AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.67 /5 (sur 43 notes)

Nationalité : Japon
Né(e) à : Kyoto , le 25/08/1934
Mort(e) le : 09/1996
Biographie :

Yamamura Misa est née en 1934. Enseignante reconvertie dans la littérature policière, elle a publié une centaine de romans dont bon nombre ont pour cadre Kyôtô, sa ville natale, où elle a toujours vécu.

Elle a enseigné pendant 39 ans à Kyoto. Elle a reçu de nombreux prix notamment pour Mort à Séoul en 1970 (NB : Titre français non confirmé).
Elle est décédée subitement en septembre 1996 d'une crise cardiaque.


Source : Editions Picquier, Site officiel : http://www.m-yamamura.co.jp/
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
missmolko1   29 septembre 2016
Des cercueils trop fleuris de Misa Yamamura
- Quand je t'ai demandé de t'occuper de Miss Catherine, je t'ai bien précisé que je ne voulais pas de "romance", n'est-ce pas ?

- Oui, je m'en souviens

- Alors j'aimerais bien que vous cessiez vos petits conciliabules en tête à tête dans les couloirs ! Tout a l'heure un journaliste m'a demandé quelles étaient vos relations. J'en ai encore des sueurs froides !
Commenter  J’apprécie          130
missmolko1   29 septembre 2016
Des cercueils trop fleuris de Misa Yamamura
Elle avait retrouvé son beau sourire. Elle marqua une légère pause avant de poursuivre.

- A l'université, j'étais vice-présidente du Club des Maîtres du Mystère. J'ai un petit coté Sherlock Holmes en jupons !

- Cela tombe bien, dit Ichiro en riant, car moi je suis très Docteur Watson en kimono !

Comme beaucoup de jeunes Japonais de sa génération, il était, en effet, un lecteur passionné de romans policiers. Il se demanda aussitôt avec curiosité quelle était la "petite idée" de la jeune Américaine sur ce meurtre en apparence si japonais.
Commenter  J’apprécie          40
edwige31   06 août 2012
Des cercueils trop fleuris de Misa Yamamura
A l'origine , les arts traditionnels japonais étaient marqués d'un profond désir de simplicité et de naturel. Ayant atteint un raffinement proche de la perfection, la tradition s'était transmise au fil des siècles en développant autour d'elle des réseaux d'allégeances et de pouvoirs qui dénaturaient le sens de recherche des premiers maitres. Il en était certainement de même pour l'ikebana : après avoir puisé son extraordinaire vitalité dans une authentique recherche de la pureté, il se trouvait aujourd'hui transformé en immense entreprise commerciale vidée de son âme.
Commenter  J’apprécie          30
polarjazz   17 juin 2016
Des cercueils trop fleuris de Misa Yamamura
Le lendemain matin, le commissaire Kariya entra dans le bureau de son supérieur hiérarchique, le commissaire principal Morikawa, qui dirigeait la brigade criminelle de la préfecture de police de Kyoto...



- A l'université, j'étais vice-présidente du Club des Maîtres du Mystère. J'ai un petit côté Sherlock Holmes en jupons !



- C'est un cas de "chambre close", dit Ichiro.

- Comment ?

- Oui, d'après Mlle Catherine, une "chambre close" très particulière puisqu'elle est "fermée" par la neige.

- Si l'on veut , bougonna le commissaire en jetant un coup d’œil sur la jeune fille.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Puisque vous partez en voyage ... en train !

"La fille du train" passe tous les jours devant la maison de son ancien mari ... en train bien entendu !

Agatha Christie
Jessica Fellowes
Paula Hawkins
Herbert Lieberman

12 questions
16 lecteurs ont répondu
Thèmes : trains , romans policiers et polars , humourCréer un quiz sur cet auteur