AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.63 /5 (sur 1825 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Berkhamsted, Hertfordshire , le 02/10/1904
Mort(e) à : Vevey, Vaud, Suisse , le 03/04/1991
Biographie :

Henry Graham Greene est un écrivain britannique.

Son père est principal de la Berkhamsted School où il accomplit ses études secondaires de 1915 à 1921. Après quatre ans d'études à Balliol College, il quitte Oxford en 1925, avec un diplôme en Histoire moderne. Il rencontre Evelyn Waugh, avec qui il restera toujours lié. Il publie son premier livre, recueil de poésies intitulé "Avril Babillard" avant qu'il ne soit diplômé.

En 1926, il se convertit au Catholicisme pour épouser, l'année suivante, Vivien Dayrell-Browning, qu'il a rencontré chez le libraire oxfordien Blackwell's et qui lui donnera deux enfants.

Il devient journaliste et travaille à Nottingham Journal, puis, pendant quatre ans, comme rédacteur adjoint au Times. En 1929 paraît son premier roman, "L'Homme et lui-même" (The Man Within), bientôt suivi par "Orient-Express" (Stamboul Train, 1932), "C'est un champ de bataille" (It's a Battlefield, 1934), "Mère Angleterre" (England Made Me, 1935).

En 1935, à la suite de déboires conjugaux, il entame une vie d'errance. D'une première incursion au Liberia naît "Voyage sans cartes" (Journey Without Maps, 1936).

Critique de cinéma pour le Spectator (1935), rédacteur littéraire à Nigth and Day (1937), son activité ne faiblit jamais, ainsi qu'en attestent deux nouveaux romans, "Le Rocher de Brighton" (Brighton Rock, 1938) et "L'Agent secret" (The Confidential Agent, 1939).

Graham Greene fait la guerre comme agent du Foreign Office et est placé comme agent de renseignement en Sierra Leone.

Ses nombreux déplacements vont nourrir son œuvre : "Le Fond du problème" (The Heart of the Matter, 1948), "Un Américain bien tranquille" (The Quiet American, 1955), "Notre agent à La Havane" (Our Man in Havana, 1958), "La Saison des pluies" (A Burnt-Out Case, 1960) qui évoque un séjour dans une léproserie du Congo, "Les Comédiens" (The Comedians, 1966) Haïti, etc..
Il continue à écrire au même rythme et avec la même maitrise jusqu'au milieu des années '80.

Romancier, nouvelliste, homme de théâtre, essayiste, engagé sur les plans politique et religieux, Greene a aussi travaillé pour le cinéma, adaptant ses œuvres à l'écran, écrivant des scénarios, dont ce grand classique du film noir "Le Troisième Homme" (1949).

Il s'installe à la fin des années soixante en France mais, atteint d'une leucémie, part en Suisse pour se soigner. Yvonne Cloetta (1923-2001), sa compagne de 1959 à 1991, a rédigé leurs mémoires, "Ma vie avec Graham Greene".
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Graham Greene   (59)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Des tranchées d'Argonne à Monrovia en passant par Dakar, New York et Paris, une fresque romanesque puissante qui court d'une guerre mondiale à l'autre, rythmée par les accents vibrants du jazz. 1918. Percussionniste virtuose à l'école des djembés de Gorée, Jules, interprète du régiment de Noirs américains sur le front de cette France ravagée qu'il ne connaît qu'à travers Maupassant, vit à l'aube de l'armistice un amour éphémère avec l'épouse d'une « gueule cassée ». Ce souvenir indélébile l'accompagnera après la guerre dans son long périple à travers l'Amérique bouillonnante des Années folles, quand il rejoint le jazz-band de ses anciens compagnons de guerre, en tournée dans le Sud raciste, puis triomphe au célèbre Cotton Club de New York. Sa vie croise celle de Joséphine Baker qui l'emmène, avec sa Revue nègre, à Paris où l'amitié qu'il scelle avec l'écrivain-espion Graham Greene les entraîne dans une périlleuse expédition en Afrique. Ils iront jusqu'à Monrovia, capitale du Liberia, sur les traces de Julius Washington, l'arrière-grand-père de Jules, premier grand reporter photographe noir américain. Alors que de nouveau une guerre s'annonce, Jules s'installe à Mamba Point, dans la maison de Julius, l'homme qui a tenté de révéler la véritable histoire de ce pays : celle de ces esclaves affranchis envoyés en Afrique pour bâtir une nation libre. Un rêve devenu cauchemar. https://bit.ly/3wejAfI

