AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
La Petite Boulangerie (Colgan) tome 3 sur 4
EAN : 9782810421831
334 pages
Editions Prisma (02/11/2017)
3.75/5   816 notes
Résumé :
Polly Waterford ne voit pas le temps passer…
Sa petite boulangerie l'occupe du matin au soir, au désespoir d'Huckle, son compagnon, qui rêve de profiter d'une simple grasse matinée avec elle. À l'approche des fêtes de fin d'année, Huckle rêve aussi d'un Noël en amoureux, bien au chaud dans leur grand phare, avec leur petit macareux Neil.
Mais quand Kerensa débarque à Mount Polbearne pour dévoiler à sa meilleure amie un terrible secret sur son passé, P... >Voir plus
Que lire après Noël à la petite boulangerieVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (156) Voir plus Ajouter une critique
3,75

sur 816 notes
J'avais lu le début de la série avec « La petite boulangerie du bout du monde », un feel good sympathique que j'avais bien aimé, certainement lu entre 2 romans historiques qui étaient mes romans de prédilection de l'époque (ils le sont toujours d'ailleurs mais pas que...). Quelques temps plus tard, j'avais repéré « Noël à la petite boulangerie » mais n'ayant pas lu le 2ème, j'attendais pour les lire dans l'ordre.

Et puis, il y a eu le défi d'Onee et ses romances de Noël ;) ! J'ai donc emprunté ce livre pensant y trouver l'ambiance de Noël.
Mais ce roman, pourtant emballé dans une jolie couverture ne m'a pas passionné.

L'histoire se déroule sur une petite île des Cornouailles au sud-ouest de l'Angleterre. le cadre est idyllique. Polly, notre boulangère dynamique et dévouée, accompagnée d'un macareux apprivoisé qui refuse de la quitter et de vivre avec ses congénères, un amoureux transi récolteur de miel, la vie, pas toujours très confortable mais néanmoins romantique dans un phare, le décor était planté et me plaisait bien.
Mais bon, tout cela était déjà posé dans le 1er tome.

Les amis de nos amoureux, milliardaires, Kerenza et Reuben sont toujours là aussi mais j'avoue avoir été un peu agacée par le côté sûr de lui de Reuben qui, gràce à son argent illimité se permet tout, même s'il investit aussi dans de nobles causes. Ces 2 personnages sont moins attachants que le couple Polly/Huckle du 1er tome.

Des bons sentiments, du romantisme, une quête d'identité, de bons ingrédients donc mais je n'ai pas été très convaincue. Des petits drames, des secrets de famille, mais de Noël, il n'y a pas grand-chose puisque l'histoire commence 9 mois avant. La préparation d'un repas de fin d'année pour milliardaires débarquant en hélicoptères mais pas de magie de Noël, à part bien sûr le Happy end mais qui aurait pu se passer à n'importe quel autre moment de l'année.

En résumé un livre sympathique, léger, mais qui ne correspondait pas à ma recherche du moment et surtout que j'ai trouvé très en dessous du 1er tome.
Commenter  J’apprécie          4616
A l'approche de Noël, Polly a fort à faire dans sa petite boulangerie de Polbearne. Au grand dam d'Huckle, son fiancé américain qui préfèrerait se lover avec elle au fond de leur lit à parler mariage et bébés. Mais Polly n'est pas prête à officialiser leur relation et à fonder une famille, elle qui n'a jamais connu son père et a connu la tristesse d'un foyer monoparental. Difficile donc de franchir le pas même si cela met à mal son couple. Et les choses vont empirer quand sa meilleure amie, Kerensa, lui confie un terrible secret et qu'elle n'en parle pas à son compagnon. Profondément blessé, Huckle quitte le phare. Polly est-elle condamnée à vivre seule avec son macareux, privée de l'amour de l'homme de sa vie ?

