AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.94 /5 (sur 880 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) à : Fleurus (Martinrou) , le 11/04/1951
Biographie :

Bernard Tirtiaux, maître verrier, acteur de théâtre, chanteur et écrivain belge contemporain, est né le 11 avril 1951 à Fleurus (Martinrou) en Wallonie (Belgique) où il réside, marié et père de trois enfants (deux garçons musiciens et une fille peintre).

Bernard Tirtiaux est maître verrier et il restaure et réalise des vitraux pour des églises mais aussi des sculptures monumentales comme la Cathédrale de Lumière, bâtie pour symboliser le centre géographique de l'Europe des Quinze en 1995, dans la forêt de Oignies-en-Thiérache, dans le sud de la Province de Namur, à un jet de pierre de la frontière française et de la petite ville française de Fumay.

Il est aussi occasionnellement chanteur et acteur de théâtre, notamment à la Ferme de Martinrou qu'il dirige avec son épouse.

A l'occasion de la remise des Prix des Lycéens 2006-2007, Bernard Tirtiaux a obtenu trois récompenses pour son roman "Pitié pour le mal": le Grand Prix, le Prix des Délégués et le Prix du Roman qui ébranle nos certitudes.
Bernard Tirtiaux a été le lauréat de la dernière édition du Festival d'Obourg en 1977.
Il est le frère de l'écrivain François Emmanuel et le neveu de l'écrivain Henry Bauchau.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Inauguration du vitrail de l'église de Ghlin, le 20 décembre 2015
Podcasts (1)

Citations et extraits (145) Voir plus Ajouter une citation
latina   26 février 2013
Prélude de cristal de Bernard Tirtiaux
Tu me manques, Lazare, ce qui m'invite à te débusquer partout où tes mains se sont attardées, dans les fleurs de tes vitraux, dans les échappées de musique où tu as guidé mes doigts, dans le visage de tes enfants, dans la profusion de nos souvenirs.

Tu me manques mais cette attente ne tient plus du déchirement que nous avons vécu loin l'un de l'autre des années durant.

Je vis avec toi une attente paisible, un doux échange sur cahier ligné, des confidences quotidiennes livrées à ton adresse aux courants d'air et aux nuages, des sourires à la lumière et aux plantations du jardin qui fleurent les retrouvailles et recèlent pour notre amour un parfum d'éternité.
Commenter  J’apprécie          250
joedi   03 mars 2016
Noël en décembre de Bernard Tirtiaux
Les grandes blessures de vie génèrent souvent des champs de haines irrationnelles mal ciblées et conduisent à des amalgames navrants.
Commenter  J’apprécie          260
latina   28 février 2013
Prélude de cristal de Bernard Tirtiaux
D'emblée, j'aime cette dame que les épreuves n'ont pas dépourvue de la beauté digne des gens façonnés par le courage.
Commenter  J’apprécie          240
latina   01 mars 2013
Prélude de cristal de Bernard Tirtiaux
Aussi vrai que l'ongle est au doigt, tu es Mon homme, Lazare. Je connais ton visage depuis la nuit des temps. Je suis tienne comme le sont ton bras, tes épaules robustes, ta belle tête de guerrier antique.

Rappelle-toi ! J'ai fleuri dans tes branches quand tu étais amandier, j'ai fondu ta voix dans mon chant.

Je suis à toi de toute évidence, au-delà des contrats des hommes, des échanges d'anneaux dorés, des promesses solennelles consignées au bas des livres. Ni épouse, ni promise, ni ange, ni mère, ni veilleuse sur le qui-vive, je suis Ton âme soeur.
Commenter  J’apprécie          210
latina   26 octobre 2019
L'ombre portée de Bernard Tirtiaux
Je ne suis pas à proprement parler un athée. Je suis de ceux qui donneraient un oeil pour que Dieu sorte de son absence. Je ne repousse rien. Je guette le signe que d'aucuns ont perçu sans équivoque et qui m'a échappé jusqu'ici.



Plus j'avance en âge, plus j'ouvre mon champ d'investigation. Le divin ne m'est pas apparu dans la tempête ni, du reste, dans le souffle d'une brise légère. Par contre, quelques manifestations s'en rapprochant sont arrivées jusqu'à moi dans l'incongru, le décalé, le hasardeux. Je vis avec l'impression récurrente que des messages me bombardent en permanence pour me parler de l'existence d'un univers parallèle auquel personne de ce côté-ci n'a réellement accès.

Je raconte volontiers le témoignage d'une guide-nature de mes amies qui promène des classes d'enfants. Elle leur fait découvrir la faune et la flore mais aussi des histoires locales. Ce jour-là, sur la place du village de Vierves, elle évoque le destin tragique d'une jeune femme convaincue de sorcellerie au XVIIe siècle et condamnée à être brûlée vive. Le groupe entoure la conteuse à l'exception d'une petite fille qui se tient à l'écart. Pointant l'enfant du doigt, la guide précise :

- Le bûcher a été monté à l'endroit exact où se tient votre condisciple. La sorcière immolée avait pour nom : Marguerite Piret.

La fillette, ébranlée, répond d'une voix ténue :

- Je m'appelle Marguerite Piret !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          186
Luniver   02 juillet 2012
Le passeur de lumière - Nivard de Chassepierre maître verrier de Bernard Tirtiaux
La voix effacée, mal assurée, déférente, est celle de Mamouk. Mamouk fait partie de la famille des discrets maladifs qui s'excusent cent fois d'être là, de respirer, de renifler, d'encombrer l'espace, qui reculent de deux pas pour un seul pas qu'ils font, qui, lorsqu'on les interpelle, tentent désespérément de se transmuter en une substance volatile.
Commenter  J’apprécie          190
domisylzen   16 juin 2016
Prélude de cristal de Bernard Tirtiaux
Il y a ceux qui donnent, il y a ceux qui comptent. Ton père n'avait rien d'un calculateur. Il était le feu pur !

Commenter  J’apprécie          200
Ione   09 août 2010
Le passeur de lumière - Nivard de Chassepierre maître verrier de Bernard Tirtiaux
Les voyageurs débouchent à la tombée de la nuit dans une vaste clairière.Des rougeoyances clairsemées éclatent çà et là, comme si le soleil dans son repli avait laissé tomber par mégarde quelques paillettes de ses coffres de lumière. Ce sont les fours en veilleuse du verrier Gautier de Chartres.
Commenter  J’apprécie          190
joedi   29 février 2016
Noël en décembre de Bernard Tirtiaux
On s'émeut des bébés jusqu'à en devenir gâteux mais la vérité est qu'ils sont vilains, objectivement peu séduisants. Il se dégage néanmoins de leur fragilité de nouveau-né une forme d'attraction liée à leur ressemblance avec tel ou tel, disparu ou vivant, en même temps qu'un soupçon diffus de ce qu'ils seront plus tard.
Commenter  J’apprécie          180
latina   11 mai 2015
Le puisatier des abîmes de Bernard Tirtiaux
J’ai suivi votre conférence. Je trouve votre idée remarquable, n’en déplaise à vos confrères et à cette presse imbécile qui a trouvé plus payant de vous lyncher que de vous défendre. Les gens sont sans imagination, sans audace ! Voyez comment votre auditoire a réagi !

Vous voulez connaitre mon sentiment sur ce sujet ? Eh bien, vous n’avez pas parlé d’eux ! C’est bien là la seule chose qui les émoustille : qu’on parle d’eux, qu’on lustre leur vanité, qu’on se réfère à eux, à leurs travaux, à l’excellence de leurs initiatives, à leur avis éclairé, bref, à leur importance. Leurs noms sur l’affiche, voilà ce qu’ils revendiquaient.

Commenter  J’apprécie          170
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Guy Bedos dans des films adaptés de romans

Futures Vedettes, le film français réalisé par Marc Allégret et sorti en 1955. Guy Bedos y joue le rôle de Rudi, le violoniste, est une adaptation de Entrée en scène, un roman de ...?...

Pearl Buck
Vicky Baum

10 questions
27 lecteurs ont répondu
Thème : Guy BedosCréer un quiz sur cet auteur
.. ..