AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.69 /5 (sur 599 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Varsovie , le 25/08/1946
Biographie :

Née à Varsovie, élevée en France, Elisabeth Brami est auteur de près de quatre-vingts livres en littérature jeunesse publiés au Seuil, chez Hachette, Casterman, Thierry Magnier, Nathan... Certains ont été traduits aux Etats-Unis, en Allemagne, au Japon, en Corée, en Espagne, aux Pays-Bas... et ont reçu de nombreux prix. Elle est aussi psychologue clinicienne.Je vous écris comme je vous aime est son premier roman.

Psychologue dans un hôpital pour adolescents, Élisabeth Brami anime également des ateliers d’écriture. Quoi de plus naturel donc si ses livres tentent de soigner les petites et grandes blessures de l’âme avec les mots.

Elisabeth Brami est adhérente à la charte des auteurs et illustrateurs de jeunesse et participe à des animations et ateliers d'écriture.

+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
La lune cendrée par Brune-El Bande annonce : La lune cendrée par Élisabeth Brunel
Citations et extraits (141) Voir plus Ajouter une citation
Windvaan   03 septembre 2015
Le zizi des mots de Elisabeth Brami
[dans la langue francaise] Le même mot désigne au masculin une personne mais au féminin un objet, voire un animal, ce qui donne :

masculin = humain et féminin = machin !



Commenter  J’apprécie          3413
Adriatik   28 février 2018
Croire au matin de Elisabeth Brami
Le cerveau humain est ainsi fait que quand on sait qu'on va vers la mort, on pense qu'on y échappera.
Commenter  J’apprécie          250
Adriatik   27 janvier 2018
Croire au matin de Elisabeth Brami
"La mémoire se perpétue dans les cimetières et devant les monuments ; la mémoire se cultive dans les musées ; la mémoire survit dans le souvenir douloureux des êtres chers disparus dont le deuil jamais ne s'achève. Mais la mémoire se fait également exaltante et fière à l'évocation des victoires remportées sur la barbarie, l'oppression, le racisme aux temps maudits où la fumée des crématoires et celle des hauts- fourneaux se mêlait dans le ciel noir de l'Europe hitlérienne."
Commenter  J’apprécie          180
murielan   02 avril 2013
Le gros ralbum de tous les y'en a marre ! de Elisabeth Brami
Marre qu'on ferme la porte de ma chambre la nuit quand j'ai peur, alors qu'on m'interdit de la fermer le jour, quand je veux être tranquille.
Commenter  J’apprécie          180
Stockard   20 février 2020
Je vous écris comme je vous aime de Elisabeth Brami
Elle décide d'employer ses heures d'insomnie à ranger son bureau. Jette les brouillons du roman, déchire les sorties papier ratées. Insensiblement, elle en vient à trier le tiroir du bas, puis les autres. Ils se vident de tous ses agendas, des carnets de croquis, d'un fatras que subitement, là, à la lueur de la pleine lune, elle trouve inutile. Les emportera-t-elle dans sa tombe ? Elle se moque d'elle-même et de sa manie de tout garder. Peur de manquer, comme une pauvresse. Peur d'être dépouillée de son identité. Peur de petite fille en mal d'affection. Puéril !
Commenter  J’apprécie          151
Ziliz   25 novembre 2018
Crever l'écran de Elisabeth Brami
Un de ces carnets secrets à cadenas dont il se souvenait parce qu'il avait surpris sa mère reprochant à [tante] Hilda de n'offrir à son neveu chéri que des cadeaux pour filles, à quoi celle-ci avait rétorqué en riant : « C'est pas à toi, Maryse, que je vais apprendre que ce qu'il y a de meilleur dans l'homme, c'est la femme ! »

Longtemps, cette phrase l'avait perturbé.

(p. 46)
Commenter  J’apprécie          150
Ziliz   24 novembre 2018
Crever l'écran de Elisabeth Brami
C'était bien connu, dans les bonnes familles une merde en cachait souvent une autre. On appelait ça un cadavre dans le placard. Un secret de famille, quoi... et ça finissait toujours par puer.

(p. 11-12)
Commenter  J’apprécie          150
letilleul   05 octobre 2018
Les garçons se cachent pour pleurer de Elisabeth Brami
Moi, quand je serai grand, je ne veux pas oublier mon enfance
Commenter  J’apprécie          160
sabine59   30 novembre 2017
Poèmes à rire et à jouer de Elisabeth Brami
Seul assis parmi les bambous solitaires

Je joue du luth et siffle longuement.

Profonde est la forêt, personne ne m'entend,

Vient la lune blanche qui m'éclaire.



Wang Wei
Commenter  J’apprécie          140
Elisabeth Brami
sabine59   03 décembre 2016
Elisabeth Brami
Et bien sûr, que de temps en temps,

Il a neigé sur mes printemps,

Mais je n'ai pas, dans mon jardin

Que des fleurs couleur de chagrin.
Commenter  J’apprécie          130
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Chère Madame ma grand -mère

QUI SONT LES 2 PRINCIPALES HEROÏNES DE L' HISTOIRE ???

Antoine Barrois et Olivia
Eléonore Barrois et Olivia
Cordelia Grey et Letty Laskpur
Olivia et sa mère

4 questions
10 lecteurs ont répondu
Thème : Chère Madame ma grand-mère de Elisabeth BramiCréer un quiz sur cet auteur
.. ..