AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782072780066
176 pages
Éditeur : Gallimard (01/03/2018)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 8 notes)
Résumé :
«Mais voilà qu'un jour, un après-midi de décembre, alors que l'harmattan vrillait la cité dans son rideau de poussière rouge, apparut, par l'entrée sud de la ville, une étrange créature... Le regard droit, le corps arqué, elle conduisait une moto, une grosse cylindrée aux flancs de laquelle avait été dessinée une tête de mort accompagnée d'un écriteau singulier : N.D. dite Kalamity Djane.»
À Natingou City, ville montagneuse dans le nord du Bénin, trois perso... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Sharon
  10 janvier 2020
Ce livre est donc un western, classique : une personne, assoiffée de vengeance, s'en prend aux trois méchants qui l'ont laissée pour morte trois ans plus tôt. Qu'a fait la police ? Et bien justement, l'un des trois méchants est un inspecteur de police, Boni Touré, très bien placé pour modifier les actes de manière à ce que personne ne se rende compte de son application dans la mort de Naffissatou. Les deux autres ? Nous avons un homme d'affaires, Ernest Vitou qui tient avec son épouse un saloon qui rapporte gros, et un vacher sans véritables scrupules. Classique, donc. Petit détail, qui a son importance : l'action se passe au Bénin, et non aux Etats-Unis. Les cow boys solitaires et vengeurs sont des femmes, qui n'enfourchent pas leur monture, mais une moto, et leurs adversaires doivent se contenter de splendides deux chevaux, qui ne démarrent pas toujours alors qu'ils en auraient bien besoin.
Reposant, ce livre ? Non, pas vraiment. Bien sûr, le lecteur qui connaît les règles du genre a une petite idée de la manière dont l'intrigue se terminera - les vengeances se terminent toujours ou presque de la même manière, avec un poor lonesome cow boys (ou girl) qui s'en va vers le soleil couchant. Il reste cependant à savoir de quelle manière Kalamity Djane (telle est le nom que la vengeresse a choisi) parviendra à se débarrasser de ce trio, plus préoccupé par découvrir comment elle est arrivée là que sur les moyens de se protéger. Quant à leur culpabilité, bien réelle, ou leur complicité, ce ne sont pour eux que des mots, absolument pas une réalité.
Alors oui, il est agréable de voir une femme prendre sa revanche sur des hommes bien incapables de comprendre réellement ce qu'ils ont fait de mal, des hommes bien incapables de sortir de leur routine pour se poser les bonnes questions. À Natingou City, rien ne sera comme avant, si ce n'est un poète sur les hauteurs de l'Atakora, Ebénézer Dassagoutey, qui chantera son amour pour l'amante perdue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Jeneen
  26 juin 2018
Une vraie réussite que ce roman original et dépaysant, tant par l'écriture que par l'histoire, très bien trouvée et vivante à souhait.
On est transporté en Afrique, au Bénin, par la magie des mots qui sont autant d'images subtiles pour nous emmener à Natingou City sans effort.
On y rencontre trois amis d'enfance, "sauce tchoukoutou"( du nom d'un alcool du coin), le cow boy, le sherif, et le desperado tenancier du saloon local, que recherche une certaine Nafi (des ressemblances avec des personnes...etc...) dite kalamity Djane. Pourquoi ?
En dire plus serait dommage tant il faut découvrir d'abord, par petites touches, les personnages, les lieux, leurs habitudes et compromis avec la vie pour suivre ensuite l'intrigue. Les personnages sont tous très bien campés. Leur façon de parler, à travers la langue de l'auteur très belle et imagée, donne un petit côté humoristique et nonchalant à cette histoire décalée mais crédible. Et on se prend à tourner les pages, à revenir en arrière pour redécouvrir une phrase amusante, un proverbe, à lire à haute voix les chants de l'éternel amoureux pour les mots et les rimes. On voyage, on s'émeut, on s'amuse. Et tout cela dans une langue savoureuse.
Un régal donc, à consommer sans modération, un roman qui devrait vous enchanter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
tristantristan
  02 novembre 2018
Il s'agit d'une fable, une farce ambiancée au Bénin avec pour cadre du vaudou, des filles, des machos et de la vengeance. C'est bien pour la plage, pour ne pas trop se fatiguer la tête.
Commenter  J’apprécie          60
d1404
  25 janvier 2020
C'est un roman reprenant le thème du western avec ses grands classiques et ses personnages de légende. Mais l'auteur y pose un peu de piquant : un univers burlesque et rocambolesque à souhait . Il faut aimer le genre un peu lourd et potache mais c'est plein d'humour.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
tristantristantristantristan   01 novembre 2018
Son épouse, discrètement ou non, l'avait toujours surveillé comme du criquet sur la braise. Mais ici, contrairement à sa situation en Chine, le bonhomme disposait, dans le nord du département, de propriétés, c'est à dire d'endroits bien cachés où il pouvait chérir les filles, et se livrer, avec elle, à ses petites gredineries.
Commenter  J’apprécie          60
SharonSharon   10 janvier 2020
Cette nuit, avant que la nature ne se décolore, avant que l'aube ne pointe son museau dans la robe dentelée de l'horizon, il y aura mort d'hommes.
Commenter  J’apprécie          00
SharonSharon   10 janvier 2020
Si la mort est un vêtement que tout le monde doit un jour porter, il y en a qui doivent s'en vêtir avant les autres.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Florent Couao-Zotti (1) Voir plusAjouter une vidéo

Florent Couao-Zotti : Les Fantômes du Brésil
Dans le décor du Rostand, Olivier BARROT présente l'ouvrage de Florent COUAO-ZOTTI "Les Fantômes du Brésil" paru chez Ubu.
autres livres classés : littérature béninoiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox