AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.38 /5 (sur 57 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Châteauponsac (Haute-Vienne , le 26/07/1941
Biographie :

Jean Baubérot, né le 26 juillet 1941 à Châteauponsac (Haute-Vienne), est un historien et sociologue français spécialiste de la sociologie des religions et fondateur de la sociologie de la laïcité.

Après avoir occupé la chaire d'« Histoire et sociologie du protestantisme » (1978-1990), il est titulaire de la chaire d'« Histoire et sociologie de la laïcité » (depuis 1991) à l’École pratique des hautes études dont il est le président d'honneur. Il a écrit vingt ouvrages, dont un roman historique. Il est le coauteur d'une Déclaration internationale sur la laïcité signée par 250 universitaires de 30 pays. Il fut conseiller de Ségolène Royal, ministre déléguée à l'Enseignement scolaire.

Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Jean Baubérot et Laurent Bouvet : " La laïcité est-elle une et indivisible ?" .
"La laïcité est-elle une et indivisible ?"Débat avec Jean Baubérot et Laurent Bouvet https://www.franceculture.fr/emissions/du-grain-a-moudre/la-laicite-est-elle-une-et-indivisible
Podcasts (2) Voir tous

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
SZRAMOWO   24 mai 2016
La laïcité falsifiée de Jean Baubérot
Dans le meilleur des cas, dans les dénonciations faites, c'est la répartition dite du « pâté de cheval et d'alouette » ! Ce qui est alors d'abord en jeu, c'est l'écœurant conformisme de ceux qui passent leur temps à fustiger les minoritaires et les exclus, mais ne sont que bassesse et obséquiosité à l’égard des dominants
Commenter  J’apprécie          110
Harioutz   09 décembre 2018
Parlons laïcité en 30 questions de Jean Baubérot
A Paris, la laïcisation hospitalière s'effectue au tournant du XIXe et du XXe siècle : les "bonne sœurs" sont remplacées par des infirmières. Ce n'est pas le cas dans le reste de la France où les religieuses continuent d'être présentes dans les hôpitaux publics, conjointement aux infirmières, pendant la première moitié du XXe siècle.
Commenter  J’apprécie          80
Jeanmarc30   04 décembre 2018
Histoire de la laïcité en France de Jean Baubérot
Mais que faut-il entendre par « laïcité » ? Pour son premier théoricien, Ferdinand Buisson, celle-ci résulte du « lent travail des siècles » où les « diverses fonctions de la vie publique » se sont « peu à peu distinguées, séparées les unes des autres, affranchies de la tutelle étroite de l’Église ». Ce processus relève d’une sorte de « préhistoire » de la laïcité. Jusqu’à 1789, en effet, le clergé conserve « un droit de surveillance, de contrôle et de veto » sur les différents pouvoirs et « l’ensemble de la vie publique et privée ». La Révolution française constitue donc le point de départ de l’histoire de la laïcité en France. Avec elle apparaît « l’idée de l’État laïque, neutre entre tous les cultes, indépendant de tous les clergés, dégagé de toute conception théologique ». Cela permet « l’égalité de tous les Français devant la loi, la liberté de tous les cultes, la constitution de l’état civil et du mariage civil et l’exercice de tous les droits civils, désormais assurés en dehors de toute conviction religieuse ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
SZRAMOWO   16 janvier 2015
Histoire du protestantisme de Jean Baubérot
Table des matières



