AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


HERBIERS ET JARDINS D'ECRIVAINS


La nature est une véritable source d'inspiration. Quelle soit magnifiée, apaisante, violente ou angoissante, ils la vivent et nous la retranscrivent selon leur courant littéraire mais surtout selon leur propre sensibilité


1 Les Vrilles de la vigne
Sidonie-Gabrielle Colette
7 critiques 15 citations

Autrefois, le rossignol ne chantait pas la nuit. C'est pour avoir manqué de périr, prisonnier de la vigne enroulée autour de lui tandis qu'il dormait, qu'il écoute désormais sa voix afin de rester en éveil. Lorsqu'en 1908 Colette publie ce recueil de textes brefs - dialogues de bêtes, évocations de la nature, méditations sur l'amour, la solitude, le passage du temps -, elle s'est séparée de Willy, son premier mari, définitivement résolue à imposer son indépendance d'artiste et de femme. " Je ne connais plus le somme heureux, mais je ne crains plus les vrilles de la vigne ", dit-elle. Et c'est bien en effet la voix libre et singulière d'un écrivain qui se fait entendre dans ces pages bouleversantes de poésie, de tendresse, de hardiesse aussi, où la romancière de Chéri et de La Vagabonde a réuni en bouquet les thèmes de toute son oeuvre. Ajouter à mes livres
2 L'Herbier de Marcel Proust
Marcel Proust
1 citation

Marcel proust peint les fleurs de sa petite enfance dont les premiers volumes de sa Recherche et de Jean Santeuil sont jonchés. Ajouter à mes livres
3 L'Herbier de Colette
Sidonie-Gabrielle Colette
1 critique 1 citation

En janvier 1997 est publié L'Herbier de Colette. Marthe Seguin-Fontes a choisi une cinquantaine de textes de Colette parlant de fleurs, de fruits. Elle les a patiemment illustrés d'aquarelles délicates. Le dernier texte parle de la Saint-Tropez où l'aquarelliste a pu s'installer sur la terrasse de la Treille Muscate et y dessiner. Ajouter à mes livres
4 Quand la nature inspire les écrivains
Elisabeth Combres
4 critiques

Pour Virgile et Yourcenar, en passant par Rabelais, Hugo, Giono, Duras, London, Neruda ou encore par Kerouac, la nature est une véritable source d?inspiration. Quelle soit magnifiée, apaisante, violente ou angoissante, ils la vivent et nous la retranscrivent selon leur courant littéraire mais surtout selon leur propre sensibilité. Ajouter à mes livres
5 L'herbier littéraire
Marthe Seguin-Fontes
De très brefs extraits de textes, des poèmes courts c'est à une moisson de mots que nous invitent l'auteur. Elle les a illustrés à l'aquarelle : branches d'arbres, fleurs, fruits... Des descriptions d' auteurs très divers pour une balade poétique. Quelques pages en fin du livre nous invitent à écrire quelques lignes et à herboriser. Ajouter à mes livres
6 Méditations poétiques
Alphonse de Lamartine
14 critiques 61 citations

En 1849, à près de soixante ans, alors que sa figure déjà s'efface et que son récent échec à la présidence de la République vient d'écorner sa gloire, Lamartine, dans une préface aux Méditations poétiques, confie sans gloriole inutile: 'je suis le premier qui ai fait descendre la poésie du Parnasse, et qui ai donné à ce qu'on nommait la muse, au lieu d'une lyre à sept cordes de convention, les fibres mêmes du coeur de l'homme, touchées et émues par les innombrables frissons de l'âme et de la nature.' Et il est vrai que lorsque cette mince plaquette de vingt-quatre pièces paraît en 1820, une révolution s'accomplit avec elle. Loin de l'ancienne fabrique, dans cette forme neuve qu'est la méditation, la poésie tout à coup devient émotion. En elle s'expriment des sentiments et des passions qui font rêver, des vérités qui agrandissent l'âme, et dans la simplicité d'un monde épuré - mer et montagne, lac et vallon - une expérience personnelle s'affirme, où peut se retrouver la communauté des lecteurs : 'D' un jour à l'autre, écrit Sainte-Beuve, on avait changé de climat et de lumière, on avait changé d'Olympe : c'était une révélation.' Ajouter à mes livres
7 Pour un Herbier
Sidonie-Gabrielle Colette
3 critiques 7 citations

