AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.52 /5 (sur 389 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) : 1905
Mort(e) le : 03/09/1982
Biographie :

Célèbre déchiffreur d'énigmes, Ellery Queen est lui-même longtemps resté un personnage mystérieux.

On sait aujourd'hui que sous ce nom fameux se cachent Manfred B. Lee et Frederic Dannay, deux cousins nés en 1905 à New York (États-Unis), dans le quartier de Brooklyn.

Tous deux travaillent dans la publicité (Lee après son passage à l'université) quand, en 1928, ils participent pour s'amuser à un concours de romans policiers : Le Mystère du chapeau de soie remporte le prix et un tel succès que l'éditeur les engage à continuer d'écrire - Ellery Queen est né en 1929.

Peu après naîtra son homologue Barnaby Ross, qui produira une autre série de romans, réimprimés sous la signature d'Ellery Queen.

Lee sous le nom de Queen, Dannay sous celui de Ross, le visage masqué, font des tournées de conférences dialoguées qui ont aussi un grand succès.

Ils créent leur second grand « détective » : Drury Lane. Ils fondent aussi en 1941 la revue Ellery Queen's Mystery Magazine qui publie les meilleures nouvelles policières. Entre les romans, les nouvelles, les anthologies, les deux cousins ont écrit plus de quatre-vingts ouvrages.

Manfred B. Lee est mort le 2 avril 1971. Frederic Dannay est quant à lui décédé le 3 septembre 1982.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (79) Voir plus Ajouter une citation
LydiaB   22 avril 2014
Mystère Magazine n° 300 de Ellery Queen
- Pierre, il faut que je te dise...

- Tu m'as déjà tout dit Colette.

Mon index presse la détente du MAB, qui produit un bruit insignifiant. Colette s'écroule sur la descente de lit.

Ma balle l'a atteinte en plein cœur.

Même à ce moment, je reste maître de mes nerfs. J'ai tant de fois songé à ce que j'aurais à faire quand elle serait morte que j'exécute les moindres détails de mon plan dans un état second.

Je renverse une chaise, je jette à bas de la table de maquillage les flacons, les pots et les fioles qui s'y trouvent, je place en évidence sur la commode un verre à whisky portant les empreintes digitales de mon rival et, dans le cendrier de céramique, deux mégots de sa marque de cigarettes préférée. Après quoi, je branche le magnétophone à cassettes, dont j'ai déjà mis le volume au maximum. Pendant vingt minutes, il n'émettra que du silence. Il ne me reste plus qu'à fermer la porte de la chambre à clé et à sauter par la fenêtre dans le jardin.
Commenter  J’apprécie          260
Alfaric   25 août 2020
Le mystère des frères siamois de Ellery Queen
- Tuckesas ! Osquewa ! Ce pays me rend malade.

- Tu n’es pas sensible au pittoresque. Tu ne sais pas reconnaître la beauté des étymologies indiennes. Et puis, en plus, c’est drôle, parce que nos compatriotes qui voyagent se plaignent des noms « étrangers » comme ils disent : Lwow, Prague (pourquoi Pra-ha, je vous demande un peu !), Brescia, Valdepanas et même ces bons vieux Harwich et Leicestershire d’Angleterre. Et pourtant, ce sont souvent des mots d’une syllabe…

- Hum !

- … Comparés à nos noms indigènes comme Arkansas, Winnebago, Scholarie, Otsego, Sioux City, Susquehanna et Dieu sait encore quoi... Ça, c’est un héritage ! Oui, m’sieu, ce sont des Peaux-Rouges tout peinturlurés qui ont hanté collines, là-bas, de l’autre côté de la vallée, et cette montagne là, qui va nous tomber sur la tête ; oui, m’sieu, des Peaux-Rouges en mocassins et peau de daim tannée, avec des cheveux tressés et plein de plumes de dinde. Et la fumée leur servait de signaux...
Commenter  J’apprécie          220
Marymary   23 avril 2015
Quinze enquêtes de Ellery Queen
DÉFI AU LECTEUR



Parvenu à ce point du récit, j'éprouve plus de plaisir que je ne saurais dire à y placer mon habituel défi à la sagacité du lecteur.

