AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.25 /5 (sur 23 notes)

Nationalité : Chine
Biographie :

Hanshan 寒山 (VIIe-VIIIe après J.C) est un poète et ermite chinois. On lui attribue la rédaction d'un recueil de poèmes (Hanshan shi).

Ces poèmes étant datés du VIIe siècle pour les plus anciens au Xe siècle pour les plus récents, des doutes ont été émis quant au fait que Hanshan ait véritablement existé.

Le nom Hanshan signifie littéralement « Montagne froide ».

En tant que personnage légendaire, Hanshan fait l'objet d'un culte persistant par des bouddhistes et des taoïstes, qui se sont disputé son appartenance ecclésiale. Son œuvre, elle, n'a été redécouverte qu'au début du XXe siècle. Son style direct et parlé l'avait en effet exclu du canon de la littérature classique chinoise.

C'est la traduction en anglais de vingt-quatre de ses poèmes par Gary Snyder et le livre de Jack Kerouac, The dharma bums (Les Clochards célestes), qui en fera un modèle pour les contestataires de la beat generation, puis parmi les hippies et qui inspira même les Beatles "The fool on the hill".
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Han shan   (7)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
Danieljean   24 août 2015
Han Shan - Merveilleux le Chemin de Han Shan de Han shan


Dans l'eau claire, lumineuse

Lumineuse comme du jade

On voit naturellement jusqu'au fond...

Quand le coeur est libre de toute pensée

Les dix mille circonstances ne peuvent le toucher

Si le coeur ne s'agite pas pour des futilités

Le changement éternel ne saurait le troubler

Si l'on comprend cela

Si l'on comprend bien cela

On sait qu'il n'y a ni dos ni face !...
Commenter  J’apprécie          140
Danieljean   24 août 2015
Han Shan - Merveilleux le Chemin de Han Shan de Han shan
Je vois les hommes de ce monde,

Perdus, perdus, arpentant les chemins de poussière,

Sans comprendre ce qu'ils sont en train de faire

Comment s'en sortir ?

Les jours fastes, combien en tout ?

Parents et amis ne sont proches qu'un court moment

Mille mesures d'or ?

Incomparable, être pauvre sous un arbre.
Commenter  J’apprécie          130
Danieljean   29 juillet 2015
108 poèmes de Han shan
Les hommes et les femmes d'aujourd'hui, comme ceux d'hier, cherchent le chemin des nuages

Le chemin des nuages est obscur, nulle trace pour se repérer

Les montagnes sont escarpées, les précipices redoutables

Larges sont les torrents et troubles sont leurs eaux...

Devant, des pics de jade, derrière, d'autres pics de jade

Partout des nuages blancs, à

l'ouest, à l'est

Voulez-vous savoir où se trouve le chemin des nuages ?

Nulle part, le chemin des nuages, c'est le vide !
Commenter  J’apprécie          110
Danieljean   29 juillet 2015
108 poèmes de Han shan
Ai-je un corps ou n'ai-je pas de corps ?

Est-ce un moi ou n'est-ce pas un moi ?

Ainsi va la pensée consciencieuse

Le temps passe, assis contre la falaise

Les herbes vertes poussent entre mes pieds

Les poussières rouges tombent sur ma tête

Je vois déjà les ouailles offrir

Du vin des fruits sur mon lit de mort
Commenter  J’apprécie          80
nadejda   16 janvier 2017
Le fils de la Montagne froide de Han shan
les pics s'accumulent, sans que l'on en connaisse le nombre

la rosée pleure sur mille sortes de plantes

la brise murmure également dans les pins

en ce moment, perdant la trace du sentier

le corps interroge l'ombre : que suis-tu ?



p 57
Commenter  J’apprécie          80
nadejda   16 janvier 2017
Le fils de la Montagne froide de Han shan
j'habite la montagne

nul ne me connaît

dans les nuages blancs

toujours seul et en paix



p 27
Commenter  J’apprécie          80
Han shan
chrysalide   07 décembre 2018
Han shan
Depuis que j'habite à Han-shan ("montagne froide"),

Combien de dizaines de milliers d'années ont passé ?

Suivant mon cours, retiré dans la forêt près d'une source,

Je déambule, me repose et contemple à ma guise

La falaise est froide, les hommes ne viennent pas

Les nuages blancs sans cesse s'amoncellent

Les herbes tendres pour couverture,

Joyeux, la tête sur une pierre,

Je laisse ciel et terre poursuivre leur changement
Commenter  J’apprécie          50
Han shan
sabine59   09 septembre 2017
Han shan
Je me tourne devant le torrent, reflet dans le courant bleu-vert

Où face au bord des pics, assis sur un rocher stable

Le coeur ressemble au nuage isolé , nulle part soutenu

Les si lointaines affaires du monde, pourquoi les rechercher?
Commenter  J’apprécie          50
Danieljean   15 février 2019
Le Mangeur de brumes de Han shan
Ma vraie demeure est sise aux terrasse du Ciel,

Dont les brumeux sentiers bloquent les visiteurs.

Cent mille pieds d’abrupts protègent ma retraite :

Le palais des rochers que baignent mille rus.

je longent les torrents, affublé de branchages,

je traîne autour des pics dans ma vieille pelisse.

Depuis que j’ai compris que la vie est magie,

Je jouis de flâner ; comme c’est merveilleux !
Commenter  J’apprécie          30
Danieljean   19 novembre 2018
Le fils de la Montagne froide de Han shan
J’ai pris la route du Mont Froid,

Dont les voies sont sans fin.

Les pierres tapissent les ravins étirés.

L’herbe grasse aborde le torrent vif.

La mousse glisse en dépit de la pluie retirée,

Et les pins chantent sans le concours du vent.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Jack Kerouac et ses avatars

Sous quel nom Jack Kerouac apparaît-il dans "Big Sur" ?

Jack Duluoz
Jack Sandoz
Jack Dulac
Japhy Rider

10 questions
97 lecteurs ont répondu
Thème : Jack KerouacCréer un quiz sur cet auteur

.. ..