AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.54/5 (sur 1232 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Le Caire, Égypte , le 17/08/1949
Biographie :

Julian Alexander Kitchener-Fellowes, Baron Fellowes of West Stafford, est un acteur, scénariste, producteur, réalisateur et écrivain britannique.

Il est diplômé en littérature anglaise au Magdalene College de l'Université de Cambridge. Il y fait ses débuts comme acteur en 1979 en jouant dans deux feuilletons télévisés. Au début des années 1990, il travaille à la fois pour le cinéma et pour la télévision. En 1993, il retrouve Anthony Hopkins dans "Les ombres du cœur" de Richard Attenborough. Le film rencontre un franc succès; il est récompensé aux Baftas Awards et aux Oscars. Après le succès du film, il renoue avec les séries télévisées.

Alors qu'il est encore acteur, Julian Fellowes débute comme scénariste. Ainsi c'est lui qui a écrit le script de la série télévisée "Le Petit Lord Fauntleroy" (1995), inspirée du roman de Frances Hodgson Burnett.

Au même moment, il fait la connaissance du réalisateur américain Robert Altman, qui a l'ambition de tourner un film en Angleterre. Il conclut un accord avec Fellowes qui se met activement à travailler sur une ébauche de ce que sera "Gosford Park" (2001). Une fois son scénario terminé, il le fait lire à Robert Altman, qui l'approuve. À sa sortie en salle, le film connaît un immense succès et Julian Fellowes remporte l'Oscar du meilleur scénario original en 2002. Il décide alors d'abandonner sa carrière d'acteur pour se consacrer à l'écriture pour le cinéma et la télévision. En 2005, il écrit et réalise son premier long-métrage, "Separate Lies".

En 2010, l'un des producteurs du "Gosford Park" et Julian Fellowes annoncent qu'ils vont réaliser une série dans la même veine que le film de Robert Altman. La série s'intitule "Downton Abbey" (6 saisons, 2010-2015). Elle a connu un vif succès public et critique et a remporté de nombreuses récompenses dont quatre Emmys Awards. Julian Fellowes a reçu le Primetime Emmy Award 2011 du meilleur scénario pour une mini-série ou un téléfilm. La série a également donné lieu à un film en 2019 dont Julian Fellowes est le scénariste.

Après son premier roman "Snobs" (2004), il a publié "Passé imparfait" ("Past Imperfect", 2009). Son troisième roman "Belgravia" (2016) a connu un grand succès et est devenu un véritable best-seller. Il a été adapté à la télévision en 2020.

Julian Fellowes est également metteur en scène et scénariste de livrets de comédies musicales pour Broadway.

+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Julian Fellowes   (12)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Comté du Dorset, 1818. La jeune et téméraire Kitty Talbot, l'aînée d'une fratrie de cinq soeurs, est dans le pétrin. Depuis le décès soudain de ses parents, elle se retrouve à la tête de sa famille avec des dettes qui ne cessent de croître. Si une solution miraculeuse ne se présente pas bientôt, le charmant cottage des filles Talbot sera perdu et elles se retrouveront dans la misère la plus totale… Kitty n'a donc pas d'autre choix que de partir pour Londres afin d'intégrer la haute société et de se fiancer avec un homme fortuné avant que la saison s'achève. Son plan se déroule sans accroc jusqu'à ce qu'elle soit démasquée par le beau et hautain Lord Radcliffe. Dès lors, Kitty devra redoubler d'efforts pour tenir cet agaçant ennemi à distance, apprivoiser les codes de ce monde impitoyable et – qui sait ? – trouver l'amour. Une histoire d'amour délicieusement décalée avec une héroïne effrontée, digne d'un roman de Jane Austen ou de Julian Fellowes. Lire un extrait : http://bit.ly/3HdsjH0 Acheter le livre : http://bit.ly/3HhsOjB

