AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.15/5 (sur 214 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1989
Biographie :

Grégory Da Rosa est un auteur de fantasy français, domicilié à Montpellier.

"Sénéchal" (2017), premier tome d’une trilogie, fut son premier roman.

Twitter : https://twitter.com/gregory_da_rosa
Facebook : https://www.facebook.com/gregory.darosa.9

Ajouter des informations
Bibliographie de Grégory Da Rosa   (5)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

A l'occasion de la publication de son premier roman "Sénéchal", Gregory Da Rosa est venu à la librairie pour une séance de dédicace. Voici donc une rediffusion du live facebook réalisé pour l'occasion. Retrouvez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/dimensionfantastique/ Twitter: https://twitter.com/LibrairieLDF Ou sur Instagram : https://www.instagram.com/ladimensionfantastique/


Citations et extraits (76) Voir plus Ajouter une citation
Et si vous me permettez une précision, très cher baron, c'est en falsifiant la vérité qu'on en fait un mensonge, non en l'omettant.
Commenter  J’apprécie          482
Par hasard, mon regard s'échoua sur le minois d'un damelot qui, là, en bas, coincé entre la multitude et tout ruisselant de suance, serrait fortement les mâchoires, son visage contracté sous l'effort qu'il déployait pour ne point mourir d'étouffement. En un clignement de paupières, un carreau se logea dans son œil, ressortit par sa nuque. Sa tête s'alourdit, s'affala sur l'épaule d'une bourgeoise, son corps demeurant toujours obstinément droit et debout, maintenu par la foule compressée qui refusa qu'il s'écroulât. La femme, alors prise de panique et aspergée de sang, hurla de plus belle.
Commenter  J’apprécie          440
Grégory Da Rosa
Ce qui fait la vérité, c'est la multitude qui croit. Point le seul qui sait. (p. 29)
Commenter  J’apprécie          380
Une botte m'explosa le nez. Ne vint que le blanc, intense,pur, lumineux, qui gicla sur mes prunelles comme une révélation de la malemort. Après un terrible craquement, le silence bourdonna à mes oreilles, chantant l'arrivée mauvaise d'un fleuve écarlate qui déborda jusqu'à ma bouche. Un fleuve de métal rubicond, fondu, ruisselant avec lourdeur sur ma langue, sur mes lèvres, dégoulinant d'un nez qui n'était plus qu'un bout de peau boursouflé, constellé en dedans de cartilages éclatés.
Commenter  J’apprécie          270
Je ne connais pas d'amour plus sale que l'amour-propre. (p.283)
Commenter  J’apprécie          285
Nul besoin de crier vérité.
Dans les couloirs du mensonge,
le murmure des soupçons suffit
à briser un silence de certitudes. (p. 313)
Commenter  J’apprécie          220
« L’alcool et le pouvoir ont toujours suivi les mêmes lois.
Plus on en a, plus on en veut.
Mais rares sont ceux qui le tiennent. »
Commenter  J’apprécie          220
C'est cette oeuvre-là qu'on nomme le Syncrétisme. Un nouveau monde était crée à partir des trois anciens. Les sphères n'étaient plus. Ni Paradis, ni Terre, ni Enfer, uniquement cette grande plaque recomposée flottant dans l'Univers... (p. 141)
Commenter  J’apprécie          200
Bien trop d'histoires sur le renard se narrent,
Car chasser le criard pouillard est un art
Que seul l'hoir, dans les couloirs du pouvoir,
Qu'il soit couard ou gaillard, se doit de savoir. (p. 67)
Commenter  J’apprécie          200
Vous savez ce qu’on dit ; la valeur d’un souverain se juge à l’intelligence d’ses conseillers. Et dans le marché des grands offices d’la couronne, ya qu’vous pour augmenter le prix des conseils. Les autres vendent du navet quand vous vendez du safran, pour sûr. Arrêtez d’vous faire du mauvais sang parce que celui-là n’est point bleu. À quoi ça sert d’avoir le plus bel étal si on y vend que d’la merde ?

Commenter  J’apprécie          190

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Grégory Da Rosa (179)Voir plus

¤¤

{* *} .._..