+ Lire la suite
Podcasts (5) Voir tous


Citations et extraits (730) Voir plus Ajouter une citation
Sachenka   08 décembre 2015
La Puissance et la Gloire de Graham Greene
- Ah! bien, quand vous aurez mon âge, sans doute saurez-vous que le cœur est une bête dont il est prudent de se méfier. L'intelligence en est une autre, mais elle, au moins, ne parle pas d'amour.
Commenter  J’apprécie          430
Sachenka   07 décembre 2015
La Puissance et la Gloire de Graham Greene
- Mais pourquoi êtes-vous resté?

- Je me le suis demandé, répondit le prêtre, une fois. La vérité, c'est qu'un homme ne se trouve pas placé brusquement devant deux partis à prendre, un bon et un mauvais. Il se trouve engagé peu à peu.
Commenter  J’apprécie          420
Sachenka   20 décembre 2015
Un Américain bien tranquille de Graham Greene
- Aimez-vous les chiens?

- Non.

- Je croyais que tous les Britanniques les adoraient.

- Nous croyons que tous les Américains adorent les dollars, mais il doit y avoir des exceptions.
Commenter  J’apprécie          401
Sachenka   23 décembre 2015
Un Américain bien tranquille de Graham Greene
Oh! oui, les gens ont toujours et partout aimé leurs ennemis. C'est à leurs amis qu'ils réservent la souffrance et le néant.
Commenter  J’apprécie          390
Sachenka   29 décembre 2015
La Fin d'une liaison de Graham Greene
- Vous n'avez pas besoin de craindre... L'amour n'a pas de fin. Même si nous cessons de nous voir...
Commenter  J’apprécie          370
LiliGalipette   10 octobre 2012
Notre agent à La Havane de Graham Greene
Une carte postale illustrée est le symbole de la solitude.

Commenter  J’apprécie          310
torpedo   03 mars 2021
La Fin d'une liaison de Graham Greene
Il arrive parfois qu'un cliché plein de sagesse populaire tombe dans une conversation comme une note frappée par le destin. Pourtant, même si nous avions su ce jour-là qu'Henry disait la vérité, je me demande si lui ou moi aurions senti percer pour Sarah une angoisse sincère à travers l'écran de nos propres nerfs, de notre méfiance et de notre haine.
Commenter  J’apprécie          283
Sachenka   01 décembre 2015
Rocher de Brighton de Graham Greene
- J'ai lu que, quand on commet un meurtre, on est quelquefois forcé d'en faire un second... pour mettre de l'ordre.
Commenter  J’apprécie          292
Sachenka   07 décembre 2015
La Puissance et la Gloire de Graham Greene
- Il n'est pas besoin d'être prêtre pour connaître une prière.
Commenter  J’apprécie          290
Bookycooky   23 octobre 2016
Voyage sans cartes de Graham Greene
I was to find curious objections here and there to the silver money I had brought . One tribe wouldn't look at money with Queen Victoria's head on it; the news of her death had penetrated to the most unlikely places where I and my cousin were the first white people be seen in living memory,and the value of the coins, they believed ,had died with her.( J'allais avoir des réactions curieuses ici et là pour la monnaie en argent que j'avais emmené.Une tribu n'acceptait pas les pièces avec la figure de la reine Victoria. La nouvelle de sa mort avait atteint invraisemblablement même ces contrées les plus éloignées qui voyaient pour la première des blancs en la personne de moi et ma cousine.Ils croyaient que la valeur des pièces avait disparue avec sa mort)

Le Liberia 1935

P.65
Commenter  J’apprécie          266

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Graham Greene, in english in the text !

Orient Express ?

Orient Express Train
Stamboul Train

5 questions
21 lecteurs ont répondu
Thème : Graham GreeneCréer un quiz sur cet auteur