Ce plaisir tient au fait que jamais peut-être je n'avais eu à élucider affaire plus embrouillée. Et comme il m'arrive souvent de m'entendre dire :" Vous appelez ça une énigme ? Seigneur ! J'ai tout de suite compris de quoi il retournait ! " cela m'est une grande joie de rétorquer aujourd'hui : " Eh bien, je vous fiche mon billet que vous ne viendrez pas à bout de celle-ci ! "

Et pourtant, je garantis au lecteur qu'il dispose de tous les éléments nécessaires pour arriver à déterminer qui a étranglé Albert Grimshaw, tué Gilbert Sloane d'un coup de revolver, et volé la peinture que détenait James Knox.

Gare à la migraine, mes amis !

Ellery Queen
Commenter  J’apprécie          160
Alfaric   10 août 2020
Le mystère des frères siamois de Ellery Queen
Le monde est plein de gens bizarres qui font un tas de vilaines choses, et généralement il est bien difficile de dire pourquoi ils les font. Les êtres humains sont souvent inconséquents.
Commenter  J’apprécie          161
Alfaric   28 août 2020
Le mystère des frères siamois de Ellery Queen
Il faut bien pardonner certaines choses à ceux qui ont faim.
Commenter  J’apprécie          170
Alfaric   11 novembre 2019
Le mystère des frères siamois de Ellery Queen
- Je dis souvent qu’on devrait interdire les romans policiers. Ça donne vraiment trop d’idées aux criminels amateurs.
Commenter  J’apprécie          150
Alfaric   17 août 2020
Le mystère des frères siamois de Ellery Queen
On finit par se résigner à l’inévitable, même quand l’inévitable, c’est la fin de tout.
Commenter  J’apprécie          150
Alfaric   05 août 2020
Le mystère des frères siamois de Ellery Queen
Rien ne prouve que, parce qu’un homme se sait mourant, il va dire la vérité.
Commenter  J’apprécie          150
Souri7   01 décembre 2016
Sherlock Holmes contre Jack l'éventreur de Ellery Queen
Chaque fois que j’en ai eu le choix, n’ai-je pas toujours recherché des problèmes de nature intellectuelle ? N’ai-je pas toujours été attiré par des adversaires de taille ? Jack l’Eventreur… voyons ! Comment pourrais-je envisager de me mesurer à ce rustre dément ? Ce crétin qui, à la nuit tombée, arpente, l’écume aux lèvres, les rues de Londres en frappant au hasard !
Commenter  J’apprécie          130
Alfaric   15 août 2020
Le mystère des frères siamois de Ellery Queen
- Cela vous ennuierait d’être baptisés Sherlock Holmes, docteur ? Dans certains milieux, ce serait considéré comme plutôt flatteur, vous savez ?

- J’ai horreur des romans policiers.

- Et bien, vous avez tort. Moi je les adore.

- L’ennui, c’est leur atroce fatras médical. Un véritable amas de sottises. Ils pourraient tout de même se renseigner à des sources sérieuses. Mais pensez-vous ! Et quand ils mettent des Anglais dans leurs histoires, je veux dire quand c’est écrit par des Américains, ils les font parler comme des… comme…

- Vous êtes mauvais public. Je me rappelle avoir lu un roman où on assassinait quelqu’un avec une bulle d’air injectée au moyen d’une seringue. C’était censé faire quelque chose comme une explosion coronaire. Or, il se trouve, comme vous le savez, que cela est mortel une fois sur cent, et encore ! Et bien, cela ne m’a pas empêché de lire ce livre avec plaisir.
Commenter  J’apprécie          120

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Lire avec Bernadette Lafont

Qui réalise le court métrage Les Mistons, d'après l'œuvre Les Virginales de Maurice Pons, l'un de ses premiers rôles en 1958?

Jean-Pierre Mocky
Claude Chabrol
François Truffaut

8 questions
20 lecteurs ont répondu
Thèmes : adapté au cinéma , adaptation , cinema , cinéma français , Actrices , littérature , romans policiers et polarsCréer un quiz sur cet auteur

.. ..