a un petit rôle dans Voulez-vous danser avec moi ?, film de Michel Boisrond sorti en 1959 avec Brigitte Bardot. Le film est l'adaptation d'un roman de Kelley Roos intitulé:

Valse brune
Valse blonde
Valse Rousse

8 questions
127 lecteurs ont répondu
Thèmes : gainsbourg , adapté au cinéma , adaptation , cinema , littérature , romans policiers et polars , musiqueCréer un quiz sur cet auteur