AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.78 /5 (sur 400 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Trenton, New Jersey , le 12/01/1925
Mort(e) à : Fort-Mahon-Plage (Somme) , le 12/07/2007
Biographie :

Marc Behm est un écrivain de roman policier et un scénariste américain.

Marc Behm effectue son service militaire en Europe et épouse une Française après la guerre. Il travaille comme auteur de théâtre et de télévision. Il se lasse de ce métier et se met à écrire des scénarios, dont celui de Charade.

Il entame en 1978, une carrière de romancier avec La Reine de la Nuit. Suivra Mortelle Randonnée (Série Noire n°1811/1981), couronné en 1982 par le Trophée 813, et adapté au cinéma en 1983 par Claude Miller (scénario de Michel Audiard et Jacques Audiard).

Avec La Vierge de Glace (Série Noire n°1884/1982), roman que Jean-Jacques Beneix rêve d'adapter au cinéma, il poursuit dans une veine fantasmagorique. Suivront des romans étonnants par leur imagination, leur délire, leur humour noir et leur ton, unique dans le genre.

Sa principale traductrice française Nathalie Godard est la fille du cinéaste Jean-Luc Godard.

Marc Behm est décédé d'une attaque cérébrale. Très affecté par la mort de son épouse, il avait quasiment cessé de publier depuis une dizaine d'années, hormis Hurler à la Lune en 2003, co-écrit en compagnie d'un de ses fans, Paco Ignacio Taïbo II.
+ Voir plus
Source : /www.polarnoir.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Chasing, Marc Behm

Citations et extraits (58) Voir plus Ajouter une citation
jeranjou   23 avril 2013
Et ne cherche pas à savoir de Marc Behm
Regarde-moi. Assise sur une tombe à minuit en train de parler toute seule.



Comment en suis-je arrivée là ? Qui était mon père, maman ? Pourquoi tu ne me l’as jamais dit ? Allez, dis-le moi. Bon sang, tu ne comprends donc pas c’est vital pour une petite fille d’avoir un père ?



Nan adorait son papa. Elle était si fière de lui ! On allait à tous ses concerts. Parfois, il nous emmenait déjeuner. Il était beau et charmant, même quand il était blindé. Il prenait Nan par la taille et elle rayonnait comme un soleil. Et moi… rien.



Non, je ne pleure pas. Il ne me reste plus de larmes. Ma réserve de chagrin est épuisée. Tu es vraiment cruelle de ne m’avoir rien dit. Je me moque que ç’ait été un contrebandier, un concierge unijambiste ou un clochard. […]



Il n’y aura jamais aucun homme qui me prendra par la taille en disant « Voici ma fille ». Comment as-tu pu me laisser avec un vide si énorme dans ma vie? Bordel, c’est absolument insupportable ! Maman ouvre les yeux…



Mais elle ne rouvrirait jamais les yeux.







Véronique, Nan son amie d’enfance, sa maman et son papa inconnu. Peut-être la citation qui m'a le plus touché à ce jour. D'une force incroyable.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          6112
mesrives   09 octobre 2017
Crabe de Marc Behm
L'hélico ne se pointa qu'à onze heures passées. Le pilote était un albinos que je connaissais, mais pas moyen de me rappeler son nom. Comme il était muet, je n'eus pas besoin de lui parler.
Commenter  J’apprécie          430
jeranjou   12 mai 2013
Et ne cherche pas à savoir de Marc Behm
Nous restâmes ensemble dans le corridor pendant qu’elle achevait de s’habiller.



Je regardai avec regret son indécente nudité disparaître sous un pull et une jupe.



C’était comme si on m’avait offert un somptueux cadeau de Noël et qu’on me le reprenait pour le remballer.
Commenter  J’apprécie          341
jeranjou   10 mai 2013
Et ne cherche pas à savoir de Marc Behm
-Et vlan ! Je me suis retrouvée ronde comme une montgolfière. Sur le moment, j’ai cru que c’était une tumeur. Quand j’ai appris que ce n’était pas ça, j’ai été tellement soulagée que j’ai décidé de mettre bas le petit salopard.



