AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.12 /5 (sur 457 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Quain, Saône-et-Loire , le 22/09/1907
Mort(e) à : Mesnil-Saint-Denis, Yvelines , le 20/02/2003
Biographie :

Maurice Blanchot est un romancier, critique littéraire et philosophe français.

Entre 1930 et 1940, il poursuit une carrière de journaliste dans la presse d'extrême droite (Journal des débats, Combat, Réaction, Revue française, L'Insurgé, Aux écoutes ).

De 1941 à 1944, il tient la chronique littéraire du Journal des débats. Pendant l'occupation, il refuse de collaborer avec le régime du maréchal Pétain, et se retire progressivement de toute vie publique. C'est le début d’un long exil intérieur où il se consacre à son œuvre « romanesque » et à sa réflexion sur la littérature.

En 1960, il signe le Manifeste des 121 et, en mai 1968, participe au Comité des écrivains et des étudiants.

Ses réflexions portent sur la création littéraire et artistique, la condition de réalisation, et la place de l'écriture littéraire au sein du langage. Sa pensée, très complexe et profonde, oscille entre philosophie et analyse littéraire.

Les rapports ou les engagements politiques de Maurice Blanchot avec l'antisémitisme et l'extrême droite font l'objet de nombreux débats, qui sont balancés par la posture de l'auteur pendant la guerre et surtout à la Libération et dans ses engagements vers le communisme ou une certaine idée de l'extrême-gauche, et contre la guerre d'Algérie, durant mai 68, contre la politique du général de Gaulle ou pour différentes causes soutenues par la Deuxième gauche. Cela n'ôte pas l'influence qu'ont eue la pensée et l'écriture de Blanchot sur tout un pan de la culture française des années cinquante et soixante et au-delà, et notamment ce qu'on appelle la French Theory.

Il est l'auteur de nombreux livres: "Thomas l'obscur" (1941); "L'Espace littéraire" (1955); "Le Livre à venir" (1959); "L'Écriture du désastre" (1980); "De Kafka à Kafka" (1981).

+ Voir plus
Source : www.leseditionsdeminuit.eu
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Leslie Kaplan L'excès-L'usine éditions P.O.L: où Leslie Kaplan tente de se souvenir comment a été publié "L'excès-L'usine" en 1982 aux éditions P.O.L/Hachette, puis ré-édité aux éditions P.O.L en 1987, et où il est notamment question de Paul Otchakovsky-Laurens, de Maurice Blanchot et de Marguerite Duras, à l'occasion de la parution en 2018 de Mai 68, le chaos peut être un chantier, à Paris avril 2018 "L?excès-l?usine montre de face l?usine, le travail à l?usine et le devenir de ceux qui y vivent, leur enfermement dans cet espace immense, dans « la grande usine univers », infini en morceaux. L?usine est vécue au féminin, ce qui rend son impersonnalité d?autant plus impersonnelle (le « je » cède la place au « on ») et le « cela » vécu dans l?usine dépasse, excède tous les mots qui pourraient le décrire, ces mots sont en trop."
+ Lire la suite
Podcasts (5) Voir tous


Citations et extraits (453) Voir plus Ajouter une citation
Maurice Blanchot
Piatka   03 avril 2018
Maurice Blanchot
L’art est peut-être un chemin vers soi-même.
Commenter  J’apprécie          590
Malaura   15 juillet 2013
L'arrêt de mort de Maurice Blanchot
Je l’ai aimée et n’ai aimé qu’elle, et tout ce qui est arrivé, je l’ai voulu, et n’ayant eu de regard que pour elle, où qu’elle ait été et où que j’aie pu être, dans l’absence, dans le malheur, dans la fatalité des choses mortes, dans la nécessité des choses vivantes, dans la fatigue du travail, dans ces visages nés de ma curiosité, dans mes fausses paroles, dans mes serments menteurs, dans le silence et dans la nuit, je lui ai donné toute ma force et elle m’a donné toute la sienne, de sorte que cette force trop grande, incapable d’être ruinée par rien, nous voue peut-être à un malheur sans mesure, mais, si cela est, ce malheur je le prends sur moi et je m’en réjouis sans mesure et, à elle, je dis éternellement : « Viens », et éternellement, elle est là.
Commenter  J’apprécie          383
Maurice Blanchot
blanchenoir   23 juillet 2016
Maurice Blanchot
Réponse de Maurice Blanchot à une enquête japonaise sur le roman policier :



- Est-ce que vous vous intéressez au roman policier ?

- Non.

- Pour quelle raison ?

- Il y a déjà trop de police dans notre société.
Commenter  J’apprécie          270
Maurice Blanchot
Pavlik   24 avril 2015
Maurice Blanchot
Dans la parole meurt ce qui donne vie à la parole ; la parole est la vie de cette mort, elle est la vie qui porte la mort et se maintient en elle.
Commenter  J’apprécie          270
blanchenoir   20 novembre 2015
L'espace littéraire de Maurice Blanchot
Écrire, c'est entrer dans la solitude où menace la fascination. C'est se livrer au risque de l'absence de temps, où règne le recommencement éternel. C'est passer du Je au Il, de sorte que ce qui m'arrive n'arrive à personne, est anonyme par le fait que cela me concerne, se répète dans un éparpillement éternel.
Commenter  J’apprécie          263
blanchenoir   03 janvier 2016
L'écriture du désastre de Maurice Blanchot
Ne nous confions pas à l'échec, ce serait avoir la nostalgie de la réussite.
Commenter  J’apprécie          270
blanchenoir   07 septembre 2015
Le Livre à venir de Maurice Blanchot
Quand nous lisons ces pages, nous apprenons ce que nous ne parvenons pas à savoir : que le fait de penser ne peut être que bouleversant : que ce qui est à penser est dans la pensée ce qui se détourne d'elle et s'épuise inépuisablement en elle ; que souffrir et penser sont liés d'une manière secrète, car si la souffrance, quand elle devient extrême, est telle qu'elle détruit le pouvoir de souffrir, détruisant toujours en avant d'elle-même, dans le temps, le temps où elle pourrait être ressaisie et achevée comme souffrance, il en est peut-être de même de la pensée. Étranges rapports. Est-ce que l'extrême pensée et l'extrême souffrance ouvriraient le même horizon ? Est-ce que souffrir serait, finalement, penser ?
Commenter  J’apprécie          212
blanchenoir   26 janvier 2016
Au moment voulu de Maurice Blanchot
Ce qu'il y avait dans ce silence ? Probablement une question.
Commenter  J’apprécie          230
Maurice Blanchot
blanchenoir   01 août 2017
Maurice Blanchot
Le silence exige un long cheminement d'écriture et de parole, et « se taire, c’est encore parler. Le silence est impossible, c’est pourquoi nous le désirons.
Commenter  J’apprécie          220
blanchenoir   09 janvier 2016
L'écriture du désastre de Maurice Blanchot
Dans le travail du deuil, ce n'est pas la douleur qui travaille : elle veille.
Commenter  J’apprécie          220

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Le p'tit bal ....

C'est mon dernier bal ... "J'ai dit à mes copains Y'a un baloche à Sarcelles On va y faire un saut Y aura p't'être des morues Et puis ça fait un bail Qu'on s'est plus bastonné Avec de la flicaille Ou des garçons bouchers C'est mon dernier bal Ma dernière virée Demain dans l'journal Y'aura mon portrait" Indice : Lola

La compagnie créole
Bernard Lavilliers
Renaud
Michel Sardou

16 questions
28 lecteurs ont répondu
Thèmes : chanson , fêtes , françaisCréer un quiz sur cet auteur

.. ..