C'est avec plaisir qu'on retrouve Polly, ses amis, son macareux apprivoisé et le charme rustique de son îlot des Cornouailles, malgré le froid glacial qui y sévit en ce mois de décembre.
Pourtant, Jenny Colgan semble avoir manqué d'inspiration pour ce troisième et dernier tome de la série. le thème de Noël est délaissé au profit d'histoires plus sombres comme l'absence de père ou la trahison amoureuse. Rien de très gai alors que le décor et la petite boulangerie se prêtaient à merveille à une romance de Noël légère et réconfortante.
Entre les hésitations de Polly, les états d'âme d'Huckle, les frasques de Kerensa et la mégalomanie de Reuben, on est un peu loin de la magie de Noël…Heureusement, il reste les tortillons au fromage, le pain qui sort du four et le chocolat chaud.
Commenter  J’apprécie          330
J'ai, tout d'abord, beaucoup aimé le décor de ce livre, un décor qui donne envie de lire calfeutrer bien au chaud sous la couette. L'île, les Cornouailles, le vent et la mer... Mais, c'est un livre qui donne aussi envie de gourmandises, de déguster du pain d'épice, des tortillons au fromage, du bon pain... Il est parfait à lire en période hivernal. le style de Jenny Colgan est simple, sans fioritures. Je n'ai qu'un seul regret c'est que l'intrigue se déroule plus avant Noël que pendant comme le suggère le titre. Polly est, quant à elle, un personnage drôle, généreux, attentif à ce qui l'entoure... J'ai passé un bon moment de lecture. Me laissera-t-il un souvenir impérissable? Je ne sais pas... (...)

Ma page Facebook Au chapitre d'Elodie
Lien : http://auchapitre.canalblog...
Commenter  J’apprécie          400
J'ai retrouvé avec plaisir Polly et Huckle ainsi que leur petit macareux apprivoisé qui ne les quitte pas. Je suis un peu moins enthousiaste concernant l'excentrique amie de Polly, Kerenza, et le mari de cette dernière, Reuben.

J'ai aimé ce retour dans les Cornouailles en période de Noël, l'ambiance chaleureuse, les secrets de famille qui se dénouent et qui immanquablement alourdissent l'ambiance. Mais ceci n'est pas fait pour me déranger. Cela donne un peu de consistance à l'histoire.

J'ai par contre toujours un peu plus de mal avec les solutions issues de ce que Reuben est milliardaire et peu absolument tout se permettre... et finalement, il suffit que Reuben mette la main au portefeuille et c'est le happy end garanti.

Mais cette lecture est bienfaisante quand on est malade comme moi en ce moment. Pas de prise de tête...

Commenter  J’apprécie          290
J'ai commencé ce livre le lendemain de Noël celui-ci se situant dans cette période, je pense que je ne l'aurais pas lu durant une autre période que celle des fêtes de fin d'année.

Nous suivons donc ici toujours Polly et sa boulangerie avec Huckle et Neil le macareux, ici il ne se passe pas grand chose Polly travaille énormément en cette période et cela l'éloigne de son homme qui a aussi trouvé un marché de niche pour son miel afin d'avoir plus d'argent.

Polly travaille avec son apprenti Jayden et celui-ci est très épris d'une jeune fille nommée Flora, il y a également toujours ici Kerensa qui est l'amie de Poly et Reuben le mari de celle-ci.

La seule chose notable de ce roman va découler d'un de ces couples, si vous aimé les romances de Noël ce récit devrait vous plaire avec une fin des plus prévisibles et digne des fins de ce type d'ouvrage.

Dommage le premier bouquin j'avais beaucoup aimé le premier récit de cette série mais les suites n'ont pas été à la hauteur de mon point de vue.
Commenter  J’apprécie          260

Citations et extraits (44) Voir plus Ajouter une citation
- Oubliez ma mère, rétorqua Polly, qui tremblait de colère.
Comme lui l'a fait. Expliquez-moi. Qu'est-ce qu'il vous a dit ?

- Que c'était une aventure d'un soir. Il était VRP. Il m'a dit que c'était arrivé comme ça... (Carmel jeta un coup d'œil à Polly.) Nous nous sommes maries très jeunes. Il partait en déplacement. Sa famille... Ils n'ont pas accepté au départ qu'il m'épouse. Les choses étaient un peu différentes à l'époque.

Polly acquiesça d'un signe de tête.

- Il s'est rangé, vous savez. Après les enfants. Simplement, il s'était marié jeune, il était bel homme, et les occasions ne manquaient pas...

Carmel donnait l'impression de chercher à se convaincre.

- Ma mère n'était pas une « occasion », s’offusqua Polly, avec une colère à peine dissimulée.

Le personnel soignant et les patients devaient contourner les deux femmes, figées au milieu du couloir.

Carmel haussa les épaules.

- Non. Non. Je vous demande pardon. Je m'exprime mal encore une fois. Vous avez raison. C'était que... Je suis sincèrement désolée. Je crois que ce sont des choses qui arrivent tout simplement.

- Vous voulez dire que je suis une chose qui arrive ?

- Oh la la !, se lamenta Carmel. Je ne fais qu'empirer les choses. Pardon. Vous devez comprendre que cela a été autant un choc pour moi que pour vous. Et quand il vous a aperçue dans le journal... Il était déjà malade, il a poussé le plus grand soupir qui soit. Comme si c'était un poids sur sa poitrine. Je n'ai jamais vu personne se confondre autant en excuses.

Polly cligna des yeux, prise de colère.
Commenter  J’apprécie          130
erdue dans ses pensées, Polly mit son clignotant à la hâte. L’énorme camion qui la suivait la klaxonna d’un air hostile, ce qui l’effraya. De plus, son téléphone sonna à cet instant précis. Alors que le van tourna vers la bretelle de sortie, un petit lapin bondit d’un fourré et traversa devant Polly. Elle aperçut ses empreintes minuscules dans la neige fraîche. Nan lutta pour ne pas perdre l’adhérence. En vain. Le van fit une embardée et dévala la colline, avant de traverser la route en contrebas, qui par chance était déserte. Il s’immobilisa sur une congère en formation sur le bas-côté, à l’abri heureusement des véhicules venant en sens inverse, mais il tangua de manière menaçante. Polly ne se rendit pas compte qu’elle criait, ni qu’elle avait, dans la panique, appuyé sur le bouton « Répondre » de son téléphone. – C’est bon, c’est bon, c’est bon !, entendit-elle une voix désespérée prononcer à l’autre bout du fil. C’est bon ! Ça va être… – Aaaahhhh ! – Polly ! Polly ! Est-ce que tu es là ? Qu’est-ce qu’il y a ? Polly tenta désespérément de retrouver son souffle, mais elle éclata en sanglots. La voix à l’autre bout du fil devint plus inquiète. – Polly ? Qu’est-ce qu’il y a, Polly ? Qu’est-ce qui s’est passé ? Elle retrouva enfin son souffle pour s’exprimer, ce qui sonna comme un grand halètement. – Hu… Huckle ? – Oui. Qu’est-ce qui t’est arrivé ? Il y a un problème ? Ce n’est pas à cause de moi, hein ? Tu n’as rien fait de stupide ? Dis-moi s’il te plaît que tu vas bien ! Polly cligna des yeux et regarda autour d’elle. Nan le van semblait s’enfoncer lentement de biais dans la congère. – Nan… Le van est sorti de la route, murmura-t-elle. Nous avons fait une sortie de route. Nous sommes… Je ne sais pas où… – Oh, bon sang. Tu vas bien ? Je t’avais pourtant dit de vérifier les pneus. – Tu m’as dit de vérifier les pneus ?!, s’exclama Polly. J’ai failli mourir dans un horrible accident et tu t’assures que je sache que c’est de ma faute ?
Commenter  J’apprécie          20
Le souci (...) c'était qu'on estimait toujours avoir le temps devant soi- celui de ressouder les relations brisées ; de faire tout ce pour quoi on pensait trouver le temps ; de tout terminer de belle manière.
Or, la vie ne fonctionnait pas du tout ainsi. Les choses suppuraient des années durant. Ce qui devait être oublié ne l'était jamais. L'amertume devenait un trait permanent de la vie des gens.
Commenter  J’apprécie          90
La vie n’était pas un glaçage : on ne pouvait pas simplement l’etaler Sur les craquelures pour enjoliver le gâteau et espérer que personne ne le remarquerait. La vie ne marchait pas ainsi. Au lieu de cela, les craquelures s’elargissaientsous le glaçage et puis, un jour, la fêlure devenait trop sérieuse pour être guérie.
Commenter  J’apprécie          60
L’hôpital était gigantesque. Des couloirs blancs interminables, tous avec le même éclairage. Cela rappela étrangement à Polly un navire, où l’équipage se composerait d’hommes et de femmes en blouse verte ou blanche et qui voguerait – eh bien, vers où ? De la naissance à la mort supposa-t-elle. Le voyage de la vie.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Jenny Colgan (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jenny Colgan
Gérard part en live #5
autres livres classés : BoulangerieVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (2221) Voir plus



Quiz Voir plus

La petite boulangerie du bout du monde - Jenny Colgan

Le personnage principal s'appelle...

Neil
Polly
Reuben
Gillian

20 questions
89 lecteurs ont répondu
Thème : La petite boulangerie du bout du monde de Jenny ColganCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..