AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.75 /5 (sur 459 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Royan , 1962
Biographie :

Née à Royan, face à l’Atlantique, Florence Thinard subit une scolarité laborieuse jusqu’au bac.

Puis, s’installant à Paris, elle obtient avec enthousiasme des diplômes d’histoire, de sciences politiques et de relations internationales.

Après quelques années passées à découvrir le monde à travers des livres, elle décide d’aller y voir de plus près et accompagne des groupes de vacanciers, des Etats-Unis à la Thaïlande.

Au retour, elle devient journaliste de presse écrite, se spécialise en presse jeunesse et dans le décryptage de sujets d’actualité.

En solo, elle écrit aussi des romans jeunesse où la réalité se soumet joyeusement à l’imagination et qui ont reçu de nombreux prix.

Enfin, depuis quelques années, elle s'adonne également à la botanique avec des documentaires pour les éditions Plume de Carotte.
Elle vit aujourd'hui à Toulouse.
+ Voir plus
Source : www.florencethinard.fr
Ajouter des informations
Bibliographie de Florence Thinard   (41)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Rencontre avec Florence Thinard, “Rêves américains” (Thierry Magnier) Rencontre présentée par : Chloé Marot, chroniqueuse Née à Royan, face à l'Atlantique, Florence Thinard passe sa jeunesse au bord de l'eau, plongée dans des histoires de cavalcades, de capes et d'épées, d'aventures au long cours. Plus tard elle découvre le monde contemporain, voyage à travers le monde pendant quelques années, sort diplômée de l'Institut d'études politiques de Paris et devient journaliste, puis rédactrice en chef de l'hebdomadaire « Les Clés de l'actualité Junior » chez Milan Presse. Depuis une dizaine d'années, l'écriture de documentaires lui permet d'assouvir une curiosité toujours intense pour l'histoire, la marche du monde et la botanique. Pour équilibrer ce travail rigoureux, elle écrit des romans jeunesse où la réalité se soumet joyeusement à l'imagination. "Rêves américains" (collectif, Thierry Magnier) "Le gang des vieux schnocks" (Gallimard) "Totems, 5 tomes" (Sarbacane) Retrouvez ses livres chez vos librairies indépendantes : https://www.librairies-nouvelleaquitaine.com/ Inédite édition de l'Escale du livre, du 24 au 28 mars 2021 et durant tout le printemps https://escaledulivre.com/ Suivez nous Youtube : Escale du livre - Bordeaux https://www.youtube.com/channel/UCPVtJFeOHTTNtgQZOB6so1w Facebook : escale.dulivre https://www.facebook.com/escale.dulivre Instagram : escaledulivre https://www.instagram.com/escaledulivre/?hl=fr Twitter : escaledulivre https://twitter.com/escaledulivre © musique : Hectory - Réalisation et sound design : Grenouilles Productions - création graphique : Louise Dehaye / Escale du livre 2021 - Inédite édition

+ Lire la suite

Citations et extraits (51) Voir plus Ajouter une citation
c.brijs   23 mars 2013
Encore heureux qu'il ait fait beau de Florence Thinard
- Moby Dick ! murmura-t-elle.

- Ouais, fit Saïd d'un ton de défi. J'ai pris le plus gros que j'ai trouvé sur les étagères.

(...)

- Mon garçon, dit Yvon Daubigny en lui tapant affectueusement sur l'épaule, c'est le genre de livres qu'une vie entière n'épuise pas !

- C'est plutôt lui qui m'épuisera, rigola Saïd.
Commenter  J’apprécie          200
orbe   10 juillet 2015
Le jour des poules de Florence Thinard
- Oh, s'écrie Eléonore, c''est comme dans la petite Poule rousse !

- Totalement champêtre ! s'exclame maman, aux anges.

