AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2909589285
Éditeur : INTERFERENCES LIBRAIRIE UNIV DE PARIS VII (02/11/2013)

Note moyenne : 4.11/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Lorsque Isaac Babel (1894-1940), un des plus grands écrivains russe du XXe siècle, écrit les 23 textes qui constituent ce recueil, il a 23-24 ans, et il est venu de son Odessa natale pour entamer à Pétersbourg sa carrière d'écrivain. Il se retrouve aussitôt au coeur d'un tourbillon : la guerre de 14, puis la révolution et la guerre civile. Sous la houlette de Gorki qui le publie dans sa revue, il rédige une véritable chronique de la ville pendant ces années de chaos... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
mdhennin
  06 novembre 2014
Voici un recueil de nouvelles infiniment beau, mais aussi infiniment triste ! C'est l'âme russe dans ce qu'elle a de plus désespérée. L'auteur place un regard poétique et très littéraire au niveau des pavés de granit des rues glaciales nimbées dans les brumes hivernales et nordiques de Saint-Pétersbourg à la veille de la Révolution de 1917. On en revient transi de froid et de compassion pour cette galerie de portraits humains, très humains.
Commenter  J’apprécie          110
Mlb
  03 janvier 2014
Eclats de Petrograd
Né en 1894, Isaac Babel n'a qu'une vingtaine d'années, mais déjà le souffle lyrique comme la plume acérée pour dire l'agonie de Petrograd, des derniers jours du tsarisme aux affres de la guerre civile. Fraîchement arrivé d'Odessa pour devenir écrivain, le jeune homme est happé dans un monde en déconstruction. Chronique du chaos d'" une ville d'agonie et de dénuement ", les vignettes qui composent ce Journal pétersbourgeois sont saluées par Maxime Gorki, qui en accueille certaines dans sa revue Les Annales, puis dans son quotidien La Vie nouvelle. Une bibliothèque publique et ses silhouettes figées, " compilations de fatigue, de soif de connaissances, d'ambition ", un palais à l'abandon qui sert d'asile de nuit à l'écrivain, un zoo où les animaux agonisent faute de soins : tout un petit monde de prostituées et d'évacués, de prématurés, d'invalides et de marins peuple ces miniatures éblouissantes. Restés épars et introuvables jusqu'à la chute de l'URSS, ces instantanés, inclus dans les OEuvres complètes de Babel parues au Bruit du temps (2011), méritaient ce tiré-à-part.
Ph.-J. C. le Monde du 3.1.14
a Journal pétersbourgeois
(Peterbourgski dnevnik),
d'Isaac Babel,
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
jujusorel75jujusorel75   27 février 2015
Soumis à des lois inexorables, le peuple des ouvriers erre à présent à la surface de la terre sans savoir où il va, balayé comme de la poussière qui compte pour rien.
Commenter  J’apprécie          40
THIBAULTNTHIBAULTN   28 septembre 2019
Les animaux, qu'est-ce que vous voulez qu'ils fassent ? Les bêtes, ça ne dit rien
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : littérature russeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ces politiciens qui écrivent

Quel est le titre de ce roman de Valéry Giscard d'Estaing?

Le Gué
Le Transfert
Le Passage
La Transition

10 questions
14 lecteurs ont répondu
Thèmes : politiqueCréer un quiz sur ce livre