-Diantre ! Où est-il maintenant ce paquet d’amour ?



-Aucune idée. Et, comme le disait Rhett Butler à Scarlett O’Hara : «Franchement, ma chère, je m’en tamponne le coquillard.»

Commenter  J’apprécie          323
jeranjou   05 novembre 2013
Tout un roman ! de Marc Behm
La corne d’abondance de la jeunesse parait sans fond, jusqu’au jour où on s’aperçoit qu’elle est vide, que toutes les pommes d’or sont mangées et ses parfums évaporés.
Commenter  J’apprécie          320
jeranjou   25 janvier 2014
La reine de la nuit de Marc Behm
Je ne comprendrais jamais pourquoi les nazis s’obnubilaient tellement avec les juifs.



Un cochon d'enculé était un cochon d'enculé, sans distinction de race ou de nationalité.[...]



Hitler et Himmler ne parvenaient pas à saisir cette réalité toute simple.



Commenter  J’apprécie          304
mesrives   14 novembre 2017
Crabe de Marc Behm
Et mon mignon serpent ? Que faisait-il ?

Lové entre mes jambes, la tête sur mon ventre, il me regardait amoureusement. Je lui chatouillai les yeux du bout des doigts, puis, le serrant par le cou, je le guidai en moi. Il me fouailla avec ardeur, frémissant, stimulant toutes mes terminaisons nerveuses.

Ma léthargie fondit, noyée dans le désir. Il sortit sa tête, me sourit, puis se faufila de nouveau en moi.

Je iodelai de plaisir.

Je baissai les yeux sur mes cuisses. Ca alors !

J'étais hermaphrodite ! J'avais une bite rayée qui gigotait dans tous les sens, comme une queue de tigre ! Hilarant ! Je l'empoignai et la pris dans ma bouche. Je la suçai avec avidité. Elle avait un goût d'écorce pourrie.
Commenter  J’apprécie          293
jeranjou   26 janvier 2014
La reine de la nuit de Marc Behm
Ma virginité, comme une comédie à succès, tenait l'affiche saison après saison.
Commenter  J’apprécie          312
jeranjou   18 septembre 2013
Tout un roman ! de Marc Behm
Je tendis l’oreille. Oui… quelqu’un marchait dans l’herbe haute, un peu en amont, juste derrière nous. […]



Je vis alors le sommet de sa tête émerger dans des hautes tiges :



Une tête ovale, noire te hirsute, grosse comme une coupole.



Un buffle ? Un onagre ? Un oryx ? Un gnou ? Un élan ?



Non… […]



C’était un gorille !

Commenter  J’apprécie          271
jeranjou   07 novembre 2013
Tout un roman ! de Marc Behm
Je courais donc sur le bas-côté de la route express quand… quand je la vis…



Trois hommes costauds, au teint moutarde, la crucifiaient à coups de marteau ! Je ne pus en croire mes yeux ! Ils la clouaient à une palissade !

Je me mis à crier. Ils déguerpirent en me voyant.



Je m’approchai d’elle, la comtemplai. Elle était brune aux yeux verts, de type indien, exortique.



-Déclouez-moi, dit-elle.



Par bonheur, elle n’avait pas de mal !

Commenter  J’apprécie          260

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Ennio Morricone

Pour une poignée de dollars, Le Bon, la Brute et le Truand, il était une fois la Révolution... Comment se nomme le réalisateur de ces films, complice d'Ennio Morricone?

Francis Ford Coppola
Sergio Leone
Martin Scorcese

8 questions
21 lecteurs ont répondu
Thèmes : films , filmographie , cinema , compositeur , bande originale , adapté au cinéma , littérature , polar noir , romans policiers et polars , Musique de filmCréer un quiz sur cet auteur

.. ..