AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782075129572
464 pages
Éditeur : Gallimard Jeunesse (06/02/2020)

Note moyenne : 4.26/5 (sur 60 notes)
Résumé :
Ava a tout perdu dans l'incendie qui a ravagé sa maison : ses parents. Sa meilleure amie. Même son visage. Elle n'a pas besoin d'un miroir pour savoir à quoi elle ressemble - la violence du regard des autres lui suffit. Sa rencontre avec Piper, une adolescente déchaînée qui porte comme elle des cicatrices, l'aide à surmonter son retour au lycée. Il reste à Ava son humour, des amis fabuleux et une voix faite pour chanter...
Osera-t-elle seulement monter sur sc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
Gaoulette
  01 juillet 2020
Un hymne à la vie! Un appel à la tolérance! Un droit à la normalité malgré nos cicatrices! Un immense coup de coeur!
Snif snif snif snif…. C'est avec beaucoup d'émotion que je termine ce Young adult. Un roman percutant qui nous fait mal au coeur tellement on ressent la douleur physique et psychique d'Ava notre héroïne.
Erin Stewart ne mâche pas ses mots et nous décrit le calvaire, la remise en question, la peur de cette jeune fille. L'auteure nous ouvre les porte du service hospitalier des grands brûlés.
Ava, 17 ans a fait une promesse : Essayer de retrouver une vie normale. Est-elle prête à affronter le regard des autres?
Une lecture très dure où le jeune lecteur sera face à la bêtise humaine. C'est certes une fiction mais à travers les remerciements, on comprend que l'auteure sait de quoi elle parle. La réalité est bien cruelle.
Un roman touchant dont on ressent tout l'amour de Glenn et Cora qui eux aussi sont en deuil. Des thèmes forts abordés tels que l'amitié, le deuil, la reconstruction , le syndrome du survivant, la dépression juvénile, le harcèlement. Un roman jeunesse qui fait mal, qui bouleverse. Mais il véhicule surtout un message d'espoir. Un énorme coup de coeur!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
ART3MIS
  05 mars 2020
Avant de lire ce livre majestueux assure toi d'avoir un paquet de mouchoir, voire plusieurs. Évite de lire le soir aussi. Même si ce livre est très envoûtant je ne te conseille pas, mais alors pas du tout, de faire l'erreur (que j'ai faite, ô désespoir) de lire ce bouquin tard (1h30 du matin O_o)… Les émotions ne sont que plus fortes et c'est fatal pour les coeurs d'artichaut sauf si tu veux te faire un peu mal...
C'est l'histoire d'Ava, une adolescente qui a tout perdu dans un incendie. Ses parents, sa meilleure amie, son apparence et toutes les choses qui vont avec. Elle doit se reconstruire complètement et, selon sa psychologue, retrouver une “nouvelle normalité”. Sauf que ce n'est pas facile quand on la compare avec Freddie Krueger…
Ava, ma très chère Ava, cette fille qui est le personnage principal de l'histoire possède un cynisme à tout épreuve. Dans les moments pesants de l'histoire, elle apporte une touche fraîcheur avec son humour noir. Elle vous arrache un sourire à travers les larmes et l'on ne peut que s'attacher plus encore à elle. Aussi, nous pouvons la voir évoluer au fur et à mesure. Elle est forte et ce trait de caractère est présent durant tout le livre.
Piper : La partenaire de couloir d'Ava est totalement libre d'elle-même. Elle n'hésite pas à dire les choses et met en place une entraide entre Ava et elle. Ce personnage a ses défauts mais ses qualités aussi. Elle est totalement dans l'optique de se démarquer, ne pas devenir une autre de ses victimes du feu. Ah oui et elle ne jure que par le fuchsia… :)
Dès les premières pages on comprend que ce livre n'est pas comme les autres, Erin Stewart nous montre sans retenu la vie brisée d'Ava et à plusieurs reprises l'émotion monte aux yeux. Il nous montre la bravoure de ces personnes.
Ce livre m'a transporté avec Ava, Piper, Asad et les profonds débiles des lycées. Je n'ai pas lu, j'ai vécu l'histoire. Et boudiou !, ça ne m'était pas arrivé depuis longtemps ! Cette histoire est touchante, elle nous fait comprendre que tout le monde a des cicatrices plus ou moins visibles mais elles font parti de notre histoire. J'avais peur que l'auteur tombe dans du cliché mais pas du tout, ce roman est hors du commun !
C'est un “modèle” pour nous tous ;),
Bonne lecture !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
letilleul
  23 juillet 2020