En 1947, l'éditeur suisse Mermod proposa à Colette de lui envoyer régulièrement un bouquet de fleurs à chaque fois différentes; Colette, en contrepartie, ferait le "portrait" de l'une ou l'autre de ces fleurs. Le résultat fut un petit recueil qui parut en 1948 sous le titre de "Pour un herbier" à Lausanne chez Mermod, dans la collection "Le Bouquet". Librairie Arthème Fayard 1991 Ajouter à mes livres
8 Le Jardin romantique de George Sand
Christiane Sand
1 critique 1 citation

George Sand aimait parcourir la campagne berrichonne à la recherche de plantes pour son herbier et, plus encore, "jardiner à s'abrutir" dans son domaine de Nohant. De son enfance champêtre, elle avait hérité un amour insatiable pour la nature qui la poussait à créer son propre univers végétal. Aujourd'hui, les fleurs qu'elle a plantées ont disparu. Restent ses mots, ses récits de voyage et son herbier, tout un héritage pour lequel s'est passionné Gilles Clément, paysagiste de renommée mondiale. À partir de 75 espèces sélectionnées parmi celles dont la "bonne dame de Nohant" a parsemé ses romans, ses agendas et sa correspondance, il a redessiné un paysage naturel et romantique. Cet album, mariant les plus beaux textes de George Sand sur la nature et les plaisirs de la botanique, les planches d'herbier du siècle passé et les photographies d'André Martin qui recréent le monde enchanté de l'auteur de La Mare au diable, nous invite à découvrir un jardin littéraire où il fait bon se promener. Ajouter à mes livres
9 Chantefables et Chantefleurs
Robert Desnos
7 critiques 100 citations

La fourmi de dix-huit mètres... Le pélican de Jonathan... Vous connaissez ? Ces merveilleuses Chantefables et Chantefleurs sont dans toutes les bouches dès l'école maternelle. Petits et grands disent et chantent, sur n'importe quel air, des vers de Robert Desnos sans le savoir, s'amusant de la musique des mots et de la poésie des textes. Voici, avec ce nouveau recueil illustré par Zdenka Krejcova, une version pleine de fantaisie et fidèle à l'esprit de cette oeuvre qu'on aura plaisir à découvrir ou à redécouvrir. Une manière de saluer un homme dont la voix s'est tue, et dont Eluard disait : Au long de ses poèmes l'idée de liberté court comme un feu terrible. Ajouter à mes livres
10 Jardins d'écrivains
Jose Cabanis
1 critique

Dans la collection où ont déjà été publiés Jardins de curé et Jardins de monastères, prennent place les Jardins d'écrivains, sujet non traité jusqu'ici. Il n'existe pas un style propre aux jardins dont ont pu disposer romanciers et poètes et il y a de grandes différences entre eux, tenant à leurs dimensions, à leur localisation, leur caractère et leur origine. Dans certaines propriétés somptueuses ou extravagantes, des écrivains ont laissé libre cours à leur mégalomanie Alexandre Dumas au château de Monte Cristo, Edmond Rostand à Arnaga, D'Annunzio à Il Vittoriale. D'autres, plus modestement mais avec enthousiasme et compétence, ont joué à être eux-mêmes jardiniers : Stéphane Mallarmé, André Gide. Mais à partir d'une soixantaine d'exemples, choisis dans le passé comme dans le présent, en France et ailleurs, il apparaît que des liens très forts ont uni les écrivains et leurs jardins, marquant leur oeuvre littéraire, ce dont des extraits de textes portent le témoignage, et parfois les jardins eux-mêmes. Ajouter à mes livres
11 Les herbiers de la pensée
Collectif
Les herbiers de la pensée: Textes littéraires sur le thème de la fleur Ajouter à mes livres
12 L'herbier des philosophes
Jean-Marc Drouin
3 citations

