AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782258070707
384 pages
Presses de la Cité (02/05/2007)
3.73/5   24 notes
Résumé :

De 1910 à 1935, la chronique d'une famille française corrézienne, avec ses années prospères, son déclin et sa renaissance...

A Saint-Ségur, Angel Monestier, riche propriétaire terrien de la Renaudière, règne en seigneur sur son domaine et sur les siens. On célèbre bientôt le mariage de Clémence, la fille cadette, avec Martin Brillat.

En véritable patriarche, Angel se réjouit de cette alliance qui va sceller l'union de deux... >Voir plus
Que lire après Une famille française, tome 1 : Une famille françaiseVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
La passionnante chronique d'une famille corrézienne aux prises avec ses secrets et les grands bouleversements du siècle dernier. 1er tome de 1910 à 1935.... Une bonne histoire du terroir où nous découvrons ou redécouvrons les valeurs du patrimoine et de la famille avec ses secrets, ses amours et ses haines parfois.... A lire
Commenter  J’apprécie          100

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
C'était un matin extraordinaire. Une aube d'été, rose à l'horizon, comme Angel Monestier aimait à la contempler, d'un pas nonchalant, en faisant la tournée des dépendances. L'odeur de foin embaumait sa grange. L'homme tira sur la porte et se glissa en douce dans l'antre rien que pour le plaisir, une fois encore, d'en respirer les essences divines.
(incipit).
Commenter  J’apprécie          150
Martin entra par la petite cour et mena ses deux percherons dans la grange. A l'intérieur, il y avait un vieux bac taillé dans la pierre où les chevaux purent se désaltérer. Puis, il fit descendre du fenil un ballot de paille et de foin pour les nourrir. Au-dehors, la nuit commençait à tomber tandis que le tapis de neige s'épaississait. Le vent redoublant faisait claquer les ardoises du faîtage. Et Martin se demanda s'il n'allait pas passer la nuit ici, auprès de ses chevaux.
Commenter  J’apprécie          82
Et Angel s'avança pour embrasser une petite bonne femme maigriotte, la peau du visage tannée comme une vieille pomme d'hiver. Elle ne sut dire trois mots. C'était son rôle de baptiser les silences par des mouvements de tête, tant l'acquiescement à toute chose faisait partie de son quotidien. Une femme de peine, docile et domestiquée, pensa Angel avec émotion.
Commenter  J’apprécie          80
Croyez-vous que nous ne servions qu’à ça, nous, les femmes, mettre des enfants au monde, avec notre chair et notre sang, pour les sacrifier sur des champs de bataille ? Quelle honte ! Faites la paix. De grâce, messieurs, faites la paix. Cessez les combats. Nous ne voulons plus que nos enfants, nos maris, nos pères meurent. Nous ne voulons plus mener en terre nos martyrs. Pitié, messieurs, s’il vous reste encore dans la cervelle un peu de raison.
Commenter  J’apprécie          10
Le progrès ne nous protège pas de la déraison. Au contraire, il éveille de nouvelles ambitions belliqueuses. Ce qui vaut pour le bonheur de l’homme vaut aussi pour son malheur. Le progrès, c’est aussi des armes de plus en plus perfectionnées pour faire la guerre. Et s’il permet à une nation de s’en doter face à une autre qui en est dépourvue, alors il apporte le goût de la tyrannie et de la domination.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Jean-Paul Malaval (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Paul Malaval
Foire du Livre Brive 2016 - France Bleu Limousin - Jean Paul Malaval
autres livres classés : limousinVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (109) Voir plus



Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1416 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre

{* *}