+ Lire la suite

Citations et extraits (169) Voir plus Ajouter une citation
Certes le « Code sanglant » avait été abrogé vingt ans plus tôt ; les crimes commis par les domestiques à l’encontre de leurs maîtres n’étaient donc plus assimilés à de la petite trahison ni punis de mort. Mais il régnait toujours chez les classes possédantes une sorte de paranoïa : les domestiques étaient des étrangers qu’on laissait aller et venir à leur guise dans la maison de leurs employeurs, mais tout manquement à la confiance que ces derniers leur accordaient constituait une grave offense, lourde de conséquences.
Commenter  J’apprécie          740
Dans le passé, on est comme en pays étranger, dit-on. Les choses s’y font différemment. Sans doute est-ce vrai en ce qui concerne la morale, les mœurs, le rôle des femmes, le type de gouvernement, et bien d’autres aspects de notre vie quotidienne. Mais il existe aussi des similitudes. L’ambition, l’envie, la rage, la cupidité, la gentillesse, l’altruisme, et plus encore l’amour, ont toujours eu une influence déterminante sur nos choix, hier comme aujourd’hui. Voici l’histoire de personnages qui vécurent il y a deux siècles ; pourtant les désirs, rejets et passions qui les animèrent ressemblent pour beaucoup aux nôtres, tels que nous sommes, dans l’époque où nous vivons
Commenter  J’apprécie          610
- Merci, ma chérie.
Une des habitudes les plus exaspérantes de Charles était de la remercier après l'amour, comme si elle lui avait simplement apporté une tasse de thé. Evidement, à ce stade de leur histoire, elle ne se doutait pas qu'il s'agissait d'une habitude.
Elle hésita à répondre : "Je t'en prie, c'est moi..."
Commenter  J’apprécie          272
Je ne suis pas convaincu que nous puissions nous défaire du regard critique de nos parents, qu'ils soient morts ou pas.
Commenter  J’apprécie          270
Charles est un homme simple. Quand il éprouve des sentiments, ce sont des sentiments simples, directs et profonds. Il a du mal à communiquer et est incapable de flirter.
Edith pensait avec étonnement à son autre amour qui, lui, ne savait faire que cela : communiquer et flirter. Le problème de Simon était le contraire de celui de Charles : il était incapable de ressentir.
Commenter  J’apprécie          250
On connait peu, finalement , ses employés, même les femmes de chambre et les valets qui sont si proches de nous. Ils parlent et rient volontiers , et parfois des liens d'amitié se nouent. Du moins en apparence. Car en réalité, que sait-on d'eux exactement?
Commenter  J’apprécie          250
- Si j'avais la chance d'aller en Inde, je ne manquerais pas de visiter le Taj Mahal. À Agra, ajouta-t-elle en soupirant à cette pensée. Il paraît que c'est le plus beau monument érigé au nom de l'amour...
...Le marbre est censé changer de couleur - rose pâle le matin, blanc laiteux le soir, or au clair de lune. D'après la légende, la teinte reflète l'humeur de la femme qui le contemple.
Commenter  J’apprécie          240
Je n'avais pas l'impression que l'amour ait été pour eux quelque chose de spontané, en tout cas certainement pas le fait d'"être amoureux" avec ce que cela implique de perturbations, d'affreuses et gluantes menaces de troubles gastriques et d'insomnies
Commenter  J’apprécie          230
Quand on demande à des Anglais s'ils connaissent les Untel, ils répondent souvent " Oui, mais ils ne doivent pas se souvenir de moi " ou " " Je les ai croisés mais je ne les connais pas vraiment " alors qu'ils ne les ont jamais vus de leur vie.
Commenter  J’apprécie          210
...l'un des plaisirs quand on prend de l'âge, c'est de découvrir que ce qu'on craignait le plus, "vivre tout seul", se révèle en fait beaucoup plus plaisant qu'on ne le croyait.
Commenter  J’apprécie          210

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Julian Fellowes (1584)Voir plus

Quiz Voir plus

belgravia julian fellowes

A la veille de quelle grande bataille l'histoire commence t-elle ?

Austerlitz
Waterloo
Eylau
Trafalgar

7 questions
18 lecteurs ont répondu
Thème : Belgravia de Julian FellowesCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}