AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.02 /5 (sur 189 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1976
Biographie :

Gwenaële Barussaud Robert passe son enfance dans l'Oise. De 1992 à 1996, elle est élève à la Maison d'éducation de la Légion d'honneur à Saint Denis. Après une hypokhâgne et une khâgne, elle poursuit des études de Lettres Modernes à la Sorbonne où elle obtient son CAPES en 1999.
Elle enseigne à Versailles, puis au Prytanée National Militaire de La Flèche, à Fougères et à Rennes. En 2013 paraît son premier roman Héloïse, pensionnaire à la Légion d'Honneur aux éditions Mame. C'est le premier tome d'une série, Les demoiselles de l'Empire, parue entre 2013 et 2015. Elle écrit ensuite plusieurs séries historiques pour la jeunesse chez Mame, Fleurus et Rageot avec une prédilection pour le premier et le second Empire. En 2018 paraît chez Albin Michel Jeunesse la série Célestine, petit rat de l'Opéra, qui se déroule à Paris en 1900.

En 2017, elle publie sous le nom Gwenaële Robert un premier roman de littérature générale chez Robert Laffont dans la collection Les Passe-Murailles : Tu seras ma beauté. L’œuvre revisite le mythe de Cyrano de Bergerac.

En 2018 paraît chez Robert Laffont un deuxième roman, Le Dernier Bain, fiction autour de la mort de Jean-Paul Marat.


+ Voir plus
Source : Editeur, Wikipedia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

A l'occasion du Salon "Le Livre sur la place" à Nancy, Gwenaële Robert vous présente son ouvrage "Never mind" aux éditions Robert Laffont. Rentrée littéraire automne 2020. Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2441843/gwenaele-robert-never-mind Note de musique : YouTube Audio Library Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/

+ Lire la suite
Podcasts (1)


Citations et extraits (74) Voir plus Ajouter une citation
berni_29   31 juillet 2018
Le dernier bain de Gwenaële Robert
« Pardonnez-moi, mon cher Papa, d’avoir disposé de ma vie sans votre permission. »

Lettre de Charlotte Corday à son père,

la veille de son exécution.
Commenter  J’apprécie          210
berni_29   31 juillet 2018
Le dernier bain de Gwenaële Robert
Peut-être faudrait-il, pour connaître l’histoire, savoir parfois baisser les yeux. La vérité n’est pas toujours au-dessus, mais en-dessous. En levant la tête, on ne rencontre jamais que les tribunes officielles, les estrades, les frontons, les arcs de triomphe. Pour savoir, il faudrait descendre sous la fine croûte terrestre qui sépare les héros des damnés de la Révolution. L’histoire est aussi là, dans les culs-de-basse-fosse, dans les caves, les cachots, les égouts où l’on s’est caché.
Commenter  J’apprécie          170
Tostaky61   04 octobre 2017
Tu seras ma beauté de Gwenaële Robert
Les mal-aimés du langage moderne, estampillés dans le dictionnaire par un "vx", se jettent sous sa plume avec l'énergie des naufragés qui voient soudain passer un navire.
Commenter  J’apprécie          180
Mimeko   27 octobre 2020
Le dernier bain de Gwenaële Robert
Nul gentilhomme ne serait sorti hors de chez lui en cheveux. Et des cheveux, il y en avait beaucoup, puisque les femmes qui avaient faim n'hésitaient pas à sacrifier les leurs pour acheter du pain.
Commenter  J’apprécie          160
Oliv   15 octobre 2020
Le dernier bain de Gwenaële Robert
En cet été 1989, pourtant, on ne plaisantait pas avec la Révolution française : elle avait deux siècles et le pouvoir officiel entendait la célébrer en grande pompe avec une parade spectaculaire et cosmopolite jetant pêle-mêle sur les Champs-Élysées des chars africains, des valseuses mécaniques, les tambours du Bronx et les gardes de l'Armée rouge. On avait expurgé l'événement de la Terreur, des massacres de septembre, des guerres de Vendée, du Tribunal révolutionnaire. On l'avait bien lissé, nettoyé, désinfecté. Et puis, on l'avait fardé, on lui avait redonné des couleurs à grands coups de musique, de chorégraphies, de télévision et d'applaudissements. On avait mis le masque de la comédie sur le visage de l'Histoire, cette grande dame pas drôle qui prend tout au tragique, et on l'avait sommée de faire la fête, comme tout le monde : "The show must go on" !
Commenter  J’apprécie          100
Mimeko   26 octobre 2020
Le dernier bain de Gwenaële Robert
Des moines défroqués, que la révolution a jetés sur le pavé et qui cherchent à survivre en rédigeant des lettres, il y en a pléthore. Ils ont beau avoir les cheveux longs et vous servir du Citoyen, on les reconnaît facilement, avec leurs yeux baissés, leur écriture étrangement manucurée et cette application qu'ils mettent à exécuter leur travail. Ils sont nombreux, les religieux que la révolution a réduits à l'état de laïcs.
Commenter  J’apprécie          100
blandine5674   21 octobre 2018
Le dernier bain de Gwenaële Robert
L’île de la Cité, avant la révolution, était une forêt de clochers en plein Paris. Pas moins de vingt paroisses, autant de curés, et de couvents en veux-tu en voilà.
Commenter  J’apprécie          100
Ogrimoire   18 novembre 2020
Le dernier bain de Gwenaële Robert
Par ici, citoyens, par ici ! Ne perdez pas de temps avec cette agonie de caniveau alors qu’au premier étage se joue la grande tragédie de la révolution ! Levez les yeux ! La mort, la vraie, dans sa pourpre fumante, est entrée au 30, rue des Cordeliers. Elle a frappé Marat : vous êtes orphelins.
Commenter  J’apprécie          10
Oliv   18 octobre 2020
Le dernier bain de Gwenaële Robert
Et elle palabre sur les ennemis de la nation qui sont partout, à l'extérieur, à l'intérieur, à qui on fera rendre gorge. Elle glose sur ces Vendéens qui ont juré de remettre un roi sur le trône parce que les curés leur ont farci la tête de leurs salades. Elle répète les discours entendus partout, sur les places, dans les églises désaffectées, au club des Cordeliers, les écrits lus dans les colonnes du Père Duchêne, de la Tribune des patriotes, de L'Ami du peuple. Elle n'a pas bien compris, elle mélange tout avec un angélisme teinté de violence. D'ailleurs, si elle se trompe, c'est égal, elle est patriote, définitivement rangée du côté du bien, du progrès, et cela confère à ses propos une autorité indiscutable.
Commenter  J’apprécie          80
Oliv   17 octobre 2020
Le dernier bain de Gwenaële Robert
Le médecin ausculte le corps, elle retient sa respiration. L'autopsie lui parvient par lambeaux... "coup porté sous la clavicule... première et seconde côtes... tronc des carotides ouvert... blessure longue comme l'index..." Elle attend le verdict : est-il possible que sa main ait trouvé du premier coup le cœur du tyran ? Elle a frappé sans calcul, sans hésitation, avec une assurance extraordinaire. Un coup, un seul, vif et précis. La lame s'est fichée d'elle-même dans les chairs et y a fait sourdre un flot de sang. La haine est un levier bien puissant.

Soudain, la voix de Pelletan s'élève par-dessus le tumulte de la rue, une voix très grave, emplie de solennité :

— Le citoyen Marat est mort.
Commenter  J’apprécie          80

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur



.. ..