AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.64 /5 (sur 45 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Parlant anglais, espagnol, allemand et vietnamien, Laure Garancher, 31 ans, a un parcours dynamique et international au service de la culture scientifique et de la solidarité.
De 2005 à fin 2007, elle était coordinatrice d'un projet de culture scientifique ASTS (Association Science, Technologie Société) dans la région parisienne. De 2008 à fin 2010, elle était Technical Officer et responsable pays ressources humaines de santé et technologies de la santé auprès de l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) à Hanoi, Vietnam. En 2011, nommée responsable de cours, elle enseigne le management des technologies de la santé à la Tswahane University of Technology dans la région de Pretoria , Afrique du Sud, fonction qu'elle a quitté pour prendre la direction de l'équipe politiques/régulations/plan de management des technologies de la santé au Ministère de la santé Sud-Africain. Depuis 2012, elle a crée un réseau qui propose à des professionnels qualifiés de devenir consultants bénévoles au service de projets de développement dans les pays du Sud. A ces heures perdues, elle écrit. "Mon fiancé chinois" est son premier roman graphique (BD). Laure Garancher a appris à dessiner avec sa mère, professeur de dessin, et avec sa grand-mère, peintre. Les montagnes du nord du Vietnam et la population hmong lui ont inspiré "Mon fiancé chinois".
+ Voir plus
Source : http://www.linkedin.com/pub/laure-garancher/4b/8a2/264
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
ninosairosse   30 janvier 2019
Opium de Laure Garancher
Afin de contrecarrer l'influence des puissances étrangères, Cixi soutient en 1900 la révolte des Boxers, menée par une société secrète chinoise, les Poings de la justice et de la concorde.

Mais l'alliance des huit nations (Empire austro-hongrois, France, Empire allemand, royaume d'Italie, empire du Japon, empire de Russie, Royaume-Uni et Etats-Unis) anéantit la révolte.

L'aura de la Cité interdite est à jamais détruite.

(dernière page)
Commenter  J’apprécie          230
Zebra   30 décembre 2012
Mon fiancé chinois de Laure Garancher
[...]

- Pad ! Pad ! Viens nous raconter comment c'est la Chine !

- Ma belle-famille a un très beau restaurant. Je suis maintenant en charge des Finances !

- Ouah !

- On a l'électricité tout le temps et une salle de bain avec de l'eau chaude qui coule au robinet !

- Ouah !

J'ai plein d'habits différents à la mode !

Ouah ! [...]
Commenter  J’apprécie          200
dancingbrave   19 janvier 2017
Opium de Laure Garancher
Mais, pour penser comme un peintre chinois il va falloir oublier beaucoup de choses, la perspective par exemple.

Un peintre chinois peut mettre plusieurs points de vue dans un même dessin, imaginer avec son esprit de voir la même scène sous différents angles.

Un proverbe chinois dit qu’admirer un paysage peint revient à faire un voyage en restant allongé sur son lit.

Commenter  J’apprécie          170
petitsoleil   25 janvier 2013
Mon fiancé chinois de Laure Garancher
- Miss Pad, bonne nouvelle. Monsieur Tao souhaite vous épouser ... nous nous reverrons après-demain pour l'organisation.

(Pensées de Pad) Après tout, c'est ce que je voulais ...



Deux jours après, Tao :

- J'aimerais bien un mariage à l'occidentale.

- Oui.

- Tu vois comme ca avec une robe blanche c'est beaucoup plus moderne !

- Oui.

(Pensées de Pad, qui a été élevée au Vietnam chez les hmong) Occidentale ? Blanc ? Moderne ? Je ne comprends rien à tout ce qu'il me raconte !
Commenter  J’apprécie          80
petitsoleil   25 janvier 2013
Mon fiancé chinois de Laure Garancher
(les parents de Tao, qui deviendra le mari de Pad, lisent le bulletin scolaire de Tao et en sont déçus ... avant Tao, la mère attendait une fille et a dû avorter, car la pression est énorme en Chine pour ne garder que les garçons)

- Comment ? 32e/58 !

- Montre !

- Même pas la moitié !

- Il ne travaille pas assez, on devrait l'inscrire à des cours du soir ...

(...) - 20e/58 ... un peu mieux, mais bon ...

- Il ne faut pas être si dur, il devrait développer d'autres dons.

(...) On devrait le mettre à la musique.

(...) Il n'a pas une très jolie calligraphie, on devrait lui donner des cours de dessin. (...)



(Tao) Bref, à 12 ans, j'avais :

- Le lundi, badminton suivi de cours du soir

- Le mardi, cours du soir puis leçon de piano

- Le mercredi, athlétisme avant de courir au dessin

- Le jeudi, cours du soir

- Le vendredi, cours de calligraphie

- Le samedi, cours de soutien et badminton

sans oublier les compétitions le dimanche parfois.



- Il a l'air fatigué votre petit-fils.

- Oh, c'est la croissance, vous savez à cet âge ...

- On lui donne des gélules vitaminées.

- Il faut lui donner de l'extrait de ginseng !

- Il est suivi par un acupuncteur.

- Vous allez voir qui ?



(Tao) J'ai traversé une période de dépression.

- Je ne vais jamais y arriver.

Je vais rater mes examens, Papa ne sera pas fier de moi.

(en pleurs) Et je suis fatigué, tellement fatigué ...

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
petitsoleil   25 janvier 2013
Mon fiancé chinois de Laure Garancher
(pensées de Lan la belle-mère de la narratrice Pad) Un horoscope. Pour savoir si je suis compatible avec un inconnu ?

(la mère) - Lan, tu devrais plutôt te réjouir ! Tu as déjà 22 ans.

C'est un bon mariage. Sa famille a un restaurant !

Ton père n'est qu'un simple boucher, tu pourras vivre dans le confort. Le mariage est fait pour cela !

(...) Tu sais, on m'a présenté ton père quand j'avais 18 ans !

Au début j'étais terrifiée, je voulais rester libre ...

Mais grâce à cela tu es là ! Et puis ce qui compte ce n'est pas le mari, c'est la belle-mère !
Commenter  J’apprécie          30
petitsoleil   25 janvier 2013
Mon fiancé chinois de Laure Garancher
Ma mère (Huong, la mère de la narratrice Pad) est née dans la montagne du Nord Vietnam, où la vie est rythmée par la culture du riz.

Elle m'a transmis sa fierté d'être hmong. Mon peuple ignore les frontières et vit de la Chine à la Thaïlande. (...)

Nos traditions varient, mais nous avons en commun cette volonté d'indépendance qui nous a souvent amenés à être en conflit avec les gouvernements en place ...



Maman, je me souviens de toi nous racontant ta jeunesse ...



(la mère) J'habitais au milieu des champs avec ma famille. Ma soeur aînée habitait chez son mari, je vivais donc avec mes deux grands frères et mes quatre petits frères et soeurs.

Je m'occupais donc d'eux depuis que notre mère avait rejoint le monde des ancêtres. C'était arrivé lors de son dernier accouchement. Grand-mère, qui vivait avec nous, disait qu'elle avait eu un enfant de trop. C'est pour cela que je ne veux pas avoir plus de sept enfants.

(...)



- Grand-mère, pourquoi gardes-tu ce peigne ? Il est tellement abîmé.

- Parce que c'est le cadeau que ton grand-père m'a offert pour me dire que je l'intéressais. Tu connais la tradition.

Lorsqu'un garçon rencontre une jeune fille d'une autre tribu ... et qu'il la trouve à son goût ... alors il lui offre un petit cadeau en signe de son intérêt. Si la fille accepte, cela signifie qu'elle accepte de devenir sa femme ... le garçon revient alors chercher la fille à la maison de ses parents en simulant un enlèvement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
petitsoleil   25 janvier 2013
Mon fiancé chinois de Laure Garancher
(Lan raconte son mariage)

J'ai reçu les cadeaux traditionnels symboliques.

Du linge et de la vaisselle, pour que chaque jour nous ayons du riz dans notre bol. Des baguettes, signe de fertilité. Et des graines de lotus, symbole de prospérité.



J'ai quitté mon foyer, suivie du traditionnel cortège de famille, amis, voisins et curieux.

La tradition dit que la mariée doit pleurer pour exprimer sa tristesse et sa nostalgie de quitter les siens ... Je n'ai pas eu besoin de faire semblant.
Commenter  J’apprécie          10
petitsoleil   25 janvier 2013
Mon fiancé chinois de Laure Garancher
Ma belle-mère, Lan, me disait sa fierté d'être née en Chine, dans ce pays immense, qui a appporté au monde certaines de ses plus grandes inventions.

Elle répétait :

- J'ai appris à vénérer Bouddha, à prier mes ancêtres ... et à aimer celui qui a réorganisé ce pays, notre timonier, Mao ...

qui a permis à la Chine de développer de grandes villes comme Kunming où nous vivons.
Commenter  J’apprécie          10
Fuyating   16 janvier 2020
Opium de Laure Garancher
Père, l'amertume et les regrets sont des poisons.



Je dois vous remercier de m'avoir fait croire en des idéaux nobles.
Commenter  J’apprécie          10
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

En boucle ... avec la Castafiore

La Castafiore est le rossignol milanais qui enchante les albums de

Lucky Luke
Tintin
Asterix
Gaston

17 questions
21 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature jeunesse , littérature française , bande dessinée , écrivain , opéraCréer un quiz sur cet auteur