AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.69 /5 (sur 588 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 13/05/1956
Biographie :

Jean-Marc Ligny est un écrivain français de science-fiction et du fantastique.

Il publie sa première nouvelle en 1978 dans l'anthologie Futurs au présent de Philippe Curval. Temps blancs, son premier roman, paraît l'année suivante. Il s'agit d'une œuvre étrange, plutôt expérimentale, qui use d'une narration éclatée au service d'une ambiance plus que d'une intrigue.

Depuis, il a écrit près d'une quarantaine de romans, dont une dizaine pour la jeunesse.

Une de ses œuvres les plus surprenantes est Yurlunggur, qui intègre des concepts de la mythologie australienne, dont Yurlungur et le temps du rêve, pour former un roman fantastico-ethnique. Citons aussi La mort peut danser, hommage au groupe Dead Can Dance.

Jihad, qui décrit une France du futur proche aux mains d'un pouvoir fasciste, a reçu le prix Rosny aîné 1999, et a été publié en Italie sous le titre Guerra santa (éditions Fanucci). Les Oiseaux de lumière, space opera en collaboration avec Mandy, a obtenu le prix Tour Eiffel 2001.

"Aqua (TM"), paru en 2006, décrit la lutte d'un petit pays d'Afrique contre une multinationale pour la possession de la ressource la plus précieuse qui soit : l'eau potable, dans un contexte de réchauffement climatique global.

Il a reçu le prix Bob-Morane 2007 du meilleur roman francophone, le prix Rosny aîné 2007, le prix Julia Verlanger 2007 et le prix Une Autre Terre 2007, remis au festival Imaginales d'Epinal pour le meilleur roman traitant d'écologie de l'année.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
UTOPIALES 2014 - Être humain, c’est sans doute, aujourd’hui, comprendre qu’on doit accorder son mode de vie, non seulement avec ses semblables, mais avec l’ensemble du monde vivant, les animaux, et les plantes, et peut-être même les étoiles… Mais, sommes-nous vraiment prêts pour l’Harmonie ? Avec : Loïc Le Borgne, Jacques Arnould, Sylvie Bérard, Jean-Marc Ligny, Norman Spinrad - Modération : Xavier Mauméjean
Citations et extraits (113) Voir plus Ajouter une citation
Eric76   07 septembre 2019
Exodes de Jean-Marc Ligny
Le type qui les a amenés là depuis un bled paumé dans le désert, à bord d'un engin foutraque et bricolé, les a déposés non loin des restes d'un échangeur autoroutier où est installé un campement à moitié troglodyte, à l'abri précaire des ponts et tunnels effondrés. La route passe en plein milieu. Alentour s'étend une morne plaine, stérile et vide, parsemée de vestiges d'un peuplement jadis plus dense : squelettes d'usines, bâtisses en ruine, traces de jardins. Des reliques de la guerre, aussi : cratères de bombes, tas de décombres, pans de murs calcinés. Juste avant l'échangeur, la route franchit une petite ravine où pousse une végétation chétive, abreuvée par un mince filet d'eau sinuant entre les pierres. D'où le campement, établi à côté de cette ressource aussi précieuse que volatile.
Commenter  J’apprécie          440
Eric76   18 septembre 2019
Exodes de Jean-Marc Ligny
Le reste de la traversée de la Hollande ne constitue qu'une morne platitude liquide, rompue ça et là par des parcs d'éoliennes dressées hors des flots tels des arbres métalliques ( la plupart décapitées par les tempêtes ), des digues qu'Olaf peut franchir parfois mais doit longer le plus souvent jusqu'à trouver un canal ou une écluse, des canopées décharnées de bois déjà minéralisés, des ruines pointant comme des chicots, des ponts ou échangeurs d'autoroutes à moitié engloutis qu'Olaf franchit ou contourne avec prudence. Parfois, il traverse des lacs ou suit des canaux, ce qui constitue un moment de répit, n'étant plus obligé de surveiller constamment le sondeur pour savoir où se situe le fond de cette mer grisâtre, quels obstacles invisibles il risque de heurter. Tout cela est figé dans une totale immobilité, comme si la mer aussi était morte, empoisonnée d'avoir envahi ce pays totalement construit de main d'homme.
Commenter  J’apprécie          330
Stelphique   11 décembre 2016
Exodes de Jean-Marc Ligny
Et maintenant qu'elle a arraché un Boutefeu à sa propre folie, elle compte bien ne pas en rester là: elle va lui apprendre les gestes qui sauvent, les gestes qui soignent, les gestes d'amour.
Commenter  J’apprécie          300
Eric76   03 septembre 2019
Exodes de Jean-Marc Ligny
- J'ai des dossiers remplis de familles désespérées, renchérit Carmilla, une collègue de Karin (une italienne plantureuse, toujours engoncée dans des tenues sexy trop serrées). De gosses qui meurent d'une simple infection, qu'on pourrait facilement soigner ici. De femmes enceintes et anémiées, obligées de se prostituer pour se nourrir. De bébés dévorés par les Mangemorts si on ne…

