AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.55 /5 (sur 890 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 23/05/1928
Mort(e) à : Auray , le 23/11/2008
Biographie :

Jean Markale, de son vrai nom Jacques Bertrand, est un écrivain, poète, conteur et conférencier français.

Breton et irlandais d'origine, dans son enfance, sa grand-mère bretonne l'initie aux contes et légendes locales et suscite ainsi une véritable passion pour la culture bretonne. Il commence sa carrière comme professeur de lettres à Paris. Il enseigne notamment dans les années 1970 à l'école Massillon, quai des Célestins, dans le IVe arrondissement de Paris.

Érudit en littérature médiévale, il captive ses élèves à travers les récits de Chrétien de Troyes et conte tous les mystères de Brocéliande. En parallèle, il entreprend d'étudier et de raconter le cycle arthurien et, au fil du temps, il se spécialise dans l'histoire et les littératures celtiques. Ayant quitté l'enseignement, il se consacre entièrement à son œuvre.

Il a publié de nombreux livres sur la civilisation celtique. En particulier, il s'est intéressé à la place de la femme dans le monde celte et le Cycle du Graal. Ses premiers ouvrages étaient principalement destinés à un public d'érudits. Il a par la suite vulgarisé son approche afin de permettre à d'autres personnes de se familiariser avec son sujet.

Il prendra parfois une position différente de celle du monde académique sur certaines questions historiques. Les ouvrages de Jean Markale ont fait l'objet de vives critiques dans les milieux universitaires.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
POÉSIE MÉDIÉVALE – Qu’est-ce que BROCÉLIANDE ? (France Culture, 1993) L’émission « La matinée des autres », par Jacqueline Kelen, diffusée le jour de noël 1993 sur France Culture. Invités : Jean Markale, Claudine Glot, Philippe Le Guillou, Pierre Dubois, Patrik Ewen et Jean Thos.
Citations et extraits (246) Voir plus Ajouter une citation
Jean Markale
Alfaric   04 avril 2020
Jean Markale
A une époque où les moyens de communication son innombrables, la bande dessinée joue un rôle d’une importance extrême dans la transmission des messages qui, autrefois, ne se trouvaient portés que par l’oralité ou l’écriture, voire par les fresques ou sculpture des églises. En fait, la bande dessinée combine l’écriture, l’art graphique, la couleur même, mais elle apporte en plus une incroyable facilité à décrire l’imaginaire : et c’est en ce sens qu’elle est poésie, avec tout ce que ce mot contient d’activité créatrice et de sortilège.
Commenter  J’apprécie          390
Jean Markale
Alfaric   22 avril 2020
Jean Markale
Le sortilège consiste à faire revivre sous nos yeux de grands moments de l’histoire imaginaire des hommes, autrement dit des mythes, avec le support dans lequel ils s’incarnent : le récit légendaire. Cela peut se faire inconsciemment et l’on en retrouverait de nombreux exemples dans les bandes dessinées des années 1930, qui sont devenues des classiques. Mais il arrive aussi que le but soit clairement et consciemment exprimé.
Commenter  J’apprécie          350
Dionysos89   17 décembre 2012
Le cycle du Graal, Intégrale 1: Tomes 1 à 4 de Jean Markale
La « magie » de Merlin, quelle que soit sa redoutable efficacité, bute sur le libre arbitre humain. D’ailleurs, il greffe souvent sa propre action sur la libre action des autres : ainsi en est-il de la naissance du futur roi Arthur, fils du péché, fils d’un roi débauché et adultère dont Merlin favorisa l’intolérable et odieuse attitude pour mieux posséder et modeler l’enfant à naître, en qui il mettra tous ses espoirs.



Commenter  J’apprécie          300
gill   28 août 2015
Histoire secrète de la Bretagne de Jean Markale
En tout cas, de nombreux bretons participèrent à la conquête de l'Angleterre par les normands.

On s'accorde à dire qu'un tiers environ de l'armée de Guillaume le Bâtard à Hastings était composée de bretons, nobles et roturiers.

Beaucoup d'entre eux reçurent des terres en Devon et en Cornwall : c'était un juste retour des choses, car si leurs ancêtres avaient dû, quelques siècles auparavant, quitter ce pays sous la menace saxonne, ils trouvaient enfin l'occasion de les venger, de rentrer en possession des terres qui leur avaient été dérobées, et et de resserrer les liens entre l'île et le continent, liens indispensables à l'économie de la péninsule bretonne ....
Commenter  J’apprécie          220
gill   14 novembre 2014
Traditions de Bretagne. de Jean Markale
L'ancien costume breton, celui-là qui, encore porté de nos jours par quelques individus, est cependant en voie de disparition, ne remonte pas plus haut que le XVIème siècle.

