AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4/5 (sur 586 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Quain, Saône-et-Loire , le 22/09/1907
Mort(e) à : Mesnil-Saint-Denis, Yvelines , le 20/02/2003
Biographie :

Maurice Blanchot est un romancier, critique littéraire et philosophe français.

Entre 1930 et 1940, il poursuit une carrière de journaliste dans la presse d'extrême droite (Journal des débats, Combat, Réaction, Revue française, L'Insurgé, Aux écoutes ).

De 1941 à 1944, il tient la chronique littéraire du Journal des débats. Pendant l'occupation, il refuse de collaborer avec le régime du maréchal Pétain, et se retire progressivement de toute vie publique. C'est le début d’un long exil intérieur où il se consacre à son œuvre « romanesque » et à sa réflexion sur la littérature.

En 1960, il signe le Manifeste des 121 et, en mai 1968, participe au Comité des écrivains et des étudiants.

Ses réflexions portent sur la création littéraire et artistique, la condition de réalisation, et la place de l'écriture littéraire au sein du langage. Sa pensée, très complexe et profonde, oscille entre philosophie et analyse littéraire.

Les rapports ou les engagements politiques de Maurice Blanchot avec l'antisémitisme et l'extrême droite font l'objet de nombreux débats, qui sont balancés par la posture de l'auteur pendant la guerre et surtout à la Libération et dans ses engagements vers le communisme ou une certaine idée de l'extrême-gauche, et contre la guerre d'Algérie, durant mai 68, contre la politique du général de Gaulle ou pour différentes causes soutenues par la Deuxième gauche. Cela n'ôte pas l'influence qu'ont eue la pensée et l'écriture de Blanchot sur tout un pan de la culture française des années cinquante et soixante et au-delà, et notamment ce qu'on appelle la French Theory.

Il est l'auteur de nombreux livres: "Thomas l'obscur" (1941); "L'Espace littéraire" (1955); "Le Livre à venir" (1959); "L'Écriture du désastre" (1980); "De Kafka à Kafka" (1981).

+ Voir plus
Source : www.leseditionsdeminuit.eu
Ajouter des informations
Bibliographie de Maurice Blanchot   (52)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Retrouvez les derniers épisodes de la cinquième saison de la P'tite Librairie sur la plateforme france.tv : https://www.france.tv/france-5/la-p-tite-librairie/ N'oubliez pas de vous abonner et d'activer les notifications pour ne rater aucune des vidéos de la P'tite Librairie. Acceptez-vous une expérience de lecture un peu particulière ? Un livre hermétique mais qui peut vous procurer un immense plaisir… « Thomas l'obscur » de Maurice Blanchot, c'est à lire chez Gallimard dans la collection L'Imaginaire.


Citations et extraits (547) Voir plus Ajouter une citation
Maurice Blanchot
L’art est peut-être un chemin vers soi-même.
Commenter  J’apprécie          620
Maurice Blanchot
"Qui veut se souvenir doit se confier à l'oubli, à ce risque qu'est l'oubli absolu et à ce beau hasard que devient alors le souvenir."
Commenter  J’apprécie          522
Je l’ai aimée et n’ai aimé qu’elle, et tout ce qui est arrivé, je l’ai voulu, et n’ayant eu de regard que pour elle, où qu’elle ait été et où que j’aie pu être, dans l’absence, dans le malheur, dans la fatalité des choses mortes, dans la nécessité des choses vivantes, dans la fatigue du travail, dans ces visages nés de ma curiosité, dans mes fausses paroles, dans mes serments menteurs, dans le silence et dans la nuit, je lui ai donné toute ma force et elle m’a donné toute la sienne, de sorte que cette force trop grande, incapable d’être ruinée par rien, nous voue peut-être à un malheur sans mesure, mais, si cela est, ce malheur je le prends sur moi et je m’en réjouis sans mesure et, à elle, je dis éternellement : « Viens », et éternellement, elle est là.
Commenter  J’apprécie          423
Bientôt, la nuit lui parut plus sombre, plus terrible que n'importe quelle nuit, comme si elle était réellement sortie d'une blessure de la pensée qui ne se pensait plus, de la pensée prise ironiquement comme objet par autre chose que la pensée. C'était la nuit même.
Commenter  J’apprécie          401
"Tu ne trouveras pas les limites de l'oubli, si loin que tu puisses oublier."
Commenter  J’apprécie          370
Maurice Blanchot
Réponse de Maurice Blanchot à une enquête japonaise sur le roman policier :

- Est-ce que vous vous intéressez au roman policier ?
- Non.
- Pour quelle raison ?
- Il y a déjà trop de police dans notre société.
Commenter  J’apprécie          320
Thomas s'assit et regarda la mer. Pendant quelque temps il resta immobile, comme s'il était venu là pour suivre les mouvements des autres nageurs et, bien que la brume l'empêchât de voir très loin, il demeura , avec obstination, les yeux fixés sur ces corps qui flottaient difficilement. Puis, une vague plus forte l'ayant touché, il descendit à son tour sur la pente de sable et glissa au milieu des remous qui le submergèrent aussitôt.
(Incipit)
Commenter  J’apprécie          314
Écrire, c'est entrer dans la solitude où menace la fascination. C'est se livrer au risque de l'absence de temps, où règne le recommencement éternel. C'est passer du Je au Il, de sorte que ce qui m'arrive n'arrive à personne, est anonyme par le fait que cela me concerne, se répète dans un éparpillement éternel.
Commenter  J’apprécie          303
Ne nous confions pas à l'échec, ce serait avoir la nostalgie de la réussite.
Commenter  J’apprécie          300
Maurice Blanchot
Dans la parole meurt ce qui donne vie à la parole ; la parole est la vie de cette mort, elle est la vie qui porte la mort et se maintient en elle.
Commenter  J’apprécie          290

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Maurice Blanchot (635)Voir plus

Quiz Voir plus

La ferme des animaux

Qui est Mr Jones en Russie?

le tsar Nicolas I
le tsar Nicolas II
Trotski
Lénine

8 questions
1777 lecteurs ont répondu
Thème : La ferme des animaux de George OrwellCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..