Science " aimable " et populaire, art d'effeuiller la marguerite, la botanique, devenue partie prenante de la recherche en biologie, a longtemps été le lieu d'affrontement de grandes querelles philosophiques auxquelles prirent part Leibniz et Rousseau, Goethe, Coleridge ou Condorcet. Le système sexuel développé dans la Philosophie botanique de Linné n'offusqua pas seulement la très puritaine Encyclopaedia Britannica, il inspira aussi diverses classifications zoologiques, voire - à Auguste Comte - une classification des sciences au parfum végétal bien marqué. Quant à Charles Darwin, on ne s'étonnera pas de le trouver ici penché sur primevères et orchidées, trouvant dans la botanique quelques idées-forces de sa théorie. Au terme de cette excursion très rousseauiste, on se prend à penser que, s'il n'y eut jamais, comme le disait Kant, de " Newton du brin d'herbe ", le végétal eut cependant de patients observateurs, de hardis théoriciens et de merveilleux penseurs. Ajouter à mes livres
13 L'Herbier du Muséum : L'aventure d'une collection
Thomas Grenon
Les collections de l'Herbier du Muséum, conservées au Jardin des Plantes, ne cessent de s'enrichir depuis près de 450 ans. Elles sont aujourd'hui estimées à huit millions de spécimens provenant de toutes les régions du monde et appartenant à tous les groupes de végétaux, ce qui fait de l'Herbier national, le plus remarquable herbier du monde tant par son volume que par sa valeur scientifique et historique. Ce livre, écrit par les botanistes du Muséum, raconte l'aventure de l'Herbier depuis le Cabinet du roi en 1635 jusqu'à sa récente rénovation, le voyage des plantes par-delà les océans, leurs usages, les systèmes de classification, l'introduction et la disparition des espèces. Il présente les portraits des grands botanistes qui l'ont constitué, Tournefort, les Jussieu, Humboldt et Bonpland, etc, ainsi qu'une sélection commentée de plus de quatre-vingt planches, parmi les plus belles de la collection. On pourra ainsi admirer le premier échantillon de Bougainvillier, rapporté du Brésil par Commerson, les couronnes de fleurs découvertes dans le sarcophage de Ramsès II, les différentes espèces de blé collectées par Adanson, ou les fleurs du désert de Théodore Monod. Séchées, repliées, étiquetées, annotées au fil du temps, les plantes conservées dans l'Herbier sont bien vivantes. A travers cet extraordinaire aperçu de la variété et de la beauté de la flore mondiale, c'est aux enjeux de la biodiversité que nous sensibilise ce livre. Ajouter à mes livres
14 Le jardin enchanté de Maria Hofker
Maria Hofker
6 critiques 5 citations

Maria Hofker s'est éteinte en 1999, à 97 ans. Jusqu'à sa mort, elle s'est ocupée de son jardin dans la banlieue d'Amsterdam et l'a peint dans ses carnets, aujourd'hui conservés par le Rijksmuseum et le Musée Teylers de Haarlem aux Pays Bas. Maria hofker tenait énormément à cette reconnaissance officielle. "Ainsi, mon jardin vivra-t-il toujours" répétait-elle inlassablement. Publié pour la première fois en 1988, "Le jardin enchanté de Maria Hofker" propose de redécouvrir ce lieu magique et clos, coupé du monde, à travers un regard à la fois botanique, artistique et humaniste Ajouter à mes livres
15 Fleurs et fruits d'écrivains
Isy Ochoa
1 critique

Qui aime les beaux livres et les beaux textes sera servi. L'anthologie Fleurs et fruits d'écrivains, illustrée par Isy Ochoa, est un véritable bijou. Des textes choisis avec soin, dont quelques inédits, ont tellement inspiré Isy Ichoa qu'on a l'impression que les illustrations dépassent le simple accompagnement pour en devenir une sorte de prolongation. Ainsi, cette lettre de Théo de son frère Vincent van Gogh, où il est question de lumière et de sa chambre où trônent des tournesols. Ceux que l'on connaît, bien évidemment, mais qui sont maintenant ceux de l'artiste, sorte d'hommage à cette toile de l'artiste néerlandais connue entre toutes, sans en être une pâle copie. Ainsi, ce bleu de Delft pour la faïence évoquée dans un poème de Paul-Louis Rossi, aussi présent pour éclairer un poème du Portugais Nuno Júdice. Ainsi, cette chaise bleue et son bouquet pour donner encore pls de couleurs à un paragraphe signé Proust. Des fleurs, des fruits, beaucoup de bleu et de rouge. Des textes qu'on (re)découvre. Un album de toute beauté qu'on a envie d'avoir sous la main, pour l'ouvrir au hasard afin de s'imprégner de mots et des splendides illustrations qu'il offre. le seul problème sera de le trouver, le livre paru en 1999 étant maintenant épuisé. Ajouter à mes livres
16 Rabelais et l'Herbier de Besancon
Yves Monnier
L?association des amis du Muséum de Besançon vous présente la sortie de l?ouvrage Rabelais et l?herbier de Besançon, par Yves Monnier et Lionel François. Un ouvrage qui revisite l?oeuvre d?un monument de la littérature française sous l?angle scientifique, et plus particulièrement biologique, médicinal et culinaire. Le lecteur découvrira un ouvrage conçu sous la forme d?un guide des plantes communément utilisées par l?homme depuis probablement plusieurs millénaires en Europe occidentale et parfaitement décrites par Rabelais. Pour compléter ce travail de recherche entre science et littérature, il était nécessaire d?y ajouter le regard des spécialistes en matière de plantes. L?herbier du muséum de Besançon, patrimoine rare et méconnu de Besançon, constitué par d?éminents botanistes du XIXème siècle, est apparu comme une illustration idéale. Yves Monnier. Professeur au Muséum national d?histoire naturelle, ancien directeur du Laboratoire d?ethnobiologie-biogéographie et directeur du jardin botanique exotique Val Rahmeh de Menton. Lionel François. Attaché de conservation de la ville de Besançon, chargé des collections botaniques et ethnographiques du Muséum d?histoire naturelle et des collections du Musée comtois de Besançon Ajouter à mes livres
17 L'Herbier de Marie-Antoinette
Élisabeth de Feydeau
1 critique 2 citations

"Vous aimez les fleurs? aurait dit Louis XVI à la jeune reine. Eh bien, j'ai un bouquet à vous donner : c'est le Petit Trianon." Marie-Antoinette investit alors pleinement l'ancienne propriété de Madame de Pompadour et transforme les jardins en décor féérique. Partant de documents d'archives et du plan de l'architecte Richard Mique, Elisabeth de Feydeau a reconstitué l'herbier imaginaire qu'aurait pu faire la reine en parcourant son domaine et nous invite à une promenade au coeur du Petit Trianon. Le Jardin français aux parterres de jacinthes, renoncules et anémones devant le château ; les allées sinueuses du Jardin anglais plantées d'arbres de Judée ; le Belvédère et ses conifères, théâtre de fabuleuses fêtes nocturnes ; le temple de l'Amour et ses arbustes aux parfums envoûtants ; le Hameau et ses jardins fruitiers généreux et enfin le bosquet de la Solitude et sa flore des bois. Plus qu'un herbier, Elisabeth de Feydeau nous plonge dans le XVIIIe siècle : les espèces nouvellement découvertes, les anecdotes de la cour, les utilisations en médecine, en parfumerie et en cosmétique de certaines essences... Ajouter à mes livres
18 Verbier : herbier verbal à l'usage des écrivants
Michel Volkovitch
2 critiques

Ce Verbier est un herbier verbal, dont les plantes seraient les mots : non pas un traité, un manuel, une somme exhaustive, mas une série de notes qui sont à l'écrivain ce que le carnet de croquis est au peintre. Les mots, leurs sonorités, leur longueur, leur succession, les phrases, leur syntaxe, leur ponctuation, leur rythme, telles sont les étapes de ce voyage dans la langue française d'hier et surtout d'aujourd'hui. Le Verbier, déclaration d'amour à cette langue et à ses écrivains, s'adresse à tous les passionnés de l'écriture et de la lecture. Ajouter à mes livres
19 L'herbier d'une vie
Véronique Barrau
1 critique 5 citations

Les plantes sont partout dans notre quotidien, dans notre assiette bien sûr mais surtout dans la moindre de nos traditions. Quel remède, quelle formule magique, quelle superstition ne contient pas son végétal fétiche ? Cet herbier retrace les événements de la vie aussi bien personnel que sociaux et toutes les plantes qui y sont intimement liées Ajouter à mes livres
20 L'herbier des explorateurs
Florence Thinard
Les plantes ont eu, de tout temps, le pouvoir de jeter sur les routes et à travers les océans, des explorateurs botanistes prêts à toutes les souffrances et privations pour découvrir de nouveaux spécimens. Les moustiques, le scorbut, les indigènes parfois belliqueux ou encore l'eau croupie, rien ne semble insurmontable à ces scientifiques curieux de la nature qui les entoure. Pour ces grands hommes, donner son nom à une nouvelle plante et accéder ainsi à la postérité, faire avancer les connaissances scientifiques, classer et répertorier le vivant, voilà la source de leur motivation. Souvent les expéditions sont financées par les familles royales d'Europe et l'enjeu est autant économique que politique. Pourtant en dépit des guerres qui opposent leurs pays, les botanistes français, anglais, prussiens ou russes, échangent des planches d'herbier, des spécimens rares et des courriers racontant leurs découvertes. De l'Egypte antique à nos jours, ce livre propose les portraits de 70 explorateurs et de leurs aventures botaniques à travers le globe. Que ce soit Marco Polo, Pierre Poivre, La Pérouse, Charles Darwin ou Théodore Monod, tous ont en commun le goût de l'aventure et l'émerveillement devant la plus modeste des plantes. Ajouter à mes livres
21 L'herbier des quatre saisons : Ou Le jardin d'Eichstätt
Basilius Besler
1 critique

En 1613, le pharmacien de Nuremberg Basilius Besler (1561-1629) faisait paraître l'Hortus Eystettensis, " compilation scrupuleuse et soignée et présentation vivante de l'ensemble des plantes, fleurs et arbres ". Cet herbier compte aujourd'hui encore parmi les ?uvres les plus précieuses de la littérature botanique. Le créateur et commanditaire du jardin d'Eichstätt est le prince-évêque Johann Konrad von Gemmingen (1593/95-1612) qui fit transformer le château fort de Saint-Willebald, fondé en 1355, en une splendide construction Renaissance. L'Hortus Eystettensis, créé tout autour du château, comprenait huit jardins aménagés à différents niveaux. Il se distinguait des autres jardins de l'époque par de nombreuses plantes rares telles que tulipes, jacinthes et couronnes impériales, révélant ainsi aussi bien l'intérêt du prince-évêque pour la botanique que son besoin de prestige. Le livre présente près de 11 000 plantes différentes, illustrées par 367 gravures sur cuivre. L'ordre des planches ne suit pas en premier lieu les principes de classification botanique mais l'époque de floraison approximative et la séquence saisonnière telle qu'elle peut s'observer tout au long de l'année. L'Hortus Eystettensis est devenu ainsi le miroir du jardin épiscopal qui suscitait déjà l'admiration des contemporains et qu'avec un peu d'imagination nous pouvons redécouvrir au fil des pages. Ajouter à mes livres
22 Le bouquet d'Athéna : Les plantes dans la mythologie et l'art grec
Hellmut Baumann
Proposition de Fifibrinda 250 pages - nombreuses illustrations en couleurs et en noir et blanc dans et hors texte. traduit de l'allemand par Roger Barbier - sommaire : préface - intro - la botanique des anciens - les paysages homériques - cultes et légendes - plantes médicinales et magiques - les dons de Déméter - fleurs de lis et feuilles d'acanthe - les pairies des dieux - Satyron et autres orchidées - les végétaux importés - conclusion - carte de la Grèce antique - glossaire - bibliographie Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          374