Rien de mieux que ce roman pour comprendre et expérimenter la souffrance et le handicap lié à un accident dramatique de la vie ! le roman ne fait aucune concession quant à la colère, au désespoir, à la souffrance corporelle atroce qui dévastent Ava, jeune fille de 16 ans dont l'avenir vole en éclat du jour au lendemain. Mais quel exemple de force morale, de l'indispensable force que donne sa passion pour le chant, ainsi qu' un entourage familial aimant.
Son retour au lycée est une épreuve que seul quelqu'un d'exceptionnellement solide peut endurer. le lecteur est révolté à la lecture par la bêtise des groupes et de la société face au handicap, à la différence. Heureusement les germes de l'humanité sont les plus forts avec une belle rencontre, un amitié qui contribue à épanouissement et à la confiance en soi. Un roman qui transforme et bouleverse
Lien : http://www.liresousletilleul..
Commenter  J’apprécie          190
Analire
  28 février 2020
Ava a perdue ses parents et sa cousine dans un incendie qui a ravagé sa maison. Sauvée in extremis de la mort, la jeune fille conserve néanmoins des cicatrices qui lui rappèleront à tout jamais ce drame : elle est brûlée à plus de 60% du corps, la laissant défigurée et différente. Après de longs mois de coma et de greffes diverses, Ava sort de l'hôpital et est poussée par sa tante et son oncle à se re-sociabiliser en retournant à l'école. D'abord mal à l'aise par tous ces regards interrogateurs, rieurs, dégoûtés qui s'abattent sur elle, Ava va faire la rencontre de Piper, une jeune fille également victime d'un incendie qui lui a coûté ses jambes et lui a laissé des cicatrices indélébiles. Ensemble, elles vont se soutenir et réapprendre à profiter pleinement de la vie.
L'amitié qui lie Ava et Piper est belle, pure, profonde et sincère. Toutes deux ont vécues des atrocités qui les rassemblent et font qu'elles se comprennent sans doute plus que quiconque puisse le faire. Elles se ressemblent dans leurs malheurs, mais aussi dans leurs difficultés à s'accepter et à se faire accepter. Dans cette tâche difficile, elles sont soutenues par leurs proches, mais aussi par Madame Layne, une grande brûlée qui dirige un groupe de soutien pour les personnes ayant subies le même incident, ainsi que par un jeune homme nommé Asad, sympathique, drôle, attachant et très attaché aux jeunes filles.
Erin Stewart s'attaque à des sujets contemporains, qui reviennent souvent dans les romans jeunesse récemment édités : le harcèlement scolaire, les moqueries, le jugement, les différences, l'acceptation de soi. L'apparence physique d'Ava est différente de celles des jeunes filles dites « normales » : Ava a des cicatrices qui lui parsèment l'intégralité du corps, il lui manque une oreille, elle a une main sur laquelle on lui a greffé un orteil, elle a des trous pleins le crâne chevelu… elle n'est plus la Ava d'Avant l'Incendie, comme elle aime à s'appeler, physiquement et mentalement, l'ensemble de sa vie a basculée, la transformant à jamais. Mais elle n'en reste pas moins une jeune fille normale, qui a besoin d'être entourée d'amour, de se faire des amis, de sortir, de tomber amoureuse, de rire et de vivre son rêve : chanter. Ava va devoir accepter sa nouvelle apparence physique et se bâtir sa « nouvelle normalité ». Un défi de taille, mais essentiel pour qu'elle puisse poursuivre sa vie sainement.
J'ai beaucoup appréciée les leçons de morales distillées un peu partout dans ce récit. Je suis certaine que cette histoire permettra aux jeunes adolescents qui la liront de changer partiellement leur façon de penser et de juger autrui.
Un roman captivant, doté d'une puissance narrative qui fait réfléchir sur l'acceptation de soi et le jugement d'autrui. J'ai passé un bon moment de lecture, pleins d'émotions.
Lien : https://analire.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Ewylyn
  17 mai 2020
Une fois de plus, c'est une découverte très intéressante. J'ai profité du challenge de Bulledop « Booktajournée » pour le lire, il est très touchant et atypique et même s'il y a des choses qui me font tiquer, j'ai passé un très bon moment de lecture. Je remercie les éditions Gallimard Jeunesse ainsi que le site On lit plus fort pour cette découverte.
J'ai apprécié de rencontrer la jeune Ava, elle est aussi fragile que forte, elle est captivante et j'ai bien aimé suivre son évolution, ses changements. de plus, elle est plutôt drôle et piquante, son histoire fait forcément réfléchir, elle interpelle et interroge, pourra déranger également. Elle est brûlée à 60 %, et ne nous cache rien de son calvaire, de ses idées sombres, du fait qu'elle souffre autant physiquement qu'à cause du regard des autres. C'est donc une héroïne attachante et incroyable que nous propose de suivre Erin Stewart.