Mais il exprime de façon très originale la singularité et la diversité du peuple breton.

Chaque mode vestimentaire obéit à des lois rigoureuses et s'étend à un territoire bien délimité qui correspond à une entité ethnique et à qui on peut donner le nom de "clan" par comparaison avec ce qui se passe en Écosse....
Commenter  J’apprécie          220
piccolanina   31 mars 2020
Isabeau de Bavière de Jean Markale
Isabeau de Bavière , elle , a eu la malchance d'être d'abord fort belle au départ , d'avoir un mari qui est devenu fou , d'avoir dû se débattre ,dans un royaume en complète dissolution , au milieu de grands fauves acharnés à dévorer ce qui pouvait encore l'être , et enfin d'être devenue grosse , laide et impotente .
Commenter  J’apprécie          201
Luniver   22 octobre 2015
Contes de la mort des pays de France de Jean Markale
Puisqu'il y a fraternité entre les vivants et les morts, la règle du jeu d'équilibre veut que l'entraide soit efficace, même si celle-ci est dangereuse, même si elle doit déboucher sur des situations impossibles. Par le fait qu'ils ensevelissent leurs morts, par la mémoire qu'ils entretiennent de ceux-ci, les vivants admettent qu'ils peuvent aider les défunts. Dans les civilisations rurales, si l'on aide les défunts à mourir, on se doit également de les aider à gagner le plus vite possible les régions bienheureuses où l'âme trouvera enfin la paix. La lutte entreprise contre les revenants n'est pas seulement négative. Elle ne vise pas seulement à assurer au groupe social ou à l'individu sa tranquillité, elle débouche sur une vision beaucoup plus altruiste des choses, et qui peut s'exprimer de la façon suivante : je ne peux être heureux si les autres ne sont pas heureux.
Commenter  J’apprécie          180
gill   25 novembre 2014
Traditions de Bretagne. de Jean Markale
Les costumes d'hommes sont également très variés.

En principe, l'habillement traditionnel comporte un gilet croisé, le "filetenn" et une veste droite non boutonnée, la "chupenn".

Autrefois tous les hommes portaient les fameux "bragou braz (grandes braies) en tissu plissé et dont l'origine est assez controversée : ils provenaient à la fois du kilt irlando-écossais et du fameux pantalon large des gaulois.

Mais actuellement l'usage des "bragou braz" a disparu.

La majorité des costumes d'hommes sont noirs, mais dans la région de Quimper, le gilet et la veste sont bleus, et c'est pourquoi on appelle cette région le pays "glazik", c'est à dire le pays "petit bleu"....
Commenter  J’apprécie          180
bleuettediot   30 décembre 2010
Brocéliande et l'énigme du Graal de Jean Markale
Mais pourquoi cet envoûtement de Barenton ? Pourquoi cette fontaine attire-t-elle tant de monde ? Après tout, ce n'est qu'une simple source, mal bâtie, entourée de pierres sèches et surmontée d'une grosse dalle. Oui, mais c'est Barenton... Tous les rêveurs y viennent rôder. Tous les poètes. Tous les artistes. Tous ceux qui vivent dans le mythe et la légende. Tous ceux qui savent...
Commenter  J’apprécie          180
odin062   15 novembre 2015
Le cycle du Graal, Tome 1 : La naissance du roi Arthur de Jean Markale
Merlin leur dit « Voyez comment la mort triomphe toujours de ceux qui cherchent à l’éviter. Sachez bien que s’il existe un chaudron grâce auquel on peut ressusciter les morts, il existe également quelqu’un qui détruira ce chaudron. J’ai voulu que tu racontes cette histoire, Taliesin, parce qu’elle donne la réponse à la question que tu posais à propos des guerres qu’on pourrait éviter. Il suffit, hélas, d’un seul individu pour remettre en cause les plus nobles intentions pacifiques. Il suffit même d’un seul geste, un geste de colère aveugle et stupide, et que personne ne peut empêcher. »
Commenter  J’apprécie          140
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Monarchies

C’est un Béarnais qui ouvre le bal, monarque du trône de Suède, l’actuel Charles XVI Gustav en est le descendant ! Cocorico . . . Napoléon en serait vexé et furieux !

Aramis
Athos
Bernadotte
François Bayrou

13 questions
24 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , rois , reinesCréer un quiz sur cet auteur