AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.57/5 (sur 405 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Poitiers , le 31/05/1969
Biographie :

Après des études d'arts appliqués à Poitiers, Jean-Philippe Peyraud monte à Paris où il travaille dans l'audiovisuel.

Ronan Le Guellec, co-fondateur du Cycliste Productions, le présente alors à Philippe Marcel, rédacteur-en-chef du Goinfre.
En 1994, lors d'une des manifestations Autarcic-comix, il rencontre l'artiste Christopher et fonde avec lui la structure d'édition la comédie illustrée. Ils s'associent et réalisent deux albums ensemble. Peyraud travaille également comme graphiste dans l'audiovisuel.

En 1997, il publia "Soit dit en passant" et "Vinaigre" respectivement à la Cafetière et chez Le Cycliste. Il est par ailleurs publié par les éditions Treize étrange et Ciel éther. Après avoir été co-scénariste avec Eric Omond des tomes 2 et 3 d'"Hermine" de Delphine Rieu et Eric Dérian aux éditions Glénat, il publie "Premières chaleurs... du mois de Mai" en 2001 chez Casterman, premier épisode d'une trilogie dont les autres albums paraissent en 2002 et 2003.

En 2001, commence la publication de "Ces années-là" tous les mois dans Phosphore. Le premier tome sort en album en 2004.

En 2006, Jean-Philippe Peyraud travaille - à nouveau - avec le dessinateur Alfred pour "La Nuit des lucioles".

Il travaille pour la communication (France Telecom, Club Internet, Alcatel, Dalkia…) via l’agent Comillus.

En 2008 Il commence une collaboration avec les écrivains Marc Villard "Quand j’étais star" et Philippe Djian "Mise en bouche". Avec ses mêmes auteurs il travaille sur "Bird", "Lui" ou encore "J’aimerais être un saint, mais bronzé"(2012).

En 2016, il publie "L'inversion de la courbe des sentiments".

blog de l’auteur : http://pleasantlydisturbed-jphpeyraud.blogspot.fr/

+ Voir plus
Source : http://www.evene.fr/celebre/biographie/jean-philippe-peyraud-21263.php
Ajouter des informations
Bibliographie de Jean-Philippe Peyraud   (42)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Le crime parfait


Citations et extraits (33) Voir plus Ajouter une citation
(devant un jeune couple sur le pont des arts)

Vous pouvez me dire ce que ça signifie ? Y a-t-il une explication sensée au fait de symboliser votre amour par un cadenas ? Une autre explication que le civisme bêlant et la bêtise crasse, je veux dire ! Qu'est-ce qui pousse des milliers – que dis-je - des millions de connards à célébrer leur amour prétendument unique de façon si moutonnière ?!! J'aimerais bien comprendre. Par un cadenas, qui plus est ! Un cadenas ! Pourquoi pas un boulet chaîné ou une entrave d'esclave ?! Une ceinture de chasteté, ça, ce serait drôle ! Ça, au moins, ce serait original ! J'attends. À quoi ça rime, ce rituel grégaire ?!
Commenter  J’apprécie          295
- Qui c'est celle-là ?
- Mère, j'ai l'immense honneur de te présenter une grande artiste. Mademoiselle Edith Setznar !
- Une artiste ?!! Tu me ramènes des saltimbanques maintenant ?!
- Mais non maman. Elle est peintre ! Je vais lui demander de faire mon portrait pour te l'offrir.
- Un portrait de toi en cubique ?!!! Tu veux vraiment me faire cauchemarder ou quoi ?!!
- C'est de l'art moderne, Maman !
Commenter  J’apprécie          140
Star internationale de la scène électro-rap, Mendy nous raconte la douceur de vivre aux îles Caïmans.
Commenter  J’apprécie          140
-Tu te rends compte qu'elle me jette comme ça, sans prévenir? Sans même me dire un mot!
-Y'a bien une raison.
-Je suis sûr que c'est ce René, du club de scrapbooking! Un seul homme pour trente nénettes dont les trois quart sont veuves. Il a trouvé le filon, le malin!
Commenter  J’apprécie          80
- C'est n'importe quoi cette histoire de nuage. C'est super beau en soi, un nuage. Complètement abstrait. Pourquoi chercher à y voir quelque chose ?
- ça excite l'imaginaire
- Mais l'imaginaire, c'est tout le contraire ! L'imaginaire, c'est voir un nuage dans un lapin !
Commenter  J’apprécie          60
Tu vois cet arbre, Josef? On le surnomme "le désespoir du singe" car il ne laisse aucune prise à l'escalade. Notre liaison est comme cet arbre. Elle ne peut se laisser envahir par les sentiments.
Commenter  J’apprécie          40
Alors comme ça, non content de faire partie des trois pour cent de français qui mangent du chocolat avec du fromage ; tu es aussi de ceux qui font leur vaisselle dans la baignoire...
Commenter  J’apprécie          40
Franchement, que peut-on attendre d'une société qui se soucie plus de la façon de se nettoyer le trou de balle que de la qualité des aliments qu'elle ingurgite ?!
Commenter  J’apprécie          40
- Alice, vous avez reçu le mail de confirmation de...
- Alice ?
- Alice a pris sa journée. Son père est à l'hôpital, je crois.
Il y a bien longtemps que je n'avais pas menti. J'avais presque oublié ce délicieux sentiment d'interdit. D'ailleurs, ce n'est qu'un demi-mensonge.
Papa est vraiment à l'hôpital. C'est mon alibi.
C'est bien la première fois qu'il m'aide à quelque chose.....
Commenter  J’apprécie          30
La première année, on achète des meubles. La deuxième année, on déplace les meubles. La troisième année, on partage les meubles.
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Jean-Philippe Peyraud (567)Voir plus

Quiz Voir plus

La guerre dans les romans

Dans l'oeuvre de Claude Simon, La Route des Flandres, le narrateur raconte son expérience de quelle guerre?

La Guerre civile espagnole
La première guerre mondiale
La seconde guerre mondiale

10 questions
335 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire , romanCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..