Chapitre premier – Réforme et protestantisme

Les trois caractéristiques de la Réforme





Chapitre II – La formation du protestantisme

Le luthéranisme

En Suisse, d’autres protestantismes

La création des Églises réformées en France

L’Angleterre ou un protestantisme tempéré

« Nouvelle religion », nouvelle culture





Chapitre III – La modernité protestante

Les Provinces-Unies et la création d’une société pluraliste

Modernité et révolution en Angleterre

Le protestantisme en Amérique anglaise

Puritanisme et capitalisme





Chapitre IV – Difficultés et renouveau

La guerre de Trente ans et ses conséquences

Orthodoxie et piétisme

En France, de l’Édit de Nantes à sa révocation





Chapitre V – Des Lumières aux Réveils

Lumières et néopiétisme

Les Réveils du XVIIIe siècle

Évolution des Réveils au XIXe siècle





Chapitre VI – Le protestantisme contemporain

L’expansion par les missions et ses suites au XXe siècle

Pluralisme et laïcisation

Critique biblique, libéralisme, christianisme social

Recherches théologiques et essor du courant évangélique

Développement de l’œcuménisme

Nouveaux défis
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
de   11 février 2014
Une si vive révolte de Jean Baubérot
Tenter de se faire historien de soi-même dans le souci non pas de l’exceptionnel, mais du commun : ce qui se partage, ce qui s’échange, ce qui rapproche
Commenter  J’apprécie          50
de   11 février 2014
Une si vive révolte de Jean Baubérot
Hérétique face aux politiciens et aux adultes, englués dans la guerre d’Algérie ; hérétique face à la distribution des rôles entre garçons et filles ; hérétique, enfin, face au nouveau pasteur et au conseil presbytéral, ensemble de laïcs qui, en protestantisme, dirigent une paroisse
Commenter  J’apprécie          40
MarinetteB   22 mai 2014
Histoire de la laïcité en France de Jean Baubérot
"Gratuite, laïque et obligatoire", telle serait l’école depuis Jules Ferry. L’affirmation est fausse. L’instruction est obligatoire, l’école publique est gratuite et laïque. Précision capitale : jamais la liberté de l’enseignement n’a été abolie ni même le droit d’une instruction à domicile. Cependant un certain lien unit obligation et laïcité. Ferry s’est demandé comment respecter la liberté de conscience quand on rend l’instruction obligatoire. La solution fut la création de l’école publique laïque, une des réformes les plus fondamentales réalisées de façon démocratique en France.
Commenter  J’apprécie          30
Jeannepe   04 septembre 2016
La laïcité falsifiée de Jean Baubérot
Jusqu’à la « nouvelle laïcité », la xénophobie cependant ne prend guère le masque de la laïcité. Et pourtant les prétextes n’auraient pas manqué. Après la laïcisation de l’école publique en 1882, dans de nombreux villages et villes du Nord, beaucoup d’« ouvriers belges flamands montraient une certaine “fidélité” au catholicisme ». La laïcité se montre alors accommodante : les fonctionnaires de l’Académie « tolèrent le maintien des crucifix et des prières dans les classes [de l’école laïque], et l’accompagnement [par les instituteurs] des enfants à la messe. Même si le catéchisme est récité [à l’école laïque], ils s’abstiennent de sévir ». La situation évolue seulement au tournant du siècle avec le développement du socialisme et le changement de mentalité des immigrés. Donner du temps au temps, respecter le rythme de chacun, compter sur la dynamique sociale, c’est ce que la « nouvelle laïcité » ne veut et ne sait pas faire. Manque d’intelligence pour certains, hostilité consciente ou non à l’étranger pour d’autres. Un peu des deux pour beaucoup.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
pgremaud   14 septembre 2016
Petit manuel pour une laïcité (enfin) apaisée de Jean Baubérot
Au vu de la diversité des situations et de la difficulté à appliquer le principe de laïcité dans l'enseignement secondaire, il nous a semblé nécessaire d'apporter un certain nombre d'éclairages sur des questions, tant théoriques que pratiques, qui peuvent se poser à l'ensemble de la communauté éducative (personnels, élèves, familles).
Commenter  J’apprécie          30
Fecamp   07 novembre 2016
Les 7 laïcités françaises de Jean Baubérot
Le gallicanisme est issu de la politique religieuse des rois de France. On peut le définir par trois éléments : d'abord le droit de l'État d'intervenir dans les affaires religieuses ; ensuite ce droit s'accompagne d'un devoir de protection envers la religion d'État, le catholicisme ; enfin conséquence des liens étroits entre l'État et cette religion, l'autonomie du catholicisme français par rapport à Rome.
Commenter  J’apprécie          20
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

L'Ancien Testament II

Quel souverain prit la ville de Jérusalem en 597 av. J.-C.?

Salmanasar
Téglath-phalasar
Nabuchodonosor
Sargon

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Thèmes : religion , bible , hébreuCréer un quiz sur cet auteur