AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.22 /5 (sur 78 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1982
Biographie :

Matthieu Falcone vit dans la campagne provençale, près de Manosque.

Source : www.gallimard.fr; site Albin Michel
Ajouter des informations
Bibliographie de Matthieu Falcone   (2)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Pierrick continue la rentrée littéraire avec ses coups de coeur romans français ! Tanguy Viel et Matthieu Falcone sont à l'honneur ! Campagne : https://bit.ly/3tMPJux La fille qu'on appelle : https://bit.ly/3lpIwNg


Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
joedi   12 février 2022
Campagne de Matthieu Falcone
… l’hiver est arrivé, a étendu son royaume de nuits longues et hantées de solitudes, de désirs inassouvis, de regrets qui nous poussent aux confins de nos propres limites. Ce furent les heures où l’on se demandait, entre nuit et brouillard, pourquoi l’on n’avait pas accompli tout ce que l’on s’était promis, tant que le jour était clément, qu’il nous serait resté des forces, assez pour entreprendre des choses et d’autres que l’on s’était juré de faire avant que le froid et la pluie nous en empêchent — avant que l’âge …



p. 137
Commenter  J’apprécie          110
asnico   27 août 2021
Campagne de Matthieu Falcone
Nous autres paysans, agriculteurs, travailleurs de la terre et des bêtes, nous ne faisons que transmettre. A peine si, d'une génération à l'autre, nous osons modifier un peu l'usage des outils. On vit avec son époque, tout de même, on prend les nouveautés pour ce qu'elles sont, des imaginations d'esprits éclairés qui nous rendront la vie plus facile. (p 34)
Commenter  J’apprécie          60
nathavh   26 mai 2022
Campagne de Matthieu Falcone
De nos jours, on a une vision fantasmée de la nature, de ce qu'on s'en est trop éloigné. Quand je dis on, je parle pour la plupart, qui vivent là-haut dans les villes. On imagine les forêts comme des lieux qu'il faudrait laisser vierges de toute main d'homme. On prétend que la nature n'a pas besoin de nous. Mais si nos forêts partent en fumée, c'est parce qu'on les laisse pousser sans les soigner. On voudrait ne plus tirer bénéfice de la nature, ne plus élever de troupeaux pour ne pas leur faire de mal, mais dans le même temps, on exploite l'homme chaque jour un peu plus, et on veut de la technologie, mais qu'elle pousse seule dans notre main. On voudrait que les arbres croissent, et toutes les petites fleurs, mais on veut aussi interdire la chasse, sans se rendre compte que les chasseurs nous délivrent du gibier qui broute nos arbres, qui se frotte aux jeunes troncs et, finalement, les assassine. On voudrait les loups et que les bergers s'en aillent, parce qu'ils font du mal aux petits agneaux. On dit que c'est pour la nature, mais on juge tout par rapport à nous. Comme si les bêtes pensaient de même que nous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
michdesol   30 janvier 2022
Campagne de Matthieu Falcone
Mars, c'est le soleil qui se fait désirer et nous attache plus sûrement à lui en jouant à cache-cache, une vraie donzelle, un grand Narcisse immature ou un parfait manipulateur, on ne sait plus à ce stade. Il te fait espérer, puis il te lâche, jusqu'au moment où tu croiras l'avoir saisi pour de bon, que tu pourras l'étreindre tout un été, et tu croiras que c'est pour la vie, et quand tu t'y seras bien habitué, à sa chaleur égale, elle diminuera sournoisement avant de s'éclipser et de te relâcher dans ta noirceur glaciale de solitude. Ainsi va la vie, ainsi va le monde, d'écueil en étreinte, et bêtes que nous sommes, ou n'ayant pas le choix, nous avançons en y croyant, qu'une chose peut être gagnée pour la vie. L'homme, décidément, n'apprend rien. Il tombe et se relève, perpétuellement, et d'aucuns s'en émeuvent comme devant un enfant, quel courage, qu'elle foi ! On peut tout aussi bien en être lassé, et trouver la répétition lancinante, un rien désespérante.
Commenter  J’apprécie          40
Day-sy   28 octobre 2018
Un bon Samaritain de Matthieu Falcone
l’homme moderne a besoin d’un refuge de silence et de calme qu’il ne peut trouver que chez lui. Quand on l’empêche d’être en paix chez lui, il devient fou. C’est ainsi que les gens se suicident ou tuent leur voisin ou se font des guerres sans fin : parce qu’on les empêche d’être en paix chez eux, dans ce qu’ils appellent leur nid
Commenter  J’apprécie          50
Day-sy   28 octobre 2018
Un bon Samaritain de Matthieu Falcone
Alors ils sont entrés dans la cuisine avec leurs vêtements mille fois remis qui devaient encore suppurer le pollen des côtes de Libye, l’haleine torride du sable des déserts et le sel des embruns, tout ça sous le jus de trottoir parisien, l’urine mal essuyée, les humeurs d’hommes et cette transpiration puissante, les aisselles qui ont craché tout ce qu’elles ont, partout où ça se plie et se déplie à longueur de journée, où ça frotte et chauffe et rend cette eau salée et tout ce qu’elle porte du dedans 
Commenter  J’apprécie          40
Natiora   06 septembre 2021
Campagne de Matthieu Falcone
Les hippies, ils nous ont déjà fait chier, mais ils savaient encore distinguer un champ de luzerne d’une prairie en jachère. Ces jeunes cons-là, ils ne savent plus rien. Ils te parlent de défendre la terre mais ils confondent un chêne et un peuplier. Ils ne savent pas où vit le blaireau et qu’il nous saccage les cultures tous les ans. Ils te prendraient un chat sauvage pour une chouette et ils n’ont aucune idée du travail qu’on fait. Mais pour donner des conseils, ils sont forts. Ils savent tout sur tout mais ils n’ont jamais rien fait. Et ils nous bousillent la terre en prétextant la célébrer.
Commenter  J’apprécie          30
dcombier   07 février 2019
Un bon Samaritain de Matthieu Falcone
Il savait que l'on intéresse en se faisant passer pour victime, et que c'est ainsi que l'on sape lentement toutes les bases sur lesquelles repose l'édifice dont les Occidentaux sont si fiers, si orgueilleux et qu'ils s'imaginent si solide, alors même qu'il est au bord de s'écrouler.
Commenter  J’apprécie          30
dcombier   06 février 2019
Un bon Samaritain de Matthieu Falcone
Ce n'est pas dans nos us, disait-il, que de loger des gens dont on ne sait pas s'ils sont de passage ou s'ils sont déjà installés. Nos logements ne sont pas fait pour cela, disait-il, ni nos vies organisées en ce sens.

"Cela est bon pour les peuples qui mènent encore une vie primitive, fortement liée à la nature, à ses cycles, à ses humeurs. Nous en sommes totalement déliés.La plupart d'entre nous ne peuvent se le permettre, simplement parce que c'est aujourd'hui matériellement impossible. On ne refuse pas d'accueillir l'autre parce qu'on ne l'aime pas, parce qu'on le redoute, mais parce que cela n'est plus possible, et les idéalistes de gauche refusent d'en prendre acte. Ils na voient que l'Autre, qu'ils divinisent bêtement."
Commenter  J’apprécie          20
Day-sy   28 octobre 2018
Un bon Samaritain de Matthieu Falcone
Qui n’a jamais eu envie d’enculer est une fiotte. Qui a su se retenir est un saint
Commenter  J’apprécie          46

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

20 titres de roman à compléter

André Malraux a publié un livre intitulé "Les chênes ....…" (compléter le titre)

... de la forêt
... qu'on abat
centenaires

20 questions
108 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur