AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.44 /5 (sur 63 notes)

Nationalité : Bénin
Né(e) à : Pobé , le 18/06/1984
Biographie :

Florent Couao-Zotti est un journaliste et un écrivain béninois. Il vit à Cotonou.

Il est titulaire d’une maîtrise de lettres modernes obtenue en juin 1988 à l’Université nationale du Bénin.

Après avoir été professeur de français, journaliste, rédacteur en chef au Canard du Golf , puis à Abito, journaux satiriques béninois, Florent Couao-Zotti est, depuis 2002, un écrivain à plein temps.
Son style provoquant envers les hommes politiques au pouvoir lui a valu quelques ennuis.
Il est aujourd'hui chroniqueur culturel pour plusieurs quotidiens nationaux, scénariste de bandes dessinées, auteur de plusieurs pièces de théâtre, romans, de nouvelles, et écrit aussi pour la télévision.
Son œuvre est traduite en cinq langues à ce jour (japonais, anglais, allemand, catalan et italien). C'est un auteur de référence, ayant obtenu de nombreux prix dans son pays et à l'étranger, dont le Prix Ahmadou Kourouma pour son roman publié en 2010: Si la cour du mouton est sale, ce n'est pas au cochon de le dire.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Video et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo

Florent Couao-Zotti : Les Fantômes du Brésil
Dans le décor du Rostand, Olivier BARROT présente l'ouvrage de Florent COUAO-ZOTTI "Les Fantômes du Brésil" paru chez Ubu.
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
missmolko1   08 novembre 2015
Les fantômes du Brésil de Florent Couao-Zotti
La lune. Ongle vernis d'or au contour élimé, elle décorait timidement le ciel, entre les nuages gris aux soupçons bruns et les particules d'étoiles qui poudraient l'horizon
Commenter  J’apprécie          730
Erzuli_Capote   14 mars 2012
Si la cour du mouton est sale, ce n'est pas au porc de le dire de Florent Couao-Zotti
"D'ailleurs d'être en face de ce cadavre avait déjà ouvert la vanne à palabres. Ils se déchiraient en conjectures sur la personnalité de la jeune femme, sur les circonstances du meurtre, se demandaient ce qu'il fallait que la société fasse de cette nouvelle race de gamines qui s'accordent tous les risques avec le diable pourvu qu'on leur offre des bibelots, du cosmétiques et même du chou blanc, quelle génération!"
Commenter  J’apprécie          210
ChezLo   13 février 2011
Si la cour du mouton est sale, ce n'est pas au porc de le dire de Florent Couao-Zotti
Dèkoungbé, un des quartiers de Godomey, ville de la banlieue de Cotonou. De simple bourgade au début des années quatre-vingt, il était devenu, en l'espace d'une décennie, l'une des zones les plus populeuses et les plus tumultueuses, à mi-chemin entre village, brousse et foutoir. Foutoir, surtout lorsque arrivent les pluies, la saison dite des chiens.

D'ailleurs, avec l'orage d'il y a deux jours, la crue ne s'était pas fait prier pour s'installer. Les eaux débordaient de partout. Elles sinuaient dans les rues, croupissaient dans les maisons, faisaient gonfler les ordures en même temps qu'eles arrachaient aux latrines leurs sympathiques contenus.
Commenter  J’apprécie          160
yv1   22 mars 2014
La traque de la musaraigne de Florent Couao-Zotti
Tu sais, l'ami, expliqua Ignace avec une pointe de fierté, ceci est mon Titanic [une pirogue]. Attention, il n'aura pas le même destin que l'autre, mais il m'aidera à transporter les cargaisons les plus envieuses d'essence kpayo [= contrefait] [...] Oui, je convoie de l'essence de contrebande depuis le Nigéria jusqu'au débarcadère de Djassin, après l'archevêché de Porto-Novo. (p.192)
Commenter  J’apprécie          90
Charybde2   19 mars 2013
Si la cour du mouton est sale, ce n'est pas au porc de le dire de Florent Couao-Zotti
Mais alors, comment partir d'ici ? Comment sortir de Cotonou ? Aucun homme de main sur qui compter en cette situation. Même le commissaire Tonoucon, à qui il glissait souvent quelques "ferme-gueule" pour obtenir des protections, ne pourrait pas lui apporter le moindre petit grain de sel. Il était tombé en disgrâce et s'ennuyait dans les profondeurs de l'anonymat, depuis qu'il avait été confondu dans une affaire de détournement de fonds publics. Et les manas manas ? Ce menu fretin d'agents, brigadiers ou autres gardiens de la paix ? Il ne comptait jamais d'amis parmi eux. Vaut mieux, dit-on, avoir affaire directement à Dieu qu'à ses saints.
Commenter  J’apprécie          60
Erzuli_Capote   14 mars 2012
Si la cour du mouton est sale, ce n'est pas au porc de le dire de Florent Couao-Zotti
"Cette nouvelle génération de filles a quelque chose de véritablement spécial. Des amazones du cru. Jamais froid aux yeux. Capable d'utiliser le dévergondage comme on entre en religion. Rien à voir avec leurs aînées ou leurs mamans qui, mis à part deux ou trois fêlées, ne connaissaient que les contours de leurs cuisines ou l'intérieur de leurs trousses à bijoux."
Commenter  J’apprécie          60
tristantristan   01 novembre 2018
Western tchoukoutou de Florent Couao-Zotti
Son épouse, discrètement ou non, l'avait toujours surveillé comme du criquet sur la braise. Mais ici, contrairement à sa situation en Chine, le bonhomme disposait, dans le nord du département, de propriétés, c'est à dire d'endroits bien cachés où il pouvait chérir les filles, et se livrer, avec elle, à ses petites gredineries.
Commenter  J’apprécie          60
Charybde2   19 mars 2013
Si la cour du mouton est sale, ce n'est pas au porc de le dire de Florent Couao-Zotti
Il sortit de sa poche une liasse de billets et la leur tendit. Un silence accueillit sa proposition. Le vieil homme soupira. - Si tu gardais cet argent pour t'acheter un peu de jugeote, lança-t-il, je crois que tu mentirais moins et tu ne nous prendrais pas pour des demeurés. Regarde-toi. Tu es affreusement blessé, une de tes femmes a le groin ébréché et puis toi-même, tu as une arme. Si la vérité a du mal à sortir de ta bouche, je serai bien forcé de te l'arracher. Les jeunes du quartier sont avec moi. Ils ont une expérience dans le tabassage et le charcutage.
Commenter  J’apprécie          50
tristantristan   16 septembre 2018
L'homme dit fou et la mauvaise foi des hommes de Florent Couao-Zotti
un homme pleurait. il appelait la mort à la rescousse. Un homme attendait. Il demandait à être inspiré par la raison. Et le courage de tuer.
Commenter  J’apprécie          40
yv1   22 mars 2014
La traque de la musaraigne de Florent Couao-Zotti
Il paraît, disent les sociologues, qu'on est le produit de son milieu et qu'on en duplique tôt ou tard les mêmes travers. Déborah, pour contrer les habitudes violentes de son père, avait empoigné un soir une trique et lui avait fracassé la tête avec. Un délire et une jubilation propres à une âme soulagée, lui avaient soulevé la poitrine. (p.158)
Commenter  J’apprécie          30
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

LNHI-45761

Quel est le nom de ce pays constitué de la grande île africaine séparée du continent par le canal de Mozambique?

Zanzibar
Madagascar
Sainte-Hélène

10 questions
15 lecteurs ont répondu
Thèmes : afrique , îles , géographieCréer un quiz sur cet auteur
.. ..