- Carmilla, nous ne pouvons pas recueillir toute la misère du monde, la coupe le directeur en écartant de nouveau les bras.
Commenter  J’apprécie          291
Windvaan   28 octobre 2014
Chroniques des nouveaux mondes, tome 2 : Les chants de glaces de Jean-Marc Ligny
[l'humain] Isaac de Samarie : Honorable, n'avez-vous pas eu l'impression d'usurper la place de Dieu, ou du moins Ses prérogatives ?



[l'extraterrestre] Ssszz'Irt (imperturbable) : cette notion de Dieu est très étrange et incompréhensible pour nous. Les Hyadims affirment qu'une notion similaire à existé chez eux à l'aube de leur civilisation, il y a vingt millions de vos années. Ils semblent mieux l'assimiler que nous, en tout cas elle les fait beaucoup rire.
Commenter  J’apprécie          283
Dionysos89   24 juin 2013
L'ouragan de Jean-Marc Ligny
Le thermomètre affichait trente-quatre degrés et on n’était que début février. Élodie avait gardé son gilet (celui bleu électrique et vert pomme, qu’elle avait tricoté elle-même), noué son vieux foulard de soir sur ses cheveux gris, enfilé des collants de laine sous sa jupe de coton décolorée. En février, il est censé faire froid : on doit être habillé. Du moins c’était comme ça avant et, à soixante-douze ans, la force de l’habitude…



Commenter  J’apprécie          280
BazaR   07 décembre 2016
Chroniques des nouveaux mondes, tome 3 : Survivants des arches stellaires de Jean-Marc Ligny
C'était seulement lorsqu'ils faisaient l'amour que la Petite Voix Intérieure la gênait : Astrid s'en fichait totalement d'apprendre que tous deux avaient une compatibilité génétique de 99.7% ou que son optimum d'ovulation serait dans six jours. Obligeant, Ern déconnecta la sienne : c'était finalement plus excitant de le faire "à l'ancienne", sans rien savoir - juste sentir, deviner, vibrer.

("Survivants des Arches Stellaires")
Commenter  J’apprécie          280
BazaR   25 janvier 2016
Chroniques des Nouveaux Mondes, tome 1 : Le Voyageur Solitaire de Jean-Marc Ligny
Il ressentit le besoin de communiquer, et tenta d'exprimer ce qu'il ressentait: sa haine pour cette société laminatrice qui imposait à l'humanité un idéal spatial qui n'était pas le sien, son dégoût d'une humanité passive et accablée, surtout préoccupée de survivre, son sentiment d'être un rouage inutile et redondant au sein d'une entreprise déshumanisée.



("Le Voyageur Solitaire")
Commenter  J’apprécie          283
Dionysos89   30 janvier 2015
Chroniques des Nouveaux Mondes, tome 1 : Le Voyageur Solitaire de Jean-Marc Ligny
Quand l’avenir est bouché, le passé vous étouffe.



« L’Astroport »



Commenter  J’apprécie          290
BazaR   27 avril 2016
Chroniques des nouveaux mondes, tome 2 : Les chants de glaces de Jean-Marc Ligny
Gitane-titane emporte les fleurs dans le salon et les arrange avec soin dans le vase attractif, tournant le dos à son amant pour lui cacher son désappointement. Ce bouquet est sans doute une grande marque d'estime, venant de Racim à la froideur d'acier. Depuis qu'ils se fréquentent, elle n'a pu s'y habituer... et ne le pourra sans doute jamais. Des fleurs qui valent une fortune - pour lui dire quoi? Jamais une caresse ni un mot doux, ni tendresse ni folie: une relation efficace et sans surprise, basée sur l'intérêt mutuel et le planning de travail. Et de temps à autre, un cadeau luxueux pour combler ce vide affectif...

("Les chants de glace")
Commenter  J’apprécie          264
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Lexique de "la mort peut danser" connaissez-vous?

"dagda" signifie?

dagua
papa
dieu-druide
dieu-guerrier

9 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : La Mort peut danser de Jean-Marc LignyCréer un quiz sur cet auteur
.. ..