AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 3.82 /5 (sur 214 notes)

Nationalité : Russie
Né(e) à : Odessa , le 13/07/1894
Mort(e) à : Moscou , le 27/01/1940
Biographie :

Isaac Babel est un écrivain juif d'expression russe, né dans le ghetto juif d'Odessa le 13 juillet 1894, fusillé le 27 janvier 1940 à Moscou.

Isaac Babel est né dans une famille juive aisée d’Odessa. La ville connaît alors de fréquents pogroms. Il échappe à celui de 1905. Il fréquente l’école de commerce d’Odessa, tout en étudiant aussi parallèlement la religion juive. Il apprend ainsi à lire le yiddish et acquiert aussi une bonne maîtrise de la langue et de la littérature française. Flaubert et Maupassant sont les auteurs qui le marqueront le plus et ils auront une influence très forte sur son style littéraire. Pendant la Première Guerre mondiale, il se rend à Petrograd. En 1916, il y est remarqué par Maxime Gorki qui lui conseille d'abandonner quelque temps la littérature et « de courir le monde » pour engranger des impressions de la vie. Il soutient la Révolution russe puis s'engage dans l'Armée rouge en 1920.

Il est dénoncé en 1939 par Nikolaï Iejov, le chef du NKVD (dont la femme était l'ancienne maîtresse de Babel) pour avoir dénigré Staline en privé. Probablement torturé lors des huit mois de sa détention, il avouera « les crimes » retenus contre lui : trotskisme, espionnage au profit de la France et de l'Autriche - on l'accusera d'avoir été l'informateur d'André Malraux sur l'aviation soviétique - et pour ses liens avec la femme de « l'ennemi du peuple » Iejov. Babel est secrètement fusillé le 27 janvier 1940. Ses cendres reposent au monastère Donskoï de Moscou, dans la même fosse commune que celles de son dénonciateur Iéjov, fusillé peu de temps après lui.

Son œuvre est interdite jusqu'à la réhabilitation de l'écrivain en 1954, au moment de la déstalinisation. Les manuscrits saisis lors de son arrestation n'ont jamais été retrouvés
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Isaac Babel   (16)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

L'Histoire, sous son aspect fantomatique, est un thème fondamental dans l'oeuvre de Camille de Toledo, qui tente de s'en approcher à travers une grande diversité thématique et formelle. Les personnages de ses romans graphiques, Isaac Babel et Theodor Herzl, font resurgir quelques-uns des bouleversements des années 1920 et 1930 (pogroms à l'est de l'Europe, mouvement sioniste, révolution bolchévique, terreur stalinienne). La ville d'Odessa sert de point de départ symbolique pour cette période et Berlin prend sa place après la chute du mur. Berlin sert notamment de refuge à Thésée, personnage qui, dans un récit poignant, affronte le monstre de l'Histoire au coeur du labyrinthe du passé familial. Retrouvez sur notre webmagazine Balises, l'article "Sur les traces d'Isaac Babel" : https://balises.bpi.fr/sur-les-traces-d-isaac-babel/ Suivre la bibliothèque : SITE http://www.bpi.fr/bpi BALISES http://balises.bpi.fr FACEBOOK https://www.facebook.com/bpi.pompidou TWITTER https://twitter.com/bpi_pompidou

+ Lire la suite
Podcast (16) Voir tous


Citations et extraits (70) Voir plus Ajouter une citation

“je n’arrive à écrire que la nuit, dans la solitude, quand j’ai l’âme qui brûle.”

Commenter  J’apprécie          493

"Une vieillesse stupide n'est pas moins méprisable qu'une jeunesse lâche."

Commenter  J’apprécie          452

Il y a des gens qui savent boire de la vodka et des gens qui ne savent pas boire de la vodka, mais qui en boivent quand même. Les premiers trouvent du plaisir dans la peine comme dans la joie, et les seconds pâtissent pour tous ceux qui boivent de la vodka sans savoir s'y prendre.

Commenter  J’apprécie          370
Isaac Babel

“Ce sont des imbéciles ceux qui disent qu’il n’y a pas de bonheur sur terre. Le bonheur c’est l’inspiration”

Commenter  J’apprécie          363

Un célibataire inoffensif vivait bien tranquille, comme l'oiseau sur sa branche

Commenter  J’apprécie          291

L'oeil pourpre du couchant, furetant sur la surface de la terre, tomba le soir sur Gratch qui ronflait sous sa carriole. Un rayon impétueux se braqua sur le dormeur avec un reproche flamboyant et le fit sortir dans la rue Dalnitzkaïa, poussiéreuse et étincelante comme du seigle vert dans le vent.

Commenter  J’apprécie          200

-- Un nouveau commissaire est arrivé hier au poste de police. C'est ce que tante Chana m'a chargé de vous dire.

-- Je l'ai su avant-hier, répondit Bénia Krik. Continue.

-- Le commissaire a réuni tout le poste de police et il leur a fait un discours...

-- Un balai neuf balaie bien, répondit Bénia Krik. Il lui faut une raffle. Continue.

Commenter  J’apprécie          190

Oubliez pour un temps que vous avez des lunettes sur le nez et l'automne dans le coeur. Cessez de faire du scandale à votre table de travail et de bégayer devant les gens. Imaginez un instant que vous faites du scandale dans les lieux publics et que vous bégayez sur le papier.

Commenter  J’apprécie          180
Les bourses bien remplies sont cousues de larmes.
Commenter  J’apprécie          180

- Les salauds nous pressent de toutes parts, dit le chef de l’armée, et son petit rire éblouissant flotta sur ses lèvres. Nous vaincrons ou nous crèverons. Pas question de faire autrement. Compris ?

- Compris, répondit Koliesnikov, les yeux démesurément écarquillés.

- Et si tu fuis, je te fusille, dit le chef de l’armée, il eut un sourire.

Commenter  J’apprécie          160

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Lean, Lynch ou Fincher?

Le Pont de la rivière Kwaï

David Lean
David Lynch
David Fincher

12 questions
4 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , films , cinéastesCréer un quiz sur cet auteur