AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.64 /5 (sur 135 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Jarnac , le 26/10/1916
Mort(e) à : Paris , le 08/01/1996
Biographie :

Après ses études secondaires au collège Saint-Paul d'Angoulême, François Mitterrand s'installe à Paris pour étudier le droit et les lettres. Mobilisé en 1939, puis prisonnier en Allemagne, il parvient à s'évader, puis rejoint la Résistance. A Vichy, il travaille au commissariat au reclassement des prisonniers de guerre. Après la libération de Paris, il est secrétaire général aux prisonniers de guerre. Il entre en politique en devenant notamment député de la Nièvre en 1946, ministre des anciens combattants dans les gouvernements Ramadier et Schuman, ministre de l'Intérieur dans le gouvernement Mendès France et ministre de la justice dans celui de Guy Mollet. Rival du Général de Gaulle, il est battu par ce dernier aux élections présidentielles de 1965. Au Congrès d'Epinay, en 1971, il devient premier secrétaire du nouveau Parti socialiste en parvenant à unir la gauche. Il échoue une nouvelle fois aux élections présidentielles anticipées de 1974, qui l'opposent à Valéry Giscard d'Estaing. Mais il ne renonce pas : le 10 mai 1981, après des années de gouvernement de droite, il est élu président de la République, puis réélu le 8 mai 1988. Son double septennat, marqué par des cohabitations, a été quelque peu entaché par des scandales politico-financiers, ainsi qu'une violente polémique sur son rôle dans le gouvernement Pétain. François Mitterrand meurt d'un cancer, peu après que Jacques Chirac lui ait succédé à la présidence.
Il est inhumé au cimetière des Grands-maisons à Jarnac.
+ Voir plus
Source : Evene
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Vidéo de François Mitterrand


Citations et extraits (185) Voir plus Ajouter une citation
François Mitterrand
Alfaric   04 septembre 2018
François Mitterrand
La bande dessinée n'est pas, à mes yeux, une culture au rabais.
Commenter  J’apprécie          475
François Mitterrand
Pavlik   06 mai 2016
François Mitterrand
On crée pour l’éternité, même si elle se charge de démentir.
Commenter  J’apprécie          270
Nostradamus27   02 août 2020
Ici et maintenant de François Mitterrand
Le monde ne commence pas avec nous. Couper ses racines pour mieux s'épanouir est un geste idiot d'un idiot. Il n'y a pas d'imagination sans mémoire.
Commenter  J’apprécie          70
Chrisdu26   03 novembre 2016
Lettres à Anne : 1962-1995 de François Mitterrand
Anne au cœur donné et à l'âme fière. Tu es ma lumière, mais que t'ai-je donné, plus que tu dis, moins qu'il ne faut. Notre histoire est si difficile qu'elle a bien le droit d'être unique
Commenter  J’apprécie          210
fanfanouche24   07 novembre 2018
Lettres à Anne de François Mitterrand
6 août 1990 - Mon Anne chérie

[...] Depuis notre séparation de Louvet, vendredi, j'ai entrepris de refaire mes études, afin de n'être pas trop distancé par Mazarine, et je suis plongé dans-Les Rêveries du promeneur solitaire- que je redécouvre d'un tout autre regard qu'au temps de mon propre bac (...) Mais quel style ! (...) Nous trouverons là de beaux sujets de discussion. Sitôt finie cette lecture, j'attaquerai -Les Confessions-. Un enfant , et la vie recommence. (p. 937)
Commenter  J’apprécie          190
lecassin   21 mars 2013
Ici et maintenant de François Mitterrand
Faire ce que l’on peut, là où l’on est, je ne connais pas d’autre morale. Et ne pas s’arrêter de chercher à comprendre.
Commenter  J’apprécie          200
François Mitterrand
DocIdoine   15 mars 2019
François Mitterrand
Des excuses? Ils attendront longtemps. Ils n'en auront pas. La France n'a pas d'excuses à donner, ni la République. A aucun moment je ne l'accepterai. Je considère que c'est une demande excessive, de gens qui ne sentent pas profondément ce que c'est que d'être français, l'honneur d'être français et l'honneur de l'histoire de France. [...] C'est l'entretien de la haine. Et ce n'est pas la haine qui doit gouverner la France. Je ne me laisse pas impressionner par ce genre d'arguments ; et j'ai le plus grand mépris pour ceux qui les expriment.
Commenter  J’apprécie          180
Chrisdu26   07 novembre 2016
Lettres à Anne : 1962-1995 de François Mitterrand
Au milieu des passions et des intérêts j'ai abrité le secret de mon être derrière un mur si haut et si épais que lorsque j'ai aimé, ou bien lorsque j'ai voulu convaincre, l'obstacle qui m'avait si longtemps préservé a fini par m'enfermer. Dans l'isolement où je m'étais complu ni la joie ni la paix ne venaient plus me visiter. Avec vous j'échange, je communique, je communie. Je suis comme délivré.



Oui, j'ai grand besoin de vous, mon Anne.



Oui, je suis heureux par vous. Et je n'ai plus qu'une volonté : vous donner l'équivalent de ce que je reçois. Servir à mon tour votre vie.

Lundi 13 avril 1964
Commenter  J’apprécie          160
fanfanouche24   06 novembre 2018
Lettres à Anne de François Mitterrand
5 novembre 1971



mon Anne bien-aimée,



5 novembre. Ce n'est pas l'anniversaire de rien que je sache, en vérité. J'ai pourtant envie de t'écrire comme s'il s'agissait de célébrer la constance des années autour d'une fête qui serait la nôtre. (...) Anne, tu as été mon amour invariable, le grand vent de ma vie, tu l'es. (...)

Il n'y a pas de mots, pas de gestes. Je commence à t'aimer plus que moi. J'ai envie de dire des choses futiles : ma délicieuse, ma musique, ma chérie pour taire les choses graves qui m'occupent, ô ma grâce et ma lumière. (p. 676-677)
Commenter  J’apprécie          160
Chrisdu26   12 novembre 2016
Lettres à Anne : 1962-1995 de François Mitterrand
Ne craignez pas, mon Anne, la surprise ou la faiblesse qui déplacent soudain les plus solides poteaux-frontières. Jamais je n'attenterai à votre liberté fondamentale: celle de choisir vous-même votre voie, et s'il le faut, votre amour hors de moi. Cette liberté-là vous la perdrez quand vous l'aurez décidé, librement. Mais ce ne sera que pour engager votre vie. Je n'entamerai pas votre vérité. Si vous prenez un jour le chemin qui va vers moi la mort seule m'arrachera de vous. Si vous prenez un autre chemin, mon orgueil et ma joie, au beau milieu de ma douleur, seront d'avoir préservé l'intégrité de celle que j'aime. Au moins j'aurai gagné l'attachement de ton âme, Anne chérie, qui vaut bien tous les renoncements.

Dimanche 3 mai 1964, 23h30
Commenter  J’apprécie          150

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de François Mitterrand (242)Voir plus


Quiz Voir plus

Lire avec Gérard Philipe

En 1946, Gérard Philipe incarne le prince Mychkine face à Edwige Feuillère dans L’Idiot de Georges Lampin Il est une adaptation du roman éponyme de:

Alexandre Pouchkine
Léon Tolstoï
Fiodor Dostoïevski

14 questions
28 lecteurs ont répondu
Thèmes : gérard philipe , adapté au cinéma , adaptation , littérature , cinema , théâtre , acteur , acteur français , cinéma français , engagement , communismeCréer un quiz sur cet auteur

.. ..