AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.6 /5 (sur 141 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1974
Biographie :

Marie Leymarie a suivi des études de russe. Elle exerce ensuite le métier de documentaliste dans les cités de Seine-Saint- Denis et anime des ateliers d'écriture avec des élèves en difficulté. Au cours d'un congé parental, elle écrit son premier roman et devient traductrice d'anglais. Auteur de romans et traductrice, Marie Leymarie habite aujourd'hui Dijon.

Source : Ricochet jeunesse
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Vous ne savez que choisir dans tout ces coups de coeur ? Ne vous en faites pas ! Chaque semaine vos libraires vous proposent ici les 3 livres indispensables « la crème de la lecture fouettée acidulée piquantée » en format poche ou grand format ! • Dévisagée de Erin Stewart et Marie Leymarie aux éditions Gallimard Jeunesse https://www.lagriffenoire.com/1033157-romans-pour-enfants-devisagee.html • Super potes de Emmanuelle Beulque, Steve Small aux éditions Sarbacane https://www.lagriffenoire.com/1034107-divers-jeunesse-super-potes.html • Rouge Tango de Charles Aubert aux éditions Slatkine & Cie https://www.lagriffenoire.com/1033807-meilleures-ventes-polar-rouge-tango.html • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #conseillecture #editionsgallimard #editionssarbacane #editionsslatkineetcie

+ Lire la suite

Citations et extraits (44) Voir plus Ajouter une citation
orbe   12 juin 2016
Les effets du hasard de Marie Leymarie
La vérité, c'est qu'on est tous faibles et qu'on a tous du mal à vivre. C'est un un mensonge de croire qu'on peut supprimer la souffrance. On ne peut pas, c'est comme ça.
Commenter  J’apprécie          160
MadChickpea   19 janvier 2021
La fille sous cellophane de Marie Leymarie
Careless child

Left his dreams

Scattered in the grass

Left his soul

Shattered the ground



She dances alone

The woman with no arms

Harmless



Smokey grey afternoon

Rain pounding in my heart

Love seeping through my veins

Blood dripping on the floor



Sitting in an old armchair

Creaking

Standing in the dead of night

Crying
Commenter  J’apprécie          00
Saiwhisper   22 octobre 2018
2 mamans pour Mokiko de Marie Leymarie
- C'est comme ça, les doudous, on les aime même s'ils sont mous, moches et mouillés.

- Ah, bon, j'ai dit.

- Eh oui, a continué maman. C'est comme les enfants. On les aime même quand ils sont couverts de taches de boue et de chocolat, les cheveux en désordre et le pantalon déchiré. C'est mystérieux, mais c'est comme ça.
Commenter  J’apprécie          90
Harioutz   20 avril 2016
La petite fille dans une boîte en verre de Marie Leymarie
J'ai rêvé de Lola cette nuit. Elle volait dans le ciel. Je ne sais si c'est parce qu'elle a l'air d'un ange ou si c'est parce que j'ai eu tellement peur qu'elle en devienne un.

Dans mon rêve, elle n'avait pas l'air de souffrir. Son petit visage était détendu et elle ouvrait grands les yeux. Elle semblait me dire : "Regarde comme la vie est belle !"

Au réveil, j'ai vu le berceau vide près de mon lit et je me suis sentie triste. La vie n'est pas belle. Lola a encore des tuyaux sous le nez pour respirer, un tuyau pour manger ... Mais ce n'était pas une tristesse très profonde parce qu'au fond de moi, je savais que Lola allait dormir un jour dans ce berceau, à côté de moi. (p.125).
Commenter  J’apprécie          80
orbe   06 mars 2016
Mamie a disparu de Marie Leymarie
Si mamie n'était pas aux toilettes, où avait-elle pu aller ? Et pourquoi était-elle partie sans nous prévenir au moment où le train était plongé dans l'obscurité ?

- Elle n'a pas pu disparaître, a déclaré papa, plus pour lui que pour moi.
Commenter  J’apprécie          80
Sio   03 juillet 2016
Les effets du hasard de Marie Leymarie
- ça va, tu te plais dans ce lycée ?

Elle a haussé les épaules.

- Je n'aime pas beaucoup la mentalité, mais ça va... Heureusement, il y a Anthony...

J'ai senti un pinçon de jalousie.

- Juste une personne, ça ne suffit pas...

- Ce n'est pas la quantité qui compte. ça ne m'intéresse pas d'avoir plein d'amis. Les seuls qui m'intéressent, ce sont ceux qui savent qu'il faut se battre pour avoir le droit d'être soi-même.
Commenter  J’apprécie          70
Harioutz   20 avril 2016
La petite fille dans une boîte en verre de Marie Leymarie
J'aimerais parfois ne rien savoir du tout, ne pas parler le langage de maman, le langage de ses mots qui ne disent pas ce qu'ils pensent, le langage de son visage, de ses rides près des yeux, du coin de ses lèvres. J'aimerais être comme une tortue, protégée par une carapace sans fenêtre.

Mais je n'ai pas la chance d'être une tortue, je suis une petite fille. J'essaie de baisser mon store intérieur, mais c'est difficile. Des rais de lumière passent à travers les fentes. (p.35).
Commenter  J’apprécie          60
corinnejack   13 mars 2011
Le défi de Marie Leymarie
Il a envie de mourir. Tout plutôt que de reposer les pieds par terre, dans cette réalité insupportable. Cette réalité où il est seul dans une cabine et où les autres, ailleurs, sont en train de gagner. Il ne fait plus partie de ceux qui ont le droit d'être serrés dans les bras, portés aux nues, adulés. Il est de ceux qui ont trahi
Commenter  J’apprécie          41
Sio   03 juillet 2016
Les effets du hasard de Marie Leymarie
Dès qu'il a eu fini son dessert, papa est allé faire des réussites sur sa tablette, parce qu'il était fatigué. Il paraît qu'il en a besoin, après sa journée de travail. Faire le vide. Moi, c'est le contraire. Je voudrais faire le plein. Je ne vois pas l'intérêt d'être vide.
Commenter  J’apprécie          40
Himbereis   27 août 2016
Les effets du hasard de Marie Leymarie
Je me suis lancée.

Je n'ai évidemment pas dit qu'Anthony avait été fabriqué par ses parents. J'ai seulement dit que j'avais cru comprendre qu'au lycée il y avait quelqu'un qui n'avait pas été acheté, mais fabriqué par ses parents.

Le père de Lily n'a pas du tout réagi comme je m'y attendais. Il n'a pas été choqué, il n'a même pas froncé les sourcils. Il m'a juste regardé, un peu fixement.

- C'est possible, a-t-il répondu lentement. Il y a chaque année quelques milliers d'enfants qui naissent… comment dire… de façon naturelle.

- Comment ça ?

Il nous a alors expliqué. La façon naturelle, c'est un truc de fou. Le bébé se fabrique dans le ventre de la mère. Il y reste neuf mois. Quand il sort, il est fabriqué. Produit fini. Ça se fait tout seul, il n'y rien besoin de contrôler.

J'ai tout de suite demandé :

- Pourquoi les gens ne font pas ça, au lieu de payer les yeux de la tête ?

- Parce que, dans la façon naturelle, a-t-il répondu, on ne peut pas décider à quoi ressemblera l'enfant. C'est l'inconnu total.

- Ah !… me suis-je exclamée, dépassée. Mais alors… s'il est bête ? Ou s'il est moche ? Comment on fait ?

Il a haussé les épaules.

- C'est bien pour ça que plus personne ne veut prendre ce risque.  p.66-67
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox