AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.26 /5 (sur 252 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Gourgé, Deux-Sèvres , le 15/06/1960
Biographie :

Après avoir étudié le journalisme à Strasbourg, Marie-Monique Robin se rendit au Nicaragua, et travailla en Amérique du Sud en tant que journaliste indépendante. Elle fit plus de 80 séjours dans cette région du monde, dont 30 à Cuba. Elle réalisa des reportages sur les guérillas colombiennes, puis travailla pour l'agence CAPA.

Elle a écrit plusieurs livres et réalisé plusieurs documentaires sur l'Amérique latine et ses rapports avec les pays coloniaux.

Elle est également l'auteure du livre et du film documentaire intitulé Escadrons de la mort, l'école française, basés sur son enquête à propos d'éventuels liens unissant les services secrets français à leurs homologues argentins et chiliens (DINA).

Marie-Monique Robin a produit un livre et un film documentaire avec les éléments réunis lors de son enquête sur le trafic d'organes, intitulés Voleurs d'yeux, qui fut projeté aux Nations unies, lesquelles décidèrent, ultérieurement, de lancer une investigation concernant ces pratiques. Elle obtint pour ce reportage le prix Albert-Londres en 1995.

Elle a écrit un livre sur le paranormal où elle affirme la réalité des tables tournantes et de la psychokinèse.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Marie-Monique Robin   (12)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

CLIMAT, CHAUD DEVANT ! avec Marie-Monique ROBIN, Daniel NAHON, Joël GUIOT, Barbara GLOWCZEWSKI, Éric DE KERMEL


Citations et extraits (81) Voir plus Ajouter une citation
Nastasia-B   07 décembre 2013
Les 100 photos du siècle de Marie-Monique Robin
Septembre 1923, rue Schelling à Munich. Au fond d'une cour, un studio : " Photohaus Hoffmann ", dit l'enseigne. C'est là qu'a rendez-vous un certain Adolf Hitler qui préside un obscur "Parti national-socialiste des travailleurs ". En Allemagne, personne ne connaît son visage : il a demandé à son ami Heinrich Hoffmann de lui tirer le portrait. Les deux hommes se sont rencontrés en 1920 et partagent les mêmes convictions d'extrême droite. De cette première séance de pose sortira une photo largement diffusée après le putsch manqué de 1923. Le couple Hitler-Hoffmann est né, qui conduira à la création du mythe " Führer ". [...]

Mai 1945. Hoffmann est arrêté par les Alliés qui confisquent ses biens, dont ses 2,5 millions de photos. Incarcéré à Nuremberg, où se prépare le procès des criminels nazis, il est contraint de classer ses archives pour fournir des preuves à charge contre certaines personnalités. Lors du procès, le photographe est reconnu coupable dans la catégorie n°1, celle des principaux responsables nazis, au motif que ses " photos ont largement contribué à la prise de pouvoir de Hitler ".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Marie-Monique Robin
moravia   15 novembre 2014
Marie-Monique Robin
A propos "des moissons du futur".



- Ce qui se passe est un énorme gâchis. Il faut rappeler que non seulement l'industrie agroalimentaire rend les gens malades, mais qu'en plus elle ne parvient pas à nourrir le monde : 1 milliard de personnes souffrent de la faim. L'argument qui dit que les pesticides constituent la seule solution à la famine est donc complètement faux. Il faut aller sur place pour voir ce qui se passe. La bonne nouvelle, c'est qu'avec l'agroécologie, il y a des solutions qui marchent.



- Et la mauvaise nouvelle?





- J'ai fait plusieurs fois le tour du monde mais je n'ai jamais ressenti un tel sentiment d'urgence que lors de ce voyage qui m'a mené du Mexique au Malawi, en passant par le Japon. Nos enfants vont vivre dans un chaos inouï : des millions de réfugiés, la fin du pétrole et du gaz... La nécessité d'agir est extrême, les solutions sont à notre portée, mais on continue à faire comme si de rien n'était. On a les moyens de s'en sortir, mais je suis en même temps très pessimiste parce que, pour la première fois, je me dis qu'il est peut-être déjà trop tard.

Propos recueillis par Kristel Le Pollotec.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          202
ErnestLONDON   06 février 2021
La fabrique des pandémies de Marie-Monique Robin
Les épidémies de zoonoses et de maladies à transmission vectorielle sont liées aux pertes de biodiversité, mesurés par le nombre d’espèces sauvages menacées ou par la densité du couvert forestier. Donc, si on résume : plus de biodiversité signifie plus de pathogènes, mais moins de biodiversité signifie plus d’épidémie infectieuses. 
Commenter  J’apprécie          210
Marie-Monique Robin
BRAEM   18 mai 2022
Marie-Monique Robin
La biodiversité, c'est notre maison.

