AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.11 /5 (sur 332 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) à : Tournai , le 02/06/1970
Biographie :

Dès son plus jeune âge, il est attiré par la littérature fantastique et d’anticipation. Au fur et à mesure de ses écrits, il prend plaisir à mélanger les genres.

Il est l’auteur de trois romans auprès des éditions Chloé des Lys sous le pseudonyme de Kiss Huige: "Phero Nexafreuse" (chronique sombre et désespérée), "Matriarcat" (roman noir) et "Résurgence" (roman fantastique).

Il publiera également un recueil de poésie nommé "D’échéance de soi" sous le pseudonyme de Joshua Zell auprès des éditions Le Manuscrit.

Il est également publié auprès des éditions Edilivre sous son véritable nom. Il y a actuellement sorti "Catharsis" (roman noir fantastique) et "Entrez…" (recueil de nouvelles fantastiques).

Plusieurs de ses nouvelles ont été éditées par divers sites et revues et il a collaboré au recueil collectif de poésie pour l’association “Les yeux d’Emilie”.

Il collabore actuellement avec une graphiste dans le cadre de contes pour enfants en parallèle de la rédaction et correction de plusieurs romans et nouvelles.

Il utilise le psuedonyme de Livéric pour ses nouvelles, pour les histoires destinées aux plus jeunes.

L'auteur vit actuellement en Belgique avec sa compagne et sa fille.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (133) Voir plus Ajouter une citation
Windvaan   27 juillet 2016
Zone d'ombres de Frédéric Livyns
Avez-vous déjà connu le grand amour ?

Pas celui qui dure éternellement. Celui-là n’est qu’une invention. Il vous dévore un certain temps et puis se transforme en habitude ou s’éteint. C’est un leurre visant à nous séparer de l’animal qui vit en nous.



(Dans "Lilith")
Commenter  J’apprécie          230
garrytopper9   24 janvier 2015
Les contes d'Amy de Frédéric Livyns
Je vous promets un vrai voyage…A vos risques et périls, bien entendu…
Commenter  J’apprécie          200
ange77   15 juin 2016
Les contes d'Amy de Frédéric Livyns
Cependant son état ne s'ameliora pas. À sa faiblesse vinrent s'ajouter des propos décousus. Elle disait qu'elle se sentait observée. Cela dura peu de temps. Deux jours plus tard, en rentrant du travail, Christian trouva sa femme inerte dans le canapé.

Elle avait cessé de respirer. Sans aucune raison apparente. Elle n'avait fait aucune attaque cardiaque ou cérébrale. Elle s'était juste éteinte comme une bougie.



[Amour éternel]
Commenter  J’apprécie          140
Siabelle   15 juillet 2016
Les contes d'Amy de Frédéric Livyns
Un sentiment étrange de bien-être de peur l'envahit. il savait qu'il se passait quelque chose d'anormal, mais ne bougeait pas. Il se sentait si bien. Après tout, que lui important la vie sans Sophie ? Il fit courir ses mains sur le dos de sa bien-aimée

qui posa sur lui un regard aimant teinté d'une lueur luxurieuse. Il passa ses doigts dans les cheveux de sa douce

et, effrayé, remarqua que ceux-ci se détachaient sans effort de son crâne et restaient collés entre ses doigts. Alors qu'il ouvrit la bouche pour hurler, sa femme l'embrassa gou-lûment, étouffant ses cris de sa langue froide et moite.



(Amour Éternel)
Commenter  J’apprécie          125
ange77   26 juillet 2016
Sutures de Frédéric Livyns
(...) il remarqua la porte de la cave entrouverte. Il l'ouvrit à la volée et appela sa fille.

- Élodie ?

Pas de réponse.

Il attrapa son GSM et composa le numéro de sa fille. La sonnerie lui parvint d'en bas des marches. Il alluma et descendit l'escalier. Il arriva dans la petite pièce.

Vide...

La sonnerie continuait de retentir...

L'homme sentit son sang se glacer dans ses veines...

La mélodie provenait de sous le sol...



[La descente]
Commenter  J’apprécie          120
ange77   04 août 2016
Sutures de Frédéric Livyns
- Évitez de vous approcher du petit étang à l'arrière de la propriété. Surtout avec un enfant.

- Pourquoi donc ? ne put-il s'empêcher de demander, sa curiosité piquée au vif.

- Un accident est si vite arrivé, répondit le serviteur, mystérieusement.

- Ne vous inquiétez pas pour cela. Mon fils et moi sommes d'excellents nageurs.

- Il ne s'agit pas de cela. Il est déjà arrivé des... accidents. Même à des nageurs émérites.



[Les mange-chair]
Commenter  J’apprécie          110
ange77   17 juillet 2016
Sutures de Frédéric Livyns
Quelque chose ne tournait pas rond. Henry n'aurait pas su dire quoi, mais ses sens lui disaient de quitter les lieux pour ne plus jamais y revenir. (...)

Une dizaine de personnes se trouvait dans la pièce. Étant donné que la lumière était éteinte, il pouvait juste en deviner les formes. Il s'attendait à ce que la lumière jaillisse et que les personnes crient《Surprise》.

Personne ne cria lorsque les lampes s'allumèrent.

Personne à part Henry.



[Dirty Henry]
Commenter  J’apprécie          100
ange77   18 juillet 2016
Les contes d'Amy de Frédéric Livyns
Je m'éveillai brusquement. Avais-je rêvé ou le sol avait-il réellement tremblé? Le grondement sourd se reproduisit et mon lit bougera tout seul en grinçant. (...)

Le grognement recommença. Je tendis l'oreille et m'aperçu que cela n'était nullement le bruit annonciateur d'une secousse. C'était autre chose. Il montait et descendait comme une étrange et grave mélopée lugubre.



[La forêt]
Commenter  J’apprécie          100
ange77   21 juillet 2016
Les contes d'Amy de Frédéric Livyns
Coralie referma le livre. Elle n'avait jamais rien lu d'aussi malsain.

- Cette petite devait franchement avoir le cerveau dérangé ! se dit-elle.

À plusieurs reprises, elle avait failli abandonner sa lecture, mais l'envie d'en savoir plus avait à chaque fois était plus forte. Elle posa le cahier sur la table et se frotta les mains contre son jeans, comme si le simple fait d'avoir touché l'ouvrage l'avait souillée.



[Outro]
Commenter  J’apprécie          90
ange77   15 juillet 2016
Les contes d'Amy de Frédéric Livyns
Alors que tous se demandaient ce qui se passait, ils virent Eurydice se lever et agiter la queue. On aurait dit qu'il était content. Certaines personnes sentirent un frisson remonter le long de leur échine lorsque l'animal commença à laper l'air. C'était comme si il faisait des lèches à une personne invisible accroupie auprès de lui.



[Eurydice]
Commenter  J’apprécie          90
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Edie, le cauchemar de vos nuits !

A quelle série télévisée américaine, ai-je emprunté le titre de ce quiz ?

Moriarty, le cauchemar de vos nuits
Freddy, le cauchemar de vos nuits
Dorothy, le cauchemar de vos nuits
Albany, le cauchemar de vos nuits

10 questions
25 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , horreur , films , cauchemarsCréer un quiz sur cet auteur
.. ..