A cet instant, la charmante poule rousse s'approche d'une jonquille et, d'un coup de bec vif et précis, la décapite.
Commenter  J’apprécie          130
Elphe07   08 novembre 2012
Une seule Terre pour nourrir les hommes de Florence Thinard
"La pêche industrielle, avec ses immenses filets, rafle des poissons de toutes espèces, de toutes tailles, des tortues des dauphins et des requins qui ne seront ni vendus ni consommés. Chaque année, ce gaspillage représente 30 millions de tonnes d'animaux morts, rejetés à la mer ou transformés en farine pour les élevages." p. 32.
Commenter  J’apprécie          111
Juin   02 août 2020
Le gang des vieux schnocks de Florence Thinard
- "Gang", c'est pas mal, concéda Victor. Mais les " seniors" non, non et non ! Assez de cette hypocrisie ! Mon senior par-ci, mon senior par-là...Mon senior il est de l'or..l'or de passer à la caisse...Et que je te fais des courbettes ! Que je donne du " personnes âgées" ! Du " nos aînés " ! Du " grand-père" ! Du "mémé" ! Que du blabla, tout ça . Dans notre dos, ils nous traitent de vieux schnocks, de débris, de bouches inutiles.

( p 46)
Commenter  J’apprécie          100
PegLutine   25 juillet 2013
Entre chien et Lou de Florence Thinard
Lou, c'est mon humaine. Son vrai nom est Louise, mais on l'appelle Lou, c'est plus pratique. Son odeur est un mélange unique que je reconnais entre des millions et des millions. Elle sent bon la jeune humaine, plus un nuage de shampooing à la camomille, une trace de chocolat et un léger arôme d'encre de stylo.
Commenter  J’apprécie          100
cdiwallon   14 août 2015
Le jour des poules de Florence Thinard
Leçon n°1 : la poule n'a pas l'âme aventureuse.

Leçon n°2 : sous ses dehors sensibles, la poule est coriace.
Commenter  J’apprécie          100
sylvicha   22 septembre 2012
Encore heureux qu'il ait fait beau de Florence Thinard
-Alors? C'est ouf, non? triompha Saïd.

Un grand silence lui répondit. Il ne fut rompu que par le "Mon Dieu, Mon Dieu, Mon Dieu" essoufflé de Mme Pérez qui les avaient rejoints.

- C'est grand, hoqueta Fatou.

- C'est beau, souffla Rosalie.

- C'est impossible, grogna Yvon Daubigny.

- Et pourtant... murmura Sarah.



Partout où portait le regard, on ne voyait qu'elle. La mer. Un océan d'un vert immense, le vert des grands fonds.
Commenter  J’apprécie          80
Jangelis   22 mai 2014
Encore heureux qu'il ait fait beau de Florence Thinard
- On a vu un orque, mon pote ! triompha Vishnou. Ça te la coupe, ça, hein ?



- Un orque ? Un truc qui fait de la musique dans les églises ?



- Non, ça c'est un orgue, ricana Karim. Un orque, c'est un cétacé noir et blanc. Énorme.



- Gigantesque, précisa Vishnou.



- Mo-nu-men-tal, ajouta Marie Lou.
Commenter  J’apprécie          80
c.brijs   23 mars 2013
Encore heureux qu'il ait fait beau de Florence Thinard
(...) ça me fout les boules de crever, j'ai même pas vraiment commencé à vivre. Moi, j'ai des voyages à faire, des filles à tomber et des livres à lire, merde !
Commenter  J’apprécie          80
Harioutz   02 mai 2016
Encore heureux qu'il ait fait beau de Florence Thinard
Partout où on portait le regard, on ne voyait qu'elle. La mer. Un océan d'un vert intense, le vert des grands fonds. Çà et là, quelques moutons blancs ourlaient la crête des vagues levées par un vent frais, chargé de sel et de senteurs marines. Sarah tourna lentement sur elle-même. A trois cent soixante degrés, la mer ne rencontrait que le ciel. Pas un nuage, pas une terre. (p.32)
Commenter  J’apprécie          70

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Encore heureux qu'il ait fait beau

Comment s'appelle la bibliothèque ?

Victor Hugo
Paul Eluard
Paul Verlaine
Jacques Prévert

10 questions
61 lecteurs ont répondu
Thème : Encore heureux qu'il ait fait beau de Florence ThinardCréer un quiz sur cet auteur

.. ..