Si on la détruit, on ne survivra pas.



dans le journal "Le Soir" des 7 et 8 mai 2022.
Commenter  J’apprécie          20
ErnestLONDON   17 février 2021
La fabrique des pandémies de Marie-Monique Robin
On savait. Mais les politiques font la sourde oreille, en continuant de promouvoir une vision technicise et anthopocentrée de la santé, qui fait la part belle aux intérêts des multinationales pharmaceutiques et de l’agrobusiness, lesquelles partagent les mêmes actionnaires et fonds de pension, dont les dirigeants sont lobotomisés par la recherche de profit à cours terme. Ce grand aveuglement collectif est entretenu par la balkanisation des disciplines scientifiques et des instances ministérielles, qui fonctionnent en “silos“, sans aucune connexion entre elles.
Commenter  J’apprécie          170
Marie-Monique Robin
BRAEM   18 mai 2022
Marie-Monique Robin
Il est trop tard pour être pessimiste, il faut garder le pessimisme pour des jours meilleurs.



Dans le journal "Le Soir des 7 et 8 mai 2022.
Commenter  J’apprécie          00
Dixie39   06 avril 2015
Le monde selon Monsanto : De la dioxine aux OGM, une multinationale qui vous veut du bien de Marie-Monique Robin
J'ajouterai, en guise de conclusion, que pour nous aussi, les citoyens et citoyennes de la bonne vieille planète Terre, "l'affaire est sérieuse". Après avoir, pendant quatre ans, suivi à la trace la firme de Saint Louis, je me crois en mesure de pouvoir affirmer qu'on ne peut plus dire qu' "on ne savait pas" et qu'il serait irresponsable de laisser la nourriture des hommes tomber en de pareilles mains. Car s'il y a désormais une chose dont je suis sûre que je ne veux pas, pour moi et encore moins pour mes trois filles et mes (futurs) petits-enfants, c'est bien du monde de Monsanto...
Commenter  J’apprécie          150
Dixie39   05 avril 2015
Le monde selon Monsanto : De la dioxine aux OGM, une multinationale qui vous veut du bien de Marie-Monique Robin
La pratique instituée par Monsanto scelle une "double révolution" : "La première (...) c'est le fait d'avoir le droit de breveter des semences, ce qui était absolument interdit jusqu'à l'avènement de la biotechnologie ; la seconde, c'est l'extension des droits du fabricant conférés par les brevets. Je reprendrai pour cela l'image qu'aime employer Monsanto : il compare la semence transgénique à une voiture de location ; quand vous l'avez utilisée, vous la rendez à son propriétaire. En d'autres termes, la firme ne vend pas de semences, elle se contente de les louer, le temps d'une saison et elle reste propriétaire ad vitam aeternum de l'information génétique contenue dans la semence qui est dépourvue de son statut d'organisme vivant pour devenir un simple "produit" (commodity). Finalement les paysans sont devenus les exécutants de la propriété intellectuelle de Monsanto. Quand on sait que les semences constituent la base de la nourriture du monde, je pense qu'on a des raisons de s'inquiéter...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Snail11   30 juin 2021
La fabrique des pandémies de Marie-Monique Robin
Il faut en finir avec cette idée que nous sommes au sommet de la hiérarchie du vivant : nous ne sommes qu’une espèce parmi d’autres. Malheureusement, les seuls à l’avoir compris sont les peuples indigènes, qui sont aussi menacés d’extinction, ce qui n’est pas de bon augure pour l’humanité…



Sabrina Krief.
Commenter  J’apprécie          150
ErnestLONDON   05 novembre 2018
Le monde selon Monsanto : De la dioxine aux OGM, une multinationale qui vous veut du bien de Marie-Monique Robin
Monsanto savait que les PCB représentaient un risque grave pour la santé dès 1937. Mais la société a fait comme si de rien n’était, jusqu’à l’interdiction définitive des produits en 1977.
Commenter  J’apprécie          151

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Le sphinx de Delft : Johannes Vermeer

Marcel Proust considérait la « Vue de Delft » comme le plus beau tableau du monde : « Pris d’étourdissements, il fixe son regard sur un détail du tableau. Il se répétait : « Petit pan de mur jaune avec un auvent, petit pan de mur jaune. » Dans quel roman de Proust, Bergotte a une indigestion devant le tableau, s’écroule sur un canapé et meurt.

À l’ombre des jeunes filles en fleurs
Le Côté de Guermantes
La Prisonnière

12 questions
10 lecteurs ont répondu
Thèmes : peinture hollandaise , 17ème siècle , artCréer un quiz sur cet auteur