L'histoire est très touchante, simple et elle manquera peut-être de rebondissements pour beaucoup de lecteurs, néanmoins, l'intrigue sait être percutante. Rien n'est acquis, personne n'est mauvais ou bon, même quand on vous présente des personnages en apparence antagonistes ou amicaux. J'ai apprécié les thèmes développés comme le deuil, l'identité et la reconstruction, l'amitié et la famille, la souffrance. L'idée de se trouver une nouvelle normalité quand tout a été éclaté en mille morceaux. L'autrice sait jouer sur les émotions, elle sait distiller ses messages avec justesse, humour et philosophie. Sa plume est efficace, moderne et très fluide, j'ai pris plaisir à suivre les personnages, à découvrir ce quotidien morcelé qu'Ava doit recoller pour s'en sortir. Les pages défilent très vite et le final est fantastique. Par ailleurs, j'ai adoré ces petites références aux comédies musicales de Broadway, au Magicien d'Oz et Wicked, au théâtre en général, c'était très cool.
Ava vit désormais avec son oncle et sa tante, Glenn et Cora ont perdu leur fille dans l'incendie qui a tué les parents d'Ava. J'ai adoré ce couple, j'ai senti à quel point ils étaient attachés à leur fille décédée, tout en s'accrochant à Ava. Ce fut une famille touchante, un peu maladroite par moment, mais j'ai apprécié ce couple, leur caractère et leur force moral. J'ai eu un petit coup de coeur pour Asad. Il est vraiment sympathique et hors norme, perché dans son univers et c'était super marrant, original et atypique. J'ai en revanche eu plus de mal avec Piper. Son histoire, la vérité, tout ça a beau la rendre attachante, je ne l'ai pas aimé avec son côté dirigiste, sa haine qu'elle camouflait en cynisme, les mensonges et magouilles dans le dos d'Ava… On sent toute la fragilité de Piper, son mordant, elle est drôle et piquante, mais les points négatifs m'ont fait tiquer sur plus d'un point, c'était trop pour apprécier pleinement ce personnage.
En conclusion, c'est un roman très intéressant que nous offre Erin Stewart. Il est prenant à cause de son sujet, de cette manière à la fois moderne et humoristique de traiter de certains sujets. C'est dérangeant et déconcertant, tout en étant très sympathique et agréable à lire. Beaucoup de philosophie, de références culturelles, d'émotions et des personnages très attachants. J'ai passé un chouette moment de lecture et nul doute que le roman fut marquant.
Lien : https://la-citadelle-d-ewyly..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
AnalireAnalire   20 février 2020
Quand une ado normale se regarde dans le miroir, c'est pour vérifier que son rouge à lèvres n'a pas débordé ou que son brushing n'est pas retombé. Son reflet la rassure, et si elle n'aime pas ce qu'elle voit, elle s'arrange.
Mais pour moi, le miroir est un rappel.
"Tu es un monstre."
Impossible de changer ça.
Commenter  J’apprécie          60
CarolineDBruihierCarolineDBruihier   18 mars 2020
Toute la question, c'est que tes cicatrices peuvent te couper des autres, mais elles peuvent aussi t'en rapprocher... (...) C'est toi qui décides ce que tes cicatrices font de toi. Toi qui décides si tu acceptes de t'ouvrir à l'amour. Cette nuit-là, dans l'incendie, tu as choisi de vivre. Il faut continuer à choisir la vie.
Commenter  J’apprécie          50
AnalireAnalire   21 février 2020
Je suis une bête curieuse qu'on observe, pas une personne à qui l'on parle.
Voilà pourquoi je n'ai pas besoin de miroir ; je rencontre mon reflet dans les yeux de tous ceux qui m'entourent.
Mon visage me revient sans cesse en pleine face.
Commenter  J’apprécie          70
AnalireAnalire   23 février 2020
Vis les étoiles les plus hautes, Ava, tu en décrocheras forcément une. Mais d'abord, il faut viser.
Commenter  J’apprécie          120
AnalireAnalire   24 février 2020
J'entends mon père dire à la petite fille de huit ans que j'étais que la vie est aussi vaste que la galaxie.
Commenter  J’apprécie          90

Videos de Erin Stewart (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Erin Stewart
Avis sur Dévisagée à 7:55
autres livres classés : cicatriceVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Livres et auteurs chez PKJ (pocket jeunesse)

Qui est l'auteure de "Eleanor & Park" et "Carry on" ?

Cat Clarke
Marika Gallman
Rainbow Rowell
Jo Witek

20 questions
69 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature pour adolescents , jeune adulteCréer un quiz sur ce livre

.. ..