AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations de François-René de Chateaubriand (917)


François-René de Chateaubriand
Verdorie   03 mars 2014
François-René de Chateaubriand
C'est une très méchante manière de raisonner que de rejeter ce qu'on ne peut comprendre.
Commenter  J’apprécie          1305
François-René de Chateaubriand
Jean-Daniel   30 juin 2019
François-René de Chateaubriand
Les forêts précèdent les peuples, les déserts les suivent.
Commenter  J’apprécie          1233
François-René de Chateaubriand
genou   14 septembre 2016
François-René de Chateaubriand
On vit avec un cœur trop plein dans un monde trop vide. Et sans avoir usé de rien, on est désabusés de tout.
Commenter  J’apprécie          1132
François-René de Chateaubriand
mcd30   20 décembre 2018
François-René de Chateaubriand
J'aime dans le chat cette indifférence avec laquelle il passe des salons à ses gouttières natales.
Commenter  J’apprécie          760
François-René de Chateaubriand
Eve-Yeshe   25 avril 2015
François-René de Chateaubriand
« L'écrivain original n'est pas celui qui n'imite personne, mais celui que personne ne peut imiter. »
- Extrait de Génie du christianisme
Commenter  J’apprécie          680
François-René de Chateaubriand
ladesiderienne   28 mars 2014
François-René de Chateaubriand
Faites que la beauté reste,
que la jeunesse demeure,
que le cœur ne se puisse lasser
et vous reproduirez le ciel.
Commenter  J’apprécie          660
Nastasia-B   10 octobre 2014
Atala de François-René de Chateaubriand
Les douleurs ne sont point éternelles ; il faut tôt ou tard qu'elles finissent, parce que le cœur de l'homme est fini ; c'est une de nos grandes misères : nous ne sommes pas même capables d'être long-temps malheureux.
Commenter  J’apprécie          643
François-René de Chateaubriand
Piatka   08 avril 2014
François-René de Chateaubriand
Le péril s’évanouit quand on ose le regarder.
Commenter  J’apprécie          632
genou   23 mars 2017
Les aventures du dernier Abencerage de François-René de Chateaubriand
On place souvent dans les tableaux quelque personnage difforme pour faire ressortir la beauté des autres : dans cette Nouvelle, j’ai voulu peindre trois hommes d’un caractère également élevé, mais ne sortant point de la nature et conservant, avec des passions, les mœurs et les préjugés mêmes de leur pays. Le caractère de la femme est aussi dessiné dans les mêmes proportions. Il faut au moins que le monde chimérique, quand on s’y transporte, nous dédommage du monde réel.
(p3 - Avertissement)
Commenter  J’apprécie          550
François-René de Chateaubriand
Piatka   07 avril 2014
François-René de Chateaubriand
L'amour décroît quand il cesse de croître.
Commenter  J’apprécie          552
Nastasia-B   09 octobre 2014
Atala de François-René de Chateaubriand
Ainsi passe sur la terre tout ce qui fut bon, vertueux, sensible ! Homme, tu n'es qu'un songe rapide, un rêve douloureux ; tu n'existes que par le malheur ; tu n'es quelque chose que par la tristesse de ton âme et l'éternelle mélancolie de ta pensée !
Commenter  J’apprécie          490
Nastasia-B   04 novembre 2014
Atala de François-René de Chateaubriand
Quel affreux, quel magnifique spectacle ! La foudre met le feu dans les bois ; l’incendie s’étend comme une chevelure de flammes ; des colonnes d’étincelles et de fumée assiègent les nues qui vomissent leurs foudres dans le vaste embrasement. Alors le grand Esprit couvre les montagnes d’épaisses ténèbres ; du milieu de ce vaste chaos s’élève un mugissement confus formé par le fracas des vents, le gémissement des arbres, le hurlement des bêtes féroces, le bourdonnement de l’incendie, et la chute répétée du tonnerre qui siffle en s’éteignant dans les eaux.
Commenter  J’apprécie          460
François-René de Chateaubriand
Austral   18 décembre 2015
François-René de Chateaubriand
Les religions naissent de nos craintes et de nos faiblesses, s'agrandissent dans le fanatisme et meurent dans l'indifférence.
Commenter  J’apprécie          442
palamede   18 mai 2018
Pensées, réflexions et maximes - Premières poésies de François-René de Chateaubriand
Nuit de printemps

Le ciel est pur, la lune est sans nuage :
Déjà la nuit au calice des fleurs
Verse la perle et l’ambre de ses pleurs ;
Aucun zéphyr n’agite le feuillage.
Sous un berceau, tranquillement assis,
Où le lilas flotte et pend sur ma tête,
Je sens couler mes pensers rafraîchis
Dans les parfums que la nature apprête.
Des bois dont l’ombre, en ces prés blanchissants,
Avec lenteur se dessine et repose,
Deux rossignols, jaloux de leurs accents,
Vont tour à tour réveiller le printemps
Qui sommeillait sous ces touffes de rose.
Mélodieux, solitaire Ségrais,
Jusqu’à mon cœur vous portez votre paix !
Des prés aussi traversant le silence,
J’entends au loin, vers ce riant séjour,
La voix du chien qui gronde et veille autour
De l’humble toit qu’habite l’innocence.
Mais quoi ! déjà, belle nuit, je te perds !
Parmi les cieux à l’aurore entrouverts,
Phébé n’a plus que des clartés mourantes,
Et le zéphyr, en rasant le verger,
De l’orient, avec un bruit léger,
Se vient poser sur ces tiges tremblantes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          431
mcd30   02 mai 2018
Mémoires d'Outre-Tombe (1) Livre I à XIV. de François-René de Chateaubriand
Je suis attaché à mes arbres ; je leur ai adressé des élégies, des sonnets, des odes. Il n'y a pas un seul d'eux que je n'ai soigné de mes propres mains, que je n'ai délivré du ver attaché à sa racine, de la chenille collée à sa feuille ; je les connais tous par leur noms, comme mes enfants : c'est ma famille, je n'en ai pas d'autre, j'espère mourir auprès d'elle.
Commenter  J’apprécie          424
Nastasia-B   28 octobre 2014
Atala de François-René de Chateaubriand
Le grand tort des hommes, dans leur songe de bonheur, est d’oublier cette infirmité de la mort attachée à leur nature : il faut finir. Tôt ou tard, quelle qu’eût été votre félicité, ce beau visage se fût changé en cette figure uniforme que le sépulcre donne à la famille d’Adam.
Commenter  J’apprécie          422
François-René de Chateaubriand
AMR_La_Pirate   29 mars 2017
François-René de Chateaubriand
Cité dans Le 1, n° 148, du 29 mars 2017

Les institutions passent par trois périodes : celle des services, celle des privilèges, celle des abus.
Commenter  J’apprécie          410
François-René de Chateaubriand
Jeanmarc30   26 mars 2020
François-René de Chateaubriand
Plus le visage est sérieux, plus le sourire est beau.
Commenter  J’apprécie          402
François-René de Chateaubriand
Jean-Daniel   14 août 2019
François-René de Chateaubriand
Dans ce labyrinthe de tombeaux, je pensais au mien prêt à s'ouvrir. Le buste d'un homme inconnu comme moi ne prendrait jamais place au milieu de ces illustres effigies !

(Chateaubriand visitant Westminster Abbey)
Commenter  J’apprécie          390
volubilae   21 février 2017
Mémoires d'outre-tombe de François-René de Chateaubriand
La Révolution m'aurait entraîné, si elle n'eût débuté par des crimes : je vis la première tête portée au bout d'une pique, et je reculai. Jamais le meurtre ne sera à mes yeux un objet d'admiration et un argument de liberté ; je ne connais rien de plus servile, de plus méprisable, de plus lâche, de plus borné qu'un terroriste.
Commenter  J’apprécie          382



Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Auteurs proches de François-René de Chateaubriand
Lecteurs de François-René de Chateaubriand Voir plus


Quiz Voir plus

Connaissez-vous bien Chateaubriand ?

En quelle année, la mère de Chateaubriand lui "infligea-t'elle la vie" ?

1770
1769
1768
1767

14 questions
71 lecteurs ont répondu
Thème : François-René de ChateaubriandCréer un quiz sur cet auteur